Wanderers imagine la conquête du système solaire (vidéo)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Wanderers imagine la conquête du système solaire (vidéo)

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 avril 2015
- A +

Par Charles Bwele.

orrery credits don urban  (CC BY-NC-SA 2.0)
orrery credits don urban (CC BY-NC-SA 2.0)

 

Dans son court métrage Wanderers, qui signifie « vagabond, voyageur », l’infographiste et animateur suédois Erik Wernquist nous fait véritablement rêver avec des colonies sur Titan, des chutes libres sur Triton, des dirigeables et des élévateurs sur Mars, des astrosurfeurs dans les anneaux de Saturne, des excavations dans la ceinture d’astéroïdes et autres merveilles de l’exploration spatiale, toutes inspirées de concepts sci-tech, de la recherche spatiale et, inéluctablement, de la science-fiction.

Les divers endroits du système solaire et leurs vues célestes ont été récréés à partir d’images réelles, expliquées l’une après l’autre dans un magnifique diaporama qui offre une vision de l’humanité devenue inter-planétaire.

 

La voix off est un enregistrement de l’astrophysicien Carl Sagan lisant un extrait de son propre livre Un point bleu pâle : « Malgré tous ses avantages matériels, la vie sédentaire nous a laissé anxieux, insatisfaits. Même après 400 générations dans des villages et des villes, nous n’avons pas oublié. La route ouverte nous appelle toujours doucement, comme une chanson presque oubliée de notre enfance. Nous investissons les lieux lointains avec un certain romantisme. Cet intérêt, je suppose, a été méticuleusement construit par la sélection naturelle comme un élément essentiel de notre survie. Longs étés, hivers doux, riches moissons, gibier abondant – rien de cela ne dure éternellement. Il est au-delà de notre pouvoir de prédire le futur. Votre vie, ou celle de votre groupe, ou même de votre espèce, pourrait être due à un petit groupe d’impatients – attirés par un besoin qu’ils ne peuvent presque pas verbaliser ou comprendre, de terres inconnues et de nouveaux mondes. Herman Melville, dans Moby Dick, parla pour les voyageurs de toutes les époques et méridiens : « je suis tourmenté par une éternelle démangeaison des choses lointaines. J’aime naviguer sur les mers interdites… » C’est peut-être un peu tôt. Ce n’est peut-être pas encore l’heure. Mas ces autres mondes – promesses d’occasions indicibles – nous font signe. »

Sur le web

(Visited 2 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • L’avenir de la Terre et de toute la vie de ce coin de la galaxie est entre les mains de l’Homme. Les dinosaures, en 100 et quelques millions d’années ont été incapable de laisser le moindre dessin dinomorphique ! Si une catastrophe totale survenait, la nature aurait au plus 500 millions d’années pour aboutir à un être intelligent avant que la Terre soit grillé par le Soleil…

    • « Les dinosaures, en 100 et quelques millions d’années ont été incapable de laisser le moindre dessin dinomorphique ! ».
      Certes, mais ils ont vécus considérablement plus que nous. Sans oublier que leur extinction a été causée par un phénomène global, le même phénomène qui ne laisserait aucune chance à l’homme, même aujourd’hui.
      Tirons des conclusions dans quelques centaines de millions d’années, lorsque nous les aurons rattrapé en terme de longévité et, seulement à ce moment, nous verrons quelle forme de vie est la plus primitive.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Baudin. Un article de The Conversation

Notre étoile le Soleil, malgré sa proximité, pose encore bien des questions. Mais que savons nous des autres étoiles, situées à des distances incommensurables à l’échelle humaine ? En quoi sont elles différentes du Soleil ? Abritent-elles aussi un cortège de planètes comme celles qui gravitent autour de notre Soleil ?

Pour répondre à ces questions, nous disposerons bientôt d’une nouvel outil très puissant : la mission PLATO (PLAnetary Transits and Oscillations of stars), menée ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par George Lane

L'actualité récente vient de mettre au premier plan Pluton et la Grèce, deux réalités a priori sans relation. Les journalistes ne les relient donc pas et n'insistent pas sur la nature de la coïncidence implicite que, malheureusement, elles cachent. La nature en question tient pourtant aux méfaits de la "communauté scientifique" évoqués par François Lurçat, en particulier, dans son livre de 2003 intitulé De la science à l'ignorance et développés à l'envi, au grand jour du public, par le trop fameux GIEC.

En voic... Poursuivre la lecture

Par Charles Bwele.

[caption id="attachment_191194" align="aligncenter" width="640"] Spock credits JD Hancock (licence creative commons)[/caption]

Wikipédia : « Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s'est posée le physicien italien et prix Nobel Enrico Fermi en 1950, alors qu'il débattait avec des amis de la possibilité d'une vie et d'une visite extraterrestre, compte tenu du modèle corallien de colonisation galactique. […] Plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer ce paradoxe.

    ... Poursuivre la lecture