Fitch sur le point de dégrader la France à son tour

La dernière agence à ne pas avoir dégrader la note de la France vient de lancer un avertissement qui vaut pour perspective négative…
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fitch sur le point de dégrader la France à son tour

Publié le 30 novembre 2012
- A +

La dernière agence à ne pas avoir dégradé la note de la France vient de lancer un avertissement qui vaut pour perspective négative.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Fitch a de moins en moins confiance en la France

Comme nous l’évoquions récemment lors de la dégradation de la France par Moody’s, toutes les agences de notation du monde, Dagong, Egan Jones, Standard & Poor’s, et donc récemment Moody’s ont dégradé la note de la France. Toutes ? Non, une, appartenant à un Français, Monsieur Ladreit de Lacharrière, résiste encore. Mais voilà que se pose pour elle une vraie question de crédibilité. Comment justifier aujourd’hui le maintien de la note maximum à un pays qui entre dans une grave période de récession et dont les décisions semblent si contraires à ce que le bon sens commande ?

Fitch pose des conditions auxquelles elle ne croit pas

Une première pierre vient d’être lancée. Fitch vient d’annoncer que si la France ne parvient pas à atteindre ses objectifs budgétaires et si la croissance s’avère être inférieure aux prévisions d’ici l’année prochaine, alors Fitch retirera le triple A de la France. Autrement dit, Fitch vient de mettre la France en perspective négative. D’autant plus négative, me permettrais-je d’ajouter que dans le même document, l’agence dit estimer que  la France ne parviendra pas à atteindre son objectif de 3% de déficit en 2013.

Autrement dit, la  dernière « bonne note » de la France est en sursis…

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • « Comment justifier aujourd’hui le maintien de la note maximum à un pays qui entre dans une grave période de récession et dont les décisions semblent si contraires à ce que le bon sens commande ? »

    C’est cela le fond du problème, pourquoi donnent ils cette note à la France alors que la gestion des finances publiques est catastrophique et qu’elle ne s’améliorera pas.
    Ils savent que les Français sont extrêmement tolérants à l’impôt, et que sous des airs soi disant révolutionnaires, ils sont corvéables à merci.
    Nous sommes un peuple d’esclaves qui adorons notre maître!

    • Vous allez finir dans un camp de redressement intellectuel socialiste. Il est interdit de dire que la France va mal. Moscouvici, Benêt Hamon et Monte à Rebours le disent. Non, mais !

      • C’est pour ça que j’utilise un pseudo!

      • Tout à fait : TOUT VA BIEN ! Il y a assez de chômeurs pour échanger des voix contre de l’argent gratuit des autres, suffisamment de croissance pour taper sur les Chinois et les Indiens, suffisamment de dettes pour taper sur les méchants banquiers et suffisamment de déficit pour taper sur les riches capitalistes apatrides.

        • « La dernière agence à ne pas avoir dégrader la note de la France  »

          La dernière agence à ne pas avoir dégradé la note de la France

          dégradé: participe passé (et non pas infinitif) suivant l’auxilliaire avoir et s’accorde avec le complément d’objet direct (si et seulement si celui-ci est placé avant).ce qui n’est pas le cas ici.

          En cas de doute entre l’infinitif et le participe passé remplacer le verbe à utiliser par un verbe du 2ème groupe.
          On n’écrira pas :
          La dernière agence à ne pas avoir « AGRANDIR » la note de la France

          mais

          La dernière agence à ne pas avoir « AGRANDI  » la note de la France

  • Et qui note ces biiiiip d’agence de notation ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le regard de René Le Honzec.

La récente querelle des systèmes de notation trouvent une parfaite illustration avec la nouvelle notation de l'Agence Fitch Ratings qui a fait baisser la France de AA+ à AA tout court. On aurait tout aussi bien attribué une couleur (le rose ?), une note (9/20, insuffisant ?), le résultat aurait été compréhensible pour toute la classe : notre élève du lycée Élysée est nul.

C'est normal, parce qu'un socialiste, ça ne sait pas faire. Et le problème de la notation ne se posera plus quand les ense... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Chevallier.

Moody’s n’a pas baissé la note souveraine de la France vendredi 19 comme tout le monde le pensait. Cependant, les marchés indiquent clairement depuis le début de cette année que la situation de la France se dégrade fortement par rapport à celle de l’Allemagne comme en témoigne l’évolution de l’écart des rendements du Bund par rapport à ceux des mauvais bons du Trésor français. L’annonce de l’imminence de la dégradation de la note souveraine de la France le jeudi 18 n’a pas eu de conséquences signific... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Ce qui est amusant avec internet, c'est de retrouver les fois où tous nos politiques auraient dû fermer leur grande g... Ainsi quand la Gauche se moquait de la première dégradation de la note française, passée à AA+ sous Sarko. En particulier Hollande, candidat, qui semonçait pompeusement : "c'est la sanction d'une politique". Ben, Pépère, tu y es ?

Je parie que les copains socialos vont  pomper les textes de leurs copains UMP pour préparer réponses et commentaires. Et le déplacement d'air suite à la... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles