[Replay] Quand verrons-nous des martiens ? (vidéo)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

[Replay] Quand verrons-nous des martiens ? (vidéo)

Cet article en est un d’opinion. Il ne représente que le point de vue de son auteur
Publié le 31 décembre 2015
- A +

Par Charles Bwele.

Spock credits JD Hancock (licence creative commons)

Wikipédia : « Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s’est posée le physicien italien et prix Nobel Enrico Fermi en 1950, alors qu’il débattait avec des amis de la possibilité d’une vie et d’une visite extraterrestre, compte tenu du modèle corallien de colonisation galactique. […] Plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer ce paradoxe.

 
 
 

La question de Fermi est redécouverte par Carl Sagan en 1966, puis elle est explicitement formulée par l’ingénieur David Viewing en 1975. La même année, Michael Hart énumère quatre solutions possibles au paradoxe. Pour certains auteurs, le paradoxe n’en est pas un ; pour d’autres, il s’agit d’un dilemme ou d’un problème de logique. Pour d’autres enfin, il repose sur un anthropocentrisme qui lui retire toute possibilité de résoudre la question de la vie extraterrestre. La littérature spécialisée, mais aussi la science-fiction, la philosophie et la pensée religieuse, connaissent depuis une profusion d’essais explorant les solutions possibles au paradoxe. Il a ainsi évolué ; des outils statistiques (comme l’équation de Drake) ont tenté de le poser sous une forme scientifique. D’autres approches (comme la théorie de l’évolution, l’écologie ou la simulation informatique) en ont élargi la base. Le problème reste à ce jour (2015) non résolu. »

 

Cette définition grand public du paradoxe de Fermi demeurant imbuvable, Kurz Gesagt – In A Nutshell offre une vision simple, claire et animée pour les pauvres mortels que nous sommes. Les francophones pur jus feraient bien d’activer le sous-titrage en français…

 

Conclusion

À moins d’un miracle sci-tech, le Capitaine Kirk n’est pas prêt de croiser Monsieur Spock au QG de la Fédération ou à bord de l’Enterprise et encore moins de s’allier aux Vulcains pour filer une rouste à la coalition ad hoc Klingons-Romuliens-Cardassiens.

Sur le web

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • Le problème est aussi que notre système solaire est plutôt isolé au sein de la galaxie alors que certains systèmes solaires sont au contraire proches d’autres systèmes les entourant, bref ça ne facilite pas l’exploration et la discussion.

    Des aliens venant ici est improbable, mais on pourrait bien finir par en découvrir l’existence ailleurs dans l’univers, les civilisations avancées laissent des traces.

    • D’après EELV, plus la civilisation est avancée, moins elle laisse d’empreintes…

      • Laisser des traces ne veut pas dire pollution hein. Une technologie géante permettant d’utiliser l’énergie du soleil en la drainant juste à proximité de ce soleil serait repérable par exemple.
        Arrêtez cette obsession sur les énergies renouvelables et le réchauffement climatique, on parle pas de politique là, faudrait pas que cela soit maladif, y a pas que le présent et la politique dans la vie, ouvrez vos horizons que diable !

  • Bon, ce n’est pas le sujet ici mais…il y a une chose que je ne comprendrai jamais: les personnes qui s’excitent à chaque découverte d’exoplanète « possiblement habitable ».

    Sans vouloir offenser personne, ces planètes sont à des années lumière de nous, et les technologies pour y aller ne sont pas à l’ordre du jour. Alors pourquoi baver sur de nouvelles planètes que nous ne visiterons jamais?
    Et autre sujet lié, pourquoi gaspiller l’argent du contribuable pour des projets spatiaux?

    • Toujours des gens pour nous balancer des trucs comme ça…l’exploration et la découverte est dans la nature humaine, nous sommes curieux, nous voulons savoir ce qu’il y a au-delà de notre monde proche, et ce fut vrai de tout temps. Sans cela nous ne serions que des hommes préhistoriques, nous n’aurions pas créé ces technologies, ces cultures. L’exploration spatiale a permis des innovations qui ont aidé l’Humanité par ailleurs.

      Nous ne verrons pas nous-même et alors ? Les futures générations le feront et pour qu’elles le fassent il faudra bien qu’elles puisent dans les connaissances des générations précédentes qui auront réfléchi aux moyens d’y arriver, auront fait les tests dans l’espace sur les radiations, ceux qui auront observés et tenté de créer une carte de la galaxie.

      Votre commentaire est triste, l’exploration spatiale et la colonisation de la galaxie sont le future de l’Humanité, si on se contente de la Terre et de notre environnement immédiat la civilisation humaine mourra et l’espèce aussi. Si d’autres vies intelligentes existent dans l’univers alors les échanges pourraient grandement bénéficier aux humains.

      Oui à la recherche spatiale, oui à l’ambition et à une vraie vision de l’avenir ! Dans le passé seul l’obscurantisme religieux a tenté de bloquer le progrès technologique et ce fut une perte de temps considérable, qui n’a d’ailleurs pas pu faire taire toute volonté de découverte et de transmission de connaissances.

      • Je vous en prie, financez la recherche spatiale puisque vous y croyez, mais uniquement avec des dons et des parrainages privés. Peut-être même alors me joindrai-je à vous… En attendant, arrêtez de vous étonner que nous soyons tristes de voir notre argent pris dans nos poches et disparaître à la vitesse de la lumière pour des causes dont la probabilité de réalisation dans les quelques siècles à venir est du même ordre que celle d’obtenir le plein emploi par le socialisme.

        L’exploration spatiale est née d’un concours de quéquettes, et elle ne va pas au-delà. Elle a même son côté hollandien, celui d’attendre que le bonheur nous tombe du ciel plutôt que de s’y atteler pragmatiquement ici et maintenant.

        • Pas d’accord.

          D’ailleurs les premières photos de Pluton étaient la plus belle chose arrivée en 2015. 😀

          Arrêtez de vous plaindre, cet argent le vaut, et le secteur privé joue sa part comme Space X l’a montré ce mois-ci ?

          • Et vous vous prétendez libéral ? Je n’avais pas autant rigolé de la décennie !

            Je préfère dépenser 10 euros dans un bon livre de SF que voir impôts augmenter de 100 pour aller mettre un micro à disposition des extraterrestres sur les astéroïdes. Et je considère comme éminemment suspects ceux qui me demandent de ne pas me plaindre que mes impôts augmentent et qui vantent les bienfaits futurs dispensés par les habitants venus des étoiles lointaines pour le justifier. Ils ressemblent beaucoup trop aux écolos, à justifier par des gains totalement non-mesurables des dépenses immédiates et forcées au profit de leurs copains.

            • Vouloir étendre ses horizons, ses connaissances, les ressources disponibles, commercer et échanger pacifiquement avec d’autres peuples est purement libéral, vouloir dépenser pour cela n’est pas un mal bien au contraire.
              A l’inverse votre fermeture d’esprit et votre refus de se développer davantage vous rapproche des écolos qui eux aussi refusent le progrès, et le FN aussi d’ailleurs.

              • Akashi, vous partez en vacances en Juillet ou en Aout ou vous allez au ski en hiver… faites gaffe ça vous rapproche des gens du FN…

              • Ah ! L’argument de l’esprit fermé… L’ouverture d’esprit, c’est aussi inséparable de l’esprit critique que la liberté de la responsabilité. Et ça ne gagne rien à être sous-contracté aux soi-disant spécialistes qui vous proposent de les payer pour vous dire quoi faire et quoi penser, avec des accents d’autant plus lyriques qu’il ne s’agit pas là des peuples européens, asiatiques, africains, américains et autres avec lesquels j’ai été amené à mener de nombreuses collaborations, mais d’extra-terrestres…
                L’ouverture d’esprit est sans doute le trait que citent le plus souvent à mon propos les gens qui me connaissent, mais eux savent reconnaître que le porte-monnaie et l’esprit sont deux choses distinctes et que c’est le second qui doit commander au premier de s’ouvrir. Sans quoi l’argent est mal employé.

        • @MichelO
          Vous allez être content, le dernier projet SETI est entièrement financé par des fonds privés:
          https://en.wikipedia.org/wiki/Breakthrough_Initiatives
          100 M$ …

        • +1 MichelO
          « …voir notre argent pris dans nos poches et disparaître à la vitesse de la lumière… » : You make my day !

          L’argent privé serait bien sûr utilisé de manière beaucoup plus efficace et j’en serai… si vous écrivez mon nom en tout petit sur la carlingue du vaisseau spatial… quoique s’il s’écrase sur une ville extra-terrestre, c’est peut être pas nécessaire de leur donner mon nom 😀

        • Commentaire modéré : orthographe/grammaire

      • @ Akashi
        « Nous ne verrons pas nous-même et alors ? Les futures générations le feront… »

        Oui, vu la dette qu’on leur laisse aux futures générations, on peut leur dire qu’on leur a laissé Viking qui vient de sortir du système solaire… qu’ils se démerdent pour récupérer les photos ! On va pas tout faire non plus namého !

      • Totalement d’accord avec vous Akashi, je n’aurai pas pu l’exprimer d’une meilleurs façon !

        • Merci ? Triste de voir des supposés libéraux exprimer les idées rétrogrades des écolos et de l’extrême droite, être libéral et refuser le progrès et l’ouverture n’est pas possible, c’est trop antinomique.

          La recherche spatiale concerne l’Humanité entière.

          • « être libéral et refuser le progrès » : Joli sophisme de l’homme de paille pour cette fin d’année Akashi

            Pour mémoire :
            « Vous ne voulez pas mettre au point ce programme de construction de porte-avions, je ne comprends pas pourquoi vous voulez laisser notre pays sans défense. »

          • Alors juste pour préciser peut-être mon propos.

            Je ne me considère pas comme anti-progrès. Bien au contraire j’adore ce flot d’innovation qui se propage dans nos vie (santé, énergie, matériaux). D’ailleurs il me tarde de voir le monde en 2050.
            De plus, je ne suis pas contre d’aller voir ce qu’il se passe dans l’espace, du moment où les financements sont PRIVÉS. Si dire cela est rétrograde, alors j’accepte tout à fait ce qualificatif.

            Au passage, traiter les gens qui ne veulent pas voir leur argent confisqué pour des projets sans leur permission d »écolos ou extrême droite », c’est au mieux de la mauvaise fois, au pire, le titre de Best Troll 2015.
            Je n’oblige personne à financer des lancements de sonde « pour la science », alors faites de même.

  • Pour l’exploration privée : http://www.planetaryresources.com/technology/#technology-overview

    En espérant qu’ils sont plus sérieux que « Mars One ». Vu les progrès de spacex en matière de réutilisation on peut toujours espérer.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

Dune, la nouvelle adaptation au cinéma du roman space opera de Frank Herbert, est sorti sur les écrans français ce mercredi.

Les critiques, souvent dithyrambiques, ont eu vite fait d’opposer la réussite du film de Denis Villeneuve à l’échec commercial et artistique de celui de David Lynch de 1984. C’est une erreur : le nouveau Dune est excellent, mais il y a urgence à revoir sa première version, véritable monument baroque de la culture sci-fi des années 1980. C’est que l’intérêt du film de Lynch n’est p... Poursuivre la lecture

Par Bertrand Hartemann.

La sortie du trailer pour Matrix 4 Resurrections est l'occasion de revenir sur cette saga emblématique. Écrit et réalisé par les Wachowski, il reste un objet de fascination. Ce patchwork culturel tisse des liens entre l’art du kung-fu, les mangas japonais, la philosophie post-structuraliste ou encore la culture cyberpunk. Outre le fait d’être un monument de la pop culture, c’est surtout une formidable machine herméneutique invitant à des jeux de piste théoriques. Le film façonne une réflexion, plus que j... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Il était attendu depuis des mois et des mois : le jeu Cyberpunk 2077 est enfin disponible depuis jeudi 10 décembre. En novembre dernier, les fans s’exaspéraient encore. Une nouvelle fois, CD Projekt Red avait décidé de repousser la sortie d’un jeu initialement prévue le 16 avril dernier.

Selon les mots des concepteurs polonais de The Witcher III, le projet allait être particulièrement complexe à gérer. Ce sont en effet 9 versions du même jeu qui sont prévues à la vente.

We ha... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles