Fiscalité : Balkany a raison (et montre l’exemple)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Enfer Dante dredits malavoda (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fiscalité : Balkany a raison (et montre l’exemple)

Publié le 29 mai 2019
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Doit-on cacher ses richesses lorsqu’on est élu ? La question a plané lundi lors du procès des époux Balkany devant le tribunal correctionnel de Paris. Lorsque le juge l’a interrogé sur les montages financiers destinés à masquer sa villa Pamplemousse aux Caraïbes, le maire LR de Levallois-Perret a expliqué que sa qualité d’élu, ainsi que celle de son épouse, les avait dissuadés de déclarer leurs biens à l’étranger.

Pour expliquer la création d’une société seychelloise par le gestionnaire de ses fonds, M. Balkany invoque tranquillement  » la théorie du jeu de piste et du paradis fiscal : on cherche l’endroit où on paie le moins « .

Et en rigolant :   » Vous savez, le paradis fiscal, c’est toujours par rapport à un enfer fiscal. […] Demandez aux Irlandais ou aux Maltais ce qu’ils pensent de la fiscalité française…  »

L’optimisation fiscale, c’est pour tout le monde

Voici donc un élu du peuple qui admet, sans vergogne et devant un tribunal, la pesanteur du système fiscal que lui et ses complices ont contribué à mettre en place.

Monsieur Balkany reconnaît l’existence d’un enfer fiscal en France. Il a raison.

Monsieur Balkany reconnaît qu’il a cherché à contourner la fiscalité de son pays, comme le ferait n’importe quel résident français. Il a raison.

Monsieur Balkany invoque son statut d’élu pour justifier la non-déclaration de ses villas au titre que cette déclaration était « périlleuse » pour des personnalités politiques. Suivant cette logique, il faut donner une nouvelle fois raison à monsieur Balkany : s’il n’avait pas été un homme politique, il aurait été plus sincère.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • La France est un enfer fiscal c’est évident et de plus en plus. Et c’est pour cela que ce pays n’est plus vraiment une démocratie. Verrouillées par une presse et une culture subventionnée par l’état nos libertés diminuent au meme rythme que l’emprise de l’état sur nos vies. Il faudra que le système s’effondre pour que l’enfer fiscal disparaisse. Et cela arrivera car la fuite en avant de l’état n’aura pas d’autre issue.

    • Je pense au contraire que l’abus de démocratie contribue à l’enfer fiscal infligé par la majorité profiteuse et jalouse à la minorité productive et courageuse.

      •  » l’abus de démocratie ». C’est curieux.  » la majorité profiteuse et jalouse » est caractéristique du socialisme, qui n’a pas grand chose en commun avec la démocratie et encore moins avec ses éventuels abus.

        • Le socialisme est hélas l’aboutissement d’une démocratie qui promeut la dictature de la majorité.
          Cf. le théorème d’André Laignel (pour justifier une spoliation): « Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaire ».

    • Certainement, mais de là à prendre Balkany pour un héros libéral, alors qu’il est quand même accusé dans plusieurs procès de détournement d’argent public et de clientélisme, il y a un pas.

  • claude henry de chasne
    29 mai 2019 at 7 h 02 min

    La france n’est pas qu’un enfer fiscal , c’st un enfer administratif , idéologique et sans liberté réelle..
    Il va bien falloir admettre que ce n’est ni aux syndicats , ni aux fonctionnaires de régenter notre existences mais aux gens qui sont élus ..
    D’ailleurs Balkany est un élu puis des décennies , toujours réelu
    donc c’est un politique qui convient a ses électeurs.. le reste c’est de acharnement idéologique..n’oublions pas cahusac qui gère son cabinet médical en corse du sud.. bien peinard lui ah mais oui il est de gauche ou avais je la tete

    • « Il va bien falloir admettre (…)..de régenter notre existence mais aux gens qui sont élus » 

      Bon courage pour faire admettre cela à un libéral Claude Henry. Plutôt crever que d’admettre que les élus sont légitimes à régenter notre existence.

      Votre victoire aux dernière élections vous tourne la tête ou vous donne des ailes, je ne sais dire.

  • contrepoints ne s honore pas en prenant comme exemple ce genre de personnage pour faire avancer des idees liberales.

    • claude henry de chasne
      29 mai 2019 at 7 h 45 min

      @kelevra
      Tout ce qui dénonce la dictature de l’administration inféodées a la doxa de gauche est bon pour la democratie.;
      Oui il est du devoir d’un individu a faire tout ce qui est possible pour payer moins d’impôts, mais on peut comprendre que ceux qui en vivent prêchent le consentement a l’impôt dans un pays en coma dépassé au plan democratique

      • Ma réponse serait plus nuancée : Oui la France est un enfer fiscal au mains de l’état, ses fonctionnaires, ses syndicats et médias subventionnés. Il est normal et sain de faire de l’optimisation fiscale. Il n’est pas normal de tricher, donc de voler. Si la fiscalité d’un pays ne convient pas à quelqu’un, il n’a qu’à changer de pays et rester ainsi dans la légalité…

        • « Il n’est pas normal de voler »… Mais voler votre voleur, quand c’est la seule réponse possible à son impunité ? Le premier qui vole ouvertement lance une chaîne d’impunités, dans laquelle la pire est bien l’initiale. Il ne sert à rien de ne s’attaquer qu’aux maillons suivants.

        • claude henry de chasne
          29 mai 2019 at 9 h 18 min

          @qhd289
          a voleur , voleur et demi

        • au delà d’un certain niveau, la fiscalité est du vol.

          et puis c’est tellement complexe, que les contribuables ne peuvent que se tromper :

          https://www.valeursactuelles.com/economie/plus-de-la-moitie-du-gouvernement-en-redressement-fiscal-107584

        • L’administration n’a elle aucune scrupule a vous voler. Elle agit de manière arbitraire et à vous de vous démener pour faire rectifier l’injustice. Ça m’est arrivé plusieurs avoir d’avoir des réclamations des impôts avec injonction de payer. Heureusement mon père ayant été directeur financier et connaissant bien les lois fiscales m’a aider à démontrer que l’erreur était coté administration. Les lois sont tellement compliquées que même les centres des impôts ne les connaissent pas bien. C’est pas grave, ils ont tout pouvoir pour venir taper dans votre portefeuille. Normalement vous devez payer puis démontrer qu’il y a erreur et vous serez remboursé.
          Le cas le plus rigolo que je connaisse est mon cousin qui a eu une saisie sur salaire pour impôt non payé. Ça s’est fait en direct avec sa boite. Contact avec l’administration car il était mensualisé. Oups! Ils s’étaient trompés. La personne en faute était un homonyme. Ca a été rectifié mais pour les dommages collatéraux (découvert, réputation auprès de l’entreprise,…) pas d’action. Seule une menace de poursuite pour abus les a fait bouger. Ils ont même craqué et offert 6 mois de prélèvement pour stopper l’affaire.

        • Vous confondez résister et tricher.
          Et il est plus courageux de résister que de fuir devant l’intolérable.

      • Que la France soit un enfer fiscal n’est pas contestable.
        Mais quand on joue côté banque, la moindre des choses est de respecter les règles du jeu. Ou alors, on passe côté joueur et on tente des martingales. Balkani ne défend pas les contribuables, il défend uniquement son cul. Sa qualité d’élu dans le grand casino France l’a protégé longtemps des fouilles de la sécurité. Les autres joueurs ne peuvent pas en dire autant.
        On en revient toujours au même avec politicards : faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais.
        J’aurai aimé que ce triste sire combatte la fiscalité délirante pour tout le monde, mais comme il en était un des bénéficiaires…

        • claude henry de chasne
          29 mai 2019 at 9 h 20 min

          @alfredSG
          il est réélu depuis 40 ans… que peut on en conclure?
          que ses administres ne se plaignent pas de sa gestion. Point Final

          • Argument rejeté votre honneur. Il y a des élus communistes qui se font réélire depuis 40 ans dans des villes qui tombent en ruines. Vous faites un amalgame entre élection et bonne gestion, ce qui n’a rien à voir. La politique est un produit comme les autres, il ne fait pas appel à la rationalité des acheteurs. De plus, si les électeurs votaient pour une bonne gestion et non pour un camp, ça finirait par se savoir.
            Vous êtes déplaisant quand vous essayer de faire taire les autres avec des « point final » (que vous oubliez d’ailleurs).

      • Je suis plutôt d’accord avec votre commentaire. Mais je ne comprends pas pourquoi lorsque c est Cahuzac c’est condamnable ( si j ai bien compris votre post précédent ), et quand c’est Balkany cela ne l’est plus?
        Ce qui est gênant pour moi, c’est que deux personnes en charge, entre entre autres, de lever l’impôt s’exonèrent de ce qu’ils nous imposent. Gênant mais pas trop étonnant chez les socialistes de gauche et de droite.
        Libéral avec leur pognon et collectiviste avec celui des autres, je ferai pareil si j’avais le moindre pouvoir de régenter la vie d’autrui, je suis un homme, et le pouvoir corrompt les hommes.

        • En bon socialiste, Cahuzac donnait des leçons de morale à tout le monde… avant de se faire prendre la main dans le pot de confiture. S’il mérite d’être condamné lourdement, c’est plus pour ses leçons de morale que pour ses « oublis » fiscaux.

          Faire taire les moralisateurs.

      • Salma Hayek - le six
        29 mai 2019 at 13 h 23 min

        Se compromettre avec les pires idées pour combattre la gauche est donc permis. Votre conception du libéralisme laisse songeur…

        • Pas de liberté pour les ennemis de la liberté.

          • Salma Hayek - le six
            29 mai 2019 at 21 h 04 min

            Je suppose que vous savez que vous citez Saint-Just ? Celui qui a inspiré la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen. Et aussi celui qui a fait « voter la confiscation des biens des ennemis de la République au profit des patriotes pauvres » selon wikipédia.
            Toutes les dictatures ont commencé par vouloir libérer le peuple en éliminant les ennemis du peuple, vous êtes sur la bonne voie !

        • Cela sent .. le sept 😉

          • Salma Hayek - le six
            29 mai 2019 at 21 h 06 min

            Ne riez pas MichelC… Vous n’avez pas vu passer Le Cinq car le compte n’a pas fonctionné (deux tentatives). Il est possible (mais je peux me tromper) que mon adresse IP ait été bloquée. (notons la belle atteinte à ma liberté); donc je passe par d’autres moyens.

    • Vous avez sans doute raison, vu l’aspect assez arrogant du gaillard. Après, se prendre 4 ans de prison pour cela, c’est tout de même effrayant: l’état français a véritablement la rage de l’argent des autres.

    • @Kelevra :
      peut-être êtes vous un lecteur récent de Contrepoints et n’avez vous pas encore bien goûté au sens de la provocation de ce site ?
      un peu de causticité et de franc-parler, vous verrez, c’est rafraîchissant.

      • Salma Hayek - le six
        29 mai 2019 at 21 h 07 min

        Euh… ya pas de provocation ici, que du premier degré. Beaucoup d’insultes aussi. Par contre, niveau débat, c’est pas toujours génial…

    • Justement, la situation dans laquelle le bourreau dénonce la peine de mort est assez délicieuse. L’ironie est une bien belle chose.

  • Tous nos malheurs et notamment l’enfer fiscal a pour cause l’ETAT tel qu’il est en France, bâtard de Louis XIV (ou plus exactement de l’image absolutiste qui lui a été forgée), colberto-marxisant, liberticide, égalitariste, cupide et dénué de tout courage.
    Comment voulez vous qu’il enseigne l’économie réelle en lieu et place des vieilles lunes collectivistes et redistributrices qui nous plombent?

  • N’importe quel Pouilleux venu, même si il ne paye aucun impôt va approuver cette sentence requise contre Balkany. Mais si il trouve par hasard un billet de 200 euros à ramasser il le mettrra dans sa poche sans rien dire, çà c’est être honnête.?

  • Au-delà de cette affaire, rien ne change :

    https://www.valeursactuelles.com/economie/plus-de-la-moitie-du-gouvernement-en-redressement-fiscal-107584

    Et en plus, ils osent nous infliger leurs leçons de morale !

  • Avec taux réduit sur l’IS de 15%, la France EST un paradis fiscal. Tout le problème est de connaitre un bon conseiller fiscal !
    Se verser un petit salaire, juste pour avoir une carte de Sécu et capitaliser à l’étranger, habiter dans les biens qui appartiennent à une société, avoir des frais, etc … Les personnes qui devraient avoir envie de retourner la table, sont les salariés entre 1.5 et plus.

    • 1.5 SMIC(s)

      • ne mettez pas de (s), breizh06, SMIC n’est pas un mot. Pas de . non plus entre les chiffres, ça c’est américain, en français c’est une virgule. Mais nos claviers sont crées par des Américains.
        Comme on voit fleurir désormais les kms ; or pas de s aux abréviations, telle est la règle orthographique (mais profs et d’autres sont entrés dans les mœurs)

      • Pour le fond, oui, j’ai envie de retourner la table…

  • Qui a financé la villa Pamplemousse ? De l’argent honnêtement gagné ou volé aux contribuables ? Si c’est la deuxième solution, ce triste sir ne mérite aucun soutien.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

Par Philippe Lacoude.

Au risque de surprendre, quand j’habitais Paris, j’adorais prendre le taxi. Bien sûr, ils sont chers, parfois dans un état discutable, mais avant les réseaux sociaux, ils étaient l’occasion de faire un vrai sondage de l’opinion publique et d’apprendre les théories les plus farfelues, sur tous les sujets.

C’était également un formidable réservoir d’exemples concrets des mécanismes micro-économiques.

Empilement de catastrophes

Car cette profession fort utile – nous devons tous aller quelque part – doit... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Goudron.

La flat tax s'invite à l'occasion des débats pour la présidentielle 2022 et plus particulièrement chez Éric Ciotti.

Cet impôt à taux fixe modéré qui s’applique à tous est le gage d’une incontestable efficacité.

Pour ceux qui l’ignoreraient, il s'agit d'un impôt à taux unique, voire à deux taux, qui remplacerait l’impôt sur l'ensemble des revenus (travail et autres sources) devenu lourd à gérer et trop souvent l’objet de contournements.

La flat tax éviterait également de nombreuses fraudes ou mon... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Elie Blanc.

Ce vendredi 5 novembre à 19 heures, Radio libertarien a le plaisir d’accueillir Simone Wapler (que les lecteurs de Contrepoints connaissent déjà) ainsi que Thibault Laurentjoye, membre du collectif des Économistes atterrés. Nos deux intervenants présentent l’avantage d’être tous les deux particulièrement intéressés par les questions relatives à la fiscalité et à la politique monétaire. Ils devront répondre à une question simple : les impôts sont-ils un fardeau ?

La fiscalité étant un thème qui suscite la controve... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles