Standard & Poor’s craint-elle des secousses sur le marché ?

Voilà une agence de notation qui semble vouloir faire son travail, prévenir. Dommage que tous les départements de l'agence ne le fassent pas
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Standard & Poor’s craint-elle des secousses sur le marché ?

Publié le 30 juin 2012
- A +

Voilà une agence de notation qui semble vouloir faire son travail, à savoir prévenir. Dommage que cette excellente attitude ne soit pas celle de tous les départements de l’agence.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Standard & Poor’s vient d’abaisser de A- à BBB+ la note de crédit et de solidité financière de « Generali Pan Europe Ltd ».

GPE Ltd est une filiale de Generali destinée à terme à gérer les programmes de couverture du groupe. Standard & Poor’s a motivé sa décision par le fait que le développement de l’activité « variable annuities » (VA) ne s’est pas concrétisée et que la part la plus risquée de l’activité repose sur la réassurance. Ainsi, malgré ses capitaux et sa rentabilité, GPE Ltd se trouve exposée au risque d’exécution des programmes de couverture (hedging), domaine sur lequel GPE est encore en train de développer son expertise.

Comment interpréter cette décision? Probablement S &P prévoit elle une zone de turbulences et de tempêtes risquant de mettre à mal les couvertures et juge GPE Ltd un « petit peu tendre ». Bon, voilà une agence de notation qui semble vouloir faire son travail, à savoir prévenir. Dommage que cette excellente attitude ne soit pas celle de tous les départements de l’agence.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Mais non, tout va très bien suite au sommet d’hier qui à tout résolu. Vus êtes décidément quelqu’un trop de pessimiste ! Ou pas….:)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Jacques Handali.

Les arbres peuvent-ils grimper jusqu’au ciel ? Semaine après semaine, les bourses multiplient les records. À première vue, s’en inquiéter semble excessif, du moins pour l’instant. Atteindre des sommets n’a jamais empêché le marché de dépasser ses limites.

En règle générale, les actions ont même presque toujours enregistré des performances supérieures à la moyenne, une fois une barrière historique franchie.

Le Standard & Poors 500 (S&P), indice phare de Wall Street, a dépassé les 4000 poi... Poursuivre la lecture

Ce qui est amusant avec internet, c'est de retrouver les fois où tous nos politiques auraient dû fermer leur grande g... Ainsi quand la Gauche se moquait de la première dégradation de la note française, passée à AA+ sous Sarko. En particulier Hollande, candidat, qui semonçait pompeusement : "c'est la sanction d'une politique". Ben, Pépère, tu y es ?

Je parie que les copains socialos vont  pomper les textes de leurs copains UMP pour préparer réponses et commentaires. Et le déplacement d'air suite à la... Poursuivre la lecture

Les politiques aimeraient pouvoir liquider le messager que sont les agences de notation, mais cela ne réglera pas le problème de fond.

Par Xavier Chambolle.

Le facteur est cet être détestable qui met dans votre boîte aux lettres des factures, vos factures. Elles amputent votre budget et réduisent votre pouvoir d’achat. Alors que faire ? À la lecture de ce communiqué de presse du Parlement européen au sujet des agences de notation, on comprend qu’il suffirait de menacer le facteur pour qu’il cesse de faire suivre ces cour... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles