Inciter les jeunes à se faire vacciner : motivation ou chantage ?

Vous menacer de ne jamais plus jamais vivre normalement, sauf en acceptant de vous faire vacciner, est-ce vraiment vous motiver ?
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Inciter les jeunes à se faire vacciner : motivation ou chantage ?

Publié le 3 mai 2021
- A +

Par Sébastien Leblet.

L’Occident connait actuellement, à la faveur de la crise sanitaire, une inversion totale de ses valeurs. Ce qui aurait été contesté immédiatement, étiqueté comme étant fasciste, devient la norme.

L’article intitulé « Covid-19 : seulement 36 % des jeunes souhaitent être vaccinés » paru dans le journal Le Point, en est une parfaite illustration. L’énorme communication qui vient, pour pousser à la vaccination des jeunes, sera je le crains du même cru.

Une récente enquête de Santé publique France indique que les Français de moins de 24 ans ne seraient que 36 % à vouloir se faire vacciner contre le Covid-19. La rédaction du journal se demande avec le sens du raccourci :

Les jeunes adultes seraient plus « antivax » que leurs ainés ?

Comment ne pas voir ici la basse manipulation à l’œuvre, qui voudrait stigmatiser celui qui ne verrait pas le bénéfice de se faire vacciner ?

Tentons quelques comparaisons

Les femmes qui ne souhaitent pas prendre la pilule sont-elles des anti-pill ? Ne peuvent-elles pas être au choix : des femmes laissant faire le destin, des femmes préférant le stérilet, des femmes n’ayant pas de relations sexuelles assez fréquentes ? Sans oublier que pour certaines d’entre elles la pilule contraceptive est contre-indiquée médicalement.

Êtes-vous un anti-clopes parce que vous ne fumez pas ? Les hommes qui portent des caleçons sont-ils pour autant des anti-slips ? Osons : les femmes portant plainte pour viol sont-elles anti-mecs ? Ou bien est-ce plus compliqué ?

Avons-nous encore le droit de décider ce qui est bon pour nous-mêmes ?

Se faire vacciner pour être libre ?

Il n’est pas venu à l’esprit de ces journalistes qu’il est à l’inverse déjà parfaitement incroyable que 36 % des jeunes soient disposés à être vaccinés alors que la phase 3 ne prendra fin qu’en 2022/début 2023 en fonction des vaccins ; alors qu’ils ne courent absolument aucun risque de mourir à cause du Covid s’ils ne sont pas fragiles par ailleurs ?

Pour ceux – très majoritaires – ne souffrant d’aucune comorbidité, n’avoir statistiquement aucun risque de mourir du Covid ne justifie-t-il pas amplement de ne pas souhaiter prendre celui, même minime, de mourir du vaccin ? Ou d’en subir les effets secondaires fréquents, même non mortels ?

De façon absolument décomplexée, le journal nous explique par un sous-titre la fine stratégie du gouvernement français et des médias grassement subventionnés dans les prochaines semaines : « Un passeport vaccinal pour motiver les plus jeunes réticents ». Quel sous-titre !

Et de préciser comment le gouvernement compte motiver les jeunes :

L’instauration d’un passeport vaccinal pour circuler plus librement ou l’obligation d’être vacciné pour assister à des concerts ou à des manifestations culturelles.

Quand tout lecteur pas encore assommé par de trop nombreuses lectures du même acabit y aurait associé des mots comme obligation, chantage ou dressage, les journalistes du Point y voient un processus de motivation ! Faut-il leur rappeler le sens du mot motivation ?

Vous menacer de ne jamais plus jamais vivre normalement, après plus d’une année d’enfermement et de privations de déplacements et de sorties, est-ce vraiment vous motiver ?

N’est-ce pas au contraire vous contraindre par la violence psychologique et l’abus du monopole de la violence légitime à faire quelque chose que vous ne voulez manifestement pas et qui concerne votre propre corps, votre santé ? Un mafieux rackettant un commerçant qu’il tient en joue avec son revolver est-il un manager inspirant et motivant qui s’ignore ?

En réalité, ce que chacun peut constater – et même les journalistes du Point qui écrivent sur ordre et/ou qui souhaitent simplement garder leur emploi – c’est que le processus en cours à la faveur de l’épidémie de Covid s’apparente à un nouveau fascisme.

En mars 2020, à la faveur d’une sorte de coup d’État prétendument justifié par une  guerre à mener contre un virus à la létalité proche de la grippe saisonnière, notre système politique est devenu autoritaire, via d’incessantes lois liberticides, au nom d’un idéal collectif suprême de pureté sanitaire, de mort de la mort et de conformité, s’opposant frontalement à la démocratie parlementaire et au libéralisme traditionnel, et remettant en cause l’individualisme codifié par la pensée philosophique des Lumières.

Bien sûr, ceux qui ignorent la publication par le Lancet d’une étude démontrant l’inutilité des masques pour la totalité de la population, celle de l’Université de Stanford à propos du taux de létalité réel (et non apparent) n’étant pas celui qui nous a été vendu pendant un an, que le gouvernement français ne cesse de mentir à chaque étape de cette crise sanitaire… ceux-là hausseront comme d’habitude les épaules.

Ils ignorent sans doute que si « l’Histoire ne se répète pas », périodiquement « elle bégaie ». Et que nous y sommes…

Voir les commentaires (55)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (55)
  • selon  » les échos  » , macron estime que la vaccination n’avance pas assez vite en France , notamment les weekend ; il faut donc s’attendre de la part du gouvernement à une flopée de messages ou seront maniés la carotte et le bâton ; et pas que pour les jeunes ….

  • Le nombre de « cas » est en chute libre, comme dans tous les pays. Miracle vaccinal ?
    Alléluia !

    En cas de vaccination obligatoire, je suis bien décidé à perdre mon boulot et à verser dans la clandestinité.
    Une de mes actions violentes sera de cracher partout.

    • Et de me moucher sans mouchoirs, en appuyant sur une narine, l’une après l’autre. Je le fais déjà pendant mon sport.

    • Effectivement c’est un sujet, parmi d’autres, qui est éludé, la propagation délibéré du virus. Les gens ayant eu un covid sont immunisés. De là à combattre les coups d’états en attrapant (c’est peut-être déjà le cas) et propageant le virus, et ‘le Reset’ prend un coup dans l’aile.

    • Plagiat éhonté de Boris Vian (ou plus exactement de son avatar Vernon Sullivan).
      Ceci dit, ça ne serait pas un mal que son roman soit un peu plus lu…

  • jacques lemiere
    3 mai 2021 at 7 h 29 min

    La question pour moi est de savoir se cela reflète bien le désir d’unemajorité, si c’est le cas, nous restons dans les abus  » normaux » d’une démocratie excessive..

    Mais il ya des tas de textes de règlements et de lois qui semblent comme tomber du ciel sur nos pauv’ dirigeants..qui sont se disent « contraints » de les appliquer.. et c’est fascinant à voir, en gros tous les gens que je rencontre sont contre… mais .rien…
    on comprend bien qu’on ne va pas faire une insurrection pour l’interdication programmée des chaudière au fioul… ou bien…

  • On vit une époque formidable, on aurait pu être heureux comme jamais mais voilà, une bizarrerie virale nous tombe dessus et en plus d’énormes pastèques nous pourrissent la vie comme jamais…. Étrange de vouloir vacciner les enfants mais comme on ne nous dit pas tout, c’est sans doute une sage précaution… Ou pas mais si on croit toutes les rumeurs circulant sur le Web, il y des gens qui nous veulent vraiment du mal.

    • ce n’est pas la bizarrerie virale qui nous tombe dessus, c’est le collectivisme qui nous ronge depuis longtemps !

      • La France est un pays plus mafieux que collectiviste, mais il est plus facile de s’exprimer contre les collectivistes que contre les pouvoirs mafieux car ces derniers sont plus efficaces pour faire taire leurs adversaires.

  • La vaccination rend libre ? Arbeit macht frei !

    • Vakzination macht frei

      • De là à défendre « Arbeitslosigkeit macht frei », il y a quand même un petit fossé, avec une position côté enfant gâté de notre nouvelle génération qui n’a pas connu les restrictions de 39-45…

        • Les jeunes de 2021 en 39-45, ça serait drôle comme film (pas forcément une comédie ^^) ! 😀

        • Je suis d’accord ça fait de prime abord enfant gâté. Mais la dissonance de ce reproche vient du fait que ceux qui le font ne sont absolument pas légitimes pour le faire (en gros il n’y a que très peu de personnes aujourd’hui ayant eu au moins 15 ans lors du début de la 2e GM). Ça c’est sur la forme. Et dans le fond j’ai aussi raison.

          • L’allusion reste un signe de méconnaissance de ce pouvait être une jeunesse au temps de ces slogans, et la comparaison est assez malvenue. Pour prendre un exemple personnel, la logeuse de ma mère avait une fille de son âge, les deux ont dû porter l’étoile jaune avant de se faire exfiltrer par des résistants dont tous n’ont pas survécu dans l’affaire, et le père n’est jamais revenu. Entre les risques et les privations de cette époque et les insatisfactions d’aspirations à une liberté très égoïste aujourd’hui, la comparaison n’est pas drôle, et elle montre surtout l’incapacité de la jeune génération à se débrouiller et à agir par elle-même, sans attendre que tout leur tombe tout cuit dans le bec.

            • Les jeunes sont extrêmement adaptables et ce sont des éponges, ils font avec les conditions liberticides et l’idéologie des monarques du moment comme les jeunes de toutes les époques le faisaient.
              Les jeunes d’aujourd’hui sont surtout empêchés d’entreprendre et croient toutes les imbécilités que leurs inculquent les adultes qui ont le pouvoir.

  • Francoislibre
    3 mai 2021 at 8 h 09 min

    Le passeport vaccinal ça sera comme le port de l’étoile jaune…

    • Ce n’est pas plutôt l’inverse, les non vaccinés auront l’étoile jaune et on connaît la suite.

    • En effet, le passeport vaccinal ça sera plutôt comme le brassard rouge à croix gammée… Ceux qui refusent le passeport auront droit a l’étoile jaune ! M’enfin ça, c’est SI le pire se passe. Mais vu le nombre de gens qui râlent contre ce passeport (et pas que les gilets jaunes et les anarcho-capitalistes, hein)

  • Vous avez béni la démocratie, sous ses meilleurs auspices, la voici. Braves gens de peu d’esprit, vous auriez dû savoir, qu’en transigeant sur la liberté, on finit par ne plus en avoir.

    • Pas vu l’ombre d’une démocratie (pouvoir du peuple) en France.
      Les suisses ont voté 750 fois en 35 ans sur les lois, la fiscalité et même les aménagement, je n’ai pas l’impression que les français soient très contents de leurs « représentants » depuis 30 ans et je n’ai pas non plus l’impression qu’un choix réel existe.

  • WebCharcutier
    3 mai 2021 at 8 h 46 min

    Très bon article, avec beaucoup de vérités simples que beaucoup de gens dans ce pays ne sont plus capables de voir malheureusement.

    A une époque, on faisait porter une étoile jaune à ceux qu’on voulait écarter. Bientôt, on fera porter un passeport vert à ceux qu’on veut garder. Mais le principe reste le même : diviser la population, dresser les gens les uns contre les autres pour qu’ils n’aient pas le temps / l’envie / l’idée de se retourner vers leurs dirigeants, et au passage les surveiller pour étouffer la moindre contestation qui prendrait un peu d’ampleur.

    Et très sincèrement, après plus d’un an à alerter mes proches, à commenter sur le web, à échanger sur le sujet avec mes collègues, je suis fatigué , j’arrête de batailler. La partie est finie, rien ne va plus les jeux sont faits, échec et mat, ils nous ont bien eus et il est déjà trop tard pour s’y opposer. A partir de maintenant, ça va être obéissance ou clandestinité; plus tôt on se fait à cette idée, mieux ce sera.

    • Laurent Lenormand
      3 mai 2021 at 9 h 37 min

      Je vous comprends parfaitement. Je suis arrivé à la même conclusion dès l’été dernier – tres exactement quand j’ai constaté que la majorité des parents ne voyaient aucun inconvénient à ce que leur progéniture passe leur journée avec un masque sur la figure. J’en ai tiré les conclusions qui s’imposaient : déménagement à la campagne, fermeture de tous mes comptes GAFA, etc. Je ne prévois pas de remettre un jour les pieds dans un cinéma, un concert ou un festival et je m’équipe en conséquence.

      • De mon côté aussi, ça a été déménagement à la campagne dès la fin du premier confinement pour échapper un peu à tout ça, et la vie sans bain de foule ne m’effraie pas spécialement. Et depuis peu, j’ai entamé les démarches pour m’expatrier vers une lointaine contrée où la météo est certes assez rude et la gastronomie plutôt pauvre, mais dont les habitants accordent une grande valeur à la liberté et aux droits constitutionnels.

        Pourtant, français né en France, j’ai toujours adoré mon pays, mais voilà : il n’existe plus, il a été remplacé par un grand pâturage rempli de moutons dociles, de loups affamés et de bergers qui préfèrent taper sur les moutons que d’ennuyer les loups.
        Et après des décennies de « généreux modèle social », de « discrimination positive », de « chances pour la France » et autres utopies socialistes, le constat bien triste auquel j’en suis arrivé est que je n’ai plus ma place dans mon propre pays.

        Trop français pour être aidé, trop blanc pour intéresser les associations de défense, trop laïc pour bénéficier du soutien des institutions religieuses, trop riche pour avoir un logement à loyer plafonné mais trop pauvre pour avoir un crédit immobilier, trop respectueux des lois pour faire fuir les gendarmes à coup de mortiers d’artifice, trop célibataire sans enfants pour avoir des réductions d’impôts… et en plus je suis valide et je travaille à temps plein, autant dire que c’est le combo parfait pour payer le maximum d’impôts en ne bénéficiant d’absolument rien !!
        Et comme si ça ne suffisait pas, j’aime être libre, alors à part le fromage, je n’aurai aucun regret le jour du départ (en aller simple).

    • Peut-être que grâce à leur débilité de « new world order » il y aura une fenêtre de tir pour choisir plus facilement le pays où l’on souhaite s’installer. J’ai vu qu’en Floride le pass sanitaire serait interdit. Sinon peut-être la Suisse?

    • Encore une fois je suis complètement d’accord avec vous. ce qui me choque le plus ce sont ces parents qui ne voient aucun inconvénient à sacrifier leurs enfants (masques entre autres mais aussi école à temps partiel, avenir totalement bouché et le pire : interdit d’être heureux et de s’amuser avec les copains)
      Concernant la vaccination, plusieurs personnes de mon entourage professionnel, fermement opposé à ces nouvelles thérapies, ont fini par accepter d’être injectés (je passe sur les effets secondaires, sans surprises) au motif que « on a pas le choix »… Navrant, car j’ai toujours appris qu’on a justement toujours le choix.
      Je me considère comme vous dans la clandestinité aujourd’hui

      • Que pensez-vous de la solution consistant à contaminer délibérément et systématiquement les enfants, à les maintenir en quarantaine la durée qu’il faut pour qu’ils ne soient plus contagieux, et à les libérer ensuite ?

        • Les enfants sont déjà, pour une partie, immunisés. En effet, plusieurs études ont montré une immunité croisée entre coronavirus voire rhinovirus. Cette piste intéressante n’a jamais été explorée dans notre beau pays…
          Donc aucun intérêt à les contaminer délibérément, d’autant qu’ils sont très peu contaminants contrairement à ce qui a été véhiculé à certains moments. Et leur quarantaine n’aurait pas vraiment de sens non plus.

        • Et QUI contaminerait délibérément les enfants?

          • Les médecins, les parents ou les enseignants, en organisant le mercredi des visites d’hôpitaux à cette fin. Pour reprendre un slogan à la mode en France, l’intendance suivra.

      • Les effets secondaires immédiats peuvent être importants, plusieurs membres de mon entourage en ont souffert, d’autres pas.

        Concernant les effets secondaires possiblement catastrophiques à long terme pour l’humanité, nous sommés de ne pas nous en préoccuper, car ce serait stupidement complotiste.

        Pour ma part et malgré mon âge, j’attends un vaccin classique et s’il finit par être disponible, il sera encore temps de décider.

        Le problème est que je quittais souvent la France pour retrouver mon père resté au pays ; c’est devenu impossible du fait des quarantaines et tests imposés à l’aller comme au retour. Si je veux encore le revoir avant qu’il soit trop tard (il a 92 ans), le passeport me sera probablement indispensable.

        Le fascisme, c’est maintenant.

  • la seul motivation des Français c’est de viré ce gouvernement, et ces mesures liberticides.

    • WebCharcutier
      3 mai 2021 at 9 h 13 min

      La seule motivation de la plupart des Français, c’est d’aller boire un verre en terrasse, et ils sont prêts à renoncer à des droits fondamentaux pour ça.
      Le gaulois n’est pas si réfractaire, il est même étrangement nostalgique de la monarchie et de la servitude.

      • Laurent Lenormand
        3 mai 2021 at 9 h 33 min

        Je suis malheureusement d’accord…

      • encore faudrait-il que ce soit possible (sans violence).

      • « Les français sont des veaux » peut-être pas tous au sens mathématique mais une grosse partie oui.

      • « La liberté à laquelle aspire l’homme moderne n’est pas celle de l’homme libre, mais celle de l’esclave un jour de fête. »
        Nicolas Gomes Davila

      • @WebCharcutier
        Quels Français vont boire un verre en terrasse? Dans ma ville, en temps normal, je vois les rues et les terrasses remplies de clones de la même classe d’âge qui semblent avoir entre 18 et 33 ans. Ils sont joyeux et sur leurs visages se lit le plaisir qu’ils ont à se rencontrer. Ils boivent accessoirement de la bière et surtout leurs paroles. L’attention qu’ils se portent force la sympathie. Génération trottoir, béton-bitume, sans autre choix que d’être soumise à la régression minérale de terrasses dépourvues de charme. Quand je pense que la place la plus fréquentée va de nouveau être couverte des carcasses de tables et de sièges qui font son ordinaire, j’appréhende par avance la réouverture de ces terrasses dont le minimalisme consternant confine à la maltraitance du passant.

        Mais où sont les terrasses d’antan? Détruites par les taxations et la pénurie d’espaces devenus hors de prix dans des villes trop densifiées, elles subsistent seulement en rêve dans nos imaginations.

        Reste ce flot humain, miroitant comme l’eau, que j’ai hâte de revoir avec le scintillement des visages si expressivement beaux quand ils se parlent… à eux-mêmes en pensée, ou aux autres.

    • sauf que ce gouvernement (et toute l’Administration dont il est issu) n’a pas l’intention de lâcher la soupe !

  • Laurent Lenormand
    3 mai 2021 at 9 h 32 min

    Rien à ajouter ni à retrancher… Comme disait un certain ministre de la propagande sous un régime d’outre-Rhin du siècle dernier: pour qu’un mensonge soit cru, il faut qu’il soit énorme.

  • Vous prêchez des convaincus, malheureusement pour tous ceux non convaincus, qui regardent le doigt de celui qui pointe les étoiles.

  • … »un passeport vaccinal pour circuler plus librement »…

    Et moi qui pensais que la liberté de circuler était plus grande SANS passeport qu’avec un passeport.

  • C’est gravissime d’en arriver là. Pour une maladie qui tue tellement qu’on est obligé de se faire tester pour savoir que l’on est malade !

    De toute façon si la vaccination devient obligatoire, des fraudes se mettront en place pour contourner cela. Les gens sont fous. On ne peut même plus disposer de notre corps ! Ils sont prêts à exclure de toute vie sociale tout les gens qui ne pourront pas se faire vacciner pour des problèmes médicaux ou tout ceux qui ne sont pas souhaitent pas se faire injecter n’importe quoi alors qu’ils ont une chance infirme de mourir ou d’avoir des complications !

    Et si le vaccin était la solution miracle, ceux qui sont vaccinés n’aurait pas à craindre les non vaccinés !

  • Aucun intérêt évidemment à vacciner des jeunes gens ou enfants qui ne risquent absolument pas de forme grave du Covid mais qui peuvent au contraire avoir de graves effets secondaires de ces vaccins voire d’en décéder! Il faudra un jour – et cela arrivera, soyons en sûrs – juger tous ces dirigeants et leurs conseillers.

  • J’ai 30 ans et je préfère le risque du vaccin au risque du covid long.

  • Bientôt vacciner les bébés et les fœtus juste après ?

  • Ceux qui y renoncent ne doivent pas engorger les urgences s’ils tournent mal…..c’est tout !

    • Ah… Ils n’ont pas droit aux urgences ? Ils vont donc arrêter de payer la sécu, alors ! Et là ça va très vite saturer les services, si on n’a pas les sous pour payer les médecins à aller à la télé, les infirmières à faire des danses sur Tik Tok et les aide soignants à donner des avis sur la dynamique des épidémie… et bosser parfois.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre Robert.

Dans Bagatelles pour un massacre, un de ses pamphlets maudits, Céline relate sa visite dans un hôpital complètement délabré de la banlieue de Leningrad, guidé par le camarade Touvabienovitch ne cessant de vociférer d’une voix de stentor : « Ici confrère, tout va très bien ! … Tous les malades vont très bien ! Nous sommes tous ici, très bien ! ».

Cette manie de la dissimulation illustrée par les simulacres de Potemkine voulant cacher à Catherine II l’état sinistré des villages de son empire n’est pas propre à l... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Finn Andreen.

Comment la cote de popularité de Macron peut-elle être aussi élevée malgré la gestion calamiteuse et autoritaire de la crise sanitaire ?

En effet, le quotidien Le Figaro annonce que « Le chef de l'État progresse dans toutes les catégories de la population » et que près de la moitié des Français (46 %) a maintenant une bonne opinion de lui, ce qui est bien plus que ses récents prédécesseurs à la même date précédant l’élection.

Cependant, cote de popularité ne signifie pas intention de vote, laquelle se tr... Poursuivre la lecture

Par François Jolain.

Bien que les dernières recherches montrent la perte d’efficacité du vaccin sur le variant delta, la vaccination quasi obligatoire risque de se maintenir dans le plus pur style lyssenkisme où la science doit se conformer à l’idéologie gouvernementale. Ainsi le QRCode européen se généralise.

Il est temps de l’analyser plus en détails.

D'où vient le QR code ?

L’histoire a sa part d’ironie. L’invention du QRCode date de 1994. Il servait à Toyota pour traquer ses pièces dans son usine. Avec l’aide du smart... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles