Soirée électorale de dimanche soir : on va entendre les dents rayer le parquet !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
dents_a

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Soirée électorale de dimanche soir : on va entendre les dents rayer le parquet !

Publié le 30 mars 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen.

dents_a

Ce soir, vous allez tous les voir se précipiter sur les plateaux télévisés, pour roucouler, faire la roue, se faire valoir, affirmer leur détermination et leur résolution… Et expliquer ce qu’il aurait fallu faire : qu’ils l’avaient bien dit, que si ça n’a pas marché c’est qu’ils auraient dû aller plus vite, plus loin, plus fort… et que si on n’a pas compris, c’est uniquement parce qu’ils ont mal communiqué, mais qu’en tout cas ils ont entendu le message des Français et qu’ils vont nous « envoyer un signal fort », etc.

Ils vont afficher leur stature : montrer comme ils feraient de beaux ministres, d’utiles secrétaires d’État, de grands serviteurs de la République plus que jamais en danger !

Et désintéressés surtout. N’ayant pour seule ambition que le service exclusif du Pays. Leur carrière, les petits fours, les saucisses de cocktail, voyez-vous, il n’y pensent pas un seul instant ! Non, non, c’est juste le dévouement envers le Pays qui les guide. Ces élites ont une telle abnégation qu’on en pleurerait d’émotion. Vous n’imaginez pas comme ils ont hâte de diminuer les dépenses, hâte de diminuer la dette, hâte de baisser vos impôts, hâte de réduire leur train de vie pour augmenter le vôtre !

les-dents-de-la-merTout va en tout cas se jouer très vite car il faut se faire apprécier par le Président dès dimanche soir. Après ce sera trop tard : le Conseil des ministres a en effet lieu mercredi et mardi c’est le premier avril. Donc c’est lundi que la liste des ministres est arrêtée. C’est dès lors dimanche soir, sur les plateaux de TV, que tout va se jouer. Ils préparent leurs « petites phrases », réfléchissent à la couleur de leurs cravates… C’est du sérieux là, il ne faut pas se tromper : leurs carrières en dépendent. Un faux pas lors de la soirée électorale et c’est un poste de ministre qui peut vous passer sous le nez ! Tout ça à cause de la couleur trop rose d’un tailleur ? Ou trop verte ? Ou trop bleue ? Aïe mais c’est un enfer ce choix pour plaire au Président !

Dimanche soir, en tout cas, montez le son de votre télé. Comme ils sont prêts à manger à tous les râteliers, ça va crisser un maximum : les dents vont rayer le parquet !

Vous avez aussi le modèle pour femmes (pour Ségolène Royal, par exemple, qui rêve elle aussi de servir son pays — mais ne vous trompez pas, uniquement par sacrifice, dévouement, générosité, renoncement et désintéressement…).

(Visited 2 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Marie de St Amour
    30 mars 2014 at 9 h 34 min

    Je suis très sensible au « modèle féminin », y en a pas bcp mais c’est la crème de la crème! Je propose d’éteindre la télé de 20h à 21h, comme ça on fait le truc pour l’environnement et on dépollue nos méninges 😉

  • Le plus trsite, c’est que ça marche !
    Sommes-nous si c**s que cela?

  • moi, ce que j’aimerai savoir,c’est si tout ces valeureux , merveilleux politiques seraient d’accord pour diviser par 2, voire 3 leur mirobolants salaires et par la même occasion faire abstraction sur tout les avantages auxquels ils ont accés et qui sont réglés rubit sur l’ongle par les contribuables ; je pari que les dents seraient moins longues et moins nombreuses …..

  • Ils nous disent qu’ils ont entendu le message, mais je me demande si on parle bien du même message.

  • En plus, ils sont tous volontaires pour travailler le dimanche soir.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par François Lainée.

Les élections récentes ont vu monter un phénomène qui semble là pour durer : l’abstention est en hausse vertigineuse, les candidats décrochent, quelle que soit leur couleur, le peuple ne croit plus que voter soit utile.

Malgré cela la mécanique du pouvoir remplit sa fonction ; elle désigne des gens pour faire tourner les rouages dont il a besoin. Et cette attribution se fait en imprimant une étiquette de qualité contrôlée sur ces serviteurs du système : légitimité.

Mais c’est oublier que ces élus devr... Poursuivre la lecture

Par Dominique Andolfatto et Dominique Labbé. Un article de The Conversation

Les élections départementales et régionales de 2021 ont été marquées par une abstention massive que les commentateurs ont expliquée par l’absence d’enjeux clairs, l’émiettement des listes, le flou des programmes, les inégalités sociales ou le désintérêt des jeunes et, bien sûr, par la crise sanitaire…

En revanche, on a généralement ignoré l’anomie – soit le déclin des formes de régulation et des valeurs collectives – qui frappe la société française. Les... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Frickert.

Ce remaniement n’aura laissé personne indifférent. Outre les départs de Castaner et Ndiaye, c’est bien l’arrivée de deux « grandes gueules » qui occupe les esprits.

Celle d’Éric Dupond-Moretti, sous ses airs de maverick, risque toutefois de virer au passage éclair à la chancellerie tant le personnage a des idées arrêtées et une personnalité clivante comme en témoigne la levée de boucliers que sa nomination a provoqué chez les magistrats.

Du côté de la Culture, le retour de Roselyne Bachelot sonne co... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles