Hollande, l’heure des comptes

imgscan contrepoints 342 Hollande

Suivant une tradition bien établie, on commence, une fois arrivés au pouvoir, par dire que les comptes pourris, c’est la faute des vaincus. Le Cour des Comptes est beaucoup plus nuancée, et rappelle surtout aux socialistes qu’ils vont devoir faire une politique de droite, moins de fonctionnaires, rigueur à tous les étages

Le regard de René Le Honzec.

 

Suivant une tradition bien établie, on commence, une fois arrivés au pouvoir, par dire que les comptes pourris, c’est la faute des vaincus. Le  Cour des Comptes est beaucoup plus nuancée, et rappelle surtout aux socialistes qu’ils vont devoir faire une politique de droite, moins de fonctionnaires, rigueur à tous les étages…

Lire aussi : Cour des comptes : « C’est de sa faute, M’sieur ! »

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.