Marlène Schiappa : quartiers sans relous contre violences faites aux femmes

L'idée de Marlène Schiappa consiste à aseptiser des quartiers de malpolis, dans la ligne de la prévention des violences faites aux femmes.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Screenshot_2021-04-27 (3) Quartiers sans relous en quoi consiste la mesure de Marlène Schiappa - YouTube

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Marlène Schiappa : quartiers sans relous contre violences faites aux femmes

Publié le 28 avril 2021
- A +

Par Louise Alméras.

C’est sur le plateau de TPMP, le 15 avril dernier, que Marlène Schiappa a expliqué sa trouvaille verbale, les « quartiers sans relous », censée limiter le fléau des importuns à grand renfort d’une cartographie des « zones rouges du harcèlement de rue », et ce dès le mois d’août 2021.

Elle se prend directement à témoin, comme première cible à sauver au micro de Cyril Hanouna :

J’ai été suivie par un homme en costume qui avait une mallette et un gobelet Starbucks à la main, et qui m’a suivie de façon très agressive. J’ai eu la peur de ma vie. Je m’en suis sortie, je ne sais pas comment.

Et de résumer :

Avoir un costard et habiter dans le 16e, ça ne garantit rien.

Du coup, il s’agit de « cibler tout le territoire », de « transformer les quartiers », d’instaurer « une révolution de la justice ». Et tout cela, donc, contre les hommes en costard, qui sont sans doute tout simplement pressés de rentrer chez eux. Quid du véritable harcèlement dont on entend fébrilement les échos dans la presse ?

Selon Marlène Schiappa, les Quartiers sans relous sauveront la France, mais de quoi ?

Baptisés les QSR, ces zones de tranquillité promise paraissent bien futiles et hors-sol à côté des nécessités actuelles. Outre la virtuosité de la langue du bien nommé dispositif, il est un autre mauvais goût auquel Marlène Schiappa semble s’être prêtée sans en avoir conscience.

À l’heure où la rue n’est accessible aux citoyens qu’avant 19 heures, ou à petites doses d’une heure à l’époque des attestations les plus liberticides, le lieu où la violence faite aux femmes est le plus terrible est à l’intérieur des foyers ou au cœur des cités. Les effets du confinement en matière de violence  exponentielle n’ont pas place dans sa pensée et dans son univers, que l’on croirait venir tout droit d’un mauvais feuilleton de télévision.

Ce que son narcissisme couplé à la fiction dans laquelle elle semble vivre, malgré sa responsabilité de membre du gouvernement, ne voit apparemment pas. Elle est sur tous les plateaux pour défendre le gouvernement (lutte contre la drogue, défense de la laïcité etc.), puisqu’elle fréquente aussi bien TF1 que Bourdin ou TPMP, mais il existe un rapport inversement proportionnel entre l’importance de son portefeuille, de sa fonction et sa présence médiatique.

L’avons-nous entendue prendre position contre le confinement en ce sens ? Ce que l’on aimerait de sa part, pourtant, c’est une lucidité aussi importante que sa capacité à débiter sa propre histoire, là où on lui demande de parler au nom de tous au lieu d’elle-même.

Pire que de l’esbroufe, cette manière de donner l’illusion d’apporter une solution à un problème est une coquetterie de minette, convaincue dans sa quête de perfection de tout régler par un jet de maquillage, par l’apparence, par la trompeuse image éloignée de la réalité.

Mais la réalité est que « cibler les harceleurs », effectuer un « baromètre annuel » et un mapping des quartiers remplis de relous (en français : harceleur, lourdaud ou abruti), comme elle compte s’y atteler à l’aide des 10 000 nouveaux policiers mis à contribution par Gérald Darmanin, ne changera pas grand-chose. Surtout si les quartiers à haut risque sont, selon elle, dans le 16e arrondissement de Paris ou à Châtelet-les-Halles. « Imaginons ce que serait Châtelet-les-Halles sans relous », a-t-elle courageusement proposé.

Ils la sauveront de la crise

Donc, nous nous demandions en quoi les QSR sauveraient la France. Comment avons-nous pu ne pas y penser, à cette stratégie tout en finesse de Marlène Schiappa qui, dans son humilité, n’a pas osé le dire, en français et tel que. Combattre l’impolitesse était pourtant déjà très honorable.

Mais, bien sûr, les QSR vont sauver la France — ou plutôt ce qu’il reste de l’État et du gouvernement — de la faillite, de l’impuissance, de la vulnérabilité du ruiné. Car le confinement n’a pas seulement augmenté les violences faites aux hommes comme aux femmes, et passons sur le nombre de suicides et de commerces défaits, sur le nombre de licenciements et d’étudiants désespérés.

Non, ce n’est pas la question.

Le confinement a aussi accentué la crise économique du pays et le trou des comptes en banque de l’État français à force de tout subventionner, de verser des compensations etc. Et pourquoi pas ! Sauver des vies, ça n’a pas de prix. Seulement, les relous rôdent toujours. Et ils ont eu bien tort — surtout celui qui a croisé Marlène Schiappa dans le 16e arrondissement, son gobelet Starbucks à la main, faisant jaillir une idée lumineuse dans l’esprit de la chargée de la Citoyenneté et de la politesse. Ce sont eux qu’il faut faire payer. Rien de moins.

Étudions la question : 2000 policiers seront déployés dans les « quartiers rouges », selon Marlène Schiappa. Et nous savons déjà que depuis la loi de 2018 contre le harcèlement de rue 3023 verbalisations ont été recensées, soit environ 272 000 euros récoltés si l’amende était de 90 euros. Selon la gravité des faits, cela peut monter à 1500 euros et 3000 euros en cas de récidive. Et si l’on compte au moins un flagrant délit par jour sur une année, 2000 policiers lancés dans la jungle de Paris pour verbaliser les outrages rapporteraient 65 700 000 euros.

C’est tout de même beaucoup mieux. Et si d’aventure, l’État n’arrive pas à se servir au passage, au cas où chaque journée n’aura pas eu son lot de relous pris la main dans le sac, cela permettra au moins une opération blanche. Car cette horde de policiers QSR, payés environ 2859 euros brut par mois, coûtera quasiment la même somme.

Pendant ce temps, espérons que le « continuum des violences sexuelles », contre lequel Marlène Schiappa se bat corps et âme, n’ait pas persévéré. Nous aurions des commissariats bondés, des plaintes à n’en plus finir, et nous n’avons pas le temps : il faut sauver la France de la crise.

(Visited 13 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • quand je pense que cette gourde propose comme animateur du débat présidentiel de 2022 le bien connu Cyril Hanouna , ça me laisse songeuse ; pas certaine que les Français apprécieront ;

    • Non elle n’a pas fait ça??

      • Oui, elle l’a fait !
        Et pourquoi pas Timsit ou Gad ou Bigard ? ?
        Jour après jour j’en découvre encore en france et les politiques ne savent plus quoi faire pour se faire remarquer. Déjà qu’Hanouna a un pb avec son ego démesuré elle lui fait faire une envolée.
        A moins que la Schiappa, en prévision d’une éventuelle disgrâce avec Macron ou une future défaite en 2022, prépare déjà le terrain avec le drh de la 8 ?
        Après tout, tous les has been et/ou losers et sans emplois de l’audiovisuel se retrouvent chez lui.
        Malheureusement je pense que cette idée va plaire à pas mal de français qui n’ont comme sources d’informations qu’Hanouna et se nourrissent de téléréalité.
        Il est impensable qu’une personnalité politique aille se perdre dans  une émission avec Hanouna. En fait il est loin d’être stupide et sent le vent tourner, il est un très bon manipulateur et il représente en quelque sorte un gourou pour les esprits faibles.
        Quant aux politiques, c’est un renvoi d’ascenseur, ils ont besoin de lui et il a besoin d’eux.

        • Oui, pourquoi pas Bigard ?

          Ou Dieudonné ? Là on pourrait en placer de la pub Ferrero ou autres nutriscores solidaires éco-responsables…

        • Oh mince ! j’ai écrit D. M’b… M’b…,et hop ‘en attente de m…’

        • « quand d’autres ont été évincés pour juste une blague »
          Et même pour ne pas croire au réchauffement climatique anthropique, et s’en vanter à l’antenne, c’est dire……..!

        • Parce que les blagues de mauvais goût qui nous faisaient rire il y a 40 ans ne vous font plus rire ? Dommage … pour vous 🙂

    • quelque part c’est logique quand on est médiocre on veut aider ses compatriotes .

  • Un sale blanc CSP+.
    Ne jamais oublier que la jalousie est le moteur de la gauche.

    • Depuis quand un « bon noir » ne peut porter de costume et avoir une mallette ?

      • C’est impossible que ça soit cet exemple qui lui soit venu à l’esprit (car avouons le, son « témoignage » ne doit pas être vraiment vrai… Ou alors elle a confondu avec quelqu’un qui la huait dans la rue car ministre féministe…)

  • QSR? Sur un malentendu (quartiers sans racailles), ça peut marcher!

  • Qui se souvient que dans la Bretagne des XVIIIe et XIXe siècle, on appelait “pét.sse” une femme qui parlait haut, sans cesse, et à tort et à travers ?
    Et dire que c’est au Gouvernement de la France ! Qu’a-t-elle fait au gamin pour qu’il l’ait retenue ?
    Peur être que la lecture attentive de certains de ses ouvrages publiés (sous pseudonyme) nous renseignerait à ce sujet ?

  • Ça va faire un joli patchwork… déjà que l’on ne sais plus aller droit avec les ronds-points celles qui voudront en plus contourner les QSR ne sont pas rendues à destination…
    Alors que le sujet consisterait avant tout à éduquer dans les familles et dans les écoles les enfants à respecter mères et sœurs pour plus tard savoir respecter les femmes , mais aussi au jeune femme a ne pas s’exposer comme des mannequins en vitrines.
    Malheureusement une telle politique risque de se heurter d’abord à la résistance de l’irresponsabilité de certains parents, des mœurs de certains quartiers et de cette antienne de qu’est cette supposée égalité homme femme car nous sommes factuellement et réciproquement inégaux pour des raisonnements évidentes. Par contre nous sommes par essence complémentaires.
    Et puis ne tuons pas le jeu de la séduction qui est un art qui impose une attention et un respect mutuel.

  • halte au sketch permanent de cette personne qui ne sert qu’à masquer toute la vacuité de ce gouvernement et ces politiques

  • ‘ Questa donna è una schiappa… ‘

    ( Cette femme est une gourde, une incapable )

    Traduction officielle italienne, mais aussi en Corse

    • Mon traducteur me dit: cette femme est une ventouse!

      • Je sais, pourtant que ce soit schiappa ou ventosa (officiel), le traducteur vous donnera ‘sucker’ en anglais…

        « E questa signora è una schiappa in politica »

        (And this lady is a sucker in politics)

        L’allemand est encore plus explicite:

         » Und diese Frau ist ein Trottel in der Politik »

        Le sens figuré est le même…

      • Ah il va être rigolo ce gouvernement de foldingues: avant ils avaient un entonnoir sur la tête, maintenant, l’accessoire à déboucher les chiottes! ça va surement s’améliorer le fonctionnement de tout ça!

  • Marlene, un commentaire indigné sur la gougeaterie d’Erdogan à l’égard de la présidente du conseil de l’Europe ?

  • Wtf la vidéo ! J’ai juste regardé en accéléré… Ils appellent ça un débât ? Avec Hanouna qui coupe tout le monde ? Et les chroniqueurs qui s’y croient ! Wow… Il promet le débât d’entre deux tours ! 😀

  • Décidément il semble que nos politiciens aient organisé le concours de celui qui sera le plus stupide. Et la lutte est féroce!

  • TPMP, Tout Pour Ma Pomme? Entre nous, quel danger représente un supposé agresseur qui a ses deux mains occupées d’un côté par une mallette, de l’autre par un gobelet, en costume et chaussures vernies? Elle a peut-être eu peur qu’il lui balance son café à la figure.

    • M’est avis qu’elle a inventé cette histoire pour la circonstance car je vois mal comment on peut suivre quelqu’un agressivement?

  • « m’a suivie de façon très agressive. » c’est à dire???

    mais l’a t il suivie intentionnellement ou a t il marché derrière elle..agressivement…

    • Ou était-il là par hasard pressé par d’autres préoccupations ???

      • non mais en fait ce qu’elle fait est surtout un procès d’intention reposant sur sa seule prétendue trouille.. ..
        on a des tas de vidéo désormais où on peut voir ce qui s’est passé dans des cas où des femmes sont affirmé être victime de sexisme de racisme ou de harcèlement.. par exemple avec les flics munis de cam//

        on ne voit rien, pour autant il ne faut pas en conclure qu’elles mentent, ça peut être leur ressenti..

        petit à petit on estime que si une personne ressent des choses négatives, il s’agit d’une agression..

        on va dans le mur…

  • Et puis viendra le jour où des «semblables » se plaindront de ne même plus être vues.

  • Elle a été suivie par un homme et a eu la peur de sa vie.
    C’est marrant, car dans n’importe quelle série TV, on peut voir une gonzesse de 45 kilos qui casse la gueule à 5 mecs en même temps.
    Nous aurait-on menti ?

    • @Austrasie
      Bonne remarque.
      De plus, comment se fait-il qu’elle se promène toute seule, n’est-t-elle pas ministre ? Où est son escorte ?
      En plus, si elle portait un 9mm compact, elle aurait moins peur pour sa vie… quoique…

  • ça me fait mal de payer des impôts, et donner un salaire à cette cruche qui nous pond des conneries à chaque prise de parole, ça me fait très mal au fondement.

  • @PCC
    Bonjour,
    « la bourgeoisie libanaise d’une égérie du service public qui a pourtant « francisé » son prénom »
    Là, je sèche.

  • Sans oublier les Taubira, Belkacem et Pulvar! Qu’est ce qu’on est gâté avec la gauche! Mais cela révèle le niveau intellectuel des gens de cette tendance!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Louise Alméras.

L’effort contre les violences en tous genres (harcèlement, agressions etc.) à l’égard des femmes est de plus en plus présent dans la société. À juste titre à l’égard d’actualités et d’injustices criantes, mais ad nauseam si l’on consent à prendre la société tout entière en considération et dans sa réalité. Puisque l’on nous parle constamment des femmes victimes, sans jamais évoquer la possibilité qu’un homme puisse tout autant en être une.

Le mythe de l’ange et de la bête distribués respectivement entre la fe... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Pourrons-nous un jour aborder sérieusement les questions politiques et économiques de fond dont dépend intimement l'avenir de la France ? Rien n'est moins sûr.

La campagne pour l'élection présidentielle de 2022 mobilise clairement toutes les attentions, on entend même de loin en loin quelques constats fort pertinents, mais la surenchère dans le coup médiatique reste hélas dominante dans le débat public, ainsi qu'en témoigne la passe d'armes Zemmour Schiappa qui s'est déroulée mercredi dernier dans la foulé... Poursuivre la lecture

par h16

Lorsque Marlène Schiappa n'est pas au téléphone à répondre fébrilement aux milliers d'appels de Franciliens désireux de lui parler, elle cornaque avec brio des opérations mettant à l'honneur "la multiplicité d'initiatives solidaires" nées chez les jeunes au cours de la crise sanitaire. Et les enseignements qu'on peut en tirer sont... fort édifiants.

L'article de journalimse total, pondu à ce sujet par le journal Le Figaro - un papelard officiellement de droite, rappelons-le - est totalement intéressant.

En quelque... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles