La répression continue au Yémen

Pas d'amélioration de la situation au Yémen, où la répression continue.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La répression continue au Yémen

Publié le 29 avril 2011
- A +

Pas d’amélioration de la situation au Yémen, où la répression continue.

Par Alex Korbel.

Quinze personnes ont été tuées au Yémen quelques heures après que l’UE ait approuvé un plan qui donne l’immunité au président Ali Abdallah Saleh contre d’éventuelles poursuites. Les forces de Saleh ont abattu 12 manifestants et en ont blessé plus de 100 au cours des violences dans la capitale, Sanaa, mercredi 27 avril 2011. Trois autres personnes, dont deux policiers, sont mortes lors de combats dans le sud. Au total, la répression aurait fait plus de 120 morts depuis le début des protestations.

Ces affrontements ont eu lieu quelques heures après que la responsable des affaires étrangères de l’UE, Catherine Ashton, ait accueilli favorablement une proposition de partage du pouvoir négociée par le Conseil de Coopération du Golfe (CCG).

« Je tiens à remercier les pays du CCG pour leur travail acharné afin d’obtenir un accord politique au sujet de la transition au Yémen. Je crois que l’initiative du CCG représente la meilleure chance pour le Yémen de relever les défis économiques, sociaux et sécuritaires à venir et d’éviter l’escalade de la violence », a déclaré Ashton.

Le plan du CCG prévoit la démission de Saleh sous 30 jours, la convocation d’élections présidentielles dans les deux mois et la formation d’un gouvernement d’union nationale par les forces d’opposition. Le texte a été accepté par les partis d’opposition et doit être formellement approuvé lors d’une réunion à Riyad ce dimanche 1er mai 2011. Michael Mann, le parte-parole d’Ashton, a déclaré ce jeudi 28 avril 2011 que les derniers évènements ne changeaient pas la position de l’UE sur le dossier.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par André Heitz.

Dies irae ! Jour de colère !

« Les institutions européennes célèbrent le lancement de la Journée européenne du bio », tel est le titre d’un article d’Euractiv du 27 septembre 2021.

Par où commencer ? Relever l’incroyable pouvoir du lobby du bio dans les institutions européennes ? Vitupérer l’incroyable bêtise qui sévit dans ces mêmes institutions ?

La journée européenne du bio (EU Organic Day) est certes essentiellement symbolique, mais on connaît le poids et l’impact des symboles, ou du moins de c... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le 7 septembre 2021, la Commission européenne demande à la CJUE, la Cour de justice de l’UE, d’imposer des sanctions financières à la Pologne du fait de sa réforme judiciaire. Le 9 septembre, le département de la Justice de l’administration Biden porte plainte contre le Texas. La possible menace de couper les aides fédérales à l’État a été évoquée.

Deux événements qui portent sur des motifs très différents, mais qui sont révélateurs d’une même tendance : une concentration de l’action politique entre les ma... Poursuivre la lecture

Par André Heitz.

 

« Toutes les idéologies politiques qui ont voulu modifier le monde paysan ont échoué parce que le monde agricole ne peut être géré par des théories, il est régi par la réalité. »

Olivier de Kersauson

La pandémie a bon dos

Le 31 août 2021, le journal Le Monde, avec AFP, publiait dans sa rubrique « international » « L’état d’urgence alimentaire est déclaré au Sri Lanka, qui traverse une grave crise économique ».

En chapô :

En pleine vague de Covid-19 qui fait plus de 200 victim... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles