Pass sanitaire : la liberté ne se négocie pas

Après le confinement, le pass sanitaire nous ferait entrer dans un monde de liberté conditionnelle. La mesure parait susciter un rejet dans de l'opinion.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
pass sanitaire source https://unsplash.com/photos/eNyIi0oS7P4

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pass sanitaire : la liberté ne se négocie pas

Publié le 7 mai 2021
- A +

Par Laurent Sailly.

Si l’on en croit le calendrier dévoilé le jeudi 29 avril devant la Presse Quotidienne Régionale, le pass sanitaire entrera en vigueur à partir du 9 juin. Son usage sera étendu le 30 juin, notamment avec la perspective d’une levée des limites de jauge. Les grandes lignes et l’utilisation de ce passeport sont encore à définir. Les débats ne manqueront pas. Les polémiques non plus…

La question du pass sanitaire avait déjà, par le passé, agité l’Assemblée nationale et le projet semblait encore début avril sur une voie de garage. Jusqu’à ce que le président de la République le ressuscite ce 29 avril.

Feu vert de la Commission des lois

Et tout commence devant les députés de la Commission des Lois qui ont donné mardi soir un premier feu vert à l’instauration d’un pass sanitaire pour l’accès à des rassemblements de plus de 1000 personnes, malgré de vives réticences chez certains parlementaires, y compris dans la majorité.

« Ne sacrifions pas nos principes, nos droits et nos libertés au nom d’une allégresse de sortie de crise » avait déclaré la présidente de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet.

Redoutant que ce document ne fracture la société entre vaccinés et non-vaccinés, de nombreux responsables politiques en rejetaient encore l’idée cet hiver. Mais la vaccination étant devenue massive, le risque d’inégalité entre les citoyens semble s’amenuiser.

Aussi, le pass sanitaire apparait-il comme une des mesures qui doit permettre de sortir progressivement de l’état d’urgence sanitaire.

Dans un « en même temps » très macronien, le président de la République a assuré, lors de sa conférence de presse, que « le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français », tout en indiquant que dans les « lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. »

Les députés se sont exprimés de manière « exceptionnelle et temporaire », c’est un mauvais signal envoyé car nous savons que les mesures exceptionnelles et temporaires risquent de durer.

D’ailleurs, dès lors que la vaccination avance (à grands pas selon le gouvernement) et où l’on s’approche des 100 % de vaccinés d’ici la fin de l’été, on ne voit pas bien l’intérêt d’un tel outil. Ne s’agit-il pas plutôt d’une nouvelle tentation liberticide du président Macron ?

Après le confinement (libertés surveillées), le pass sanitaire nous ferait entrer dans un monde de liberté conditionnelle. La mesure parait susciter un rejet dans une part très importante de l’opinion. Mais le Président peut-il l’imposer coûte que coûte ?  

Une liberté ne se négocie pas !

(Visited 9 times, 1 visits today)
Voir les commentaires (101)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (101)
  • Si ce pass est mis en place il ne sera pas aboli en fin de crise. Imaginer que ce sera temporaire c’est comme croire au pere Noël.

    • jacques lemiere
      7 mai 2021 at 7 h 23 min

      je ne sais pas vraiment à quoi ça correspond…

      ce qui est étrange est que rien ne me choquerait si on me demandait d’etre vacciné ou autre pour enter dans un lieu privé comme un magasin ou sur un territoire étranger… donc non pas un passeport mais une attestation de vaccination, ou le résultat d’un test…

      mais par contre pour circuler sur un espace dit public….

      je dois dire que sans precision sr la machin, je ne sais pas quoi en penser..

      mais n’est ce pas là le plus beau???
      avoir une discussion sur un machin voire demander si on est pour ou contre…sans savoir vraiment ce qu’est le bidule..

      on vit une époque formidable pour ça… êtes vous pour sanctionner un écocide..êtes vous pour sanctionner l’homophobie..

      on invente de nouveaux « crimes »…. dont les contours sont pour le moins incertains…

      • Petite Fraise
        7 mai 2021 at 7 h 26 min

        Jacques bonjour,
        Je ne comprends pourquoi on devrait vous demander d’être vacciné pour entrer dans un magasin puisque même vacciné vous restez porteur ? C’est justement ça qui devrait vous choquer à mon sens.

        • C’est au propriétaire du magasin de dire s’il veut ou non que vous soyez vacciné pour aller chez lui, et de préférence, mais je n’ai pas d’ordres à lui donner, de le faire en fonction de ce qu’il aura trouvé dans la littérature scientifique sur la contagiosité des vaccinés.
          Vous avez quoi à l’appui de votre position, hormis un pseudo bien attirant avec du sucre à la saison ?

          • WebCharcutier
            7 mai 2021 at 9 h 00 min

            Ce que vous proposez, ce ne serait pas ce qu’on appelle discrimination ? Si aujourd’hui on laisse le propriétaire du magasin interdire l’entrée aux non-vaccinés, demain ce sera qui ? Peut-être qu’il va se dire que son magasin serait plus accueillants sans rouquins, sans obèses, sans moches ?

            • C’est sa liberté de choix. Je doute que ce soit son intérêt, mais ça reste à lui de voir, et ce qui le distingue des magasins d’état que vous semblez regretter.

            • jacques lemiere
              9 mai 2021 at 0 h 54 min

              mais moi je suis POUR le droit à discriminer à l’entrée d’un lieu privé…
              c’est à l’entrée des lieux publics que la discrimination pose problème car elle pose le problème de l’egalité des citoyens devant la loi..

              je suis favorable au DROIT d’ecrire interdit aux blancs, noirs juifs ou je ne sais quoi à l’entré de son magasin … ce qui ne signifie pas que je j’approuve le racisme .. ça dit que je respecte la propriété privée.

              et si un pays introduit un quarantaine ou l’obigation vaccinale.. pour pouvoir y entrer ,il a le droit… point barre..

              c’est VOUS qui voulez une » dictature sanitaire « en mélangeant systématiquement l’opinion sur une ‘efficacité sanitaire des mesures avec des trucs qui n’en relèvent pas nécessairement. comme la fraise essayent de dire que le vaccin n’a pas d’interet santitaire.et que DONC le commerçant ne doit pas le demander…je m’en branle..hors sujet..on parle de l’existence d’un passeport..et donc de l’utilisation qu’on peut en faire..

              je fais partie de ceux qui disent la santé est l’affaire des gens. point le gouvernement n’a pas à s’en mêler..

              mais ça implique certain trucs?..abolition de la sécu, fin du délit d’exercice illégal de la médecine..

              oui je sais , ça implique « des morts »… mais la liberté a un prix..
              donc un passeport sanitaire pour quoi faire… et pourquoi pas d’ailleurs une simple attestation de vaccination..

              tant qu’nne sais pas ce qui est mis exactement sous ce vocable… je ne comprend spas e débat, certes ça inquiète car on pressent des limitations de circulation en france..

          • MichelO, je pense que c’est parce qu’il y a beaucoup de gens comme vous que le gouvernement est prêt à mettre en place ce pass sanitaire.
            Cette crise a rendu les Français d’une docilité inquiétante.
            Je ne comprends pas ce prosélytisme de la part des vaccinés de la veille.
            Si vous êtes vaccinés, vous ne craignez plus rien puisque vous êtes protégés du Covid, au moins des formes graves nous dit-on.
            Vous pouvez donc aller où bon vous semble et n’avez pas à vous préoccuper de vos semblables qu’ils soient vaccinés ou non.
            Idem pour le commerçant, qui se fera vacciner s’il le souhaite.
            Le gouvernement lance là un débat complètement surréaliste puisque seulement 11% des Français ont reçu leurs 2 doses de vaccin.
            Le seul domaine où il aura été efficace aura été dans les mesures liberticides que trop de Français acceptent sans broncher.

            • D’accord avec vous sur le côté surréaliste du débat, mais sur le reste, non, c’est parce qu’il n’y a pas assez de gens comme moi que le gouvernement est prêt à mettre en place ce pass. Des gens qui croient à la fois que le refus de se préoccuper de ses semblables est une impasse, et que ne pas s’arranger de manière privée avec les autres et préférer une non-coopération arbitrée par la loi, à tout instant, ne fait que renforcer le rôle de l’état et le justifier aux yeux de la majorité de nos concitoyens.
              Oui, je préconise que le propriétaire d’un magasin puisse demander, s’il estime que ça va en augmenter la fréquentation, une preuve de vaccination à ses clients. Je n’imagine pas que sa seule préoccupation soit sa santé personnelle, et qu’il se moque de la bonne marche de son commerce. Et je ne comprends pas, dans le contexte actuel, que personne ne mette en place de moyens privés de certification qu’il puisse accepter. C’est comme pour le paiement, c’est à lui de définir s’il demande/accepte ou non une caution, du cash en monnaie officielle, les cartes de crédit, etc. Et c’est au secteur privé de proposer ces moyens qui instaureront la confiance et assureront la pérennité du business, au lieu de se contenter de s’indigner de l’obligation d’utiliser un mode de paiement public surveillé par l’état.

              • « Le refus de se préoccuper de ses semblables » là vous confondez porteur et risque d’être malade. Un vacciné ne protège pas ses semblables, non. Le vacciné se protège lui-même et c’est très bien. Le non-vacciné n’est pas moins contagieux qu’un asymptomatique. Pourquoi accepter le vacciné et pas l’asymptomatique ?

                • Un vacciné se protège lui-même ET réduit très significativement le risque de contaminer ses semblables, puisque sa contagiosité est fortement réduite. Votre affirmation contraire est parfaitement gratuite.

                  • Quand on vous donne les liens sur les preuves, vous vous contentez de mettre -1. Et vous vous gardez bien de donner des liens sur des preuves de ce que vous, vous avancez.
                    Moi, ça me gonfle que vous prétendiez mieux tout savoir que vos interlocuteurs, que vous remettiez en cause la possibilité de réponses privées alternatives à celles de l’état, et qu’ainsi vous discréditiez le libéralisme en le ramenant dans le regard de ceux qui ont des demandes à sa pire caricature.

          • Même vaccinée je n’irai pas chez lui justement parce qu’il le demande. Ma question est : qu’est-ce ça lui apporte que son client soit vacciné ? S’il craint un risque d’être malade, c’est à lui de se faire vacciner car le vaccin réduit ce risque, moi je reste porteuse donc que je sois vaccinée ne le protège pas, lui.
            Car oui, la littérature n’affirme absolument pas que le fait d’être vacciné réduit le risque de transmettre.

            • Vous, vous n’irez pas chez lui. Mais si, par exemple, une salle de sport a plus de clients en demandant qu’ils soient vaccinés que la voisine qui ne le demande pas, le propriétaire de cette salle voisine peut très bien choisir de demander lui aussi à ses clients de se vacciner. Qu’il perde votre clientèle s’il gagne par ailleurs 3 nouveaux clients, c’est le libre jeu du marché, pourquoi voudriez-vous vous y opposer ?
              Quant à la littérature scientifique, tous les articles que j’ai lus rapportent une réduction significative bien que non totale des probabilités de transmission suite à la vaccination. En quoi devrions-nous croire votre affirmation contraire (et anonyme), non-appuyée par des références ?

              • La littérature scientifique ne semble pas si affirmative que vous, puisqu’elle n’est absolument pas mise en avant par notre gouvernement pourtant à la pêche aux candidats à la vaccination et donc à donner encore plus de liberté aux vaccinés. Ainsi aujourd’hui encore dans Le Figaro (mais certainement dans d’autres journaux également) la demande d’associations de permettre aux vaccinés de ne pas respecter le couvre-feu a été rejetée, aux motifs justement qu’on ne sait pas ce qu’il en est du fait d’être porteur ou non pour un vacciné.
                O. Véran lui-même : « Les études sur le sujet sont trop récentes et restreintes pour être prises pour argent comptant »
                Les études dont vous parlez portent-elles sur des vaccinés vs des symptomatiques ? Alors que ce sont bien vaccinés vs asymptomatiques qu’il faut comparer.
                Je suis d’accord avec vous sur la priorité du commerçant sur le fait d’avoir de la clientèle (et donc du personnel aussi vacciné…). Je ne m’y oppose pas. C’est bien le drame avec le halal qui s’étend de plus en plus dans certains quartiers du fait de la nombreuse clientèle, la disparition du porc dans les cantines (et donc des éleveurs) etc.

                • La littérature scientifique, je reconnais qu’il faut une certaine habitude sans compter une maîtrise de l’anglais technique pour en tirer des conclusions. Il y a, heureusement, encore quelques magazines de vulgarisation qui permettent de aussi de se faire une opinion. Les ministres et la presse mainstream sont eux totalement indignes de confiance.

                • jacques lemiere
                  9 mai 2021 at 1 h 02 min

                  le halal qui s’entend est un drame… c’est à dire???

                  franchement si il ya bien un problème avec l’islam …on peut en débattre…le halal par contre…

                  si les gens pour quelques raison que ce soit ne mangent plus de porcs…alors désolé pour les éleveurs de porcs… mais sils sont fous de continuer à en élever..

                  vous mélangez tout..

                  quant à la littérature scientifique…je ne l’ai pas lue sur les résultats de la vaccination..

                  parce que je ne fais pas le lien DIRECT entre vaccin et gouvernement..et donc j’ai autre chose à faire..

            • jacques lemiere
              9 mai 2021 at 0 h 40 min

              mais onn s’en branle..de la rationalité du commerçant, c’est son magasin , il faut des mauvais choix il assume..

          • MichelO
            J’ai oublié de préciser que ce qui me choque n’est pas d’avoir à montrer patte blanche vaccinée à un magasin, mais jute d’avoir à montrer patte blanche vaccinée, peu importe où.

            • Moi, ce qui me choque, c’est que ce soit considéré comme une obligation humiliante. Relisez la fable ( Le loup, la chèvre et le chevreau). Une anecdote perso : j’ai consulté récemment un pneumologue que j’avais perdu de vue depuis 30 ans après avoir été d’excellents amis pendant nos études. Il nous a invités à déjeuner chez lui un dimanche sans nous demander si nous étions vaccinés. Mais quand j’ai pris l’initiative de lui indiquer que nous le serions, il m’a dit que nous n’imaginions pas combien l’ambiance était meilleure entre vaccinés. Donc pourquoi refuser de montrer patte blanche et mettre la loi et l’état dans le circuit ?

            • jacques lemiere
              9 mai 2021 at 1 h 06 min

              ben non…pas n’importe où…

              faut arrêter …la france est un pays où avoir des papiers d’identité est obligatoires… et c’est choquant du point de vue libéral…

              mais justifier de son identité ou du fait d’etre vacciné est PARFOIS acceptable..

          • Je suis vacciné contre le tétanos 😉

        • jacques lemiere
          9 mai 2021 at 0 h 38 min

          parce que c’est son magasin, donc à tort ou à raison, il peut me demander ce qu’il veut..enlever mes godasses, mettre une cravate, et être vacciné contre le covid quoique vous pensiez du vaccin, avoir un passeport français ou avoir un passeport dit sanitaire..

          non ça ne me choque pas je n’ai pas de retour sur les vaccins.. et je m’en tape un peu j’ai juste entendu qu’ils réduisent la mortalité..

  • Petite Fraise
    7 mai 2021 at 7 h 24 min

    Bien sûr qu’il va être mis en place, pourquoi voulez-vous qu’il revienne en arrière maintenant que 1/ il a déjà changé d’avis entre le début et la fin d’avril,
    2/ il est mis en place dans tous les pays autour de nous !
    Et vu qu’ils gouvernent tous selon ce que font les autres….
    J’adore ce en même temps : « il n’est pas question d’instaurer un droit d’accès » et « oui il le faudra dans certaines situations »…
    Je serai vaccinée la semaine prochaine parce que j’en ai marre de lutter, le rouleau compresseur est trop fort.
    Et ça me déprime.

    • @Petite Fraise – Prenez plutôt des antidépresseurs ! Le vaccin – qui n’est pas un vaccin mais une expérimentation de thérapie génique qui ne vous protègera de rien. Vous ignorez quelles seront les conséquences à plus ou moins long terme. Ne cédez pas à la panique… Mme Macron a-t-elle été « vaccinée » ? il me semble qu’elle entre dans le créneau des 70 ans… et comme il est question maintenant de « vacciner » le tout-venant, notre président s’est-il fait piquer pour montrer l’exemple ?
      Il est préferable d’employer le terme piquer que celui de vacciner.

    • Un peu comme mon épouse, opposée au vaccin au début, et qui sous la pression de notre hiérarchie d’une part, et des quarantaines successives (travail social, donc rencontres de covipositifs assez fréquemment, donc cas-contacts…), proche burn out, elle regarde les créneaux libres sur doctotruc…

  •  » une liberté ne se négocie pas « …non , mais elle peut se monnayer ; karine lacombe , infectiologue , propose une allocation pour inciter à se faire vacciner….la liberté contre un vaccin et du pognon….je préfère ne pas savoir ce qui attend les récalcitrants au vaccin , mais ça ne sent pas bon ….

  • Un Pass sanitaire est un élément réel supplémentaire qui va faire entrer la France ?? dans le club très ouvert du Tiers-monde, à l égal des pays pour lesquels il est obligatoire d avoir le carnet de vaccination contre la fièvre jaune.

    • ça fait un bon moment que nous sommes devenus l’un des plus riches pays du tiers-monde!

    • Francoislibre
      7 mai 2021 at 8 h 19 min

      La fièvre jaune tue 65 % des gens qui sont contaminés… Ce n’est pas comparable. En plus il existe un vaccin depuis plus de 50 ans dont on connaît tous les inconvénients.

      • Il ne s’agit pas d’un argument médical comparant la Covid et la fièvre jaune mais d un argument politico… essayant de cadrer le destin tragique d un peuple

      • Je n’ai jamais compris l’obligation de la vaccination contre la fièvre jaune sauf pour les voyageurs originaires de pays touchés. Il faut le vecteur, l’aedes, et le réservoir, l’homme et les primates, comme le palu. C’est à chaque voyageur de décider de sa protection vaccinale.

  • Francoislibre
    7 mai 2021 at 8 h 15 min

    J’ai une considérations beaucoup plus grave, ça veut dire qu’on va obliger des gens jeunes à se faire vacciner si ils veulent voyager. Ces vaccins sont très récents on ne connaît pas leur futur. Imaginons qu’ils déclenchent des maladies graves à distance, à une époque on avait soupçonné que le vaccin contre l’hépatite B, maladie autrement plus grave et mortelle que la Covid 19, pouvait déclencher des sclérose en plaques. Finalement ce n’est pas le cas.
    Si quelque chose de semblable devait se produire on aurait injecté une maladie à une partie de la population. À 70 ans c’est pas très grave, mais les gens qui vont se faire vacciner maintenant vers 30 ans ça peut être dramatique. En un an et demi la COVID-19 a tué 3 millions de personnes sur 7 milliards d’individus.

    • Les jeunes sont très récents et on ne connaît pas leur futur non plus. Et on va les autoriser à voyager sans avoir vérifié qu’ils ne tourneront pas criminels dans quelques années ?

    • Je préconiserai deux tests QI avant et après la vaccination. Dans un but d’ étude scientifique.

    • Bien d’accord. Et quelles conséquences sur leurs futurs enfants par exemple ? On n’en sait rien. « Inciter » les jeunes à se faire vacciner est une honte.

    • Il y a eu des accidents avec les enfants et mères allaitantes.
      Ce n’est pas anodin, comme à 80 ans.

  • Laurent Lenormand
    7 mai 2021 at 8 h 24 min

    La mise en place de ce passeport « sanitaire » est un ordre de l’eurocratie. C’est Thierry Breton qui l’a annoncé en premier, la Macronie ne fait que suivre le mouvement. Tous ceux qui ont applaudi des deux mains « l’Europe de Maastricht », c’est-à-dire la dissolution des nations dans un ensemble supranational chapeauté par des organismes non élus, ne devraient rien trouver à y redire: ils ont ce pour quoi ils ont voté.
    À noter que cette Europe ressemble de plus en plus à la Chine dans son mode de fonctionnement : un pays géré par une caste qui s’auto-coopte, ne rend de comptes à personne et ne tolère pas de contrepouvoir. À ceci près que le PCC a quelques succès économiques à son actif, alors que l’UE n’a pour bilan que le déclin européen.

  • Si nos députés s’y opposent, rien n’est moins sûr, Macron se tournera vers les institutions européennes qui l’imposera au mois pour les déplacements à l’étranger et à l’intérieur de l’Europe.
    J’ai déjà connu les carnets de vaccinations pour me rendre dans certains pays, jusque là rien d’insupportable. Mais l’imposer pour toutes les activités à l’intérieur de notre pays pourrait devenir un moyen de contrôle permanent dangereux pour notre liberté de circulation.

  • Quelle est l’utilité d’un tel pass lorsque l’on voit des personnes vaccinées être testées positives ?
    Conditionner les voyages à une preuve de vaccination n’est donc pas assurance contre la transmission du virus via les voyageurs (allô, les Seychelles ? Ah oui, mais là ils ont vacciné chinois).

    Laissons un peu de temps au temps, (re)voyageons au moyen d’un test PCR négatif récent et attendons de voir ce qu’il se passera cet automne (oui, je parie sur la saisonnalité de l’épidémie).

    • Jerémy Lapurée
      7 mai 2021 at 10 h 55 min

      Oui, l’épidémie, en tout cas ses vagues, est saisonnière. Le SarsCov2 est comme un poisson dans l’eau dans certaines conditions de température et d’hygrometrie.
      Nous verrons bien ensuite comment le covid peut évoluer.
      Deviendra t’il bénin comme les autres coronavirus ? Au bout de combien de nouvelles vagues ? Ou restera t’il longtemps mortel comme la grippe mais dans des propositions moindres qu’actuellement ?

    • Tout à fait. J’utiliserai autant de tests PCR que nécessaires. Et c’est bien plus prudent qu’une vaccination qui ne protège pas les autres.

  • Le rapport Raoult 2003, passé aux oubliettes, rappelait cette évidence connue depuis longtemps que la fréquence des maladies contagieuses liée à la densité de population et à la mobilité ne pouvait qu’exploser si on ne prend pas de précautions, mais lesquelles?
    Cette grippe chinoise est une chance parce qu’elle est peu létale au moins dans ses variantes actuelles, ensuite parce qu’elle révèle le risque supplémentaire de faire joujou n’importe comment dans les labos P4. Sa gestion hésitante en fait un banc d’essai instructif avant d’avoir à gérer les inévitables pandémies autrement plus graves à venir si on continue à rêvasser.
    Trois solutions :
    – laisser faire la sélection naturelle qui adaptera l’espèce humaine en qualité et en quantité,
    – restreindre la densité de contacts présents ou à venir (rassemblements, fécondité …),
    – recherche systématique et préventive des pathogènes nouveaux sans attendre les nouveaux symptômes, afin d’accélérer la confection des tests, remèdes et vaccins.

  • Au moins je n’ai pas de doute que cela va nous permettre de sortir de l’état d’urgence sanitaire: une fois le projet de restrictions de liberté complété, il suffira de les passer dans le droit commun, et hop sorti de l’état d’urgence. On applaudira notre sauveur!

  • le problème ce n’ai pas la vaccination, mais Macron veut supprimé nos libertés, et le pass sanitaire est un moyen, la solution viré Macron.

  • Du point de vue de la défense des libertés, le pass sanitaire ne peut se justifier que s’il est un droit de discriminer et non un devoir de discriminer, les lois du marché servant de régulateur à l’utilisation de ce droit.

    En l’occurence, le marché aura vite fait de rendre évident le désintérêt de ce droit de discriminer pour ceux qui seront tentés de l’utiliser, puisqu’il est totalement inutile pour les vaccinés qui seront autorisés à entrer.

  • Je ne reviendrai pas sur l’utopie de l’ idée de liberté… Quand vous pousser un peu le raisonnement vous tombez dans une impasse.

    Si vous voulez être ‘libre’ de ne pas vous vacciner, vous devez être responsable ! La contrepartie devrait être une assurance pour vos soins et l’intégralité des dommages collatéraux que vous pouvez engendrer aux autres à ne pas être vaccinés.

    Je suis d’avis à ce que la vaccination soit obligatoire ou assurance.

    • Obligatoire…. Tiens, il paraît que la grippe est en train de renaître dans les pays vaccinés et où les morts covid disparaissent.. Et sont remplacés par les morts de la grippe…

    • Vous avez parfaitement raison le sujet de cette affaire est moins la liberté que la santé. Voyez d’ ailleurs comment toutes les mesures coercitives ont permis d’ améliorer le bien être physique mental et moral de tous. Vous devriez revenir sur l’ utopie de l’ état toubib.

    • Jerémy Lapurée
      7 mai 2021 at 10 h 47 min

      Dans la mesure où rien ne garantit que, même vacciné, vous ne puissiez pas refiler à autrui le SarsCov2, ou un de ses nombreux variants, votre logique ne tient pas.

      • Il n’y a pas de garanties en ce monde, mais il y a de fortes présomptions qui ne s’opposent en rien à la logique.

        • Vous pouvez partager le lien vers l’étude de ces fortes présomptions ?

          • Je l’ai fait. Commencez par les références données dans https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-les-vaccins-empechent-ils-la-transmission-du-virus_152155
            Je sais, ça demande un minimum de travail et même de payer quelques articles (à moins d’être bien avec les journaux pour leur avoir consenti des interviews dans son propre domaine), mais si vous ne le faites pas vous-même, vous resterez à demander sans fin des preuves. Science et Avenir donne 75 à 90% de réduction, mes propres conclusions à partir des articles scientifiques lus plutôt 60 à 80%, mais ça reste significatif et très efficace pour la maîtrise d’une épidémie.

            • Et comme d’habitude, quand on partage des liens vers des études scientifiques, on se fait ignorer et/ou moinsoyer…

            • C’est embêtant il n’y a pas de référence, sauf AFP. Pas très scientifique. Un bon papier cite toujours ses sources.

              • Un bon papier est publié en anglais dans un journal genre New England Journal of Medicine, et il faut se taper d’aller chercher ce papier à partir d’indications pas toujours exactes de la dépêche AFP, puis d’en consulter les références et de faire une recherche internet avec les termes du vocabulaire découvert dans ce premier papier. Rien de facile, mais rien d’impossible non plus.

                • J’ai chercher 5′-10′, rien. A part le mec de l’AFP qui dit « une étude qui va être publié »
                  Moi je suis désolé, mais quand je vois le niveau déplorable des publications sur le(a) COVID, je m’interroge.
                  J’attends des papiers sérieux et pas un ‘on a lu’ d’un stagiaire, si cela ce trouve 🙂 , de l’AFP.

                  • Les références de Science et Avenir sont au moins une étude israélienne et une du New England Journal of Medicine. Ca m’a peut-être pris un peu plus de 10 mn, justement parce que les indications ne sont pas toujours précises, mais je les avais trouvées. Et oui, ça m’a pris au moins une heure ou deux pour arriver à ma conclusion. Je regrette maintenant de ne pas avoir noté tout ça au fur et à mesure, mais j’ai aussi une vie personnelle et d’autres préoccupations. Ou alors les liens ne mènent pas au même endroit pour vous et pour moi ?

            • Admettons, je vais faire ma recherche, mais pas trop parce qu’en fait, c’est un peu parler du doigt qui montre la Lune.
              Parlons de la Lune : nous avons affaire à un virus qui vit ses dernières heures, qui a été grave pour 0,3% des personnes l’ayant contracté. Et encore, puisque faux positifs et carrément faux-morts-Covid ont été légions.
              Donc en fait, on a affaire à une maladie qui peut prendre des formes graves, sauf que maintenant on sait anticiper ce risque.
              Si l’obligation de vacciner de tout le monde aurait pu se comprendre l’année dernière, mais c’était naturellement trop tôt, désormais quelle est sa légitimité ? Le virus s’éteint pour le moment, comme il l’a fait l’année dernière, et on ne sait pas ce qui arrivera à l’automne. Mais ce qui arrivera, étant de la même famille, on saura probablement aussi le prévenir comme on sait le faire maintenant pour la version actuelle.
              Enfin, encore une fois, si les personnes fragiles/à risques/inquiètes sont vaccinées, qu’elle importance que le virus circule puisque du coup, on atteindra une immunité collective, sans avoir injecté un produit non testé à des personnes de moins de 60 ans (dont la mortalité n’a pas augmenté).

    • Enfin un commentaire de bon sens. Si vous ne vous vaccinez pas (et la vaccination reste, jusqu’à preuve du contraire, l’un des plus grand progrès de la médecine), c’est votre choix, très bien. Mais à ce moment là ne fréquentez plus personne et ne vous attendez pas à une couverture de vos frais de santé si par hasard vous tombez malade, car dans ce cas la maladie devient auto-infligée. Ce virus devrait nous rappeler qu’il n’y a pas de liberté sans responsabilité, envers soi-même mais aussi envers autrui. Beaucoup de soi disant libéraux, bobos post soixante-huitards nombrilistes en réalité, l’ont oublié. Cela devient flagrant dans cette publication et les commentaires des lecteurs, absolument consternants!

    • Vaccinez vous contre les verrues. C’est insupportable ce truc là.

  • Ça sert strictement à rien à l’intérieur d’un pays par contre entre pays équipés de frontieres, ça peut avoir une utilité.. Ça peut, en fait j’en doute fortement, on se vaccine pour soi même et contre les autres. Ce qui implique qu’un vaccine se fout que son voisin de spectacle ne le soit pas du moment qu’il ne lui tousse pas dans cou, c’est désagréable.
    Une chose certaine, tous les gens accueillant du public doivent être vaccinés pour leur sécurité.

    • encore faudrait-il être sur que le vaccin est efficace contre le covid ?
      Je n’ai rien vu de tel à part de communiqués de presse triomphaux de Pfizer et consort.

      quant aux dangers et autres effets indésirables, on les occulte soigneusement.

      • Efficace à 98%.,m’etonnerait, c’est impossible . Chez les gens qui de toutes les façons ont un système immunitaire en superforme le 100% est garanti. Et puis, un virus anéanti en 2 jours par des produits antiparasitaires….. Y a comme un goût de placebo chez ces arn, placebo mais dangereux vu les victimes des vaccins.

  • Je ne peux m’ empêcher de penser à ce cliché des deux mafieux qui rentrent dans un bar en félicitant le patron sur la qualité de l’ accueil, du service, du lieu, de sa réussite, en revanche ils vont aussi lui expliquer que oui, il est libre mais qu’ il doit raquer 20000 chaque mois pour être protégé, il y a tant de jaloux et de voleurs dans le coin, c’ est à ce prix qu’ il sera libre de travailler. Et bien nos gouvernants se conduisent exactement de la même manière au prétexte du virus, pour notre bien à tous. Vous souhaitez voyager, aller au concert…etc? Vous êtes tout à fait libres de le faire, mais vous devez raquer un pass, un test, un vaccin, et le coût va forcément aller crescendo.
    Qu’ on ne me dise pas qu’ il s’ agisse de bienveillance à l’ égard des plus faibles. Il s’ agit d’ abus de pouvoir et de corruption à un très haut niveau. Il est devenu évident que le seul pouvoir des politiques et d’ interdire au nom d’ intérêts qui ne ruissellent pas du tout et qui bien au contraire, peuvent mettre des états à genoux.

  • Jerémy Lapurée
    7 mai 2021 at 10 h 44 min

    Oui, il peut l’imposer hélas.
    Il est tout aussi clair que ce pass est totalement injustifiable tant que les Français ne sont pas majoritairement vaccinés et complètement inutile quand ils le seront.
    Ce truc est un pur illogisme.

    • Du coup cela créer une rupture d’égalité, les « vaccins » sont explicitement déconseillés aux personnes souffrant de fortes allergies…

  • encore faudrait-il prouver :
    – que le vaccin est efficace,
    – que le vaccin est utile,
    – qu’il est sans danger.

    ce n’est pas demain la veille !!!

  • Toujours cette obsession du gouvernement de vouloir restreindre la liberté. Tous les moyens sont bons; le Covid est une chance qu’il ne faut surtout pas laisser passer.

    • Faudrait un adjuvant aux vaccins pour rendre les yeux des vaccinés lumineux ainsi plus de carnet seulement un marquage du bétail et les bestiaux pourraient se reconnaître entre eux, le pied.

    • Toujours cette obsession des gouvernés de réclamer la liberté en laissant les responsabilités aux gouvernants. La liberté se gagne par la responsabilité, même si ça n’est pas la seule condition.

      • @ MichelO
        Vous n’avez pas confiance dans la liberté et vous vous prenez pour Napoléon. C’est pathétique de vous voir toujours creuser la même ornière. Des vagues successives de commentateurs s’épuisent à vous en faire sortir. Ils passent et vous restez. L’énergie que vous mettez à creuser la route de la servitude est celle du mineur qui a trouvé un bon filon, celui de l’esclavage. Aujourd’hui, c’est à la sauce Macron. Et va pour le Pass Sanitaire. Vous êtes bon soldat, vous applaudissez. Et toujours plus profond, vous creusez.

        La liberté a besoin de défenseurs, pas des fossoyeurs dont vous soutenez le prise de pouvoir.
        « Sauvons la liberté, la liberté fera le reste. Victor Hugo ». Et si parfois nous en souffrons, du moins n’aurons-nous pas souffert pour rien.

        La liberté demande de savoir dire Non. Au cas présent, c’est Non au Pass Sanitaire. Vous ne voyez vraiment pas avec le potentiel d’une dénomination pareille où cela mène?

        • Vous m’insultez en me confondant avec les suppôts du gouvernement ou en me comparant à Napoléon. Pourquoi prétendre que je soutiens le « pass sanitaire » quand je soutiens que chaque individu devrait assumer ses responsabilités et renvoyer ainsi l’Etat dans ses buts ?
          Mais en effet, je ne crois pas au miracle hugolien, à ce « la liberté fera le reste », promouvant une sorte de génération spontanée du reste. La liberté, ce sont les autres qui vous l’octroient en vous respectant libre. Et on ne peut, à mon avis, être libre et respecté qu’en étant respectable et responsable. C’est bien beau de me conspuer, mais que proposez vous ? Moi, je propose de mettre en place des moyens privés de validation des affirmations de chacun comme quoi il est vacciné, et donc bien moins susceptible de contaminer ceux qui n’ont pas pu se protéger qu’un autre. En quoi y voyez-vous un pas sur la route de la servitude ? Tandis que faute de ce moyen, la grande majorité de la population, qui n’a pas pu se faire vacciner, elle, préfère bêtement Macron aux alternatives de prétendue liberté de contaminer. Ne voyez-vous vraiment pas où mène cette préférence que vous contribuez à entretenir ? Où vous en moquez vous du moment que vous pourrez m’accuser (à tort) une fois le pire survenu ?

          • Je propose des moyens privés de validation parce qu’il y a une demande, et que face à cette demande, vous laissez le terrain à la seule offre gouvernementale Macron.

            • Il y a les tests salivaires. C’est instantané et ne nécessite pas des moyens lourds comme le test PCR ou la « vaccination ».
              Si vous avez un doute, vous n’allez pas vous exposer devant le commerçant qui se souviendra de vous. Et puis, se retrouver coincé pour un repas de famille, cela ne le fait pas.

          • J’ aimerai vous poser une question: est-ce que cette maladie nécessite de vacciner toute la population mondiale? Et pourquoi? Oui ça fait deux questions!

            • Bonsoir Stéphane,
              Franchement, je n’ai pas assez de données pour avoir une opinion sur l’éventuelle nécessité de vacciner toute la population mondiale. Ce qui me paraît essentiel, c’est que la propagation de l’épidémie soit retardée au maximum le temps de rassembler ces données. Dans ce retardement, la vaccination joue un rôle important, ainsi que les mesures que chacun peut appliquer, genre se voir dehors plutôt que dans un lieu fermé quand c’est possible ou respecter des mesures d’hygiène. Il faut gagner du temps, et espérer que ce temps permettra que l’explosion à l’indienne, ou pire, puisse être évitée, ou qu’apparaissent des traitements ou des variants dominants rendant la maladie véritablement anodine.
              L’idée de devoir vacciner la population mondiale a quelque chose d’inquiétant, elle fait du monde plus que jamais un terrain d’affrontements pour des conquêtes politiciennes. L’idée d’y renoncer avant que l’épidémie soit sous contrôle, pour des raisons de coût ou d’idéologie, n’est pas plus rassurante.
              Donc ça n’est pas vos questions, mais ma réponse est qu’il vacciner là où on le peut pour gagner du temps, et que ce temps gagné permettra, lui, de répondre à vos questions, ou, soyons optimistes, au problème de disparaître de lui-même.

              • Vaccins + traitements précoces + tests salivaires, on joue sur les 3 axes,
                et elle est belle, non?

  • Pourquoi le conditionnel ? Ce machin sera imposé quoi qu’il se passe. On se souvient que Sarkozy s’était assis sur le referendum de 2005.

    En revanche, faudra pas compter sur son abrogation par Le Pen si elle est élue.

  • Ne vous détrompez pas. Cette idée de pass sanitaire/passeport vaccinal – cela revient au même – ne sont qu’une première étape technologique.

    Une fois les serveurs en places, les applications téléchargées, les terminaux distribués, et le système bien rodé, nous aurons mis la en place un système de contrôle efficace.

    La donnée en entrée – ici la vaccination – peut être tout a fait différente.
    Comme :
    – les opinions politiques : le fichage existe déja – https://www.lci.fr/justice-faits-divers/fichiers-de-renseignement-le-conseil-d-etat-autorise-le-fichage-des-opinions-politiques-ou-appartenances-syndicales-2174615.html
    – le revenu : possibilité d’infliger des amendes en fonction du revenu et/ou du patrimoine – https://www.autonews.fr/buzz/amende-de-100-000-pour-exces-de-vitesse-et-si-la-france-s-y-mettait-89993
    – un crédit social : la Chine le fait
    – la race ?

    Un monde bien joyeux qu’on nous promet.

    Hormis pour des besoins vitaux, boycottons toute entreprise faisant le pas.

    • 🙂 Une fois tout ça débuggé, nous serons morts depuis longtemps, mon cher…

      • Vous êtes bien naïf là. Pour encaisser du pognon, l’état sait parfaitement sous-traiter.
        Dans ce domaine, il est efficient. très.

    • Pour la race, le fichage des trisomiques est mis en place depuis 2016.

    • Ne croyez-vous pas qu’avec votre carte d’identité, votre passeport, votre carte vitale, votre numéro d’immatriculation, tous les actes de la vie civile (naissance, mariage …) vous n’êtes pas fiché?
      Brulez tous ces documents, jetez votre voiture et vous serez seul mais libre dans l’espace ultra restreint que vous vous êtes créé.

  • Ce qui m’inquiète le plus dans tout cela c’est que l’on se dirige vers une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom.
    Cette obligation aurait un sens si le rapport bénéfice/risque des substances injectées était favorable. Or, à ce jour, hormis pour les personnes dites très à risques de complications, ce rapport est franchement négatif. Donc, nous allons « vacciner » des personnes saines, à risque extrêmement faible de développer des symptômes graves du SARS, mais à risques non négligeables d’être confrontés à des réactions immédiates ou à moyen terme (notamment des pathologies dysimmunitaires). Et comme ces vaccins ne bloquent pas la transmission, le bénéfice est encore plus mince.
    Si la seule raison que des personnes en bonne santé avec un système immunitaire normal est le fait de pouvoir voyager ou aller au resto ou assister à un concert, c’est bien triste.
    Pour ma part, je résisterai toujours à cette injonction vaccinale car je n’y vois aucune utilité.

    • Quand vous avez un problème médical, vous refusez de vous faire soigner ?
      On vit en société, monsieur, refusez le vaccin revient à être un terroriste qui choisit de contaminer les autres.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La volonté du gouvernement d'imposer d'une façon ou d'une autre un passe sanitaire en entreprise peut-elle être vue comme un retour au livret ouvrier du XIXe siècle ?

La tentation est grande d'y retrouver le bonapartisme caractéristique de la présidence d'Emmanuel Macron. En réalité, livret ouvrier et passe sanitaire s'inscrivent dans deux sociétés totalement différentes. Le livret, instrument autoritaire, s'inscrivait dans une société et une économie profondément libérales qui en rendaient l'application difficile pour l'État gendarme.... Poursuivre la lecture

Peu importe à quelle école d’économie vous souscrivez, vous devez tout de même admettre ce point de l’école autrichienne : les individus agissent selon les signaux et incitatifs qu’ils voient. Même Mère Thérésa agissait pour obtenir des « points-ciel. »

Si donc les pouvoirs publics s’immiscent à ce point dans votre vie qu’ils vous forcent à détenir un pass quelconque pour vivre normalement, vous pouvez être sûrs que certains en obtiendront des faux pour pouvoir vivre normalement. En fait, le CHU de Nice a récemment affirmé que 30 % des... Poursuivre la lecture

Le ton du docteur Martin Blachier, ce lundi 14 décembre sur la chaîne parlementaire (LCP), était inhabituellement sévère. Celui qui est devenu au fil de la crise sanitaire l’un des experts les plus consultés sur le sujet par les médias mettait en garde contre « la radicalisation des positions » et « une montée de la violence entre ultra et anti ».

Pour le médecin-chroniqueur, nous assistons à une « vague d’exaspération » des Français. Jusqu’à présent dociles, ils commencent à douter de l’Absurdistan sanitaire défendu par une classe pol... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles