Hervé Morin peut et doit passer la deuxième

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hervé Morin peut et doit passer la deuxième

Publié le 31 décembre 2011
- A +

Selon le Parisien Libéral, Hervé Morin pourrait constituer un candidat crédible pour les libéraux dans les élections 2012.

Hervé qui ? Le Président du Nouveau Centre, ministre de la Défense pendant 3 ans. Un inconnu ? Pas vraiment.

Le Président de la République, s’irrite des « candidatures solitaires », nous dit LCP. La présence des Morin, Boutin et autres Villepin, tous ceux que Christophe Barbier, de l’Express, qualifie de « grotesques » , cf le blog Gauche Libérale, serait donc un problème pour le Président de la République.

Avec tout le respect qu’on doit aux brillants stratèges qui conseillent le chef de l’Etat, cette analyse est stupide, car elle donne raison à la gauche qui affirme que les déplacements Présidentiels doivent rentrer dans les frais de campagne. Pourtant, il n’est pas candidat, à moins que nous ayons raté l’annonce ?

Toujours est-il que malgré ce climat de guerre des tranchées à droite et au centre, Hervé Morin doit maintenant s’affirmer sur ce qui constitue sa matrice politique : le libéralisme économique et sociétal. Alors que le gouvernement actuel a crée 35 nouvelles taxes et impots depuis 2007 et que la quasi totalité des candidats nous promettent encore plus d’Etat, il est temps d’affirmer que l’ultra étatisme et l’ultra socialisme ont provoqué la crise de 2008, et ont frappé une France qui n’avait pas profité de la période de croissance pour se réformer et baisser ses deficits.

Certains, à l’UMP, affirment qu’Hervé Morin n’a pas le droit de critiquer un gouvernement dont il a fait partie pendant 3 ans. Que des médecins spécialistes de l’amnésie se précipitent rue de la Boétie dans le XVème arrondissement ! N’a t-on pas eu, en 2006, un Ministre de l’Intérieur qui a critiqué son premier ministre et son Président de la République ?

Il reste peu de temps pour faire passer l’idée qu’un Etat recentré sur ses seules missions régaliennes (police, justice, armée, diplomatie) et de préférence gerées au niveau Communautaire, un Etat appliquant le principe de subsidiarité dans tous les domaines et faisant confiance aux corps intermédiaires que sont les entreprises et les associations, fonctionnerait mieux que cet Etat omni-présent qui prétend tout faire, de la fabrication de voitures à la surveillance du Net, en passant par la gestion catastrophique du système éducatif ou la subvention de business non rentables.

Une autre France est possible, une France libérale, une France dans laquelle l’Elysée quitterait le 55 rue du Faubourg St Honoré pour délocaliser un gouvernement resserré à Paris la Défense ou au Havre et où le contrat librement consenti entre individus libres remplacerait cette profusion de lois que quasi tous ignorent, faute de pouvoir en prendre connaissance.

Hervé Morin peut représenter cette famille libérale qui pour le moment n’a pas de candidats.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • http://www.hervemorin2012.fr/programme.php?theme=11

    (Merci à François Dussent sur Facebook).

    • Eh ouais : Morin n’est pas libéral.

      Surprise. Mais bon. Contrepoints présente le point de vue de différents libéraux. Et un article en contrepoint de celui-ci est possible.

      • Ce qui est intéressant c’est que les supporters de certains candidats viennent ici défendre (à tort) leur libéralisme. Ca veut dire que nous avons un poids. Ne les décourageons donc pas de le faire, il est de toute façon si facile de prouver que, oui, comme les autres candidats, ils sont bien antilibéraux.

        • Le Parisien Liberal
          31 décembre 2011 at 13 h 28 min

          Il ne s’agit pas de supporters de certains candidats viennent ici défendre (à tort) leur libéralisme.
          Il s’agit d’authentiques libéraux, pour ne pas dire libertariens, membres d’Alternative Libérale, qui, faute de candidat libéral aux Présidentielles, essayent de ne pas rejouer 2007 en, cette fois, identifiant le mieux disant libéral (ou plutot le moins disant anti libéral) pour l’amener vers notre point de vue, sachant que de toutes facons, dans le cas de Morin, s’il se contente du centrisme mou social démocrate, Bayrou, ou même Villepin ou Lepage seront meilleurs que lui.

          Voila la démarche, en totale accord avec l’esprit de l’equipe dAL.

          Mais que chacun se rassure. Pas de mot d’ordre, ni de furherprinzip, et de toutes façons au jour d’aujourd’hui, la sphère libérale encore partagée entre abstention, soutien à l’actuel président de la République, départ aller simple pour l’étranger ou rapprochement avec les Centristes.

          A chacun de voir.

          • Le Parisien Liberal
            31 décembre 2011 at 13 h 32 min

            NB : les followers du blog LPL – Le Parisien Liberal connaissent le fond des idées défendues par AL, et nos amis du Nouveau Centre ne sont pas stupides, ils savent qu’il y a encore un petit écart entre ce qu’ils pensent et ce que nous pensons, d’ailleurs ca fait débat en interne chez eux, entre les pro étatistes ultra socialistes (Jean-Christophe Lagarde), les girouetts indécises (les députés NC parmi les plus connus) les « liberaux conservateurs » avec qui on peut largement discuter (Charles Amédée de Courson) et Hervé Morin, un authentique libéral mais qui est dépendant des contingences du paysage politique français.

            • « dépendant des contingences du paysage politique français »
              D’autres, dans d’autres pays, ont montré qu’avoir des idées claires et indépendantes des contingences de leur paysage politique finissait par rapporter des points.

              Pour le moment, en France, je ne vois que des arrivistes.

          • Le Parisien Liberal
            31 décembre 2011 at 15 h 06 min

            H16, Ron Paul tient sa légitimité de son historique de son positionnement à la fois clair et constant, c’est sur.

          • Mais enfin comment un libéral sérieux peut il accepter de s’emprisonner « dans des contingences du paysage politique ». Au nouveau centre c’est des experts pour dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre et ils cherchent à nous fourger Morin pour récupérer nos votes. C’est tous des fonctionnaires de toutes façon.

            Charles Gave dans la Tribune aujourd’hui c’est plus efficace pour le mouvement libéral que tous les Morins du Monde.

            Je suis pas d’accord avec les vues de Madelin sur l’Euro mais le bonhomme il est consistant. Pour l’instant c’est le seul de l’échiquier qui aura un vote d’adhésion de ma part.

            Et s’il n’y est pas, je voterais utile c’est à dire pour le candidat qui mettra tout le système technocratique dans la panade ! De toutes façons cette présidence elle est morte et je suis très sceptique sur le Fait qu’un Sarko ou un Hollande ou une Lepen réussisse à durer tout son mandat.

            Par contre l’arrivée de Le Pen au parlement va foutre la merde dans le financement des partis politiques. Le PS et l’Ump risquent de s’effondrer derrière et laisser la Place à des libéraux …

    • affligeant sur la fiscalité, y en a t’il seulement un pour envisager des baisses de dépenses?

    • Merci j’ai eu peur ! lol

  • Bon ben je dis no comment tellement le texte est faux. Morin c’est pas libéral ni de près ni de loin. Maintenant chacun fait ce qu’il veut s’il pense que Morin défend mieux nos idées. Juste je compatis, en 2007 beaucoup de libéraux se sont faits floués par Sarko et Bayrou quand il s’est rapproché de Royal, après tout c’est leur problème.

    • Quand Morin était au sommet de sa « gloire » médiatique (ministre de la Défense), il aurait pu profiter de son accès aux médias pour se différencier et pour préparer la future présidentielle.
      S’il avait affirmé de vraies positions libérales, ça aurait:
      – capitalisé sur son nom le vote des libéraux
      – le choc qu’aurait causé ses propos l’aurait singularisé sur la scène politique et lui aurait peut-être permis de ne pas être assimilé à cette classe politique honnie et incompétente.
      – Les idées et les solutions libérales étant les meilleures, les plus rationelles, les plus justes (comme chacun saît), elles auraient peut-etre convaincues des électeurs qui s’ignoraient libéraux et qui n’ont pas encore lu le livre de Daniel Tourre ( à paraître en janvier)
      – L’exposition de ce que sont les vraies idées libérales aurait contraint les étatistes à ne plus critiquer un faux libéralisme qu’ils ont fabriqué, mais à se positionner face au l « vrai » ibéralisme

    • Je suis pas personnellement convaincu que prendre position aujourd’hui soit une bonne chose. Ca va s’effondrer et rapidement maintenant, il faut construire en marge.

      Il faut laisser les leaders se rendre compte qu’ils le sont et s’assumer pleinement. En période de crise il vont apparaître naturellement !

      Plus de compromis, on est en crise, il faut des gens sérieux qui puisent leurs force dans leur conviction !

      Cette année le système s’effondrer ! A mon avis c’est Le Pen qui va le faire s’écrouler. Les tensions sont à leur paroxysme, l’effondrement va suivre. C’est pas l’argent ni les institutions qui feront la politique dans les trois ans à venir c’est les tripes et les gens de conviction. Les autres ils tiendront pas !

  • « rue de la Boétie dans le XVème arrondissement » ??

    Rue La Boétie, VIIIe arr.

  • J’ai vraiment beaucoup de mal à saisir cette envie de se rallier à un des candidats existant quoi qu’il arrive.
    Je comprends qu’il soit (excessivement) frustrant que les libéraux n’aient aucun candidat qui les représente et qu’on recherche la moindre once de libéralisme chez les candidates en présence.
    Mais franchement, entre Bayrou et Morin, vous semblez vraiment vous tourner vers le pire du pire.
    Bayrou est un mou qui ne fait jamais rien hormis se regarder parler.
    Morin est un mou également, encore moins charismatique que Bayrou (et pourtant il faut y aller). L’écouter faire une discours est un enfer, alors porter des idées libérales qui nécessitent une pédagogie parfaite pour pouvoir être comprises, soyons sérieux un instant s’il vous plait.
    Franchement, je préfère crier mon rejet de tous les politiques actuels jusqu’à ce qu’on finisse un jour par m’entendre plutôt que de me rallier à des candidats qui défendraient d’hypothétiques, peut-être, s’il ne pleut pas trop, et que ses copains sont d’accord, idées libérales.

  • Il est pas libéral et n’ira pas jusqu’au bout !

  • Bof , Morin n’est pas libéral , c’est simplement un étatiste , eu peu moins conservateur que le  » libéral  » Longuet …

  • Morin ???? Ha bon !!!!

  • Je trouve d’ailleurs que la Photo dénote très sérieuse d’une posture très libérale, vous trouvez pas ???? MDR

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Aujourd'hui, soyons fous. N'ayons peur de rien, soufflons bien fort dans le appeau à trolls et imaginons que nous ayons toute latitude pour tenter de résorber la crise actuelle, ou, au moins, d'en atténuer au maximum les effets. Quelles pourraient être les mesures les plus efficaces pour relancer l'activité économique du pays et y créer des emplois ?

On pourrait pour commencer imprimer plusieurs centaines de milliards de billets de 100 euros et les distribuer aux pauvres, directement. Cela n'enrichirait pas tellement le... Poursuivre la lecture

Par Erwan Queinnec.

Dans un article paru dans le Contrepoints du 20 décembre 2019, Benjamin Faucher invite les libéraux à se saisir des questions environnementales. Il y aurait, selon cet auteur, un silence des libéraux sur ces questions.

Il est évidemment louable que de jeunes auteurs opposent pied à pied les arguments de la liberté à ceux d’un écologisme suintant l’outrance totalitaire au pire, l’omnipotence bureaucratique au mieux. Il convient toutefois de le faire avec rigueur documentaire et pertinence conceptuelle.

... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Toute l'équipe de Contrepoints vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année. Nous espérons que vous allez les passer entourés de votre famille et de ceux qui vous sont chers.

C'est l'occasion pour chacun d'entre nous de faire le point sur l'année qui s'achève et votre journal n'y échappe pas.

 

VOTRE JOURNAL EN 2019

 

Notre raison d'être est plus que jamais d'actualité : faire que les idées et les solutions libérales soient lues par le plus grand nombre afin de construire le soutien démocratique néce... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles