Pourquoi il faut défendre le secret bancaire

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
secret bancaire

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi il faut défendre le secret bancaire

Publié le 5 février 2014
- A +

Par Flavien Tulliez, depuis le Luxembourg.

secret bancaireAccusations de non-coopération en matière de fiscalité, dénonciations infondées organisées par la presse française, polémique sur la directive épargne, etc. Alors que la campagne de Luxembourg-bashing semble battre son plein, le secret bancaire revient au centre des débats au Grand-Duché après l’accalmie qui avait succédé à l’annonce de sa levée au printemps par Jean-Claude Juncker. Revenons donc sur les faits pour dissiper quelques zones d’ombre.

Le secret bancaire est un droit consacré par les textes au Luxembourg ; chacun peut en jouir. Les attaques se sont dernièrement multipliées contre ce droit. Ainsi, certains voudraient contraindre le Luxembourg à l’abolir, comme M. Juncker s’y était engagé à l’horizon du 1er janvier 2015. On oublie cependant que la levée du secret bancaire n’était pas inconditionnelle aux termes du Premier Ministre d’alors, mais dépendait aussi de la coopération d’un certain nombre de membres de la communauté internationale. Pourquoi s’acharner quand on constate l’absence de progrès dans la mise en place de l’échange automatique de données en dehors de l’Union européenne ? L’application de ces principes serait un boulet pour la compétitivité du Luxembourg, boulet dont ne souffriraient guère des juridictions comme Singapour. Encore une fois, il vaudrait mieux que les capitaux demeurent en Union européenne plutôt qu’ils ne migrent ailleurs. Cela suppose de rester attractif. Quand bien même le secret bancaire n’est plus tellement le moteur de la place financière luxembourgeoise – détrôné par l’expertise des professionnels de la place, l’application des directives UCITS et un cadre juridique et fiscal pragmatique et stable – il demeure un facteur d’attractivité.

Pourquoi cet acharnement sur l’échange automatique de données ? La plupart des pays occidentaux ont ratifié la convention fiscale de l’OCDE en 2009 qui encadre déjà la coopération entre pays concernant les cas de fraude fiscale ou de blanchiment d’argent, tout à fait légitime au demeurant, notamment à son article 26 concernant l’échange de données. Au-delà de ces cas, qui font donc déjà l’objet de dispositions de droit international, quel intérêt y a-t-il à lever le secret bancaire ? Il est vrai que cette mesure ne s’appliquerait pas aux entreprises et que les contours de la directive épargne vont probablement encore être élargis, mais quand bien même ?

Enfin, il semble important de défendre le secret bancaire sur un plan éthique et moral, bien au-delà des simples arguments utilitaristes et pragmatiques. En effet, les pays européens, en particulier les principaux détracteurs du secret bancaire, se targuent d’être le berceau des droits de l’homme. Souvent, on évoque le terme de « démocratie libérale » pour faire référence à des constitutions, écrites ou non, protégeant le citoyen de l’arbitraire étatique. Ces constitutions consacrent un certains nombre de droits reconnus comme naturels et inaliénables, au rang desquels figurent en premier lieu le droit à la vie privée et le droit à la propriété. Le secret bancaire est un corollaire logique de ces droits. En quoi la discrétion demandée au banquier à qui l’on confie ses deniers devrait-elle fondamentalement différer de la confidentialité exigée de son médecin ou de son avocat ? Au Grand-Duché, l’impôt sur le revenu est prélevé directement à la source par l’employeur. Dès lors, il apparaît cohérent de considérer que l’impôt ayant été acquitté, le reliquat du revenu reste à la libre jouissance du citoyen et ne concerne plus l’État, d’où le secret bancaire. Le secret bancaire est ici aussi une protection contre l’arbitraire de l’État et doit être défendu sur un plan éthique. Il continuerait a priori de s’appliquer pour les résidents du Luxembourg, mais une fois admis qu’il peut être remis en cause pour les non résidents, comment ne pas imaginer que cela puisse être un jour aussi le cas pour les résidents ?

Il n’est pas exact de dire que le Luxembourg est sans armes face à la pression de certains membres de la communauté internationale qui voudraient le contraindre à lever le secret bancaire. Pour commencer, le Luxembourg dispose d’un droit de veto au sein des instances de l’Union européenne, comme tout autre État membre d’ailleurs. Quand bien même ce veto ne pourrait être exercé aux termes du traité de Lisbonne, le Luxembourg pourrait obtenir des clauses d’exclusion (opt-outs) comme d’autres États membres en ont obtenu par le passé, notamment le Royaume-Uni. Il n’est pas illogique en effet que le Luxembourg défende un avantage concurrentiel, même modeste, ce qui n’est pas si inhabituel de la part de nos voisins, dont la France qui est le principal bénéficiaire d’une Politique Agricole Commune (PAC) qui promeut ouvertement le protectionnisme. Surtout, le Luxembourg ne serait pas seul, mais pourrait de nouveau faire front aux côtés des pays qui se sont opposés avec lui à la mise en place paneuropéenne de la taxe sur les transactions financières, dont la Suède, le Royaume-Uni et la République tchèque.

À nouveau, les pays qui mènent la charge contre le Luxembourg sur le sujet du secret bancaire sont ceux qui abritent des juridictions au traitement fiscal plus avantageux en leur sein, dont certaines pratiquent d’ailleurs aussi le secret bancaire.

Au vu de ces éléments, il semble qu’il soit temps de défendre ce droit fondamental qu’est le secret bancaire pour chaque citoyen de disposer librement de sa propriété et de son droit à la vie privée, hors les cas d’activités illicites. Ce combat semble naturel pour un gouvernement mené par des libéraux, toujours en première ligne quand il s’agit de défendre les droits et libertés individuels. Il a souvent été dit que la levée du secret bancaire, dont l’impact sur les dépôts bancaires ne fait pas exactement l’objet de prédictions catastrophistes, serait positive pour l’image du Luxembourg, mais au-delà de ces considérations, apparaît-il juste et sain de laisser les États accéder à ces données sans restrictions réelles ? Ces mêmes États qui se sont distingués par leur irresponsabilité fiscale et leur incapacité complète à maîtriser leurs dépenses ? Nous devons défendre le secret bancaire, rejeter l’échange automatique de données et rester droits dans nos bottes, il y va de nos droits en tant qu’individus libres.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (66)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (66)
  • Il est dommage que l’auteur n’ait pas creusé un peu plus l’aspect moral de la question, autrement dit pourquoi il faut contraindre l’Etat, typiquement pourquoi le secret bancaire est indispensable pour limiter le pouvoir des fonctionnaires.

    Sinon, il aurait pu s’interroger sur la contradiction qui existe entre la proclamation du consentement volontaire à l’impôt, un des piliers de la démocratie, et la lutte contre le secret bancaire. Le besoin de l’Etat de fouiller dans les comptes prouve le non consentement des citoyens à l’impôt et le lent délitement de la démocratie vers la dictature.

    Lorsque le consentement à l’impôt n’est plus qu’une expression vide de sens, la démocratie est une illusion et l’Etat immoral.

    • Indispensable parce que le fonctionnaire est juge et partie quant il se met à investiguer le patrimoine d’un « sujet fiscal » et que son devoir de confidentialité est très relatif.
      En matière pénale le secret bancaire n’existe plus, mais c’est un magistrat n’ayant aucun intérêt propre dans telle affaire qui le lève, pas le fonctionnaire dont la promotion dépend de son succès.

    • Il me fallait être un peu plus concis que cela, mais j’entends parfaitement. Clairement, ces points auraient aussi pu être soulevés dans mon article.

  • oui c’es vrai, le secret bancaire doit être préservé, sinon comment ferait les trafiquants pour trafiquer ? et la liberté alors ?

    • Tarte à la crème habituelle qui ne peut parvenir à justifier l’Obèse ! L’Obèse se moque bien des rares trafiquants. Son but unique est l’assujettissement des 99,9% d’honnêtes citoyens. Il suffit d’observer les socialistes français de gauche ou de droite qui passent leur temps à harceler les citoyens sous n’importe quel prétexte mais laissent courir les trafiquants.

      L’Etat obèse est le véritable trafiquant, d’abord trafiquant de mensonges et de haines idéologiques.

      • on est dans un état ..chacun paye en fonction de ses revenus pour assurer la vie de la cité … tu connais un meilleur système ?

        • après peu être que ça ne te dérange pas que des « riches », c’est pas un ouvrier qui brasse de grosses sommes, trafique en cachant son fric … de même qu’il soit facile pour les trafiquants et mafias de blanchir l’argent … oui c’est cela la liberté ..

          • On peut arrêter les clichés riches/radin, pauvres/honnête?

            Nan serieusement ça fait argumentaire cgt, c’est vilain.

          • on parle des nombreux elus « democratiquement »,condamnés,qui ne sont que la partie emeregee de l’iceberg que le systeme(maffieux)ne parvient pas a planquer sous le tapis??

          • Qu’un « riche » fasse ce qu’il veut de son argent, ça ne me regarde pas, tout comme ça ne lui regarde pas de savoir ce que je fais avec mon propre argent.

            Quant aux mafias qui blanchissent de l’argent, je ne vois pas en quoi le secret bancaire pose des problèmes. Le secret bancaire, ça signifie que ce que vous faites de votre argent est garanti par le droit à la vie privé et qu’il faille un mandat pour avoir accès à votre compte. C’est le respect du principe de séparation des pouvoirs. Si une mafia blanchit de l’argent, un mandat et c’est bon.

            Mais peut-être que ce qui vous gêne, c’est que la séparation des pouvoirs fait que ceux que vous jalousez voient leurs droits respectés ; limite votre capacité d’imposer à autrui votre volonté arbitraire – ou du moins celle des tyrans latents auxquels vous vous identifiez – en donnant aux gens des outils pour ne pas les subir…
            La liberté des uns, dit-on, finit là où commence celle des autres ; les socialauds trouvent généralement que celle des autres commence trop tôt…

            Allez voir vos paradis socialistes en Corée du Nord et au Venezuela si c’est mieux…

          • @Pierre,
            Vous pourriez citer toutes les mafias qui se sont faites prendre après la levée du secret bancaire?

        • Pierre, oui je connais un meilleur système: Celui ou chacun paye en fonction de ce qu’il consomme. Comme ca personne ne vit aux dépens des autres. En quoi votre système est il meilleur que le mien?

          • c’est très simpliste car il n’est pas possible de déterminer ce que tu consommes … par exemple tu vas en bretagne en voiture: tu payes quoi ? quel % du goudron ?

            de plus c’est le système qui par excellence va renforcer les riches et affaiblir les pauvres … car comme tu le sais les impôts sont « juste un peu » proportionnel .. dans ton système terminé la redistribution, le riche reste facilement riche, le pauvre restera pauvre de génération en génération, car déjà il n’aura jamais les moyens de dépasser la maternelle …

            • La TVA, ça n’existe pas ?

              « de plus c’est le système qui par excellence va renforcer les riches et affaiblir les pauvres … »

              En quoi ? Les riches consommant plus vont payer plus.

              « le pauvre restera pauvre de génération en génération »

              Il est fort, le gars pour vivre de générations en générations…

            • Avec le système actuel, le riche reste encore plus facilement riche et le pauvre encore plus facilement pauvre.

              Vous vous trompez complètement en supposant que le libéralisme est un système pour les riches. C’est au contraire un système qui permet à tous de s’enrichir et qui place les plus riches dans une situation ou ils peuvent facilement se faire dépasser par des gens plus inventifs qu’eux.

              Au contraire, dans le système actuel, les plus riches payent leur droit d’être riche mais ils peuvent aussi facilement convaincre les politiciens de protéger leur situation. (protectionnisme, marchés publics opaques, subventions ciblées etc)

            • Il est pas possible de déterminer ce que je consomme mais dans votre système qui suit le fameux « A chacun delon ses besoins, de chacun selon ses capacités » vous pensez pouvoir estimer les besoins des gens…
              Par aileurs votre objection est parfaitement fallatieuse: Je loue une voiture: J’ai consommé quoi quelle usure de la voiture? je paye mon loyer, j’ai consommé quelle usure de l’appartement?
              Donc pour la faire plus claire (je sais à qui je m’adresse maintenant) quand on paye un usage, on consomme cet usage. On consomme pas juste l’entretien de la chose. Par ailleurs des ingénieurs civils travaillent (surement plus que vous) et déterminent le nombre de passages de voitures et camions sur un revetement avant son entretien. Donc si effectivement on ne compte pas les atomes de carbone que mes pneus arrachent, on peut facilement déterminer le cout d’entretien d’une autoroute. Votre objection est d’une faiblesse qui n’a d’égal que votre ignorance.

              Donc selon vous, la redistribution est ce qui permet aux pauvres de se sortir de la pauvreté? J’adore ce genre de fumisterie…: Dejà, présentez moi une personne sortie de la pauvreté grâce à la redistribution et qui ne soit pas un fraudeur. Si cette personne ne se sort pas les doigts et n’achète pas un savoir faire (formation) ou un du capital (bahhh… le capital c’est caca pour Pierre) alors je ne vois pas quand comment cette personne va devenir autre chose qu’un pauvre. Certes tant qu’on prend de l’argent aux mechants riches, le gentil pauvre sera moins miséreux, mais il sera toujours pauvre puisqu’il faudra continuer à le subventionner.

              Le riche reste facilement riche dans un système libéral? Regardons ca… Dans un pays ou il n’y a pas de protectionnisme, ou les banques font faillite quand elle se plantent, ou les subventions autx entreprises n’existent pas et ou il y a tellement peu de marchés publics que corrompre les politiciens n’apporte presque rien, qu’est ce qui va permettre aux riches détenteurs du capital de rester riches? On peut imaginer les choses suivantes: Innovation, maitrise des couts, rigueur de gestion, vente des actifs non rentables, acquisition des actifs rentables. Et surtout, éviter de jouer comme un abruti sur des investissements pas maitrisés.

              Dans un environnement plus socialiste, comment rester riche, si on a du capital:
              Graisser la patte du politicien local pour s’assurer les marchés publics. Faire du chantage au chomage pour glanner des subventions. Miser un paquet de fric en finance sans se soucier du risque: Le chantage au chomage et au too big to fail assurera que l’Etat couvre vos pertes et vous laisse vos bénéfices, surtout si vous avez le bon politicien en poche (celui à qui vous avez payé 3 call girls le mois dernier). Pratiquer l’évasion fiscale(que les pauvres ne peuvent pas se permettre): Mettre son capital au nom d’une entreprise dont les actions sont possédées par une entreprise écran (inaccessible pour cacher le petit pécule de pauvres qui eux se feront taxer). etc…

              Le socialisme est l’art d’oeuvrer pour les préserver les riches corrompus en faisant croire qu’on bosse pour les pauvres alors qu’on les enc… Vous, vous faites pas partie des riches corrompus préservés par le socialisme. On peut donc en déduire que vous faites partie de la seconde catégorie.

              P.S: J’aurai été plus respectueux si vous ne m’aviez pas tutoyé comme votre pote de cour de récréation.

        • La vie de la Cité, ça ne nécessite pas 57% du PIB.
          On le faisait très bien il y a 100 ans avec moins de 5% avec un PIB 10x moindre…

          • oui c’est vrai qu’il y a 100 ans c’était bien mieux … il y avait une caste qui vivaient bien et le autres ..

            poursuivez votre raisonnement et vous aboutirez que la société idéale était celle de Louis XIV ..

            • Lol, voilà captain obvious.
              C’est sur, le niveau de vie était moindre, vu que les moyens de production étaient moindres.

              Sinon, la société de Louis XIV appliquait des politiques semblables aux actuelles.

              Quant à vos castes, c’est ridicules. Ce n’est pas parce que tout le monde n’a pas le même niveau de vie que les uns sont une caste privilégiée.

              Si vous voulez parler des zinégalités d’il y a 100 ans, celles-ci ont fortement diminué par rapport à 100 ans auparavant et ne sont pas pour autant signe de prospérité. L’égalité parfaite, c’est lorsqu’on est mort.

    • Le secret bancaire est le dernier rempart de liberté individuelle contre l’arbitraire de l’état. Mais évidemment si vous avez gobé pleine et entière l’idée que tout le bien vient de l’état, c’est une proposition inconcevable.

      Alors, juste pour s’élargir un peu les horizons: vous êtes un marçhand à Damas qui n’aime pas M. Assad, ou un petit commerçant argentin qui essaye de survivre dans le fiasco économique local. Vous êtes un entrepreneur russe qui trouve que Poutine pousse le bouchon un peu loin. Sans parler en remontant un peu dans le temps un juif allemand des années trente.
      M. Assad, Mme Kirchner, Vladimir et Adolphe adorent la disparition du secret bancaire, et vous? Eh bien, tant pis pour vous.

    • Le respect du secret bancaire ne signifie pas qu’ils soit impossible pour l’Etat d’accéder aux informations de vos comptes bancaires : cela signifie simplement qu’il ne peut y accéder qu’avec l’autorisation d’un juge qui doit vérifier si il existe véritablement des éléments de suspicion contre vous. Il ne s’agit pas de protéger les terroristes, les trafiquants ou même les fraudeurs fiscaux mais simplement de protéger la vie privée des honnêtes gens. C’est la moindre des choses en réalité.

      Le secret bancaire n’a jamais empêche les Etats qui le pratique de lever des recettes fiscales tout à fait substantielles.

      • Aujourd’hui il faut quand même savoir que l’Etat français peut accéder au contenu de vos comptes sans avoir besoin d’aucune autorisation judiciaire, sans avoir besoin d’aucune justification pour le faire, et sans même que vous ne soyez informé de cette consultation (ni au moment où elle à lieu, ni dans le futur).

    • Oui, le droit à la vie privée doit être préservé, sinon comment feraient les pédophiles et les terroristes ?

  • Nombre d’entre nous, même de tendance libérale avons été tellement lavés du cerveau par la propagande socialo-marxiste qu’il ne nous parait plus évident que le secret bancaire devrait être un pilier, comme le dit l’auteur, de la propriété privée, l’une des choses les plus sacrées qui soient, après la vie.

    • il n’y a pas que l’argent après la vie …. désintoxiquez votre cerveau à l’argent …

      • C’est vous Pierre qui rapportez tout à l’argent dès qu’on parle de liberté et de propriété. Vous faites une fixation sur les riches et l’argent et vous ne vous en rendez même pas compte. Sortez un peu, profitez de la vie et partagez du temps avec des amis.

        • « Sortez un peu, profitez de la vie et partagez du temps avec des amis. »

          pourquoi tenir des propos stupides sur des gens que vous ne connaissez pas sous prétexte qu’il ne sont pas de votre avis . allons allons un peu de réflexion, de tenue, de correction .. svp

        • « que le secret bancaire devrait être …l’une des choses les plus sacrées qui soient, après la vie. »

          si vous trouvez cela sain ?

      • MON argent porte la valeur de MON travail, c-a-d un partie du temps de MA vie passé à travailler pour le gagner afin d’avoir du pouvoir d’achat nécessaire à MON élévation.

        En ne respectant pas l’argent des gens, vous ne respectez ni leur vie, ni leurs choix. En le leur privant, vous considérez donc ces personnes comme des esclaves.

        Vous méprisez l’humain, en fait, celui-ci étant tout juste bon à financer vos désirs utopiques…

        Il n’y a pas que l’argent dans la vie ? De la part d’une personne obnubilée à l’idée de spolier l’argent des autres, c’est cocasse…

        • « MON argent porte la valeur de MON travail, c-a-d un partie du temps de MA vie passé à travailler pour le gagner afin d’avoir du pouvoir d’achat nécessaire à MON élévation. »

          totalement faux .. vous travaillez oui mais parce que vous êtes allés à l’école, que vous n’avez pas payée (du moins à 100%) .. Vous utilisez des télécoms, des transports,de l’électricité, de la sécurité, de la santé .. oui tout cela pour travailler et vous n’avez pas tout payé …

          vous vivez, vous travaillez en société .. vous lui êtes donc redevable de ce dont vous avez profité … et vous payez en fonction de vos revenus (hors fraude fiscale) …

          Cela s’appelle la vie en société et à preuve du contraire il n’y a pas d’autres solutions connues ….

          • Non, juste. L’etat utilise la richesse cree par les individus pour offrir des services parfois justifies, souvent non, frequemment clientelistes et presque toujours a un cout exagere, du moins si on en croit les paves annuels de la cour des comptes.
            Donc quand l’etat devient abusif, il est justifie de s’en proteger.

            Quand a cette tarte a la creme du citoyen qui doit tout a l’etat parce qu’il a ete eduque gratuitement , n’importe quoi. Le citoyen en question avait des parents- qui payaient des impots qui ont paye les salaires des professeurs et la consruction des ecoles.

          • pierre : « Vous utilisez des télécoms, des transports,de l’électricité, de la sécurité, de la santé .. oui tout cela pour travailler et vous n’avez pas tout payé … »

            Rien qu’une personne de classe moyenne rembourse tout plusieurs fois dans sa vie.
            Ouvre un rapport de la cour des comptes qui estime que l’argent claqué pour rien du tout est monstrueux.
            ça ce n’est pas de la « vie de la cité » mais du parasitisme.

            A crédit en plus, chaque nouveau né à 26’000 euro de dette à la naissance, ça non plus ce n’est pas « la vie de la cité ».

            Par contre la justice qui est une tâche régalienne parce qu’elle protège les faibles et PERMET une société d’échange plutôt qu’une basée sur la loi du plus fort coute 0,19% du PIB.

            L’idéologie et les slogans c’est très bien mais un moment il faut regarder un peu la réalité.
            D’autres pays font bien mieux avec bien moins et ils ne sont pas endettés, leurs survie n’est pas en jeu.

            • Je suis content de ton post … c’est la première fois que je lis ici un truc sensé sans insulte ni caricature imbécile … oui tu as raison, il y a des gaspillages, des abus, de la fraude (par des pauvres et aussi des riches financiers) .. oui il faudrait contrôler plus toutes les prestations et aides …

              une fois qu’on a dit ça, très bien on fait comment ?

            • pierre: « une fois qu’on a dit ça, très bien on fait comment ? »

              Dans une vraie démocratie on vote les lois, les impôts, la régulation, La France n’est pas une démocratie alors on proteste, on écrit des articles et on manifeste. Ça ne marche pas très bien parce que la très grande partie de la France est cliente, partie ou totalement dépendante de l’état. C’est le coté redoutable du socialisme-corporatiste: rendre les gens captifs au point qu’ils deviennent des défenseurs d’un système qui les mènent à la ruine.

              Si tu n’as pas eu de réactions « sensé » c’est que pour nous l’état français et ses dérives sont déjà bien connues et qu’on est dans le processus de dénonciation depuis très longtemps. On connait aussi très bien qu’elle sont les taches indispensable, régalienne de l’état, « la vie de la cité » comme tu le dis, ce qui en fait partie et ce qui ne conduit systématiquement qu’à un gaspillage et un appauvrissement.

              Bastia, économiste français entre autre l’a très bien décrit en 1800 et ce qu’il a écrit n’a jamais manqué de se produire. En général les gens qui écrivent ici sont plutôt des érudits. Il est clair qu’arriver au milieu pour défendre l’état au niveau le plus basique avec des slogans et sans aucune connaissance en économie ni en libéralisme à peu de chance de t’attirer autre chose qu’un rejet tout aussi basique.

              Comme on est dans la communication: j’ai été socialiste (fils de syndicaliste) pendant 20 ans et en connait tous les slogans sur le bout des doigts. Le fait est que je lis énormément et que féru d’histoire et de social j’ai décidé voici 5 ans de m’intéresser à l’économie et aux échanges entre humains dans les sociétés.

              Sans avoir jamais rien lu sur le libéralisme je suis arrivé aux mêmes conclusions qu’eux. Mon arrivée ici et la lecture des penseurs libéraux à fait le reste: ça n’a rien à voir avec ce qu’en j’en pensais et ce que tu crois.

              A toi de montrer que tu peux aller au delà des slogans.

          • Les écoles peuvent être privées, certaines en sont aussi. L’école est un service qu’on donne à ceux qui veulent apprendre contre une rémunération.
            On ne laisse pas vraiment le choix aux enfants qui y vont s’ils usent les services d’État, d’ailleurs, avec l’organisation actuelle, ils n’ont pas le choix de l’école.
            Y aller, ce n’est pas un contrat, ça ne fait pas de moi l’esclave ad vitam d’autrui.
            De plus, j’ai fréquenté l’école privée, en quoi je dois payer ces taxes ?

            Même sans aller à l’école, je peux travailler, et mon travail reste mon travail, ma propriété reste ma propriété. Ca ne change pas la nature des choses, la nature du droit. Ce qui est injuste ne devient pas juste en changeant la loi.

            La sécurité, ça ne représente rien dans le PIB, une partie est même privée, par exemple les vigiles.
            Quand on voit à Détroit, la police publique ne fonctionne plus et c’est le privé qui a pris le relai d’une façon efficace et en virant les éléments fascisants de la police.
            De plus, on ne peut pas dire qu’elle fasse bien son boulot actuellement, et m’empêchant de me défendre par mes propres moyens.

            Quant aux télécoms, ils sont privés, je paie leurs services par mon abonnement, l’électricité, les transports, c’est pareil. Ma voiture n’est pas propriété de l’État. Quant aux routes, ça ne justifie pas 57% du PIB.

            « vous vivez, vous travaillez en société .. vous lui êtes donc redevable de ce dont vous avez profité … »

            Je ne suis redevable qu’envers les individus qui m’offrent leurs services contre une rémunération, selon les accords mutuellement consentis. Par après, je ne leurs doit plus rien, tout comme ils ne me doivent plus rien. C’est là une relation équitable.

            « vous lui êtes donc redevable »

            Lol, il faut donc croire que la société est une personne ? Je croyais que c’était un chat. 🙂

            « Cela s’appelle la vie en société »

            Encore un type qui confond société et socialisme. Enfin, j’en ai croisé qui considéraient que sans le communisme, c’était l’âge des cavernes…
            En fait, vous parlez de chose que vous ne connaissez même pas. Vous ne savez pas ce qu’est la société, pas ce qu’est l’État, pas ce qu’est le socialisme.
            Juste un tocard de plus qui cherche à faire son gogo.

            « à preuve du contraire il n’y a pas d’autres solutions connues »

            Donc, c’est à l’hérétique du socialisme à prouver que le socialisme ne fonctionne pas, pas au socialiste de prouver que ça fonctionne…
            On appelle ça l’obscurantisme…

            • votre mal politesse rend votre discours inaudible …vous devez être frustré de vivre en France … mais prenez votre courage a deux mains, allez vivre ailleurs dans votre monde parfait … vous qui êtes si intelligent, si érudit, si bardé de certitudes …

            • Si vous évitez de répondre en vous focalisant sur le fait que je vous traite de tocard, ce qui n’est pas une insulte, mais une constatation, c’est que vous méritez amplement le qualificatif.

          • NON

            Le Système m’a obligé à apprendre des choses sans le moindre intérêt pour avoir des diplômes définit par le Système.

            Le Système m’a inculqué une Histoire économique du XXième siècle manifestement incohérente et mensongère, et j’ai été obligé de me dés-ré-informer via des sites comme contrepoints pour connaitre la vraie histoire économique.

            Le Système m’a enseigné des bribes incohérentes, inintéressantes et inutiles d’électromagnétisme et pire encore de thermodynamique sans être capable d’expliquer un seul concept (on m’a appris à écrire des équations mais pas ce qu’elles signifient).

            Le Système m’a enseigné des maths comme une suite de définitions-lemmes-théorèmes sans but ni cohérence, sans jamais expliquer le pourquoi du comment et le but des définitions. (Bon au moins cet enseignement ne racontait pas des trucs faux.)

            Le Système m’a imposé des profs incapables de répondre à une question précise qui ne soit pas « vous pouvez répéter ». Le Système a occasionnellement mis devant moi des personnes n’ayant même pas le niveau dans étudiant dans la matière enseignée.

            Et je devrais être éternellement reconnaissant pour ça?

            • les historiens sont donc des menteurs ? ou plutôt des socialistes ? ce site un site d’histoire ?

              les maths, la physique, la thermo ? vous n’avez rien compris ?

              Mettez vous en cause au lieu d’accuser les autres !!

            • Mais non, banane.

              Apprends à lire.

              Où tu vois que j’ai rien compris?

              J’ai pas compris ce qu’aucun prof n’a jamais expliqué.

              Et pourquoi MOI je devrais me remettre en cause et pas LES PROFS DONT PAS UN N’A ÉTÉ CAPABLE DE RÉPONDRE À UNE SEULE DE MES QUESTIONS?

              Quel intérêt de comprendre des brides ridicules d’électromagnétisme, qui ne permettent même pas de décrire une antenne?

              Quel intérêt de savoir écrire des équations sans être capable de définir ce qu’elles signifient?

              Par contre toi tu aurais intérêt à travailler le français.

  • De toute façon le secret bancaire comme outil soit de protection de la vie privée soit de fraude est out…Maintenant la mode est aux procédés issus directement du droit anglo-saxon…En attendant des structures totalement virtuelles et décentralisées…

  • En France il n’y a pas d’arbitraire de l’état, on est une république démocratique.
    L’arbitraire c’est si le souverain n’est pas l’émanation du peuple et qu’il prend des décision sans s’appuyer sur un droit positif (selon son bon vouloir).

    L’arbitraire de l’état existait sous pinochet par exemple ou Staline.

    • Comme c’est beau, cette croyance en la démocratie éclairée, pure et parfaite…
      Donc, les politiques de Sarkozy n’ont rien d’arbitraire, les diamants de Bokassa non plus… Si on vote par référendum l’extermination d’un quart de la population, ce sera juste…
      La justice n’émane pas es urnes.
      Apparemment, il y en a qui croient encore en l’infaillibilité du pape…

      • « cette croyance en la démocratie éclairée, »

        on est en démaocratie … si tu connais un autre système, vas y parle nous en !!

        • L’illusion de la démocratie, voilà la verité.

          Actuellement on vit dans un régime (quasi) présidentiel, à tendance (presque) autoritaire.

          Mais on y vient, ne t’inquiete pas.

          • et tu proposes quoi à la place ?

            • Dans les années 60 le système etait plutôt sain. L’on paye actuellement ses dérives avec par exemple le renforcement des pouvoirs du PDR (reforme quinquennale entre autres) ainsi que la caste dirigeante (Par l’EnA).

              Ce système ne ressemble en rien à une « démocratie » tant il est rongé par le clientélisme.
              Beaucoup d’autres facteurs rentrent en compte, je vous invite simplement à prendre le temps de lire quelques papiers sur ce site, qui le presentera bien mieux que moi.

            • Une société ou l’Etat est minimaliste ou il a pour seuls buts les actions suivantes:
              Préserver le pays des invasions étrangères, les repousser si besoin
              Préserver les individus des agressions physiques(inclue les menaces), du harcèlement, du vol et de la fraude.

              Après l’origine du pouvoir de l’Etat, autocratique ou démocratique je m’en tape. La véritable garantie du respect des libertés c’est la limitation du pouvoir, pas son origine.

              Voila la fameuse proposition que personne n’a réussi à trouve rle courage de vous faire parce que vos interlocuteurs ont raison: Vous etes un tocard, un inculte, un arrogant, et en plus vous etes malhonnête intellectuellement. On y répond précisément à vos questions alors que vous restez dans le vague et le lapidaire, l’approximation qui vous arrange, l’omission qui soutient vos propos etc… Bref intellectuellement vous etes dune indigence qu’aucune subvention ne pourra jamais régler parce que votre humilité intellectuelle est inéxistante.

              Vous croyez que je suis né libéral? Vous croyez que vos idées et vos arguments puérils n’ont pas été gravés dans ma tête par l’éducation nationale? Vous croyez vraiment nous apporter quelque chose qu’on ne sait pas? Nous apporter une illumination divine sur le socialisme? La quasi totalité des libéraux sont ce qu’ils sont justement à la suite d’un énorme travail sur eux meme, sur leurs convictions qu’ils ont osé remettre en question, sur une écoute, et sur des réfléxions approfondies.
              Et vous voudriez qu’on cède a votre dégueulis d’arguments mal digérés du lycée? Vous voulez aussi qu’on s’excuse tous de ne pas avoir compris votre génialissime intellect avant?

        • Non on n’est pas en démocratie.

          La démocratie c’est autre chose et ça existe chez nos voisins
          « Régime politique où la constitution n’est modifiable QUE par référendum, le quel peut être initié par pétition populaire, aisément et sur tout sujet. »

        • On est en démaocratie ? Le système de la Fraôônce ?

          Sinon, vous répondez encore une fois à côté… comme un bon tocard…

          • quand on a plus d’arguments on utilise l’insulte ? tu es un vainqueur toi ..

            • « quand on a plus d’arguments on utilise l’insulte ? »

              Dixit le péteux qui agresse tout le monde.

            • Un constat n’est pas une insulte. Mais il est vrai que la vérité est toujours difficile à admettre…

            • vous êtes tellement bardé de certitudes que vous ne supportez pas la moindre différence …

              cela en serait drôle sauf que derrière il y a des citoyens .. d’un coté cela montre l’échec de la culture, de la connaissance de la réflexion … bon d’un coté vous êtes que 4 ou 5 a être si gravement atteint …

            • pierre: « quand on a plus d’arguments on utilise l’insulte ? »

              Pleins de gens t’ont fait des réponses construite et donnés pleins d’arguments pertinents mais tu te gardes bien à chaque fois d’y répondre préférant l’insulte dont on peut relever de très nombreux exemples dans ce fil.

              L’Intelligence te fuit, tu es un abruti. (LOL)

            • « cela en serait drôle sauf que derrière il y a des citoyens… »

              Et voilà. Ne pas être d’accord avec votre opinion qui est la source unique et universelle de la Vérité, émanation de votre esprit éclairé, est donc être dégénéré, une déviance, un danger. Et après, on s’étonne de l’enfermement psychiatrique des opposants et les camps de rééducation dans les régimes socialistes…

        • pierre: »on est en démaocratie … »

          Non,

          Regarde l’étymologie du mot et dis moi laquelle des 120’000 lois et 400’000 décrets ont été voté par le peuple ou changée par le peuple (referendum)

          pierre: « et tu proposes quoi à la place ? »

          Démocratie participative (La France est une démocratie « représentative ») parce que les pays du haut du classement de l’indice de démocratie sont ceux qui s’en sortent le mieux.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie

          Il se trouve comme par hasard qu’ils sont aussi parmi les plus libéraux: (Indice de liberté économique)
          http://www.heritage.org/index/ranking

          Tu peux regarder aussi la liberté de la presse, la corruption, les budgets et d’autres indicateurs, ils pointent tous dans la même direction: Le libéralisme et la démocratie sont la clé de la prospérité des peuples, y compris celle des pauvres.

          Si avec ça tu ne comprend pas que tout ce que racontent les socialistes c’est de la merde puérile et que le socialisme ne fait toujours et partout qu’appauvrir les gens c’est que tu n’a pas tout allumé.

          • on s’en sort donc moins bien que le rwanda …. c’est cela ….

            • pierre : « on s’en sort donc moins bien que le rwanda …. c’est cela …. »

              Tu confond l’indicateur de « on s’en sort » avec celui de la liberté économique, ce que permettent les lois au niveau entreprise, placements, fiscalité etc. etc.

              J’ai essayé avec toi mais tu es effectivement un crétin fini sans aucune culture ni réflexion construite.

            • restez bien entre vous à vous gargariser de vos inepties égoïstes … à l’occasion allez dans les bars .. en fin de soirée vous trouverez des gens de votre avis …

              par contre, avant de vous endormir ce soir, essayez, au moins pour votre entourage, de savoir d’ou vous vient cette haine de l’autre et cette fixation sur les mots qui commencent par soc…

            • @pierre:
              Si les gens de notre avis étaient légion, ca se saurait. Il y aurait un parti libéral en france. Or on a juste le PS, le PS de droite (UMP) le PS nationaliste (Le FN) et les PS communistes (le PC et autres trucs qui se touchent devant le Che).

              Mais finalement de quoi etes vous décu? De ne pas avoir fait changer d’avis une bande de libéraux a vous tout seul avec votre indigence intellectuelle et votre suffisance? De ne pas avoir la matière culturelle ni al puissance de raisonnement pour nous convaincre? C’est de notre faute si d’un point de vue argumentation vous êtes une fiotte avec le talent d’un huître? Vous avez l’air décu mais en meme temps vous pensiez quoi? QU’on n’a jamais entendu vos lieux communs? Quelle originalité pensez vous représenter par rapport aux armées de missionnaires de la gauche qui régulièrement viennent tenter de nous évangéliser? Vous croyez pas qu’on les a déjà entendu 1000 fois vos arguments? Alors que francheent je suis a peu près convaincu que vous ne connaissiez pas la plupart des notres…

            • pierre: « en fin de soirée vous trouverez des gens de votre avis … »

              Non dans les bars en fin de soirée les gens veulent tous contraindre les autres par la force (étrangers, juifs, immigrants, patrons) avec des idées aussi simplistes et puériles que les tiennes d’ailleurs.

              C’est pour cela que les bourrés comme les socialistes et les collectivistes causent d’énormes dommage aux population pauvres et aux faibles: Pillage, rapine, privation des libertés, négation des droits fondamentaux.

              Nous sur tous les murs on écrit le mot liberté, toi tu pisses dessus c’est tout ce que ton cerveau te permet.

            • vous montrez votre vraie nature, celle de la frustration, de la haine de l’autre, de la jalousie , de l’égoïsme, de la négation de l’histoire ….

            • @ Pierre, vous parlez dans le vent: vous nous accusez de jalousie… De quoi sommes nous jaloux? De qui? J’attend vos explications avec impatience.

            • Mitch : « De quoi sommes nous jaloux? De qui? J’attends vos explications avec impatience. »

              A ce stade de déconnexion avec le réel il doit être totalement bourré. 🙂

  • « En quoi la discrétion demandée au banquier à qui l’on confie ses deniers devrait-elle fondamentalement différer de la confidentialité exigée de son médecin ou de son avocat ? »

    Pour l’avocat, le secret est une condition nécessaire à la défense.
    Le secret bancaire ressemble plus au secret médical, une protection de la vie privée.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean Kircher.

Patron de deux PME, l’une en France et l’autre au Luxembourg, je cherche en vain de quelle façon mon entreprise française pourrait devenir une start-up performante !

Parlons coût du salaire d’un cadre moyen que je déplace du Luxembourg vers la France tout en lui assurant le même revenu net.

Le Luxembourg est peut-être un paradis fiscal, surtout pour les 15 000 portefeuilles français qui y sont logés mais il est sûrement un paradis social. Il y a certes 2,5 fois plus d’inspecteurs du travail qu’ailleurs ... Poursuivre la lecture

Par Eben McDonald. Un article de Mises.org

Les sociaux-démocrates font souvent l'éloge des pays nordiques en tant qu'exemples du succès de l'impôt progressif, des États-providence généreux et des syndicats puissants.

Les partisans du libre échange ont répondu que non seulement ces pays se sont enrichis bien avant que ces politiques soient mises en place, mais qu'ils ont également autant d’agilité réglementaire que les États-Unis, selon les données de la Banque mondiale.

Cependant, nous devrions également tourner nos regar... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Bill Wirtz.

[caption id="attachment_277873" align="aligncenter" width="640"] Luxemburg By: Manolo Gómez - CC BY 2.0[/caption]

Pour les Français, et même pour les Belges, le Grand-Duché de Luxembourg (non, pas la Province du Luxembourg... c'est autre chose !) est le petit voisin un peu étrange. Si vous n'êtes pas de la région frontalière, il est fort probable que vous et vos amis puissiez avoir quelques stéréotypes. On est là pour vous aider.

"Le Luxembourg, c'est un paradis fiscal"

Chaque fois qu'on me parle de ce par... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles