Le Parlement chinois adopte la loi sécuritaire pour Hong Kong

Des milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues pour dénoncer un nouveau projet poussé par Pékin au nom de la sécurité nationale.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Parlement chinois adopte la loi sécuritaire pour Hong Kong

Publié le 30 juin 2020
- A +

Par Frédéric Mas.

La Chine continue minutieusement son travail de sape des libertés publiques à Hong Kong. Le dimanche 24 mai, des milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues pour dénoncer un nouveau projet poussé par Pékin au nom de la sécurité nationale.

Bravant les consignes limitant les déplacements au nom de la pandémie de coronavirus, les militants prodémocratie se sont trouvés face à une police particulièrement agressive. Bilan : des blessés, 120 arrestations dans une ambiance tendue marquée par des heurts, des jets de gaz lacrymogène de la part de la police et des dégradations.

Contre l’autonomie de Hong Kong

Pékin souhaite faire passer une nouvelle loi devant le congrès annuel de l’assemblée nationale populaire, contournant de fait le conseil législatif de Hong Kong. Pour les militants prodémocratie, il s’agit d’une nouvelle atteinte à l’autonomie du pays, qui devait, avec le rapprochement de la Chine, conserver sa spécificité libérale et constitutionnelle au nom de l’esprit « un pays, deux systèmes ».

Le nouveau projet de loi vise à interdire la sécession, l’influence étrangère et le terrorisme. En d’autres termes, le texte est taillé sur mesure pour bâillonner l’opposition démocratique et la couper de ses soutiens partout dans le monde.

La Chine s’emploie à criminaliser le mouvement en le dépeignant en organisation terroriste et en mettant en avant les violences – pourtant marginales – pour le réduire à l’activité d’une bande d’agitateurs marginaux.

La technique est rodée, et se retrouve dans tous les pays autoritaires qui cherchent à faire taire minorités et dissidents. Les mêmes éléments de langage sont utilisés pour détruire les libertés au Tibet, réduire au silence les Ouïghours et intimider Taïwan.

Le nationalisme anti-occidental

Jouant sur le ressort du nationalisme anti-occidental, Pékin suggère que les libertés dont jouissent les citoyens de Hong Kong sont des produits d’importation, et que la dictature communiste proposée par les séides du Parti correspond plus naturellement à l’âme chinoise.

C’est oublier que la tyrannie communiste de Pékin est elle-même le produit dégénéré des écrits de Marx, Lénine et Engels, qui peuvent difficilement passer pour des stars du néonationalisme chinois. Face au mensonge communiste, la seule réponse vraiment universelle repose sur le droit naturel, qui invite au respect des droits de l’Homme, de la propriété, de la liberté de s’exprimer et de circuler.

Taïwan soutient Hong Kong

Face à cette nouvelle tentative de reprise en main de Hong Kong par Pékin, Taïwan a déclaré qu’elle fournirait toute l’assistance nécessaire à l’ex-colonie britannique. La tension n’est pas prête de redescendre face au géant chinois, qui reste le champion mondial de l’atteinte aux libertés individuelles.

 

Article initialement publié le 25 mai 2020.

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Au risque d’aller à contre-courant des idées générales de ce site (que j’approuve pour l’essentiel), je dirai que les jeunes révoltés de HK sont tout simplement en train de mettre leur territoire à plat. Un centre d’affaires comme HK a besoin de calme et de stabilité. Les émeutes perpétuelles font fuir ceux qui font la richesse de l’île. Même si les émeutiers obtenaient gain de cause, Que feraient -ils d’un pays ruiné?
    Il est étonnant que ces jeunes ne pratiquent plus la grande vertu chinoise: la patience. Xi Jin Pin n’est pas immortel et une révolution de politburo est toujours possible.

    • Libre et ruiné.. ou esclave et riche?
      En général cela finit comme l’enfant hypothétique de Marylin Monroe et d’A. Einstein, moche et débile.

    • Question de priorité. S’opposer à une dictature sanguinaire est un impératif catégorique tandis que faire de bonnes affaires est une nécessité secondaire. En outre, on ne fait pas de bonnes affaires dans le temps avec une dictature car toute dictature mène à l’anarchie (excès de lois) et l’anarchie mène à la ruine les investisseurs imprudents.

      Ces jeunes sont très patients. Parce qu’ils sont vertueux, ils vont patiemment résister à la dictature. C’est du moins ce qu’ils démontrent après plusieurs années d’une résistance qui ne faiblit pas malgré la répression.

      Après l’épisode du cocoronavirus, il serait étonnant que la communauté internationale reste encore longtemps indifférente à l’agression du PCC sur HK.

      • C’ests bien gentil, vu d’ici. Et non ces jeunes sont impatients au possible. J’ai assez d’amis qui vivent à HK pour avoir des infos de première main. Des gens hostiles au régime de Pékin voient leur pays s’abîmer dans un trou dont ils ne voient pas le fond.
        Un peu comme la France….

        • C’est marrant, mais quand j’ai entendu que Trump allait faire délister de Wall Street les gros chinois, et que ça allait bénéficier à leur cotation à HK, je me suis dit qu’une telle opportunité pour HK allait sûrement être gâchée d’une manière ou de l’autre.

        • Personnellement je soutiens les jeunes et les moins jeunes, expatrie a Hong kong depuis 1995, j’ai connu les british, et je vois de mes yeux la destruction de HK par le partis communiste chinois.
          Ca se voit dans les ecoles par la suppression de l’anglais au profit du mandarin.
          Le danger des communistes c’est de ne pas pouvoir voyager librement, de ne pas pouvoir faire plus de 2 enfants, de ne pas pouvoir envoyer son argent a l’etranger, de ne plus avoir un internet libre.
          Le fait de laisser 150 chinois mainland s’installer a Hong kong tous les jours depuis 1997 a fait que l’immobilier est devenu les plus chers du monde, impossible de pousser les murs a HK, un hongkongais qui sort de l’ecole aujourd hui n’a aucunes chance de pouvoir acheter un appartement.
          Les vieux sont prets a s’expatrier, ils ont amassez assez d’argent, comme le chirurgien qui m’a operer d’un cancer il y a 10 ans, ou il me disait qu’il partirais a Singapore des que les cocos arriveront.
          Bref, Hong kong est foutus.

          • C’est un petit peu plus compliqué que ça… Hong Kong était (est ? je ne sais pas) dirigé par 6 familles que les occidentaux ont laissé « tranquille » dans leurs magouilles.
            On peut critiquer tout ce qu’on veut, mais cette situation se serait passé de la même manière si le « mainland » avait été une démocratie…

    • Justement, si Hong Kong est si riche c’est en bonne partie dû au système démocratique en vigueur. Plus de système démocratique signifie, à terme, la baisse de la prospérité. Les jeunes ont mille fois raison de s’élever contre les mesures liberticides en préparation ! Ils pensent à leur avenir !

    • Monsieur Gerald 555,
      Bravo pour votre commentaire même s il ne prend pas le problème par le bon angle.
      Pour ce forum, je vis a Hong Kong et j’en suis un résident.
      Au-delà des postures de certains membres de ce forum qui n’ont pour la plupart jamais été à Hong Kong ou en chine, un peu d’histoires ;
      Tout a commencé avec un jeune de Hong Kong qui a l’occasion d’un voyage à Taiwan a décidé de tuer sa copine du moment et de vider ses comptes en banques.
      A la fin de son action ce jeune est rentre à Hong Kong protégé par une loi absurde qui fait qui l ne peut être juge que pour des faits commis à Hong Kong, donc pas le meurtre mais uniquement pour la fraude à la carte bancaire qui a été commise sur le territoire de Hong Kong.
      Et oui, Hong Kong n’a aucun accord d’extradition ! Un paradis !
      Cet évènement a généré a sérieux problème avec Taiwan et le gouvernent à dont décide de changer la loi pour autoriser les extraditions pour des crimes.
      Le gouvernement de Hong Kong comme tous les gouvernements a tous fait à l’envers et au lieu de limiter les extraditions pour des crimes de sang a décidé d’inclure tous les crimes commis dans un autre pays et en particulier la Chine.
      Comme la Chine considère comme un crime le fait de critiquer le gouvernement, effectivement la large majorité de la population de Hong Kong a donc demande à travers des démonstration le retrait de cette loi inique qui n’avait plus rien a voir avec le problème d’origine.
      Cette loi a été retiré in octobre 2019.
      Et comme toujours, une certaine catégorie de personnes en veulent toujours plus, et ont voulus l’indépendance de Hong Kong par des actions extrêmement violentes ; bloc de bétons sur les voies de métro, bombes dans les écoles, incendies de magasins et restaurants, attaques de personnes dans les supermarchés, bombes incendiaires, destruction du métro, avec pour objectif de détruire l’économie de Hong Kong.

      Pour ceux qui découvre cette partie du monde, Hong Kong est et fait partie de la Chine depuis la Qin Dynasty.
      Hong Kong a été cède au Anglais en 1842 à la fin de guerre de la première guerre de l’opium et le traite qui inclus Kowloon at été signe à la fin de la seconde guerre de l’opium en 1880 pour une période de 99 ans.

      Hong Kong est et a toujours été une porte pour le commerce avec la Chine. Hong Kong sans la Chine n’a pas d’existence.

      Pour la Chine, une dictature, c’est une évidence, communiste, une grande blague.
      La Chine a tourné le dos au communisme en 1992 avec Deng Xiaoping.

      Une note de fin, l’action des activistes à partir d’octobre 2019 pour la révolution n’a servis que les intérêts de la Chine qui a fini par siffler la fin de la recréation. A méditer pour les évènement a venir en France……

      • Merci pour ces informations très intéressante qui confirme ce que je pensais !
        La vision de l’Occident sur la Chine est toujours restée à l’époque de Mao, c’est impressionnant.
        Mais remarque c’est pratique, car ça permet d’occulter les avancées au niveau technologique, énergétique et économique de ce pays 🙂

    •  » je dirai que les jeunes révoltés de HK sont tout simplement en train de mettre leur territoire à plat. »
      Non, c’est le PCC qui met ce territoire à plat. La liberté est l’unique raison de la richesse de HK En abolissant celle ci HK n’est plus qu’une une mégapole parmi tant d’autre en Chine… Par ailleurs les tirs de gaz lacrymogènes c’est pas les manifestants. Les charges violentes non plus. Les raids au petit matin et la terreur ne viennent pas des manifestants.
      « Un centre d’affaires comme HK a besoin de calme et de stabilité. Les émeutes perpétuelles font fuir ceux qui font la richesse de l’île. »
      Des territoires qui ont besoin d’instabilité, je connais pas… Alors vos truismes je ne vois pas ce qu’ils prouvent. Mais rassurez vous le PCC fera vite fuir tous ceux qui ont le sens de l’initiative. HK est né sur le rêve de pouvoir devenir riche par son travail. En Chine on devient riche (et on le reste) par ses magouilles. Ca n’attire pas les mêmes profils. Donc les industrieux vont se barrer de toute façon. Soit ils arrêteront d’être industrieux (par spoliation) soit ils se barreront à l’étranger, soit ils iront finir leur vie au goulag en participant à cette noble oeuvre qu’est le don d’organe gratuit pour les finances du PCC: Le rêve de tout bon patriote.

      « Même si les émeutiers obtenaient gain de cause, Que feraient -ils d’un pays ruiné? »
      Si HK devenait indépendant et cette indépendance reconnue internationalement y compris pas la Chine (on peut rêver), même après une bombe atomique le pays redeviendrait plus riche que la France en PIB/hab en moins de 10 ans. Pourquoi? Parce qu’ils bossent pour eux là bas. Pas pour Macron ou pour Xi.

      « Il est étonnant que ces jeunes ne pratiquent plus la grande vertu chinoise: la patience. »
      Il n’est pas étonnant que vous pratiquez cette tare française: la suffisance intellectuelle a travers des stéréotypes has been.

      « Xi Jin Pin n’est pas immortel et une révolution de politburo est toujours possible. »
      Xi a 67 ans. Il ne fume pas, a une armée de docteurs pour s’occuper de lui, et s’accroche au pouvoir comme un bernique sur une épave. Xi on en a pour au moins 20 ans de plus. D’ici là les jeunes ne seront plus jeunes et auront passé 20 en tant qu’esclaves du PCC. J’adore vos conseils de patience.

  • « … la seule réponse vraiment universelle repose sur le droit naturel, qui invite au respect des droits de l’Homme, de la propriété, de la liberté de s’exprimer et de circuler. »
    Pourquoi regarder en Chine ? C’est ainsi en Europe occidentale aussi. Traçage, distanciation « sociale », loi Avia, plages interdites, promenades en forêt interdite, interdiction de la libre circulation (en tout cas limitée), … C’est fou le nombre de choses qui nous sont interdites. Et pendant qu’ON nous fait peur ON (les mêmes) votent des lois liberticides à tours de bras. Et nous semblons ne pas nous en apercevoir. On fera le compte après la crise et il sera trop tard. Le mal sera fait.

    • C’est ainsi en France, en Belgique, même en Suisse et en Autriche. A propos de la Suisse : je me souviens, il y 30 ans, être allé dans le fond des Grisons, soit 800 bornes de chez moi. Nous allions chaque année (pendant 15 ans) au même hôtel. Et la première chose qu’on nous demandait après avoir dit bonjour, quand même, c’était de remplir tout de suite la fiche de police. ?Nous n’en sommes pas loin dans nos pays

  • Et c’est bien vrai que Xi n’est pas immortel, ni son successeur, ni les suivants . . .

  • les habitants de Hong Kong n’ont plus qu’à s’exiler et laisser tomber : il n’y a rien à attendre des communistes.

  • Message aux Hongkongais de la part de Gandalf:
    « Fly you fools! »
    https://www.youtube.com/watch?v=7mlAVC1YKsc

    Barrez vous! Je sais que ça fait mal mais barrez vous à Taïwan! Vous ne serez pas 7.5 millions a vous barrer et Taïwan est probablement le pays le plus à même de vous accueillir. Vendez vos actifs et barrez vous tant que vous le pouvez encore! Laissez leur les ruines! La beauté de Hongkong c’est votre liberté! Partez avec tant que vous n’êtes pas dans un goulag! Au diable vos richesses! Le PCC les prendra de toute façon! Il n’y a plus que deux solutions: La lutte armée (autant dire le martyr vu la taille de l’adversaire) ou la fuite. Mais l’ogre chinois va prendre HK que vous le vouliez ou non. La prédation est consommée!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alexandre Massaux.

Le 5 octobre 2021, un rapport d’information parlementaire a été publié sur le sujet des influences étatiques extra-européennes dans les universités françaises.

?Mission d’information sur l’influence étrangère dans les universités ??Les auteurs considèrent que le seuil de vigilance du monde académique français est trop élevé, inadapté aux nouvelles menaces et affaibli par un manque global de moyenshttps://t.co/wFlFsmWAUG via @Le_Figaro

— Etienne BLANC (@blanc_etienne) October 5, ... Poursuivre la lecture

Par Raphael Roger.

Parmi tout ce qui a été dit auparavant – principe de légalité et hiérarchie des normes –, l’État de droit n’a été vu que sous l’angle formel et matériel. Mais plus que ça, et c’est ce qui distingue des démocraties libérales des démocraties illibérales ou des régimes illibéraux en général, c’est la consécration, au plus haut sommet de la hiérarchie des normes, de droits et libertés fondamentaux garantis aux citoyens et qu’ils peuvent opposer à l’État. Ce sont notamment les droits subjectifs.

La Constitution de la ... Poursuivre la lecture

Par Julien Plouchart.

On peut se demander si les initiatives et réactions des autorités françaises face à la crise du covid en apparence erratiques et contradictoires ne s’inscrivent pas en fait dans un processus de déconstruction progressive de l’essence démocratique de nos institutions et de notre société. Nous assistons de fait à la mise en place d’un autoritarisme étatique et à la fragmentation de la société.

L’atomisation de la société installée par le pouvoir permet de briser l’individu. L’identité est niée avec la déshuma... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles