Canicule : stupeur, il fait plus chaud en ville qu’à la campagne !

C'est la canicule ! Des applis à l'étude qui prouve qu'il fait plus frais à l'ombre, petit tour des trouvailles inutiles et coûteuses du gouvernement.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Canicule : stupeur, il fait plus chaud en ville qu’à la campagne !

Publié le 31 juillet 2020
- A +

Par Margot Arold.

En ces congés d’été, il devient évident que l’actualité politique se tarit et que le sujet du moment sera la canicule. Celle qui terrorise les personnes âgées, les mamans, les plus faibles qu’on encourage à s’hydrater, encore et toujours un peu plus.

Canicule : buvez, buvez, et finissez aux urgences

Vous n’entendrez en revanche jamais parler du nombre de personnes âgées qui finissent aux urgences pour avoir suivi scrupuleusement ces recommandations : à force d’avoir été gavées d’eau, en ehpad comme à la maison, elles finissent par développer des problèmes aussi graves que si elles n’avaient pas bu assez. On ne s’improvise pas médecin et les recommandations générales créent toujours çà et là quelques petits accidents que la statistique attribuera commodément « à la canicule »…

Et n’allez pas croire que quand vous serez vieux vous aurez enfin le droit de vivre comme il vous plaira et que vous pourrez tranquillement regarder à la télé le Tour de France à la fraîcheur d’un ventilateur : avec les recommandations officielles répétées en boucle dans les médias comme sur les panneaux d’affichage municipaux, vous aurez probablement une gentille voisine qui se chargera de venir vous faire ingurgiter le sacro-saint litre d’eau sans lequel vous risquez le fameux coup de chaleur.

Une étude pour lutter contre la canicule

Donc, selon les recommandations gouvernementales, il faut boire, encore et encore. Et se mettre au frais. Vous n’y auriez pas pensé tout seul…

Justement, un article de 20minutes.fr nous apprend que la ville de Rennes tente de lutter contre la chaleur. Grâce à moult financements publics, une étude a mis en évidence le fait… qu’il fait plus chaud en ville qu’à la campagne parce que, c’est dingue, il y a moins de végétation. Le géographe chargé de l’étude l’assure :

Quand on garde de la végétation au sol, on voit que le stockage de chaleur est moins important.[…] la nuit, on a parfois relevé sept degrés d’écart entre le centre-ville de Rennes et des zones en campagne comme Melesse ou Betton.

C’est sidérant qu’il existe des métiers qui consistent à faire semblant de découvrir des évidences. Car oui, vous auriez probablement expérimenté par vous-même la situation : il fait drôlement moins chaud à l’ombre d’un arbre qu’en plein centre-ville où l’on est cerné de murs.

Heureusement, il y a suffisamment d’argent à gaspiller pour financer une étude et des capteurs, que l’on fournit aux habitants, avec la consigne de les placer devant chez eux pour mesurer la température. Ouf. Nos impôts ne sont pas inutiles.

Paris redécouvre les bienfaits de l’ombre

D’ailleurs, à Paris, ville qui semble justement toujours employer à bon escient l’argent du contribuable, on a créé une appli qui répertorie les lieux les moins chauds de la ville. Surprise : il s’agit des endroits climatisés ou ombragés.

Capture d’écran Application Extrema pour Iphone

Et encore plus fort, l’État veille même sur votre grand-mère ! Déjà qu’on avait envoyé le facteur en mal de distribution de courrier, (pour 19,95 euros par mois, avec une réduc‘) pour vérifier qu’elle avait bien pris ses gouttes et bien bu le litre d’eau qui sauve, voilà maintenant que l’appli vous permet de savoir quand vous inquiéter et s’il faut mettre grand-mère au frais.

Quand on connaît le succès rencontré par les initiatives publiques, particulièrement en matière de santé, on peut raisonnablement se dire que les conseils de l’État ont une destination toute trouvée…

Bref, on peut le lire sur BFMTV.com :

L’application est capable de vous dire, grâce à des données actualisées toutes les cinq minutes, si votre grand-mère peut être en situation critique et vous donner les gestes essentiels à ne pas oublier comme boire beaucoup. C’est un moyen d’alerte qui vous dit « dois-je m’inquiéter », résume dans Le Parisien Célia Blauel, maire-adjoint en charge du développement durable.

L’application récolte au passage quelques données de santé pour vous permettre de calculer le risque « personnalisé » face à la canicule.

L’utilisateur est notamment invité à renseigner s’il souffre d’une maladie chronique ou suit un traitement médical.

Ou quand votre smartphone devient un objet contraphobique, un doudou qui vous rassure et vous laisse croire que vous n’avez plus à vous soucier de rien : l’État veille sur vous. En permanence.

Article initialement publié dans une première version en juillet 2018.

Voir les commentaires (53)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (53)
  • Excellent article qui me permettra de dire zut à tous ceux qui ne veulent pas comprendre que pour moi un téléphone c’est fait pour téléphoner et que je suis totalement réfractaire à la soumission au smartphone …..Mais il va bien y avoir un génie autoproclamé pour proposer de déplacer les villes à la campagne . Avec tous les énarques qui nous cornaquent …….

  •  » infantilisation de la population « …j’ai ouïe dire que QI des individus était en chute libre….et pour cause …tout est programmé pour les déresponsabiliser …..

  • L’été il fait chaud, ce truc de ouf !

    • Que fait le gouvernement?

      • Il etudie l’evolution du coefficient de Gini saisonnier pour retablir l’egalite climatique entre les differents mois de l’annee.

        La meilleure solution proposee jusqu’ici est de changer le calendrier: on aurait d’abord tous les 1er du mois, ensuite les 2…
        Comme ca, chaque mois aura a peu pres la meme moyenne de temperature.

    • + ou – chaud

    • @ AerosolKid
      Oui, et l’eau est essentielle mais ne suffit évidemment pas!
      Mais plus on dit aux gens à quoi faire attention, moins, ils réfléchissent au reste, ce qui est évidemment débile!
      Mais votre présence, votre intérêt, votre relation sont bien plus importants qu’un ou plusieurs mois de survie sans! Et ne croyez pas que votre smartphone remplace votre présence et votre intérêt de vive voix.

  • La France , le seul pays où quand il neige il pleut il fait beau est une catastrophe et qui demande aux gens qui ont provoqué cette catastrophe des solutions…..qu’ils n’apportent jamais bien sur

  • Merci pour l’article.Un exemple de plus des ravages (couteux) de l’esprit théorique. Il suffit d’augmenter/créer des taxes.

  • Merci à l’auteur qui nous transmet l’information de cette grande découverte française : il fait plus frais à l’ombre qu’au soleil ! Pour cette « nouveauté » il fallait faire appel à des experts, c’est évident ! Il est toujours intéressant de découvrir qu’en France, il est d’usage… d’enfoncer les portes ouvertes. La stupidité, tant des élus que de leurs électeurs, est incommensurable.
    Quant au smartphone, bel outil de propagande et objet par excellence du nouvel esclavagisme, il est tout juste bon à ces ignares se donnant des airs avant-gardistes, alors qu’il les enfonce dans la dépendance et la soumission complète à ce diktat diabolique qui les infantilise… pour leur bien !
    A quand la découverte (par expertise, bien sur) que l’eau bouillonnante est plus chaude que l’eau froide ?

    • @ corbc
      Non, le smartphone est un outil qui n’enlève rien à la responsabilité individuelle sauf lui donner la distraction-faux-prétexte pour n’y plus penser!

  • Le smartphone transformé en thermomètre médical… A mettre sous la langue, hein !

  • Bien vu. L’Etat est le meilleur destructeur des solidarités naturelles. C’est ceka le socialisme: les remplacer par la relation Etat-individu.

    • Avec les tickets de rationnement pour tenir l’esclave en laisse. La France des années 2020 ressemblera furieusement à celle de Petain.

  • Pardon pour cet oubli. Petites idées neuves, pour les élus en manque !
    Suggestions « d’informations-découvertes » capitales pour les mairies (comme Paris) en souci du bien-être de leur population… à diffuser d’urgence par smartphone : en été il fait chaud, en hiver il fait froid… le feu est brûlant, la glace est froide… l’eau descend de la montagne, elle n’y monte pas… etc..etc…
    Mais cela soulève, pour ces socialo indécrottables, un problème politique insurmontable : l’application égalitariste à cet disparité scandaleuse !

  • Loin de toute ironie, c’est un fait avéré que le fameux « réchauffement climatique » dont on nous parle tant est aussi apporté par le fait que des stations de mesure qui il y a 50 ans étaient à la campagne sont maintenant en ville. Ce qui modifie légèrement les mesures.
    Ceux qui ne veulent pas le voir se contentent de braire « réchauffement » avec les ânes.

  • Dicton du jour : « froid en novembre,Noël en décembre ».
    A quand l’appli ?

  • Dans le métro, des messages à visée comportementale placardés sur toutes les vitres du quai. Les gens ne doivent pas savoir qu’on ne met pas la main aux fesses des dames ou des messieurs.

    Je n’en peux plus de ce pays…

    • Il durera moins longtemps que les impôts.

    • @ Théo31
      Comme je vous comprends!

    • Dans le même genre de constatation consternante, une formatrice originaire d’Allemagne s’étonnait des « conseils » donnés en hiver comme : couvrez-vous il fait froid !

      Ce type de conseil la laissait pantoise !

      De mon côté, j’attends impatiemment les conseils sur le nombre de coïts à avoir ou le nombre de fois où il est conseillé de se rendre aux toilettes.

      • mais on a aussi des conseils comme  » mangez suffisamment »….
        pendant le covid 19″ si vous avez mal au crane et que vous avez de la fièvre, vous êtes PEUT être malade ».

        et des gens sont payés pour écrire ça..

  • Cet article est scandaleux.
    A aucun moment l auteur ne rappelle que l’eau ( H2O ) est un produit chimique, donc dangereux pour la santé.

    De plus les libéraux n’ont pas de cœur. J utilise quotidiennement les apps parisiennes pour surveiller de loin ma mamie, et je vous assure que c’est très efficace pour me donner bonne conscience.

    • le benzène aussi est chimique et j’en boirais pas en grande quantité.

      Ce troll quand même. Dieu de la mauvaise foi.

      • @ pascompliqué
        « Dieu de la mauvaise foi. » O.K. et il n’est pas tout seul!

      • Qui a dit qu il fallait en boire ? Je dis seulement que l’eau est un produit chimique. Est ce faux ?
        Ma logique feinte d écolo est bien entendu défaillante…car c’est bien un troll évident.

        Je ne bois pas de benzène non pas parce que c est un produit chimique, mais parce que c est dangereux.

    • @ AerosolKid
      Très juste c’est du Monoxyde de dihydrogène qui tue de nombreuses personnes tous les ans!

      • À Toulouse, trois morts par noyade dans un lac où la baignade est interdite. Cherchez l’erreur.

        • La « baignade interdite », c’est juste un panneau bon marché pour mettre le maire à l’abris de poursuites judiciaires en cas de problème…

           » Cover your ass « , comme disent nos amis ricains

  • Excellent, plein d’humour et si juste! Merci, car en cette période de chaleur, entre nous normale en été, c’est vraiment rafraîchissant!

    • Pour un écolo gauchiste il est anormal qu’il fasse chaud en été et froid en hiver, car ils ne sont jamais parvenus à accepter la réalité, préférant délirer!

  • « argent à gaspiller pour payer une étude et des capteurs, que l’on fournit aux habitants, avec la consigne de les placer devant chez eux pour mesurer la température. »

    Il est extrêmement difficile de mesurer la température extérieure chez soi : collé contre un mur, le capteur mesure la température avec un fort décalage du à la capacité thermique du mur et biaisé par l’exposition du mur au soleil – quand ce n’est pas le thermomètre lui même qui prend le soleil et raconte n’importe quoi.

    Mais si le but est de montrer que la température max monte à 50 degré et localement à 70 tous les jours en été (probablement le but), c’est une bonne solution.

  • Il faut noter que puisque les désherbants de synthèse sont désormais interdits, les aménageurs des lotissements juste à côté de chez moi, n’ont rien trouvé mieux que de bitumer absolument toute la rue, pas un espace de terre de visible. Et dès qu’il fait plus de 22 °, ça chauffe vite. A plus de 30 °, c’est le four et la preuve irréfutable du réchauffement climatique.
    Encore une mission réussie.

    • Il y a la chaleur sèche et la chaleur humide :

      – 40 degrés de chaleur sèche, c’est rien
      – 33 degrés de chaleur humide c’est invivable.

      Il y a la capacité thermique des maisons : maison de brique en ville avec murs de 33 cm, fenêtres simple vitrage et passoire à l’air.

      – 37 l’extérieur, 25,5 à l’intérieur avec une porte et une fenêtre entrouvertes !

      Il faudrait plus de 3 jours à ce régime (ou des orages) pour que la T° monte à 26 et que je puisse amortir mes ventilateurs de plafond. (A moins de 26 ça donne froid).

  • Comme le disait Alphonse Allais, il faut construire les villes à la campagne.

    Plus sérieusement, je suis surpris qu’aucune tentative ne soit faite pour réduire la capacité de stockage de chaleur des villes, autre que la plantation de quelques arbres. Pas de toitures blanches ou de toits plats revêtus d’aluminium, pas de revêtements asphaltiques moins absorbants, peu de cogénération pour limiter l’effet des conditionnements d’air, peu de réflexion sur l’usage des façades vitrées

    • Attention, l’aluminium, comme d’autres métaux réfléchissants, est une très mauvaise solution. Ils réfléchissent 65% à 70% du rayonnement solaire, mais ils ont une émissivité très basse, donc n’évacuent pas la chaleur. Résultat, vous chauffez.

      • Il me semblait qu’en l’absence de masse importante ( film d’aluminium, sur surface plastique, p.ex. ), l’émissivité était sans importance. Ce qui explique son emploi pour les satellites et les combinaisons spaciales, ainsi que celui de l’or

    • Il n’y avait pas de cours de bon sens à l’ENA

    • Il y a les bâtiments et la ville. L’asphalte est probablement le pire pour la ville et des arbres rafraîchissent toujours une rue (double effet kiss-kool ombre + végétation).

      Pour les bâtiments … avez vous déjà visité une « hacienda » ou un bâtiment d’architecture espagnole avec cour intérieure, bassin, végétation et ventilation naturelle. Il peut faire un soleil de plomb dehors, il fera toujours bon dedans (et meilleur qu’avec une clim).

      • L’architecture mauresque ( avec végétation, murs et toitures blancs, circulation d’air, plan d’eau, petites fenêtres, murs épais à forte inertie thermique, ruelles étroites ) représente tout ce qui n’est pas fait dans nos villes

  • Si ce n’est pas le covid-19, c’est la canicule qui achèvera les anciens, sauf s’ils ont la clim, les statistiques ne se trompent jamais, ils avaient aussi dit que le 21e siècle serait religieux, sans préciser qui serait le dieu (smartphones, Facebook etc… )

  • Nous sommes devenus hystériques.
    A quand la mer à Paris? Ferdinand Loppe l’avait souhaité, Hidalgo a prévu la plage des fois que…
    Il fait moins chaud près d’un océan… Tout près.
    Quand va t on renvoyer tous ces déglingués du ciboulot dans leurs foyers?

    • Et combien de rotations de camions pour amener le sable à Paris???La mer c’est pour la prochaine élection.

  • Les commentaires sont drôles, parfois hilarants. Pourquoi les politiques ne s’en inspirent-ils pas ? Complexe, mais d’abord, électoralement ça ne rapporterait rien de laisser les gens se débrouiller parce que ces gens-là demandent toujours plus d’assistance. Et la réduction au médiocre de la majorité de la population crée un électorat sensible au « donativum », à la sportule bien connus des romains.

  • Le problème du chaud et froid des villes n’est pas nouveau, il a été résolu partout depuis l’antiquité… Mais si nos nouveaux architectes ont de NOUVELLES idées elles sont bienvenues..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jo Moreau. Un article de Belgotopia

Nous sommes abreuvés d’avertissements affolés devant l’épouvantable canicule qui nous attend la semaine prochaine, alimentée par notre inaction devant le thermostat climatique, pourtant dénoncée par notre future doctoresse honoris causa et ses suiveuses.

Je me suis penché sur quelques précédents météorologiques survenus au XXe siècle, dont le début est caractérisé par une succession d’étés chauds et secs, et je vous en livre quelques exemples spectaculaires ici.

Anno 1900

Janvier es... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Finn Andreen.

Le président de la République vient d’annoncer un plan contre le cancer. L’information est relayée entre autre par Franceinfo, la radio de l’État français qui est évidemment tout à fait incapable de voir d’un œil critique et indépendant cette annonce gouvernementale.

Quelle approche libérale à propos du plan cancer

Une personne libérale ne devrait-elle pas faire une exception à son idéologie, quand l'État se propose de sauver des vies ? La réponse est évidemment non, pour les raisons suivantes.

Le libéra... Poursuivre la lecture

Par Francis Pérani.

Il est rare de voir sortir un pamphlet libéral à succès en France. La mode est plutôt aux essais nationalistes ou égalitaristes, pavant la route de la servitude par la droite ou par la gauche. Les restrictions récentes et croissantes liées au Covid-19 sont l’occasion pour Mathieu Laine de décliner à nouveau son refus de l’infantilisation par un État qui nous veut du bien, au-delà de nous vouloir tous égaux.

Point de vue sur l’ouvrage

Pour tous ceux qui ne s’habituent pas aux documents à compléter à chaque sor... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles