10 900 milliards d’emprunts en 2013 pour les membres de l’OCDE

Les besoins d’emprunt bruts des administrations publiques des pays de l’OCDE devraient s‘accroître aux alentours de 10 900 milliards de dollars en 2013. Le déficit reviendrait à 4,6 % du PIB et la dette atteindrait 111,4 % du PIB.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

10 900 milliards d’emprunts en 2013 pour les membres de l’OCDE

Publié le 28 février 2013
- A +

Les besoins d’emprunt bruts des administrations publiques des pays de l’OCDE devraient s‘accroître aux alentours de 10 900 milliards de dollars en 2013. Le déficit reviendrait à 4,6 % du PIB et la dette atteindrait 111,4 % du PIB.

Les besoins d’emprunt bruts des administrations publiques des pays de l’OCDE devraient s‘accroître aux alentours de 10 900 milliards de dollars en 2013, contre 10 800 milliards de dollars de 2012, d’après un nouveau rapport de l’OCDE.

Le déficit des administrations publiques pour l’ensemble de la zone OCDE a atteint, selon les estimations, 5,5 % du PIB en 2012, soit l’équivalent de près de 2 600 milliards de dollars. Il devrait revenir à 4,6 % du PIB en 2013, soit l’équivalent de près de 2 300 milliards de dollars.

La dette des administrations publiques devrait se situer à 111,4% du PIB en 2013.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Gérard Dréan.

Je retrouve cette lettre de Thomas Jefferson à James Madison, qui figure dans un recueil de ses écrits politiques que j’avais eu le plaisir de traduire en 2006. Elle prend un relief particulier avec d’une part l’accumulation des dettes et d’autre part la crise climatique.

Thomas Jefferson a été le troisième président des Etats-Unis (de 1801 à 1809). C’est aussi un grand penseur (libéral) des Lumières et une personnalité fascinante. Il était à l’époque ambassadeur des Etats-Unis en France. Le destinataire était ... Poursuivre la lecture

Par Gérard-Michel Thermeau.

Pour William Doyle, la Révolution française n’a pas commencé le 14 juillet 1789 car à cette date « l’Ancien Régime était déjà en ruine, au-delà de tout espoir de reconstruction ».

Le point de départ remonte au 20 août 1786, le jour où le Contrôleur général des Finances, Calonne, avouait à Louis XVI le désastre financier. Même si l’administration royale, par son fonctionnement très particulier[1. Il n’y avait pas d’administration centrale, les finances étaient administrées par des financiers indépendan... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Goudron.

Lors de la célèbre conférence de presse du 6 novembre 2019 Emmanuel Macron lance un pavé dans la mare :

Ce qu’on est en train de vivre, c’est la mort cérébrale de l’OTAN.

Il y avait un fond de vérité et même si certains étaient en droit de le contester il est clair que cette formule a frappé les esprits.

Vers la mort cérébrale de la France ?

C’est un paradoxe de dénoncer le dysfonctionnement de l’OTAN et d’occulter celui encore plus flagrant qui touche le pays : le risque de son effondrement.Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles