Ces technologies qui nous aident à mieux vivre le confinement

Un des enseignements que nous tirerons de cette crise est l'importance et l'intérêt du développement technologique dans le monde entier, et pour tous.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Aleksander Vlad on Unsplash - https://unsplash.com/photos/jiVeo0i1EB4

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces technologies qui nous aident à mieux vivre le confinement

Publié le 30 mars 2020
- A +

Par Justine Colinet.

Maintenant que le monde se trouve au milieu d’une véritable pandémie, les écrans se révèlent être une bénédiction pour l’humanité. Si les mesures de confinement et de distanciation sociale généralisées, presque partout dans le monde, peuvent être difficiles à vivre, elles mettent néanmoins en évidence les progrès de la technologie numérique et leurs apports dans ces conditions de crise.

Mieux vivre la distanciation sociale

Imaginez-vous être confiné en 1350, au moment où la peste noire faisait rage… Comment auriez-vous vécu la distanciation sociale ? L’isolement ? Comment auriez-vous continué à vous approvisionner et à vous alimenter ? Comment continuer à gagner sa croûte ?

Sans la technologie actuelle, la distanciation sociale aurait été synonyme d’isolement total. Qu’il s’agisse du travail, de l’éducation, des courses ou des activités de loisirs et de socialisation, la technologie rend cette distanciation sociale possible avec un minimum de sacrifices, par rapport à ce que les générations précédentes auraient dû endurer pour atteindre le même degré de séparation physique.

Évidemment, il faut garder à l’esprit le fait que regarder des écrans pendant des périodes prolongées peut avoir des inconvénients et que la modération, comme dans bien des domaines, est importante. Mais l’utilisation de la technologie, pour aider les gens à rester connectés et à maintenir le meilleur fonctionnement possible de la société pendant cette pandémie, bouleverse les avis selon lesquels la technologie numérique serait une menace pour les interactions humaines et le bonheur en général.

Distanciation sociale ou distanciation physique ?

Il est devenu de plus en plus clair que la distanciation sociale devrait être plus justement appelée distanciation physique : ceux qui la pratiquent peuvent toujours entretenir des liens sociaux.

Les apéros, dîners et autres rassemblements virtuels, entre amis, collègues ou en famille, se multiplient aux quatre coins de la Terre, permettant aux individus où qu’ils soient de ne pas se sentir isolés, coupés du monde.

Divertissement, shopping, travail… Ces solutions apportées par le numérique

Alors que les bars et boites de nuit ferment leurs portes pour éviter la transmission potentielle du virus, les apéros virtuels et les happy hours prennent leur envol.
Les happy hours, ces rendez-vous incontournables de la vie de nombreux jeunes professionnels, se sont transformés en événements sociaux numériques. Ainsi, les participants se lancent dans des conversations vidéo et lèvent chacun leur verre depuis leur lieu de vie respectif.

Les rassemblements en ligne, rendus possibles par des plateformes numériques comme Zoom, Google Hangouts, Facebook Live, FaceTime, Instagram, Whatsapp et d’autres, aident les personnes socialement distantes du monde entier à s’engager les unes envers les autres et à maintenir les liens sociaux ou se rencontrer malgré les difficultés.

Des activités qui impliquent en temps normal des rassemblements de personnes, des clubs de lecture, des cours de fitness en passant par des services religieux et des  méditations de groupe, sont mises en ligne afin de permettre au plus grand nombre de poursuivre leurs activités habituelles.

La culture n’est pas en reste : de nombreux musées du monde, dont le British Museum à Londres, le musée Guggenheim à New York et le Louvre à Paris, proposent des visites guidées virtuelles en ligne.

En ce qui concerne la musique, de nombreux artistes ont décidé d’organiser des concerts en ligne. Les lives Instagram se multiplient, les fans peuvent suivre en direct et interagir avec leurs stars préférées, réagir aux vidéos, en leur posant des questions.
Dans le même ordre d’idées, des services de diffusion en continu de pièces de théâtre, de ballets et de spectacles sont mis en place virtuellement.

Vous êtes plutôt un amateur de cinéma ? Les services de streaming de films peuvent faire entrer la magie du septième art chez vous. Grâce à la technologie, il est plus facile que jamais d’organiser une « soirée de visionnage » à distance de manière synchronisée, afin que les spectateurs de différents endroits puissent voir la même partie d’un film en même temps. Idéal pour ceux qui aiment discuter des films pendant qu’ils les regardent !

Qu’en est-il des courses ? Faire ses courses depuis son domicile est plus facile que jamais. En un clic, il est possible de se rendre sur le site de son supermarché habituel, de remplir un caddy, d’effectuer le paiement en ligne et d’opter pour la livraison ou pour le retrait du colis en drive-in.

Outre les supermarchés, certaines entreprises, telles que HelloFresh pour la France métropolitaine, proposent un service de livraison à domicile de box d’ingrédients et de recettes variées pour les cuisiniers en herbe.

Mêmes si les magasins non-alimentaires ne sont plus physiquement accessibles pendant ce confinement, la plupart des enseignes proposent également un système de commande en ligne afin de continuer à satisfaire les accros au shopping.

L’éducation, elle aussi, bénéficie des bienfaits de la technologie. Les plateformes d’apprentissage en ligne et autres cours virtuels permettent aux étudiants d’apprendre sans quitter leur domicile. De nombreux professeurs se rendent disponibles par mail et par vidéo conférence afin de répondre au mieux aux attentes et questions de leurs élèves.

Enfin, la continuité dans le secteur du travail est assurée grâce aux progrès technologiques que nous connaissons. De plus en plus d’organisations s’ouvrent au travail à distance dans le contexte de la pandémie. Le télétravail permet aux employés de rester productifs tout en ralentissant la propagation du virus. Même les stages peuvent être effectués à distance.

Poursuivre le développement technologique

Il est maintenant évident que la pandémie a poussé l’humanité à utiliser la technologie de manière innovante, et que le numérique a rendu beaucoup plus supportables les mesures de distanciation sociale sévères que nous devons respecter.

Malheureusement, ces technologies qui nous aident à affronter le confinement dans la vie quotidienne ne sont pas accessibles partout ni pour tous. Pensons à ces personnes qui subissent réellement ce confinement comme un isolement total, quelles qu’en soient les raisons.

Nous tirerons bien des enseignements de cette crise du Covid-19, l’un d’eux est incontestablement l’importance et l’intérêt du développement technologique dans le monde entier, et pour tous.

(Visited 23 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Rien ne nous dit que ce gouvernement socialiste ne coupera pas l’internet dans le futur (pour notre bien).

    Il en va de même pour les liaisons téléphoniques.
    Idem pour la distribution de l’électricité pour les particuliers.
    Ne pas oublier les comptes bancaires.

    Il ne faut surtout pas perdre de vue qu’ils se sont attribués tous les pouvoirs.

    Il y a 1 mois, savions nous que les sorties se feraient sous contrôle de l’Etat avec 200 € d’amendes en cas de non-respect ?

    Ceux qui pensent que le socialisme est une vague plaisanterie organisée par une bande d’incompétents risquent d’avoir des réveils difficiles.

    • Jerémy Lapurée
      30 mars 2020 at 12 h 56 min

      Le confinement total n’a pas de couleur politique. Il a juste celle de l’incompétence. C’est la solution des pays imprévoyants et orgueilleux…

    • Il faut maintenant une autorisation pour chercher de quoi manger. A quand l’autorisation pour aller ch…

    • La petite bête
      30 mars 2020 at 16 h 00 min

      En attendant sûinternet doit coupé, pourvu que nombreux soient les citoyens qui y trouvent une alternative à Tv-Pravda!

  • La petite bête
    30 mars 2020 at 15 h 59 min

    On peut se réjouir de ces technologies sans oublier que le confinement n’a été rendu possible que parce qu’auparavant, nous avions eté confinés dans la peur. Peur instillée par les médias et totalement disproportionnée.
    De l’art de rendre acceptable ce qui est inacceptable.
    Et de sortir E. Macron du mauvais pas où il s’est mis lui-même par son incompétence, déjà sanctionnée par des manifestations incessantes touchant quasiment tous les secteurs.
    Tout le monde à la maison! Décidément, ce virus a du bon…

  • 13 millions de français en difficulté avec internet. Les français abandonnés se sentent déjà confinés en temps normal.

    https://societenumerique.gouv.fr/13-millions-de-francais-en-difficulte-avec-le-numerique/

  • Honi soi qui mal y pense
    31 mars 2020 at 9 h 42 min

    Si ces technologies sont bien utilisees, oui, Mais celles-ci ont cree une hysterie ridicule, tout le monde devient un specialiste… Tout le monde prends peur. (desole pour mon Francais, I’m British!)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La perspective des fêtes n'est pas des plus réjouissantes en cette fin d'année 2021.

Toute l'Europe est actuellement en train de serrer à nouveau la vis de l'autoritarisme à l'approche des fêtes : entre confinements partiels, couvre-feux, événements supprimés, les libertés publiques s'usent et ne semblent plus être que de vagues souvenirs de l'année passée, ou de l'année d'avant...

Cependant, et pour tenter d'entretenir une santé mentale la plus saine possible en cette période de folie, il est important de souligner le positif q... Poursuivre la lecture

Le ton du docteur Martin Blachier, ce lundi 14 décembre sur la chaîne parlementaire (LCP), était inhabituellement sévère. Celui qui est devenu au fil de la crise sanitaire l’un des experts les plus consultés sur le sujet par les médias mettait en garde contre « la radicalisation des positions » et « une montée de la violence entre ultra et anti ».

Pour le médecin-chroniqueur, nous assistons à une « vague d’exaspération » des Français. Jusqu’à présent dociles, ils commencent à douter de l’Absurdistan sanitaire défendu par une classe pol... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Frickert.

Il était déjà activé dans près de 6 régions, le fameux plan blanc pourrait bien être sous peu déployé dans l’ensemble du pays, quelques jours avant l’arrivée probable de l’épidémie hivernale de grippe et alors que la bronchiolite s’est jointe au tableau sanitaire.

C’est en tout cas ce qui a été annoncé par le ministre de la Santé Olivier Veran invité de France 2 ce jeudi.

Pour rappel, le plan blanc est un plan d’urgence hospitalière né en 2004 permettant aux responsables et directeurs d’établissemen... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles