Pourquoi la mondialisation a-t-elle diversifié l’offre culturelle ? (vidéo)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi la mondialisation a-t-elle diversifié l’offre culturelle ? (vidéo)

Publié le 30 juin 2019
- A +

Par Corentin de Salle.

Les cultures occidentales tirent en effet leur héritage philosophique des Grecs, leurs religions du Moyen-Orient, leur base scientifique de la Chine et leurs langues et populations de l’Europe. Si on examine en quoi consiste un livre, nous constatons que le papier a été inventé par les Chinois, l’alphabet occidental par les Phéniciens, le numéro des pages par les Arabes (et, avant eux, les Indiens), l’impression par Gutenberg mais aussi par les Chinois et les Coréens… Corentin de Salle analyse ici, avec Johan Norberg, la manière dont la mondialisation est source de diversité.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • La technologie diversifie l’offre culturelle disponible, c’est certain… Pour qui veut bien s’y intéresser, c’est une question d’éducation.
    Mais pour l’essentiel, la masse, les consommations se portent vers des standards culturels qui ont plutôt tendance à s’uniformiser, et la langue anglaise aspire tout.
    Les langues locales, les accents et dialectes disparaissent petit à petit, avec leurs arts rattachés, provoquant de temps à autre des tensions identitaires dans certaines régions.

  • La mondialisation est source de diversité à condition que les sources soient réellement diverses. Si les sources sont uniformisées partout par une mondialisation qui entend imposer de force le multiculturalisme, il y aura une immense perte de diversité et par conséquent un appauvrissement de tous. Le multiculturalisme annonce l’échec de la mondialisation.

    Partout dans le monde, sur chaque continent, des individus cultivés épris de liberté s’inquiètent de la destruction de la culture européenne noyée dans l’immigration forcée. Eux savent bien à qui ils doivent le peu de liberté dont ils disposent et s’angoissent à l’idée de voir s’éteindre le phare mondial de la liberté. Leurs cris d’alarme doivent réveiller l’Europe.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jeunes Libéraux.

Alors qu’il n’est même pas encore rendu public, le prochain rapport du GIEC fait déjà parler de lui, notamment dans des médias avides de publier des annonces catastrophistes et de prêcher la bonne conscience.

Nul doute que la publication de ce rapport donnera lieu à des débats particulièrement passionnés mais peu constructifs. Pour cette raison, nous essayons dans cette vidéo de nous détacher de la question du climat pour nous concentrer sur les recommandations à destination des pouvoirs publics.

Nous... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

La mode a été lancée à la chute du communisme au début des années 1990 lorsqu’une partie de la population des pays de l’Est (en particulier les plus âgés) affirmait regretter la période où tous étaient pris en charge par l’État et le Parti, qui leur assuraient le minimum pour vivre.

La faillite de l’économie marxiste, les règles nouvelles du marché, le fait de devoir beaucoup chercher pour trouver un emploi, tout cela a découragé à l’époque beaucoup de gens et leur a fait regret... Poursuivre la lecture

Par Yannick Harrel.

Depuis les années 1970 et la fin des Trente glorieuses s’opère un changement continu dans le modèle civilisationnel occidental : les libertés de s’exprimer, de circuler, d’entreprendre, de commercer, de s’associer, de cultiver et de se cultiver, d’acquérir et de vendre se racornissent et se vident de leur contenu.

Qu’est-ce que la liberté ? C’est avoir le libre choix de nos actes et assumer la responsabilité de ceux-ci en contrepartie. L’impunité ne saurait être liée à la liberté.

Seulement, depuis mai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles