USA : les 10 pires lois proposées ou adoptées en 2019

Si vous croyez que des interdictions débiles et arbitraires appartiennent au passé, reconsidérez la chose. Voici les 10 pires lois votées ou proposées.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

USA : les 10 pires lois proposées ou adoptées en 2019

Publié le 31 décembre 2019
- A +

Par Jon Miltimore.
Un article de The Foundation for Economic Education

Au mois d’avril, le Prince Harry, Duc du Sussex, a proposé d’interdire le jeu vidéo à la mode « Fortnite », arguant qu’il était irresponsable de laisser des enfants y jouer.

« Le jeu ne devrait pas être autorisé », a déclaré le prince au passé de « bad boy ». « Il a été conçu dans un but addictif. Une addiction destinée à vous maintenir devant un ordinateur aussi longtemps que possible. C’est tellement irresponsable. »

Personne, pour autant que je sache, n’a encore proposé de loi pour interdire ce jeu populaire auquel s’adonnent 125 millions de personnes et qui rapporterait 2 millions de dollars par jour. Néanmoins, l’anecdote permet de se rappeler à quel point l’être humain peut être désinvolte lorsqu’il s’agit d’interdire des choses qu’il désapprouve à titre personnel.

À différents moments de l’Histoire, les Américains ont interdit Noël, l’alcool et les bikinis. Cela n’a pas été le cas stricto sensu pour d’autres « menaces », comme les bandes dessinées, mais elles ont été esquintées par la réglementation.

Si vous croyez que des interdictions débiles et arbitraires appartiennent au passé, reconsidérez la chose. En réalité, le réflexe d’interdire et réglementer n’a fait que croître dans un monde où tout va plus vite.

Ces lois ont généralement pour objet le bien général ou la protection des personnes. Malheureusement, elles tombent souvent à côté de la plaque et ont des effets indésirables. Voici quelques-unes des pires lois proposées et adoptées en 2019, sans classement spécifique.

10. Les législateurs du Massachusetts tentent de criminaliser le fait de dire « s.lope » (proposé)

Le Massachusetts cherche à faire monter les enchères dans la guerre contre les gros mots. Le représentant démocrate de Boston, Daniel Hunt, a proposé un texte (H.3719) qui ferait un crime de prononcer le « mot en S » (comme diraient mes enfants) « pour aborder, ennuyer, dégrader ou rabaisser » quelqu’un. Les personnes reconnues coupables seraient passibles d’une amende de 200 dollars et d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 6 mois !

 9. La Californie réprime l’économie des petits boulots (adopté)

57 millions d’Américains sont considérés comme travailleurs indépendants, contribuant ainsi à l’économie à hauteur d’environ 1000 milliards de dollars annuel, avec de petits boulots (gig work : des contrats de courte durée entre l’entreprise et des travailleurs indépendants, NdlR).

Mais ce montant qui va diminuer. Les législateurs californiens, afin de tous nous sauver, ont adopté l’Assembly Bill 5 (AB 5), qui fait appel à un test ABC alambiqué requalifiant de nombreux travailleurs indépendants en employés à plein temps.

Sans surprise, de nombreuses entreprises n’ont pas les moyens d’embaucher de nouveaux salariés qui pourraient alors bénéficier de nombreux avantages. Du coup, beaucoup de travailleurs ont perdu leur emploi, notamment les 200 qui ont été laissés sur le carreau par Vox Media une semaine avant Noël. Trois mois plus tôt, Vox avait qualifié la loi de « victoire pour tous les travailleurs ». Ce que les économistes nomment un effet Cobra.

8. La loi « avant-gardiste » anti-bizutage de la Floride (adopté)

Il paraît que le bizutage remonte à la Grèce antique, où Platon décrivait des « blagues faites par des jeunes turbulents » dans son académie. De nos jours, il n’est pas rare que des jeunes se laissent entraîner dans cette tradition.

Il y a eu par exemple le cas d’Andrew Coffey, un étudiant de l’Université de Floride mort en novembre 2017 après avoir trop bu. En réaction, les législateurs de Floride ont adopté ce qui a été décrit comme la loi anti-bizutage « la plus avant-gardiste » des États-Unis.

Indubitablement bien intentionnée, elle permet aux procureurs d’incriminer les absents lors d’un bizutage dès l’instant où ils ont simplement été impliqués dans son organisation. On voit clairement comment un tragique accident peut finir par briser encore plus de vies.

7. La loi « anti-agressivité au volant » de l’Alabama (adopté)

Personne n’aime se traîner sur la voie de gauche. Je le dis en toute honnêteté, c’est ma pire bête noire. Mais la loi « anti-agressivité au volant » de l’Alabama interdisant de conduire sur la voie de gauche pendant plus de deux kilomètres et demi sans doubler n’est pas vraiment une solution.

Les automobilistes sont tout à fait aptes à réguler les plus lents d’entre eux via les méthodes classiques —symphonies de coups de klaxon, insultes silencieuses et bras d’honneur. Les amendes salées —jusqu’à 200 dollars la prune— tomberont certainement sur ceux venant d’autres États, pas informés de la loi et qui ne seront que des vaches à lait pour la police.

 6. La taxe sur les « jeux vidéo violents » de Pennsylvanie (proposé)

Début 2019, un groupe bipartite de législateurs de Pennsylvanie a lancé une des propositions de loi les plus débiles de l’année : une taxe de 10 % sur les jeux vidéo classés « Adultes ou majeurs uniquement ». C’était clairement une ponction fiscale n’ayant abouti à rien d’un point de vue législatif.

Et si cela n’a pas abouti, c’est sans doute moins à cause d’un lien douteux entre les jeux vidéo et la violence qu’à cause de la forte opposition de l’industrie du jeu et de ses 43,5 milliards de dollars. En tous cas, cela a confirmé le vieil axiome de Gideon J. Tucker : « Ni la vie, ni la liberté, ni la propriété de personne ne sont en sécurité pendant une session législative ».

 5. L’interdiction des flacons de shampoing à usage unique en Californie (adopté)

Quiconque a un peu voyagé connaît les petits flacons de shampooing, revitalisant et autres lotions mis à disposition de leurs clients par les hôtels. Eh bien, leurs jours sont comptés en Californie.

Au mois d’octobre, le gouverneur Gavin Newsom a signé un projet de loi qui interdira à partir de 2023 aux hôtels de fournir les petits flacons comme une contribution à la réduction de l’utilisation du plastique.

Les contrevenants écoperont d’une amende de 500 dollars à la première incartade et jusqu’à 2000 pour les récidives. Pendant que les juristes s’échinent à combattre les petits flacons de shampooing, la Californie continue de se débattre avec un problème d’excréments humains qui a engendré une poussée de typhus.

 4. La Virginie fait passer à 21 ans l’âge légal pour fumer (adopté)

Fumer est mauvais pour la santé. Ne me croyez pas sur parole, c’est écrit ici-même, sur le paquet. « Avertissement de l’Administrateur de la santé publique : Fumer provoque le cancer du poumon, les maladies cardiovasculaires, l’emphysème et des grossesses à complications ».

Malgré la mise en garde, on estime que 34 millions d’adultes américains fument. C’est leur choix, n’est-ce pas ?

Eh bien, les législateurs de Virginie ont pris la décision d’empêcher les jeunes adultes (entre 18 et 20 ans) d’acheter légalement des cigarettes. La loi n’est rien de moins qu’une intrusion bien présomptueuse dans la vie des jeunes, sachant qu’ils pourront se faire acheter leurs clopes par des amis. Mais cela reste agaçant, surtout du fait que beaucoup d’entre eux doivent se faire recenser pour la conscription.

3 & 2. Lois d’État de contrôle des loyers en Orégon et Californie (adoptées)

Les économistes sont en désaccord sur beaucoup de choses mais pas sur ceci : le contrôle des loyers est vraiment néfaste. « Dans de nombreux cas, le contrôle des loyers semble être la technique la plus efficace actuellement connue pour détruire une ville —en dehors des bombardements », a observé l’économiste socialiste suédois Assar Lindbeck.

Hélas, les nouvelles lois d’Orégon et de Californie, les premières du genre, démontrent à quel point les politiques comprennent mal l’économie. Il est certain que le plafonnement des loyers va réduire l’offre et la qualité des logements ainsi qu’augmenter les prix à long terme.

Les problèmes de logement en Californie sont bien documentés. Malheureusement, ils vont fortement empirer. (Comme la FEE l’a constaté, la solution au coût élevé des logements est d’en augmenter le nombre, pas de contrôler les prix).

 1. Taxe sur l’eau de Californie (proposée)

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom a le triste privilège de figurer sur la liste une quatrième fois. La taxe sur l’eau de Newsom, une proposition qu’il a finalement retirée, était probablement la plus étrange de toutes. Comme Carey Wedler l’a écrit sur le site de FEE plus tôt cette année, la section « protection de l’environnement » du budget de Newsom visait à établir un nouveau fonds spécial avec une source de financement dédiée issue de nouvelles redevances sur l’eau, les engrais et les produits laitiers pour permettre au conseil de contrôle des ressources en eau de l’État d’aider les communautés, en particulier celles qui sont défavorisées, à payer les coûts d’accès à court et long terme à de l’eau potable sûre et abordable.

Il est certain qu’assurer à la population une eau propre est louable mais les moyens employés sont hautement sujets à caution. Le recours au marché est le meilleur moyen d’endiguer les pénuries d’eau, pas la création de nouvelles taxes. La proposition de Newsom, qui a provoqué une vive réaction de rejet dans son propre parti, revient à introduire un impôt sur la nourriture pour éradiquer la faim.

Traduction pour Contrepoints par Joel Sagnes de The 10 Worst State Laws Proposed and Passed in 2019.

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • loi 7 : curieux le besoin de créer une loi pour confirmer le code de la route ( « il faut tenir sa droite » sinon vous avez une amende ) et la baptiser d’un nom pompeux. Mais peut-être que rester à gauche fait voir rouge – deux choses que les très conservateurs Alabamiens ne supportent pas

    • A mon avis au USA on a le droit de rouler comme on veut du moment qu’on ne dépasse pas la vitesse limite qu’on n’est ni noir ni mexicain.

      • à force de répéter que les flics tapent …Toutes choses égales par ailleurs..plus les noirs et mexicains… ça devient une vérité n’est ce pas…

        il semble qu’il existe des éléments pour penser qu’une accusation de racisme a tellement de poids que le biais est inverse..

        et que le flic soit raciste ou pas…je m’en fous…

      • Les policiers abattent plus de Blancs que de Noirs. Mais les médias n’en font pas de cas.

    • Etant Belge conduisant régulièrement en France, je pense que cette loi pourrait ramener des milliards à l’Etat mais bon…
      Pour le flacon de shampooing à usage unique, je ne vois pas où est le souci. C’est un objet de pur confort (et encore…) engendrant des nuisances. Bon, là je dois encore mettre des murs de 15 mètres autour de ce que je viens de dire pour pas que certains ne surinteprètent. C’est un objet dont l’utilisation apporte un touuuuttt petit plus en terme de praticité mais qui représente au final des tonnes de déchet. Utiliser un flacon de shampoo réutilisable, remplissable, est à la portée de tous, et cela ne crée pas de déchets.
      On peut comparer cela aux sachets plastiques pour les fruits et légumes en magasin. Maintenant, c’est sachet papier OU, de plus en plus, sachets type coton réutilisables et lavables. Là où il y 5 ans, j’avais 10 sachets plastiques dont 1 servait de poubelle de cuisine, maintenant, j’en ai maxi 1… donc 9 sachets qui ne finissent pas à la poubelle. La contrainte ? Avoir toujours ces sachets dans la voiture. Oh mon dieu dirais-je. Ce truc bête comme chou qui a l’air d’une révolution est très simple et n’enlève rien à la liberté des gens…

      • Il se trouve que les 10 sachets sont moins lourd que l’unique sachet réutilisable qui finira sa vie exactement de la même manière en polluant plus que les petits sachets très fin qui ne posaient aucun problème en europe puisque traité comme déchet (brulé la plupart du temps). Le problème des sac platiques il se trouve dans les pays sous développé sans système de collecte et de traitement des déchets. Moralité cette interdiction ne changera rien à la pollution et est juste là pour valorisé nos gouvernants qui travail leur image auprès des bobos écolos afin de grapiller des voix.

        • En France, les sachets plastiques de moins de 50 microns d’épaisseur sont interdits. Dites vous que les anciens sacs faisaient 5 microns d’épaisseurs ? Que la consommation d’énergie pour un sac de 50 microns est 10x plus élevée que pour un ancien sac ? Faites donc une ACV de ses sacs. (Ya les grands sacs réutilisables type Carrefour ou Delhaize qui peuvent durer des années; et les petits sachets en coton lavable)
          Malheureusement, ce système (comme tous les systèmes) connait quelques effets pervers, (typiquement le sachet plastique du boucher ou poissonnier qui sera à usage unique malgré son épaisseur). Moins de sachets produits/distribués réduit automatiquement le nombre de sachets qui se baladent dans la nature en Europe, et oser dire qu’ils ne posaient aucun problème, c’est grave. Vous n’avez jamais fait du ramassage de canettes et autres le long des routes apparemment. Et un déchet brûlé a été un objet produit. Et quand cet objet est au final inutile car facilement substituable par un autre plus durable, ben on supprime cet objet.
          Les pays sous-développés comme vous dites sont engagés dans la voie de l’interdiction depuis longtemps ! Bangladesh 2002; Kenya 2017; Rwanda 2008; Haïti 2012.
          Mais ne soyons pas naïf ou trop confiant sur les alternatives. Certaines sont des pis-aller, d’autres des arnaques. Genre le PET bio-sourcé reste une molécule de PET. Les plastiques biodégradables le sont effectivement sous certaines conditions et à un certain rythme.
          Comme j’adore parler de mois, petite anecdote : en un an, en changeant quelques comportements d’achat (sans sacrifier mon confort ni en payant plus cher, voire en faisant des économies), j’ai divisé par 2 le volume de déchet.

          • Bonjour Pantone,

            « Moins de sachets produits/distribués réduit automatiquement le nombre de sachets qui se baladent dans la nature en Europe, »
            A voir. Personnellement (des amis ont fait la même constatation), j’ai pratiquement autant de sachets en plastique qu’avant (20% en moins pas plus) avec des sacs en papiers qui vont directement à la poubelle. Par contre, les sacs en plastique actuels sont bcp plus épais donc d’un cout de fabrication plus élevé reporté sur les prix de vente. Ces sachets sont bcp moins dégradables que les anciens. Le gain « écologique » est minime sauf pour les convaincus. Par contre les fabricants de sacs plastiques doivent se frotter les mains. Il serait intéressant de savoir si la quantité globale de plastique servant à fabriquer des sacs et sachets a diminué depuis cette loi.

            « Vous n’avez jamais fait du ramassage de canettes et autres le long des routes apparemment. »
            Le problème n’est pas ces objets mais le je-m’en-foutisme des gens qui les jettent dans la nature plutôt que dans des poubelles.

            « Et quand cet objet est au final inutile car facilement substituable par un autre plus durable, ben on supprime cet objet. »
            Quand un objet apporte un plus, il n’y a pas besoin de loi pour le faire adopter, cela se fait tout seul. Quant à la « durabilité », il n’y a rien de moins « durable » qu’un sac en papier qui sera très difficile à réutiliser car très fragile. Voilà qui va stimuler la production de papier et donc l’abattage de ces arbres si chers à nos écolos…

            • Cyde, vu que les sachets plastique sont de plus en plus rares en magasins, il est difficile d’en avoir autant. Et 20% en moins c’est déjà pas rien. Les premières lois étant entrés en vigueur déjà en 2016, ya déjà eu une diminution depuis ce temps.
              Pour le prix et le coût : on parle de moins de 5 cents par sachet (j’ai regardé les prix en gros etc), un commerçant malin en limitera l’usage pour ne pas devoir les facturer au client, et parce que c’est bon pour son image, et que avant, il les distribuait à la pelle.
              Un sac plastique n’a pas vocation à être dégradable… s’il se dégrade en 500 ans au lieu de 200 ans, c’est pas être moins dégradable.
              Pour les sacs en papier si fragile, les sachets à pain font de parfaites poubelles de cuisine (si on ne met pas de trucs mouillés dedans). Et la majorité des déchets de légumes ou fruits vont dans le composteur. (Lombricomposteur d’appartement qui prend 50cm2 d’espace, 0 odeurs, engrais pour les plantes d’appartement ou le jardin du voisin) : contraintes = 0.

  • Et toujours pas de loi pour interdire le préservatif a usage unique qui tue les tortues ?
    Pour les petits flacons , c’est pas bête , le verre casse sous la douche.,aïe aïe aïe ,les avocats vont se faire des c….es en or !

    • @Reactitude2.0
      Bonjour,
      « Et toujours pas de loi pour interdire le préservatif a usage unique qui tue les tortues ? »
      Ah ? Le Sida a un remède ?
      Ou alors, les tortues sortent couvertes…

      « Pour les petits flacons , c’est pas bête , le verre casse sous la douche.,aïe aïe aïe ,les avocats vont se faire des c….es en or ! »
      Il est question des flacons en plastique, pas de ceux en verre.
      Si le verre casse sous la douche, c’est la faute de celui qui échappe le flacon, pas celle de l’hôtel qui l’a fourni, ni celle du flacon. Dans un monde sain, celui qui poursuivrait un hôtel parce que son flacon en verre aurait cassé sous la douche, verrait un juge lui montrer poliment la sortie de son tribunal tout en lui indiquant que la maladresse n’est pas criminalisée et que le flacon en verre n’est plus la propriété de l’hôtel (transfert de propriété et de responsabilité)

      « A mon avis au USA on a le droit de rouler comme on veut du moment qu’on ne dépasse pas la vitesse limite qu’on n’est ni noir ni mexicain. »
      Comment faire du racisme inversé.

      • Dans un monde absurde tout est possible !
        Et en effet ,si tu te blesses dans la douche sans faute de ta part l’hôtelier est responsable.
        Et en effet la discrimination raciale policière est notoire au USA
        Et en effet les tortues ne sont pas responsables du sida pourtant elles en subissent les effets.

        • la discrimination policière est notoire… ça ne veut rien dire..
          si tu te blesses dans la douche d’un hotel…hôtelier n’est pas automatiquement responsable, il faut prouver la faute…dieux merci.. donnez nous un cas avec ce flacon en verre pour voir..
          pour la tortue c’est de l’humour je pense parce qu’au bout d’un moment on en a marre..
          d’ailleurs dire que les capotes tuent les tortues est inexact…

          il y a des tortues qui meurent en ingérant des préservatifs;.. mais ça doit être une TRES faible nombre…il y a plus de tortues qui meurent en ingérant des débris plastiques divers…

          vous succombez à la technique de la paille… en plastique et de la poutre ..en plastique…

        • on demande aux policiers d’etre statistiquement efficaces.. et on leur demande d’ignorer la couleur de peau…
          ok si il est 20 fois plus probable qu’une personne dite noires de peau soit clandestin. que ne personne dite blanche de peau..
          d’après vous..le temps étant limité vous ferez des contrôles les blancs ou sur les noirs? et ce n’est pas raciste…tout en ayant les apparences…
          notez à priori un controle d’identité est anodin…
          mais ça peut effectivement devenir du harcèlement…
          je suis d’accord…mais à notre époque où les moyen d’enregistrement sont faciles d’accès ..sanctionner des flics qui harcèlent ainsi…est facile à prouver…

          mettez vous dix secondes à la place d’une personne accusée d’un acte dont la motivation est supposée être son racisme… bienvenue en france….

          procès d’intention…on va en finir quand???

        • @Reactitude2.0
          Bonjour,
          « Dans un monde absurde tout est possible ! »
          Nous sommes d’accord sur ce point, bien que nous divergions sur l’absurdité.

          « Et en effet ,si tu te blesses dans la douche sans faute de ta part l’hôtelier est responsable. »
          J’aime beaucoup le fait de faire porter le chapeau à quelqu’un qui n’est pas responsable des malheurs subis, surtout si c’est un « parton ».
          « sans faute de ta part » c’est donc ce qu’on nomme un accident. A moins que la douche ne soit délibéremment mal construite, délabrée…

          Les capotes européennes auraient du mal à tuer les tortues marines. 95% des déchets flottants dans l’Océan Pacifique proviennent de seulement 5 pays asiatiques.

          « Et en effet la discrimination raciale policière est notoire au USA »
          La discrimination est notoire dans toutes les polices compétentes du monde.
          Quand dans une population de 80%+ de Papas Noël, on a une population de Pères fouettards qui commet, plus de crimes et délits que la totalité des Papas Noël, et est condamnée pour ces faits, pour être efficace, compétent, et pour remplir la mission de préserver les Papas Noël et la part de Pères fouettards qui ne font rien, on concentre sa vigilance sur les Pères fouettards.
          C’est très bien que vous parliez de cela d’ailleurs. A Baltimore, avant le jour de Noël, une jeune femme afroaméricaine de 21 ans, patronne de sa petite affaire, a été abattue d’une balle dans la tête dans son salon de beauté. 15 jours avant, elle avait porté plainte pour vol avec agression et coups et blessures. Elle avait clairement dit à la Police locale qu’elle était en danger du fait même de porter plainte. Destiny Harrison, son nom, a été tuée par quelques Pères Fouettards devant des témoins qui ne balanceront rien du tout du fait de l’omerta active dans ce « Hood » de Baltimore. Brandon Tatum, Youtubeur qui parle de ce meurtre, dit que 90% des meurtres commis sur des noirs sont le fait d’autres noirs. Lui-même est noir, et ancien policier.

          • J’ai la haine ,on m’a supprimé les sacs plastiques ,les coton tiges sont devenus tout mou et voilà qu’on supprimerait le flacon plastique de mon gel douche et de mon champoing tout en interdisant a mon carrosse de rouler en ville…même que je devrais éteindre ma cheminée l’hiver me taper des poulets fermiers durs comme de la pierre….a quand un permis de vivre a points ?
            Autre nouvelle , interdiction des braseros a Rennes pour sauver le climat mais le grilleur de saucisses continue ses oeuvres…
            Rien compris sur le truc des blacks ,a priori la pensée unique interdit ça en tête de gondole.
            Et malgré tout , bonne année ,sûrement pire que la précédente mais ,on est encore en vie 🙂

            • @Reactitude2.0
              Bonjour et bonne année à vous aussi.

              « a quand un permis de vivre a points ? »
              Au vu de ce que nous laisse l’Etat pour vivre, nous y sommes au permis de vivre à points.

              Pour le reste de votre commentaire, c’est peut-être l’heure matinale et le réveillon qui font que je ne le comprends pas.

      • Pour le flacon, encore faut-il soit mentionné de ne pas le laisser s’écraser au sol.
        Ce promet d’homériques et juteux procès

        • @MichelC
          Bonjour,
          Certes, il est vrai que Starbucks avait dû préciser que les gobelets de café étaient chauds après qu’un client s’était brûlé la langue, avait porté plainte, puis empoché quelques millions de dolars. Comment récompenser la maladresse, voire la bêtise.

          • EN 1992, McDonalds avait dû payer environ 650.000 dollars de l’époque pour cette raison à une cliente brûlée par un café qu’elle avait renversée. Depuis, McDonalds sert un café moins chaud (Source Le Point).
            En 1997, mon petit frère s’est pris une écharde en bois dans un ponton en bois en Floride : la première chose qui a été demandée à l’hôpital, c’est le nom de notre avocat. (pour info, le lendemain, j’ai extrait le reste de l’écharde, 2 bons cm, avec un canif. Diantre.. je serais encore plus millionnaire actuellement si on avait porté plainte).
            Cette formidable liberté forme un carcan de peur autour des gens. Des entreprises américaines ont inclus dans leur règlement les sujets de discussion interdits ! Pour éviter procès en harcèlement, etc. Mmmmh. I’m loving it !

            • @Pantone
              Bonjour
              Le premier exemple que vous citez, montre le manque de responsabilité allant de pair avec la liberté… ainsi que la récompense de la maladresse.

              « Diantre.. je serais encore plus millionnaire actuellement si on avait porté plainte) »
              A Rome, fais comme les Romains.

              Le carcan de peur, je le vois plus autour de ceux qui désirent mettre fin à la liberté ; de ceux qui se sentent offensés voire agressés par des mots aussi simples que « MAN » à tel point qu’il faille bannir tout terme comportant ces trois lettres* ; qui attribuent du « facho-nazi-d’extrême-droite » à tout va, des applaudissements ou quand ils sont contredits en passant par l’utilisation du mauvais genre. (Les écolos, les féministes, les végans, etc… et les antifas, capables de commettre des violences physiques sur des personnes prétendues « fascistes », ou déclarées comme telles, i.e Andy Ngo à Portland)

              *Par exemple, Justin Trudeau, Premier Ministre du Canada, lors d’un meeting, a repris une citoyenne canadienne qui avait utilisé le terme « mankind » dans son intervention. Le P.M canadien lui avait alors rétorqué qu’on ne disait pas « mankind » mais « personkind ».

              • @STF
                Bonjour et meilleurs voeux.
                Au moins quelque chose sur laquelle nous somme d’accord !!! La mouvance antifa-gauche progressiste à l’américaine (cf Université d’Evergreen) me fait très peur ! J’entendais ce matin à la radio une « éco-féministe » qui, certes disaient des choses intéressantes, mais aussi reliait des faits pour en faire un monstre de revendications contre lequel il est très difficile d’être en désaccord sans être cloué au pilori par toute la bien-pensance, le politiquement correct, etc.
                (Pour faire un parallèle, c’est un peu comme quand je relativise certains propos ici et que l’on m’accuse directement de communisme et autres qualificatifs faux et extrêmes).
                Bref. Je refuse l’écriture inclusive, fuis les sites qui l’utilisent, discrimine presque volontairement (j’en suis pas fier…) les commentaires et posts utilisant cela. Etc etc…
                *j’ai regardé l’histoire de Trudeau et mankind, il semblerait quand même que cela soit une tentative de blague qui a foiré. https://youtu.be/ItsGW1Nlm3c

            • En 2003, mon fils de 3 ans est tombé dans un parc parisien (tout seul, en courant). Il s’est fait une énorme bosse sur la tête car il s’est cogné contre d’anciens rails qui traversent le parc. C’était un dimanche et je suis allée trouver le gardien pour lui demander s’il connaissait une pharmacie de garde dans le quartier (voulant l’avis d’un pharmacien sur la nécessité ou non d’aller à l’hosto). Première réponse du gardien qui sort une espèce de carnet : « Souhaitez-vous porter plainte ? « … Et on s’étonne que les parcs ferment depuis des années dès qu’il neige.

  • Là ou le politicien passe, l’économie trépasse et ne redémarre plus.
    Attila était un amateur.

  • La liste n’est pas exhaustive. L’auteur a oublié par les vapoteuses que Trump songe à faire interdire. Enfin bref; il y aura toujours chez nous des gauchistes pour nous dire que les USA sont un pays ultra-libéral dans le sens péjoratif du terme.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Fredrik Segerfeldt.

Chers Français,

L’écrivain suédois Vilhelm Moberg a écrit une tétralogie sur l’émigration suédoise vers l’Amérique. Environ un quart de la population a abandonné le petit pays arriéré du nord entre 1870 et 1920. Vous ne feriez jamais une épopée nationale d’une série de romans sur le départ de la France. Votre attachement à sa grandeur est trop importante. Mais nous sommes comme ça. Comme on le verra dans cette lettre, notre arrogance se situe à un autre niveau.

Le quatrième livre de la série de Mob... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Raphael Roger.

Parmi les piliers de l’État de droit, l’un des plus importants est le principe de légalité. Ce principe, dont on apprécie aujourd’hui toute sa portée, est révolutionnaire et a marqué dans l’Histoire une rupture avec l’arbitraire qui caractérisait notre État depuis la monarchie absolue.

On trouve les prémisses de ce contrôle sous l’ancien droit à travers des Parlements, qui, suite à un édit royal du XIVe siècle, pouvaient ne pas appliquer un édit royal qui contrevenait aux lois fondamentales du royaume. Le Parl... Poursuivre la lecture

Par Ahmad Salah.

Le retrait précipité des troupes américaines d’Afghanistan a laissé une entaille importante à la réputation de la Maison-Blanche auprès du public américain, au Proche-Orient et dans le monde en général. Washington a été fortement critiqué pour la trahison du gouvernement afghan, qui a ouvert la voie aux talibans pour prendre le pouvoir.

Il est tout à fait naturel que de tels événements aient créé un terrain fertile pour l’incertitude parmi les alliés des États-Unis dans la région. Certains d’entre eux ont commen... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles