Découvrez les créatures des profondeurs arctiques

Grâce à un biologiste russe, nous disposons désormais de photos saisissantes des créatures méconnues des profondeurs arctiques.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Découvrez les créatures des profondeurs arctiques

Publié le 30 septembre 2013
- A +

Grâce à un biologiste russe, nous disposons désormais de photos saisissantes des créatures méconnues des profondeurs arctiques.

Par Aymeric Pontier.

Si le grand public connaît assez bien désormais les innombrables espèces qui vivent dans les mers tropicales du globe, les eaux froides du Nord comme du Sud recèlent encore beaucoup de mystères. La présence de glaces la majeure partie de l’année complique la tâche des scientifiques comme des producteurs de documentaires. Le biologiste russe Alexander Semenov, qui travaille à la station biologique de la Mer Blanche, s’est récemment converti à la photographie sous-marine. Durant son temps libre, il prend des clichés dans les profondeurs de cette mer arctique, puis les publie sur son site web personnel. On peut ainsi découvrir par exemple la plus grande méduse du monde, la méduse à crinière de lion qui compte jusqu’à 800 tentacules (photo du bas), et bien d’autres formes de vie encore…

Alexander Semenov : Site Web / Flickr

Sur le web

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Guillaume Levrier. Un article de The Conversation

Parmi les récits scientifiques qui se sont développés autour de l’émergence de CRISPR, dont la découverte a été récompensée du dernier prix Nobel de Chimie, celui de la course technologique a le vent en poupe.

Le chercheur et médecin américain Carl June, spécialiste du développement de thérapies utilisant l’utilisation de l’édition du génome, va jusqu’à parler de confrontation de type « Sputnik 2.0 » entre les États-Unis et la Chine.

Par CRISPR, la modification du géno... Poursuivre la lecture

Par Dimitri Perrin. Un article de The Conversation

L’Académie royale des sciences de Suède a décerné le prix Nobel de chimie 2020 à la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna, pour leurs travaux sur le développement d’une méthode d’édition du génome.

Le système CRISPR-Cas est un mécanisme de défense pour la plupart des micro-organismes unicellulaires tels que les bactéries : il confère une résistance aux éléments génétiques étrangers provenant de plasmides (morceaux d’ADN qui peuvent se transmettre par t... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jacques Henry.

« L’amour est dans le regard », c’est le titre (Love Is in the Gaze) d’un article très sérieux paru dans le dernier numéro du périodique scientifique Psychological Science. Lire dans les yeux des autres est en quelque sorte une compétence précieuse pour explorer une interaction interpersonnelle.

Quand on a rendez-vous avec quelqu’un qu’on connaît à peine ou pas du tout (une situation qui m’est arrivée il y a de nombreuses années quand je m’étais inscrit dans une agence matrimoniale pour tenter de retrouver une... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles