Les luxueux déplacements de Patrick Devedjian

Patrick Devedjian et Marie-Célie Guillaume

La Cour des comptes s’interroge sur les luxueux déplacements de l’ancien ministre de la relance, Patrick Devedjian.

La Cour des comptes s’interroge sur les luxueux déplacements de l’ancien ministre de la relance, Patrick Devedjian.

Un article du Cri du Contribuable.

Patrick Devedjian et Marie-Célie Guillaume

Les magistrats enquêtent sur les finances 2006-2011 de l’EPAD. Du 6 au 8 avril 2009, Patrick Devedjian, président de l’EPAD, se rend à Abou Dabi à un forum sur le thème de la ville durable et de l’attractivité des territoires. Il emmène avec lui sa directrice de cabinet du Conseil général des Hauts-de-Seine, Marie-Célie Guillaume, qui ne fait pas partie de la structure. Le voyage en avion est initialement prévu en classe affaire.

Mais le ministre de la relance préfère la première classe. Le changement de billet de Patrick Devedjian coûtera 1 349 € et celui de sa collaboratrice 4 108 €. Au total l’EPAD débourse 11 700 € pour le séjour du garde du corps et Marie-Célie Guillaume.

Six mois plus tard, Patrick Devedjian récidive… à Dubaï ! Le déplacement se fait là aussi en première classe. Les deux nuits sur place seront facturées par un hôtel grand luxe. L’Epad a payé environ 23 000 €, pour les frais de la directrice de cabinet et de l’agent de sécurité.

C’est le même Patrick Devedjian qui osait déclarer « que chaque euro dépensé doit être utile. […] Notre peuple attend de ses élus rigueur, sobriété et transparence ».

Source : L’Express

—-
Sur le web.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.