Un avis plus… tempéré sur le climat

Le député conservateur britannique Tim Yeo, connu pour ses positions contre le réchauffement climatique, a récemment exprimé un avis plus modéré.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un avis plus… tempéré sur le climat

Publié le 31 mai 2013
- A +

Le député conservateur britannique Tim Yeo, connu pour ses positions contre le réchauffement climatique, a récemment exprimé un avis plus modéré.

Par Jo Moreau.

Tim Yeo.

Tim Yeo est un député conservateur britannique qui préside le comité de la Chambre des Communes chargé de superviser la politique gouvernementale contre les changements climatiques.

Ministre de l’environnement de John Major, il fut initiateur de la lutte contre le réchauffement climatique et comme tel, un partisan convaincu de mesures radicales pour réduire les émissions de CO2. Il se situait dans la droite ligne de la politique pro-nucléaire de Margaret Thatcher.

Ainsi déclarait-il en 2009 : « Les derniers souffles des climato-sceptiques (« deniers » ) s’éteindront bientôt. Dans cinq ans, plus personne ne doutera de la contribution humaine dans les changements climatiques ».

Interrogé mardi sur le choix politique qui se présente, soit atténuer les effets du changement climatique, soit carrément l’empêcher, il a modéré ses positions antérieures en déclarant que : « Ce changement ne représente pas du tout une menace pour la survie de la planète. Celle-ci a survécu à des changements beaucoup plus importants que n’importe quel changement climatique qui se passe aujourd’hui. Bien que les preuves d’un changement de climat soient maintenant écrasantes, les causes n’en sont pas tout à fait claires, et les variations naturelles pourraient en être une ».

Il a déclaré vouloir continuer à promouvoir des mesures destinées à lutter contre la menace de changements climatiques, car ceux-ci sont évidents et mettent en cause les habitudes de vie dans le monde, mais il a ajouté que la responsabilité humaine n’est qu’une des causes possibles.

Toutefois, il a poursuivi en prônant une politique prudente notamment dans le domaine de l’énergie et des combustibles fossiles, même si leur implication dans l’évolution climatique n’est pas une certitude.

« Il existe une forte probabilité pour que les activités humaines contribuent à des concentrations de gaz à effet de serre ».

Ben oui…

Source : http://www.telegraph.co.uk/earth/environment/climatechang…


Sur le web.

Sortie du livre « Climat, les 15 vérités qui dérangent » : malaise pour l’establishment.

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • Il me semblait que Margaret avait commandé un rapport climat et avait décelé une opportunité pour affaiblir le mouvement des mineurs. Elle aurait participé activement à la propagande écolo et avait demandé « combien ça coûte cette connerie ? »

  • Depuis plusieurs années les cochons payeurs « Europe occidentale » contre le réchauffement climatique vivent un froid qui ne désempare pas.
    Personne ne peut arrêter les évolutions climatiques qui ont toujours eu lieu, personnellement j’aimerais que la température européenne monte de 1 ou 2 °C.

  • Dieu a inventé la climatologie pour que les macro-économistes se sentent moins seuls.

    • Et les climatologues ont inventé le racket carbone pour que les mafieux se sentent moins seul.

      • @minitax
        « Et les climatologues ont inventé le racket carbone pour que les mafieux se sentent moins seul. »

        O… que j’eusse aimé l’avoir dit !…

  • Les rats quittent le climatitanic…
    A la prochaine étape, les politicards donneront leur ex-complices, les climatologues, à lyncher par la populace transie de froid.
    Je prédis pour ces charlatans réchauffistes de très longs hivers froids et misérables.

  • {..député conservateur britannique qui préside le comité de la Chambre des Communes chargé de..}

    n’empêche pas d’être un aveuglé, ni imbécile en des matières où le dogme du mainstream médiatisé écrase le raisonnement. Suffit aussi d’observer des études faussées (prof Jones & Co) pour soumettre une majorité de nos populations à de l’esclavagisme mental.

    Les méthodes anxiogènes furent pratiquées de longue date : par tous les dictateurs, par les politiciens ignares envers les disciplines sur lesquelles ils jargonnent,,, et – la pire abjection – par des pseudo-académiques (qui se repaissent des moyens publics qui leur sont octroyés pour nourrir leurs fantasmes et leur ego de paranoïaques !
    On fait dire aux statistiques et aux probabilités tout et n’importe quoi, c’est connu !
    Le propre de la vraie science est de douter, pas d’affirmer des certitudes.
    QUI classe-t-on respectivement parmi les tenants du doute et ceux de la « feinte certitude » ? La liste est longue de ceux qui se nourrissent sur le dos d’autrui !

  • La baudruche RCA se dégonfle, lentement mais surement.

    Je rêve d’un Nuremberg de la Climatologie dans quelques années.

    • Je suis sceptique pour le cout 😉

      N’oubliez pas qu’ils sont qd-mm dans le camp du Bien à la base !

      • Tous ces gens sont idéologiquement issus du camp du socialisme, responsable de millions de morts à travers le monde et qui a mis sur la paille toute l’Europe de l’est (accessoirement).
        Vous appelez ça le camp du Bien vous ?

  • Typique : vous croyez que railler changera le réel? Mais « Le réel, c’est ce qui ne change pas, même quand on a cessé d’y croire » (P. K. Dick).

    Bien sûr, toutes les forces économiques, qui ne réfléchissent qu’à ultra court terme, feront pression pour pouvoir continuer de nuire à la planète en appelant cela « la Liberté ». C’est évident.

    Ils faisaient bien cela pour le tabac, ou pour la ceinture de sécurité dans les voitures, tuant sciemment leurs clients.

    Ils le font aujourd’hui pour le climat.

    Rien de bien nouveau, même pas que c’est ceux qui souffriront le plus, eux ou leurs enfants, qui les défendent le plus ardemment.

    Quelle tristesse.

  • « Bien que les preuves d’un changement de climat soient maintenant écrasantes »

    Quelles « preuves » peut-il bien avancer ?

  • mouais, vu d’un coté populaire je me demande comment on peut prédire qu’il fera 1°C de plus dans 50 ans alors que cet hiver ils ont été infoutu de nous prévenir que le printemps serait froid et pluvieux…

    est-ce qu’une goutte d’encre dans un aquarium le condamne ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Entretien avec Drieu Godefridi.

Vous avez soutenu dans plusieurs articles récents qu’il faudrait éviter de confondre les dossiers du climat et de l’écologisme, d’une part, et du covid d’autre part. Quels sont, selon vous, ces points de confusion ? 

J’observe une posture intellectuelle fort répandue, parmi nos amis, consistant à considérer covid et climat comme deux aspects d’une même réalité, celle de l’abolition progressive de nos libertés.

La principale porte d’entrée du covid au royaume du climat réside dans le fait qu... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

Steve Koonin, scientifique et ancien conseiller climat d’Obama, auteur d’un essai présenté récemment par l’IREF, vient de publier un article dans le Wall Street Journal dans lequel il fait un résumé du dernier rapport du GIEC qui est beaucoup moins catastrophique que ne l’ont fait croire la plupart des médias et des politiques. C’est important car ce rapport devrait retenir toute notre attention. Il sera un élément crucial lors de la prochaine Conférence des Nations-Unies sur les chan... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Nous avons vu dans une série d’articles, via le prisme de la saga des moyennes mondiales des températures, combien l’affolement devant une éventuelle « catastrophe climatique » a des fondements scientifiques discutables.

Le GIEC, une institution indestructible

La courbe de l’évolution des températures mondiales fait partie de tous les scandales dont le GIEC est entaché sans que cela n’ait le moins du monde remis en cause sa domination scientifico-politico-idéologique sur la science. On nous affirme encore «  ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles