Russie : plus ça change, plus c’est la même chose ?

Parler d'un état de droit en Russie comme le fait le ministre français des Affaires étrangères relève peut-être de cette « géopolitique de cabinet » .
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Russie : plus ça change, plus c’est la même chose ?

Publié le 31 janvier 2021
- A +

Par Thierry Godefridi.

L’avocat, homme politique et, depuis l’assassinat de Boris Nemtsov en 2015, principal opposant russe au régime en place Alexeï Navalny avait été victime le 20 août 2020 d’un empoisonnement dont il accuse le pouvoir. Plongé dans le coma, il fut transféré dans un hôpital allemand. Après cinq mois de convalescence, il a été appréhendé et incarcéré à son retour en Russie, le 17 janvier.

Une vidéo de près de deux heures dans laquelle Alexeï Navalny dénonce les turpitudes du régime et appelle à manifester aurait été visionnée plus de 70 millions de fois en moins d’une semaine.

Les rassemblements qui s’ensuivirent dans de nombreuses villes dont Moscou et Saint-Pétersbourg (la ville dont Vladimir Poutine est originaire) ont donné lieu à une répression musclée de la part des forces de l’ordre et à plusieurs milliers d’interpellations et d’arrestations.

Faut-il voir dans le déroulement de ces événements une évolution positive de la situation politique en Russie ? Ce serait verser dans l’optimisme béat que de le croire. Par contre, au vu des réactions des uns et des autres, peut-être ces événements ont-ils servi de révélateur à ceux qui auraient encore entretenu une vision lénifiante du poutinisme ; encore ces réactions sont-elles tout aussi révélatrices de l’état d’esprit de ceux dont elles proviennent.

Le régime a bien sûr rejeté les accusations d’empoisonnement et de corruption portées à son égard. Mais il s’est aussi empressé de dénoncer comme une ingérence dans les affaires intérieures de la Russie dans un communiqué publié la veille des rassemblements du 23 janvier par l’ambassade des États-Unis qui invitait ses ressortissants à ne pas y participer et indiquait les lieux où ils se dérouleraient.

Du côté américain, le porte-parole du département d’État a par la suite condamné les brutalités des forces de l’ordre à l’égard des manifestants, du côté européen, l’on a déploré (Josep Borrell, le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, dans un tweet).

Côté français, l’on s’est inquiété, notamment pour l’État de droit, selon Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères.

Dans sa préface au monumental essai Le Monde vu de Moscou de Jean-Sylvestre Mongrenier, son dictionnaire géopolitique de la Russie et de l’Eurasie post-soviétique récemment paru aux PUF, l’historienne et soviétologue Françoise Thom relève qu’en quelque sorte plus ça change, plus c’est la même chose.

On a pu croire que leur enrichissement personnel était la seule chose qui intéressait les dirigeants de l’actuel régime russe. C’était sous-estimer leur passion pour la géopolitique dans laquelle ils voient une manière pour la Russie de projeter sa puissance sur le monde, de prendre sa revanche sur la dislocation de l’empire soviétique, et pour eux d’entretenir leur haine de l’Occident.

Le néo-eurasisme inspiré par les théories de l’intellectuel de droite nationaliste et anti-libérale Alexandre Douguine a pris le relais idéologique du marxisme-léninisme dans une même sorte de dialectique déterministe, non plus matérialiste, mais tellurienne.

L’idéologie dispense les dirigeants russes de réfléchir aux vrais intérêts nationaux de la Russie et les place dans la continuité avec le passé soviétique, estime Françoise Thom, qui ajoute : « La priorité est de nuire aux États-Unis par tous les moyens, de les expulser du Moyen-Orient et d’Europe pour prendre leur place. » Elle perçoit dans la politique étrangère russe un modus operandi opportuniste dont l’ADN est léniniste, à savoir d’« attiser les contradictions » dans le camp adverse.

Jean-Sylvestre Mongrenier constate quant à lui que la personnalité de Poutine s’est forgée à l’époque où sous la conduite de Léonid Brejnev l’URSS rivalisait de front avec des États-Unis affaiblis par la guerre du Vietnam et rêvait de finlandiser l’Europe, pour les fanfaronnades de laquelle, s’agissant en particulier de l’UE, la Russie de Poutine n’a que mépris, en témoigne la conquête de la Crimée et la guerre du Donbass, entre autres. Il note aussi la réhabilitation rampante dont fait l’objet Staline, l’actuel occupant du Kremlin rêvant peut-être de dépasser sa longévité de « père de la nation ».

D’État de droit en Russie, alors que les règles de droit y sont constamment manipulées, il ne pourrait être question. Que le ministre français des Affaires étrangères puisse l’évoquer relève peut-être de cette « géopolitique de cabinet » dont Jean-Sylvestre Mongrenier dénonce la naïveté, qu’il s’agisse de parler de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural ou de Lisbonne à Vladivostok.

En tout cas, en l’état actuel, le droit russe ne présage en rien de la longévité de la carrière d’opposant de monsieur Navalny.

 

 

Voir les commentaires (55)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (55)
  • Je vais me faire l’avocat du diable…
    Pour la Crimée, cela fait suite aux manœuvres des US en Ukraine pour y installer l’OTAN à terme.
    La politique américaine n’est pas non plus blanc-blanc.

    • @gillib certes et l’Europe dans tout ça fait figure de fiancée que deux prétendant se disputent.

    • Installer l’Otan en Ukraine est en effet une très bonne chose pour nous, et partant, pour la Russie. Evidemment, cela diminuerait un peu le pouvoir de Poutine et ferait apparaitre trop visiblement que sa « démocratie » n’est que poudre aux yeux.

    • En effet. L’auteur serait bien en peine de citer un seul état de droit.

      Le neo conservatisme est une idéologie a libérale

    • si vous ne dites rien de la nature manoeuvres…

    • Cessez donc de répéter bêtement la propagande de Moscou! Les Ukrainiens ont eu des millions d’entre eux assassinés au fil du temps par les Russes. Rien que l’Holodomor c’était 5 millions de victimes! Ils ont enfin obtenu leur indépendance et pour se protéger de leurs bourreaux ils veulent adhérer à l’UE et l’OTAN. Les américains ne sont pour rien la dedans. Plus les Russes interfèrent et plus cela incite les Ukrainiens à le souhaiter!

    • C’est clair que pour la Crimée , les Russes ont magnifiquement joué pour récupérer ce territoire Russe.

      • L’Anschluß : Hitler annexe par la force l’Autriche à l’Allemagne L’Anschluß : Putin annexe par la force la Crimée à la Russie !

        • il faut arrêter le délire.
          Il n’y a eu aucune annexion par la force , juste des Russes trop contents de retourner à la mère patrie.

          • Qui délire?

            • La Crimée est devenu urkrainienne par decision de Kroutchev en 1954 parce que Khroutchev aimait l’Ukraine. C’est tout. Elle avait été russe depuis 1783 et Sébastopol fut fondée par Catherine 2… Oui, la Crimée est légitimement russe et si vous faites un référendum en Crimée ils voteront à coup sûr pro russe ou carrément pour une indépendance totale. Mais il ne voteront pas pour être ukrainiens.
              Moi je m’en fous, je suis ni Russe ni ukrainien ni poutiniste, mais quand même, comparer un bout de Russie qui redevient russe à l’Anschluss, c’est pas très fair play. Il y a plus à dire sur les autres territoires frontaliers.

    • La Crimée a d’abord été tatare dans les temps très anciens, puis russe pendant deux siècles et enfin Ukrainienne après un oukase de Kroutshev (qui était ukrainien) dans les années 1960. On y parle russe à 98%, comme à Odessa.
      Concernant l’auteur: pourquoi ne peut-on citer le nom de quelqu’un sans lui accoler des étiquettes, comme: « intellectuel de droite, nationaliste et anti-libéral »? Enfin, penser qu’on pourrait gouverner la Russie après 70 ans de communisme, faisant suite à un régime tsariste moyen-âgeux comme une « démocratie » occidentale, c’est du rêve en couleurs!
      Poutine a fait vingt fois plus de bien à la Russie que les Hollande/Macron ont fait de mal au leur.
      Tout n’y est pas parfait, loin de là, mais quelle trajectoire depuis le pitre de Yeltsine et la débâcle de 1998!

      • C’est la propagande communiste, qui a décrit le régime tsariste comme « moyen-âgeux », il s’agissait en réalité d’un pays libre en plein développement économique.

        • Oui c’est effectivement un truc pas très fair play de décrire le régime tsariste comme une espèce de despotat brutal digne de Genghis Khan. En fait la Russie Tsariste prenait la voie d’un excellent développement, d’un rattrapage du reste de l’Europe. Bref, il y avait du potentiel à ce que ce pays devint un grand partenaire voisin au lieu de cette éternelle menace.

  • Quitte a avoir un president dictateur, mieux vaut Putin que Macron. Tout ce qu’il fait releve du bon sens et de l’interet de son pays.

    • pourquoi? vu de l’exterieur par ceux qui pensent que le prestige national a de l’importance, vu de l’interieur pas ses partisans, poutine a belle gueule.. c’est peut être à l’sitar de Xi un héro du « nationalisme »..
      en indice de liberté économique la france se traine à la 71 eme place, la russie fait pire.. en indice de liberté humaine…la russie fait pire..

      poutine a sorti la Russie du marasme..a redonné la fierté.. c’est déjà quelque chose..

      • Vu l’état dans lequel était la Russie il y a 20 ans ,on peut dire qu’il a fait du bon boulot.

        • à cet égard oui…ila une réelle popularité..mais bon hitler… donc

        • Oui il a pillé littéralement son pays, mais économiquement c’est toujours un pays sous développé qui dépend de ses exportations de matières premières.

  • mais pourquoi taper sur la russie constamment, elle ne représente un danger pour personne, son budget militaire.. Est en roubles, mais ils en font des armes interessantes à vendre..les usa n’aime pas le concurrence . Et arrêtons de causer de ce pauvre type d ‘opposant à la solde de l’ occident

    • 100 % d’accord avec vous !

      • Vous êtes tout aussi partisan de la dictature et de l’assassinat politique que lui !

        • Amusant de constater, une fois encore, cette habitude bien française du fichage ! Héritage de la collaboration ou du communisme ? Ou des deux ?
          Mais je vas vous répondre, avec le sourire.
          Partisan de la dictature ? Certes pas ! Sinon, j’apprécierais notre triste dictateur (ou cas pathologique de gamin jamais sorti des jupes de sa môman ?)
          Partisan de l’assassinat politique ? Non, je n’ai pas vraiment apprécié les « dérives » (puisque l’autocensure doit s’exercer) des septennats mitterandiens.
          Mais je connais la Russie, pas en tant que zélateur du système, pas en tant que touriste. Et j’apprécierais que les gens prompts à analyser ou critiquer ce pays (reste et reste de guerre froide sur fond de pro-américanisme, sans esprit critique ?) effectuent leurs analyses et leurs critiques exactement de la même façon pour tous les pays.
          Un exemple : quels cris d’orfraie n’entendraient-on pas si les élections en Russie avaient été aussi contestées par la partie adverse (les perdants) que ce nous avons entendu outre atlantique !
          Dommage de répondre aussi tard, mais ma vie en milieu rural a des exigences…

        • Tiens, ma réponse est en analyse manuelle ? J’espère qu’elle passera, même tard !

    • ce pauvre type?

      la pratique de l’assassinat politique ne me semble pas être une sujet secondaire. fut il de l’assassinat de pauvres types..

      Par ailleurs, étant de yeux que le nationalisme inquiète, faire de la Russie un croque mitaine sert les nationalistes russes..

      • Pauvre type dans le sens qu’il ne tape pas reelement sur putine mais sur la russie et le peuple russe en s’alliant à ses ennemis depuis la fin de la guerre. Sans la guerre froide et la suite ce pays serait différent.
        Et son faux empoisonnement qui peut y croire ?

        • tout ceux qui demandent des preuves lorsque on accuse.

          il faut trop « croire » avec vous..

        • Son faux empoisonnement? Vous êtes payé par Moscou pour sortir des énormités pareilles. Vous êtes tout sauf un libéral pour soutenir aussi ouvertement un dictateur criminel.

          • Si les Russes avaient vraiment voulu tuer Navalny , il serait mort et ça semblerait naturel.
            Donc il ne s’agit pas d’un vrai empoissonnement, ça ressemble plutôt à une opération montée de toute pièce.

            • Dégueulasse! On comprend pourquoi autant de gens ont collaboré pendant l’occupation! Cela se prétend libéral alors que soutient un dictateur colonel du KGB et nie ses crimes!

    • et pas l’impression que contrepoint tape constamment sur la Russie..assez de travail en france…

      sur un site libéral, un article sur poutine ne peut que mettre en avant..que la russie n’est pas libérale sans doute moins que la france!!

      Mais bon, si vous allez sur les site comme rt France vous trouvez un autre son de cloche..mais qui ne vaut pas mieux!!

    • @ Avorton
      Lire de tels propos de la part d’un type se prétendant libéral est en totale contradiction ! Vous soutenez une dictature et l’assassinat des opposants. Ce type est moins pauvre que vous, c’est un avocat et un aspirant à la liberté pour son peuple!

      • Je n’en sais rien si c’est une dictature ou qu’on assassine des opposants.. Ce que je sais par contre est qu’il s’agit d’un pays corrompu à l’ancienne, donc des reglements de compte sanglants comme dans nos banlieues. Dictature…. Quelle différence avec notre pseudo démocratie ?

        • vous usez le mot pseudo démocratie, mais je crois que nous sommes une démocratie pseudo libérale..
          là est la différence.

      • J’ai répondu, ce n’est pas passé mais je ne pretend par être un pur libéral, je suis .. Je n’en sais rien , on peut être beaucoup de chose à la fois sans entrer dans une unique case.. C’est peut être ça le libéralisme, accepter d’être impur.

        • se décrire libéral est secondaire.. voulez vous une constitution d’esprit libéral? liberté d’expressione et le reste?

    • La Géorgie et l’Ukraine n’existent pas chez vous!

  • Bon, quand un article commence en présentant Navalny comme le « principal opposant «  , on peut tout de suite ignorer la suite.
    On a l’impression de lire LeMonde ou Libe.

    • Exactement de votre avis.
      J’ajouterai être las de ces articles de plus en plus orientés, progressivement plus nombreux sur ce site. Et souhaiterais de la part des auteurs un peu plus d’objectivité (c’est à dire peser le « pour » et le « contre » avant de crier ou décrier).
      Mais je dois être une exception ?

  • Ce mec est un agent de la CIA.
    C’est tellement gros mais ça passe. La CIA c’est les gentil, ils étaient contre Trump le méchant.

    • Qu’est ce que vous en savez? De quel droit répétez vous les bobards de Moscou pour discréditer un homme qui lutte contre la mafia du colonel du KGB qui spolie la Russie et son peuple!

    • c’est ce qui semble le plus probable.
      La suite des événements pourrait avoir été contrôlée par les Russes.
      La vidéo du « château » de Poutine est un vieux montage et les manifestations permettent de repérer ceux les manipulations de la CIA.
      Partie d’échecs ? peut-être

      • Les arguments communistes typiques datant de la guerre froide! Quand des hommes se battent pour la liberté ce sont des manipulations de la CIA! Vous n’avez pas honte de sortir des calomnies aussi grosses. Vous êtes payé par le colonel du KGB Poutine qui continue d’opprimer son peuple?
        Le château n’est nullement un montage, tous les mensonges sont bons pour dédouaner Poutine et le transformer en démocrate qui a sauvé la Russie, malgré qu’il soit depuis 20 ans au pouvoir (grand démocrate) et compte y rester.
        On se croirait revenu après guerre lorsque les communistes en faisait autant pour Staline. Bravo les soi-disant libéraux!

  • La liberté n’est vraiment pas la tasse de thé de certains qui se prétendent libéraux alors qu’ils crachent dessus!

    • Disons qu’il est toujours compliqué de faire la part des choses dans cette période de guerre hybride.
      On ne parle pas de liberté ici mais de géopolitique.

  • La France est bien un pays intellectuellement communiste! Cette haine contre Navalny on est la preuve!

  • Navalny c’est le nouveau Rosenberg américain

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Samuel Furfari.

Lorsque les armées de Napoléon passaient devant le Clos de Vougeot afin d’honorer ce grand vin de Bourgogne, Napoléon voulait que ses soldats marchassent au pas. Le Parlement européen semble ne pas avoir le même intérêt que Bonaparte pour des choses de valeur puisqu’il confond piquette avec grand vin. Mais ce n’est pas d’œnologie qu’il s’agit ici, mais d’hydrogène.

Le Parlement européen vient de décider qu'en UE certains gazoducs pourront, jusqu’en 2027, encore bénéficier d’une étiquette « projet d’intérêt co... Poursuivre la lecture

Par Mitch Menet.

La récente fusillade à l'université de Perm au sud de l’Oural déplace le débat habituel sur le contrôle des armes feu. On passe des gun free zones des tristement célèbres fusillades aux États-Unis à une université russe où les armes sont également parfaitement interdites. Cet événement n’est d’ailleurs pas le premier du genre. Moscou déplore au moins trois fusillades en deux ans qui ont fait les gros titres.

La situation russe 

Dans la fédération russe, le taux d’homicide est en baisse constante depuis 2002 (Pou... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Pierre d'Herbès.

À l'heure où la junte militaire dirigeant le Mali souhaite se tourner vers la Russie, il est pertinent de revenir sur la situation de ce pays. Quelques questions à Pierre d'Herbès.

Quelle est la situation actuelle au Mali ?

Contrairement à ce qui a pu souvent être dit, l’opération Barkhane ne va pas disparaître mais plutôt se transformer. L’effectif des forces devrait se réduire d’environ 40 % afin d’être ramené de 5100 à 2500/3000 hommes : soit un peu moins que l’effectif originel (2013). Précisons égalemen... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles