Municipales : le raz-de-marée de l’abstention

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
election source https://unsplash.com/photos/rhFmpq6pMKU

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Municipales : le raz-de-marée de l’abstention

Publié le 29 juin 2020
- A +

Par Gérard-Michel Thermeau.

Six électeurs sur 10 ne se sont pas déplacés dimanche pour voter. C’est un triomphe, un « séisme », un « raz-de-marée ». Mais non pas au profit de celle qui fait les gros titres de la presse. Ce n’est pas l’heure de gloire de l’écologie triomphante que l’on peut lire dans ces élections. C’est la victoire absolue de ceux qui ne votent plus.

Étant l’un des nombreux membres du plus important parti de France, le parti des abstentionnistes, je suis aussi qualifié qu’un autre pour écrire sur le sujet. L’abstention remporte toutes les villes. Cela ne s’était jamais vu sous la République.

Faut-il y voir l’influence de la fameuse Covid (puisque l’Académie réclame le féminin) ?

S’agit-il d’une confirmation d’une tendance déjà ancienne ?

Montée de l’abstention

Les élections municipales sont traditionnellement des élections de proximité où les électeurs choisissent leur maire et leur équipe municipale sur des questions locales. À la différence des élections européennes qui n’intéressent guère, sauf pour manifester un vote sanction, et qui connaissent traditionnellement une forte abstention, les élections municipales ont longtemps suscité une forte adhésion.

Certes la montée de l’abstention est une constante sous la Ve république. Mais jusqu’à la fin des années 1980, les trois-quarts des électeurs votaient aux élections municipales. Un gros tiers (36,87 %) n’avait pas voté lors des précédentes municipales, en 2014. Le chiffre paraissait énorme à l’époque. En ce 28 juin 2020 nous atteignons un record historique.

Plus de la moitié du corps électoral ne s’est reconnu dans aucun des candidats. Il est vrai que ceux-ci, particulièrement dans les villes, proposaient tous la même chose : des arbres partout, des vélos partout et des petits oiseaux qui chantent partout.

Les élections de 2020 confirment-elles les élections législatives de 2017 qui avaient déjà vu le triomphe des abstentionnistes ? Décidément, les records historiques se succèdent en Macronie : l’abstention n’aura jamais été aussi forte.

À la recherche de l’homme providentiel

Les élections présidentielles restent les seules à ce jour à échapper à la malédiction de l’abstention, signe d’une évolution vers un régime toujours plus plébiscitaire. Les Français, qui sont visiblement de plus en plus nombreux à ne pas trouver de satisfaction dans une offre politique toujours plus restreinte, cherchent encore et toujours un homme providentiel.

Nous sommes au pays, non des droits de l’Homme, comme on nous le chante sur tous les tons, mais au pays de Napoléon le Grand, de Napoléon le Petit, de Boulanger, du Maréchal et du Grand Charles. Mais les Grands hommes sont déboulonnés et les uniformes un peu dépassés. Alors où trouver le Guide suprême qui fera fureur ? Vers qui un peuple totalement déboussolé peut-il se tourner ?

Nous n’avons même plus les « vieux sages » qui pouvaient toujours faire usage, les Adolphe Thiers ou les Gaston Doumergue. Et de toute façon, la raison et la sagesse ont déserté depuis un certain temps les rives de la Seine, de la Loire ou du Rhône.

Le règne d’une caste ?

Le suffrage universel est-il désormais mort ? Retournons-nous au suffrage censitaire, celui d’une caste totalement détachée des préoccupations de la population ?

Et quelle peut être la légitimité démocratique des nouveaux élus ?

Faut-il rappeler à ces nouveaux élus qui se pavanent et vont prendre en toute bonne conscience des mesures « d’intérêt général » ce qu’ils représentent ? Ou plutôt ce qu’ils ne représentent pas ? Ils ne représentent pas les trois-quarts ou plutôt les quatre-cinquièmes de la population qu’ils vont administrer.

À Lyon, le « triomphe » écologiste c’est presque 53 % de 38 % des électeurs ! Le maire de Lyon a été choisi par 20 % des Lyonnais. 80 % des Lyonnais n’ont pas voté pour lui.

À Bordeaux le « séisme » vert c’est moins de la moitié (47 %) de 39 % des électeurs, soit moins de 20 % des électeurs bordelais.

Et ainsi de suite. Partout les maires vont être des maires 20 % représentant un électeur sur cinq. Sans doute, la crainte d’une partie de l’électorat âgé a-t-il renforcé la radicalisation « verte » des résultats. Mais quoi qu’il en soit, la démocratie représentative prend l’eau de toutes parts. Seule l’abstention est majoritaire.

Jamais ne s’est autant vérifié la formule du grand libéral italien Francesco Ferrara : « En fin de compte, tout gouvernement est une minorité. »

(Visited 5 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • il n’y a pas de triomphe écologistes ; les verts ont gagné grâce aux socialistes accrochés à leur basques comme une tique sur un chien ;

  • #maires20% !

  • Tout à fait d’accord avec cette analyse..Néanmoins les maires verts vont nous casser les pieds pendant de longs mois..Question : Et si dans deux ans les deux finalistes à la présidence sont Marine et ce brave Yannick..???

  • Bof, rares sont les maires sortant non réélus quant aux postulants ils surfent sur la vague médiatique et au final, à part un gros mauvais, ils font tous la même chose. A quoi bon voter ? À quoi bon élire un maire, un fonctionnaire doit pouvoir faire aussi bien, ils subira les mêmes pressions que les autres. D’ailleurs on n’elit pas un maire mais une liste d’inconnus avec une tête d’affiche… Pareil qu’acheter un paquet de lessive à la beauté de l’emballage, au faciès.

  • Les verts sont la nouvelle gauche,les rares électeurs de ce scrutin viennent forcément de réservoirs qui ne trouvaient plus chaussures à leurs pieds plus un côté dégagisme ,les électeurs ne voulant plus d’élus boulonnés à leur siège Gaudin,Collomb…

  • Même avec un % de participation, les guignols se déclareraient légitimes à appliquer leurs lubies debiles.

    • Aller voter est à ma connaissance un devoir de citoyen, pour lequel il suffit d’avoir le courage de se déplacer… mais il est vrai que c’est plus agréable de rester au lit ou d’aller se vautrer sur une plage après avoir fait la foire la veille !
      Et il suffit que les (vos dits) guignols en question, contrôlent (ou fassent contrôler) les registres électoraux pour chaque action sollicitée par un citoyen… et les dossiers des «presque citoyens» peuvent traîner un peu plus et peut-être s’égarer!

  • les taxes locales (foncières) vont exploser avec ces écologistes…
    par ailleurs, la fin de la taxe d’habitation a permis de faire croire aux électeurs que l’on pouvait raser gratis…

  • La petite bête
    29 juin 2020 at 9 h 59 min

    L’abstention est concomitante du fait que ce sont davantage les personnes aux positions radicales qui vont voter.
    Les gens modérés sont aussi plus nombreux à remarquer que, quel que soit leur vote, ça ne change rien. La machine bureaucratiques est en roue libre à tous les niveaux.

    • Pourquoi, ces gens modérés ne s’investissent-ils pas ou simplement de votent-ils pas pour «des guignols (de Théo31)» sans étiquettes politiques et qui ne veulent que le bien de la commune ?

  • Je m’attend à ce que dans les prochains mois, comme à l’assemblée nationale avec larem, les petits (façon de parler) égos composant les équipes municipales aujourd’hui triomphantes se bouffent le nez pour des prétextes divers et variés, principalement parce que l’équipe en place ‘ne respecte pas les accords’ passés avant l’élection (d’ailleurs comment le pourraient ils ?), accords fourre-tout pour ratisser le plus large possible.

    En tous cas ça va saigner…

    Et rappelez vous, les étiquettes politiques n’ont aucune pertinence, il n’y a que deux catégories de gens :

    Ceux qui veulent fourrer leur nez dans les affaires des autres,
    et ceux qui n’en éprouvent pas le besoin !

    • les gens qui n’éprouvent pas le besoin de fourrer leur nez dans les affaires des autres ne se présentent pas aux élections …

  • Malgré tout les absents ont toujours tort ,et si les abstentionnistes ont leurs raisons bonnes ou mauvaises même si scrutin après scrutin l’abstention est toujours plus forte et pose la légitimité de l’élection la loi fait que même avec 1 voix on est élu.

  • Et si beaucoup d’élus s’en plaignent et nous sortent le couplet de la démocratie en danger cela en arrange plus d’un,Aubry à Lille par ex.

  • ce qui est interessant dans ce scrutin, c est le basculement. D habitude ce sont les vieux qui votent le plus. Ici par peur de covid 19, ils se sont abstenu. donc on a l image de ce que les moins de 60 ans votent : ecolo. Ce qui est d ailleurs la meme chose qu en RFA.

    Maintenant on peut faire confiance a EELV pour se disputer et mener une politique d extreme gauche et remettre leur parti a 3 % comme l a fait Duflot il y a 5 ans

  • Biensûr que si, il y a un triomphe écologiste.
    Les abstentionnistes savaient très bien qu’en allant pas voter, ca serait les écolos qui passeraient.
    Donc ils se sont dis « bah ya pas mieux », ou « pas si grave », ou « j’ai mieux à faire » etc. C’est un choix pas défaut. Mais c’est un choix.
    Si ils s’étaient dis « ah non c’est le pire », « ca serait grave », ou « faut pas laisser passer ca », etc.. ils seraient aller voter : ce que j’ai fais, alors que je n’ai pas voté depuis Chirac, et j’estime que le verdissement de la politique est grave. J’ai préféré voté pour une droite classique (buffet) que de laisser faire.

    • Exact, après ils vont se plaindre des taxes et des interdictions qui vont pleuvoir, du chômage et de la paupérisation qui vont inévitablement suivre!

      • Pas de soucis pour ça, ils ont déjà l’argument : « c’est la faute au précédent système ultra libéralisme ! » 🙂

    • @greg22
      c est sur qu on peut utiliser qui ne dit mot consent.
      Les ecolos ne sont pas un tel repoussoir qu ils entrainent une mobilisation contre eux. Par contre le votre contre a pris un coup dans l aile depuis qu il ets utilisé (pour memoire quasiment tous nos president ont ete elu grace a un vote contre:
      1981 : Mitterrand : vote contre Giscard
      1988 : Mitterrand : vote contre Chirca (qui etait premier ministre)
      1995 : Chirac : vote contre le traitre couille molle (Balladur)
      2002 : par accident le pen passe au seocnd tour et se fait eliminer a 80 %
      Sarkozy fut elu pour lui meme (et non contre). mais hollande fut elu pour virer Sarkozy

      Pour le reste, n oublions pas que la peur du virus a forcé un grand nombre de vieux a rester chez eux. Et ce sont eux qui sont les gros bataillons des electeurs LR-LREM

  • Ce qu’on pouvait anticiper depuis les européennes, et même avant, s’est produit. La gauche se refait la cerise et rassemble sous la bannière verte, double illusion de pureté aux affaires et de lendemains qui gazouillent dans les villes.

    Narcisse a perdu son pari centriste mou et se fait déborder par sa gauche. Les derniers électeurs encore motivés par un personnel politique catastrophique préfèrent l’original vert à la copie verdâtre. Macron ne sera probablement pas au second tour de la présidentielle.

    Pendant ce temps, la droite de centre gauche, jamais en retard d’une idiotie pour être sûre de perdre, prétend verdir son programme au prétexte que ce serait la volonté des Français. C’est bel et bien la droite la plus minable au monde qui croit encore aux sondages falsifiés au lieu d’avoir des convictions. Difficile d’avoir des convictions quand on se contente de faire carrière…

    • pour avoir des convictions, faut avoir un peu de culture, de morale, de réflexion personnelle,… Là il n’y a plus rien !

      • Il faut vivre avec son siècle ! Aujourd’hui c’est la culture Nintendo ! Une nouvelle maladie fait son trou : la «tendinite du pouce» qui atteint tous les surdoués du SMS (diplômés en sous-doués de l’orthographe)

  • Bonjour.
    Je ne suis pas étonné, quand je discute avec les gens, leur discours, les éléments de langage, sont tous des lieux communs écologiste. Les oiseaux et leur nidification, le RCA bien sûr, la voiture, le bio avec une explosion des rayons bio et le Green washing.
    Les écologistes ont une victoire culturelle à la Gransci.
    A nous d’œuvrer pour imposer la liberté.. mais cela va être dur, les petits zozio et l’herbe verte est plus facile à vendre que le principe de responsabilité.

  • C’est pour ça que voter blanc est essentiel au lieu de l’abstention !! Car dans l’abstention s’inclus les personnes qui n’ont pas pu aller voter pour diverses raisons.
    Alors que le vote blanc signifie clairement que « j’ai fait mon devoir civique, mais je ne me retrouve dans aucun des candidats ».
    J’espère que l’auteur ne nous fera pas des articles pour critiquer les décisions prises ; même si cet article est très intéressant 😉

    • Oui, et beaucoup d’abstentions sont des votes blancs masqués.
      Le vote blanc ne serait vraiment explicite qu’en cas de vote obligatoire.

    • en attendant ton vote blanc ne sert a rien puisque pas reconnu .. moi je suis fier de ne pas aller voter et j’emmerde ceux qui disent le contraire ..

  • J’ai bien compris le message de Monsieur Gérard-Michel Thermeau !
    MAIS ! car il y en a un : M. Thermeau compte sur « l’apparition » d’un homme providentiel, tel Napoléon ou De Gaulle…Depuis Jules Ferry, l’école de la République est obligatoire, gratuite pour ne pas continuer à défavoriser les pauvres….(Oui, les riches continuant à bénéficier de leurs écoles privées…) ! Me basant sur cette loi, qu’ont fait les différents gouvernements de tour afin de BIEN éduquer le peuple DANS TOUTE SA SPLENDEUR ? RIEN ! Oh bien sûr, ces gens-là ont accompli un excellent travail en lui enseignant à lire, à écrire à calculer, mais lui a-t-il enseigné à ANALYSER un texte, un discours ? Lui a-t-il fait noter les bienfaits du savoir ? Lui a-t-il enseigné pourquoi ne pas suivre le dernier qui a parlé ? NON ! Instruire le peuple, OUI ! Mais pour qu’il sache TROP, NON ! Pourquoi ? Raisonnement simpliste, me dira-t-on, mais pour ne pas PRENDRE LA PLACE DE CELUI QUI ENSEIGNE d’abord et les autres plus hauts en suite !!!!!
    Et c’est ainsi que nous arrivons (voyez le raccourci…) au matin du 29 juin 2020, que nous nous rendons compte que les français ont donné la majorité à…..L’ABSTENTION ! Simplement parce qu’il n’y avait pas l’homme dit « PROVIDENTIEL » qui eût pu réunir sous sa bannière une très forte proportion de votants ? Ca fait trop longtemps que cette situation dure, et c’est seulement maintenant que l’on sort cette PENIBLE conclusion : Nous sommes dans cette situation parce que nous n’avons L’HOMME PROVIDENTIEL ? Sommes-nous si peu de choses que nous ne savons réagir ? Sommes-nous tombés si bas que nous ne sommes pas capables de réagir ? Car, vous le savez, CE NE SERA PAS LA DERNIERE FOIS QUE NOUS LIRONS CE GENRE D’ARTICLE ! REAGISSONS ! NE RESTONS PAS LES BRAS CROISES ! Souvenez-vous des Saint-JUST, des Robespierre, des Danton ! Eux s’ils avaient une tribune ils l’utilisaient, sinon c’était sur des tables, des tonneaux qu’ils haranguaient les foules ET ILS ARGUMENTAIENT !!!!!N’est-ce pas M.Thermeau ?

  • Non, surtout pas d’hommes providentiels. Plutôt des référendums d’initiative civile. Que ce soit au niveau local comme national. Tous ceux qui décident à notre place ne sont ni plus intelligents ni plus instruits que nous. Le dirigisme français, ça suffit !

    • C’est clairement le problème !!

    • derrière chaque élu* un panel de citoyens retraités en bonne santé (de 8 à 10) pour « aider » ce représentant du peuple à bien agir . . .
      * nombre à diviser au moins par 2 (voire trois)

  • Mes propos s’adressent à M. Thermeau.

  • Je précise encore: « tous ceux qui décident à notre place avec notre argent arraché par la coercition ».

    • LES GENS QUI BOSSENT sont déjà partis,débrouillez vous avec les écolos et les gauchos POUR FINANCER vos majuscules lol

  • Séisme vert avec 20 %? Du fait d’alliances obscures et bien souvent opportunistes ce qui réduit encore le poids réels des écologistes politiques sur la scène politique. Toutefois, on installe le ver dans le fruit.
    Ce que je trouve plus grave, c’est que les ressorts de l’horloge France sont désamorcés. Elle n’indique plus l’heure. Sans heure plus de référence. Sans référence la démocratie ne fonctionne plus. Si celle si s’éteint, c’est la porte ouverte à tous les délires… donc à tous les dangers et non des moindres.
    Recherche d’un homme providentiel. Bien sûr… Mais l’histoire nous a montré, comme un train peut en cacher un autre, que des états dits modernes, en ont trouvés mais pas ceux qu’ils espéraient et ça c’est mal fini.

  • Esprit critique
    30 juin 2020 at 10 h 28 min

    Combien de temps faudra t-il pour que les Français comprennent que s’abstenir , c’est voter pour les plus incapables, et les minorités fascistes, Staliniens, Ecolos, Islamistes, etc…
    Si on veux que les choses changent Il faut commencer par débarrasser les parasites, et, traiter la maladie passe par des solutions chocs !
    Par par le laissez faire de l’abstention.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Eddie Willers.

Depuis son arrivée au gouvernement sous François Hollande, la presse n’a eu de cesse de présenter Emmanuel Macron comme un libéral. Forte de son inculture en la matière, elle pensait qu’il suffisait d’être passé par une banque d’affaires et d’avoir fait voter une loi de libéralisation de l’exploitation des autocars pour en être.

Néanmoins, les dernières semaines nous montrent que notre président fait tout pour se départir de cette étiquette. Une déclaration m’a notamment marqué ces dernières semaines, celle cr... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Dans l’espoir d’améliorer les relations avec l’Algérie, le gouvernement français multiplie depuis quelque temps les petites concessions, tout en étant conscient que l’Algérie ne sera jamais satisfaite, car, pour le pouvoir algérien, le problème est ailleurs.

Un de ces « petits pas » a été l’annonce le 10 décembre 2021 par Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, de l’ouverture des archives sur les enquêtes judiciaires de la guerre d’Algérie.

Mon propos sera plus général, l’ouverture de certaines archives étant pour moi un élém... Poursuivre la lecture

La volonté du gouvernement d'imposer d'une façon ou d'une autre un passe sanitaire en entreprise peut-elle être vue comme un retour au livret ouvrier du XIXe siècle ?

La tentation est grande d'y retrouver le bonapartisme caractéristique de la présidence d'Emmanuel Macron. En réalité, livret ouvrier et passe sanitaire s'inscrivent dans deux sociétés totalement différentes. Le livret, instrument autoritaire, s'inscrivait dans une société et une économie profondément libérales qui en rendaient l'application difficile pour l'État gendarme.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles