Quelle faute de logique faites-vous ?

spock credits tom simpson (licence creative commons)

Quel argument fallacieux vous a-t-on opposé cette semaine ? Faites le test !

Par Emmanuel Bourgerie.

spock credits tom simpson (licence creative commons)

Ceux qui me suivent sur Twitter savent que je suis un immense fan de Your Logical Fallacy Is, un site web qui recense les sophismes couramment employés. Je l’utilise régulièrement dans les discussions pour pointer du doigt les sophismes (récurrents), et je me suis permis d’établir une petite liste de ceux qui reviennent le plus souvent.

Avertissement : Cette liste ne saurait être exhaustive ni être prise au sérieux. Ceci est mon « instant détente ». Amusez-vous bien !

  • Homme de paille : Tu veux que tout soit fait pour le profit et que les gens meurent de faim !
    Tu le sors de ton chapeau ou j’ai vraiment dit ça ?
  • Fausse causalité : Nous vivons mieux aujourd’hui qu’avant, l’État est plus gros qu’avant, donc nous vivons mieux grâce à l’État !
    La croissance est toujours forte après les périodes de guerre, faut-il une bonne guerre mondiale pour relancer l’économie ?
  • Appel aux émotions : Ce ne serait pas mieux si tout le monde était gentil et partageait ?
    Il ne suffit pas de vouloir être gentil pour régler les problèmes du monde. Plein de lois catastrophiques ont été votées avec les meilleures intentions.
  • Le sophisme du sophisme : Ton argument sur les routes est fallacieux, donc ta position sur la surveillance est fausse.
    Même si tu n’es pas d’accord avec tout ce que je dis, il serait dommage de cautionner ce que fait la Fed ou la NSA parce que tu trouves que mon argument sur la privatisation des routes ne te convient pas…
  • Pente glissante : Si l’on réduit le périmètre de l’État alors des méga-corporations vont prendre le contrôle du monde !
    J’ai l’impression d’avoir loupé quelques points intermédiaires (et probablement des raccourcis douteux) dans cette affirmation.
  • Ad hominem : Tu t’en fiches de ce qu’il se passe en France, tu es parti vivre en Irlande ! Traître à la nation !
  • Tu quoque : Non, je ne sais pas comment l’économie devrait être gérée dans les détails, mais toi non plus !
    C’est justement mon argument : parce qu’il est impossible de connaitre tous les détails d’une économie complexe comme la nôtre, on ne peut la confier à l’État.
  • Appel à l’ignorance : Les économistes font tous partie d’un complot néolibéral !
    Si tous ceux qui ont étudié l’économie te contredisent alors que tu n’as jamais ouvert un livre sur le sujet, je pense pouvoir dire que les économistes ont raison.
  • Double standard : On ne peut pas faire confiance aux citoyens pour acheter les bons produits, il faut donc un gouvernement démocratiquement élu pour leur dire quoi acheter !
    Si les gens sont trop irrationnels pour prendre des décisions pour eux-mêmes, les faire voter pour décider pour d’autres ne va certainement pas améliorer la situation. Ce n’est pas parce l’État s’occupe de quelque chose que les problèmes s’envolent par magie.
  • Question chargée : Tu ne voudrais pas que les gens deviennent pauvres parce qu’il n’y a plus le SMIC pour les protéger, non ?
    Non, je ne veux pas qu’ils soient pauvres. Mais ça ne change rien au fait que le SMIC est un mauvais outil pour combattre la pauvreté.
  • Charge de la preuve : Pourquoi t’opposes-tu à la surveillance d’État ? Tu as quelque chose à cacher ?
    Non, ce n’est pas comme ça que ça marche. C’est à celui qui prône le retrait des libertés qu’incombe la charge de la preuve. Je n’ai pas à prouver que je n’ai rien à cacher, mais tu as à prouver que la surveillance globale est nécessaire.
  • Ambiguïté : Tu veux que tout soit mis dans les mains des traders dans les salles de marchés !
    Non, c’est une confusion sur le terme marché. Prôner la concurrence ne signifie pas applaudir la financiarisation de l’économie.
  • Erreur du parieur : La croissance revient toujours de l’extérieur après une récession, il n’y a pas besoin de faire de réformes !
    Oops…
  • Ad populum : Si les libéraux ont raison, pourquoi est-ce que les gens ne votent pas pour les libéraux ?
    Parce que la population est biaisée et mal informée. L’économie et le libéralisme sont souvent contre-intuitifs, ce qui n’aide pas.
  • Argument d’autorité : L’économie de marché est mauvaise d’après le professeur Dupont !
    Sauf que le professeur Dupont est sociologue, pas économiste. Et parce qu’il contredit l’extrême consensus des économistes, je l’invite à prendre un cours.
  • Composition/division : Keynes explique qu’il est nécessaire de faire du déficit public, donc nous ne devons pas diminuer les dépenses publiques !
    Tu oublies un point crucial : Keynes croyait aux vertus du déficit public en période de crise, pas en tant que mode de gestion permanent.
  • Aucun bon écossais : L’URSS n’a pas fonctionné parce que ce n’était pas du vrai communisme !
    À chaque fois qu’un pays tente le socialisme, ça tourne au cauchemar, sinon au démocide. Quelle preuve supplémentaire vous faut-il pour réaliser que le communisme ne marche pas ?
  • Génétique : Les libéraux sont tous des anglo-saxons, ils ne comprennent rien à la France !
    L’économie est une science. Elle s’applique autant ici qu’ailleurs, arrêtons d’esquiver les critiques avec cette exception française…
  • Blanc ou noir : Tu veux supprimer l’école publique pour que tout soit privé et qu’il n’y ait aucune forme de régulation !
    On peut aussi avoir un raisonnement critique et proposer des réformes nuancées, non ?
  • Pétition de principe : Le capitalisme, c’est tout ce que je n’aime pas dans la société !
    Comment peut-on avoir un débat si tu redéfinis les termes pour qu’ils abondent dans ton sens ?
  • Appel à la nature : La croissance infinie dans un monde fini est impossible !
    C’est de l’économie de comptoir… On a des données qui constatent que les pays riches gaspillent moins de ressources que les pays pauvres.
  • Anecdote : Pinochet !
    Donc, parce qu’un jour un dictateur a mis en place quelques mesures économiques libérales, la philosophie toute entière est à blâmer et rejeter ? Et pourquoi n’appliques-tu pas la même logique pour toutes les faillites du socialisme (double standard) ?


Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.