Fume, c’est du Kalach’

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fume, c’est du Kalach’

Publié le 30 mai 2015
- A +

Contrepoints510 - Marisol Touraine - René Le Honzec

Forte de ses 18000 morts de la grippe, Marifol Touraine poursuit sa croisade pour la santé-malgré-eux des Français en s’attaquant à la préoccupante prolifération des fumées de Kalachnikov dans les jardins publics, ainsi que de la pollution des douilles de cuivres (soupçon de présence d’aluminium appauvri). Cette mesure, très attendue, s’inscrit dans la politique de transition énergétique (réduction des fumées à particules), de la nouvelle économie verte et de la lutte contre le changement climatique. Il sera dorénavant rigoureusement interdit de fumer à la Kalach’ dans les parcs et espaces publiques sous peine de contravention.

Preuve de l’importance que le gouvernement attache à ce décret qui va sortir en juin, le Premier ministre Manuel Valls a organisé une descente sur Marseille, cité phocéenne, certes, mais qui bat les records d’usage de Kalach dans les lieux publics, empêchant les citoyens de vaquer à leur saines occupations portant essentiellement sur le deal et l’usage de produits naturels certifiés  biologiques verts à forte valeur ajoutée.

Escorté d’une escouade de ministres divers, le Premier et ses hommes n’ont pas hésité à dégainer leurs chéquiers pour aider la ville à lutter contre ces pollutions (qui ne sont pas toutes nocturnes). Ce renfort bienvenu laisse espérer une prompte amélioration de l’ambiance délétère dans la ville de Pagnol.

Ah, en me relisant, je m’aperçois d’une légère coquille : il ne s’agit pas de la célèbre marque « Kalachnikov », mais de toutes les cigarettes qui seront interdites. Par contre, les dizaines de millions de Valls, c’est vrai.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Et pourquoi pas tout interdire tout de suite, on gagnerait du temps !

  • J’ai bien regardé, entroudebaliser des jouvencelles dans les jardins publics, c’est okay (faut juste un grand impermeable)

  • Il parait que dans le futur les robots vont faire des « choix moraux » à notre place. Ben ça peut pas être pire que nos ministres …

    Je propose que l’on greffe un 6512 ou un z80 à Marisol pour l’améliorer …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Nasier Ockham et h16.

Pour Ariane Chemin, grande reporter au journal Le Monde, c’est évident : ce qui se passe à Marseille en matière de gestion sanitaire est la représentation fidèle des errances du Pr. Raoult. Paf, c’est dit.

Pourtant un intéressant billet de blog paru en avril 2020 établissait avec quelques chiffres des statistiques sur ce qui se passait justement du côté marseillais, et ce avant même que les polémiques aient pris des proportions démesurées, et manifestement, ça cadrait mal avec les saillies enfla... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Quand le chef d’un État supérieurement endetté à force de dépenses publiques débridées se précipite à la rescousse d’une municipalité au bord du dépôt de bilan sous l’effet d’une incurie multi-décennale mêlant incompétence, irresponsabilité, idéologie, petites magouilles et clientélisme, on ne s’attend guère à le voir accusé de libéralisme. D’autant moins quand il est question d’un milliard et demi d’euros de dépenses nouvelles pour les transports, la culture et la sécurité ainsi que d’une participation exception... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Et voilà qu’Emmanuel Macron, chéquier des Français grand ouvert en poche, vole au chevet de Marseille pour répondre à l’appel au secours lancé par le nouveau maire de la cité phocéenne Benoît Payan (PS). Nom de code : Marseille en Grand. En très très grand. On parle d’un milliard et demi d’euros d’argent frais pour les transports, la culture et la sécurité, plus une participation spécifique de l’État pour la rénovation urbaine de 174 écoles (le tiers du parc) qui pourrait représenter un autre milliard.

Pre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles