Certificat sanitaire : la folle dérive totalitaire de l’Europe

La traduction des propos de Mr Breton n'est pas une apologie de la liberté : "Grâce au certificat sanitaire vous êtes libre de décider d’être prisonnier !"
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Certificat sanitaire : la folle dérive totalitaire de l’Europe

Cet article en est un d’opinion. Il ne représente que le point de vue de son auteur
Publié le 26 mai 2021
- A +

Par Yannick Chatelain.

Le 2 avril 2021, le gouverneur de la Floride décidait d’interdire le passeport vaccinal si ce dernier devait voir le jour – un document certifiant que son détenteur a été vacciné contre le Covid-19 – au nom du respect des libertés individuelles.

Quelques jours plus tôt, le dimanche 28 mars Thierry Breton – commissaire européen chargé des vaccins – annonçait sur RTL que le certificat sanitaire pour voyager en Europe serait disponible d’ici à la mi-juin. Selon ce dernier, ce document permettra de faire un point sur l’état des personnes vis-à-vis du Covid-19, afin qu’elles puissent voyager en Europe, tout en précisant que le document ne serait pas obligatoire pour les citoyens de l’Union européenne :

Le certificat sanitaire européen pourra être demandé pour voyager, prendre un avion, participer à une manifestation importante ou encore entrer dans un lieu public. En l’absence de certificat, un test négatif pourra être demandé […] retrouver la capacité de vivre ensemble sans être un risque.

Carnet sanitaire : comment faire de la victime son propre bourreau

Nonobstant cette trajectoire de carnet sanitaire décrétée de façon aussi désuète et péremptoire par le commissaire européen au Marché intérieur à l’antenne d’une radio nationale, ce dernier, en charge de la livraison des vaccins, prenait également date en misant sur la hausse des livraisons des vaccins et fixant une date en ces termes :

Prenons une date symbolique : le 14 juillet nous avons la possibilité d’atteindre l’immunité au niveau du continent

Que dire d’une telle assertion ? Comme l’écrivait Hannah Arendt « La stupidité n’est pas une absence de pensée ». L’insulte n’ayant jamais eu valeur d’argument, soyons très clair à ce sujet :  je distingue ici le discours général au nom de l’Europe de l’homme ! Si la teneur du propos pourrait éventuellement prêter à sourire et être qualifié par certains de stupide, il ne l’est pas ! La problématique est tout autre et doit alarmer.

Le discours tenu par ce commissaire européeen et supposé justifier un passeport vaccinal est un pur produit de la novlangue politique contemporaine friande de « en même temps » permettant à ceux qui y ont recours de faire cohabiter dans un même énoncé le tout et son contraire, ou pire encore, comme dans le cas présent, ni plus ni moins que de faire de la victime son propre bourreau.

La traduction la plus limpide de l’ensemble des propos tenus par monsieur Breton est loin d’être une apologie de la liberté, elle se résume en ces quelques mots :

Grâce à ce carnet vaccinal vous êtes libre de décider d’être prisonnier !

C’est là une façon pour le moins alambiquée pour tenter de rendre l’inacceptable acceptable que d’adjoindre la notion de pas obligatoire à des privations. Le « et en même temps » donne ici sa pleine mesure : les récalcitrants à ce carnet étant condamnés à vivre – si nous allons plus avant – en paria « parfaitement libre » de ne pouvoir vivre normalement.

Europe : la banalité du mal rôde !

Outre le fait que monsieur Breton, sans aucun fondement scientifique, ait annoncé que le 14 juillet, c’en serait probablement fini de la pandémie, sans jamais pondérer son propos hormis conditionner ce calendrier « feu d’artifice national » à une livraison massive de vaccins au niveau européen. Cette nouvelle initiative des 27 États membres, sans la moindre consultation des peuples n’est pas seulement inquiétante. Elle est effrayante.

Est-il utile de rappeler à monsieur Breton et à ses pairs qui si l’assertion d’une immunité collective à la date prédite fait sens, alors cette réussite incombe aux représentants des 27 États membres ?

Est-il utile de noter que cette immunité collective promise inscrirait ipso facto ce douteux et pérenne carnet sanitaire dans un inextricable non-sens ?

Est-il utile de souligner à qui n’aurait pas véritablement compris la gravité de la situation que la dynamique engagée par l’Europe par la voix de ce député européen  n’est pas sans rappeler le sinistre chemin de la banalité du mal qu’a vainement tenté d’expliciter Hannah Arendt à ses détracteurs et aux autres !

Le rappel de cette formule d’Arendt ne s’adresse pas seulement à monsieur Breton mais aux administrations publiques européennes qui, loin de remettre en cause leur gestion calamiteuse de la vaccination des Européens ont désormais  prétention à fabriquer et imposer un document inédit, un document pérenne, intégrant des données sensibles (quelles sont celles qui suivront ?), gravement attentatoires aux libertés individuelles les plus fondamentales.

Ainsi en 2021,  sous couvert d’endiguer une pandémie, 705 hommes et femmes sont en train de décider pour 446 millions de personnes des prérequis pour pouvoir vivre normalement…

En procédant ainsi l’Europe fait à mon sens fausse route, elle se déjuge doublement : faute d’avoir été en mesure d’assurer une logistique vaccinale à la hauteur des enjeux sanitaires elle a prétention à inverser les responsabilités pour reprendre la main par la contrainte.

Les propos tenus par monsieur Breton, donc de l’entité Europe, relèvent peut-être à son corps défendant de l’idéologie telle que l’avait définie Hannah Arendt sous des cieux désastreux :

  • la prétention à tout expliquer,
  • la prétention à accéder à une vérité tellement absolue qu’elle ne peut être démentie par aucun raisonnement ni aucune expérience,
  • la mise en œuvre d’une logique dont la cohérence est telle qu’elle ne se trouve jamais dans la réalité, laquelle comporte une dimension irréductible d’imprévisible ou d’aléatoire.

Comme le rappelait Arendt l’objectif de l’idéologie – ici la préparation de la population à accepter l’inacceptable : ce carnet sanitaire est le moyen d’empêcher par tout moyen les individus à penser par eux-mêmes. Cette préparation peut rencontrer le succès si et seulement si comme le soulignait alors Hannah Arendt :

Les gens ont perdu tout contact avec leurs semblables aussi bien qu’avec la réalité qui les entoure ; car, en même temps que ces contacts, les hommes perdent à la fois la faculté d’expérimenter et celle de penser.

Après un an d’isolement soi disant pour son bien la population européenne est tristement prête, à moins que des voix ne s’élèvent au côté de ces mots pour dire NON à ce chantage sans masque à la liberté !

À moins que les personnes qui se décrivent comme en responsabilité, le soient réellement, mesurent la gravité de la dérive, ce qui sous-tend assumer humblement leurs erreurs plutôt que de se retrancher derrière une énième et inexcusable régression des libertés.

Quant à la capacité de penser, elle est aussi la capacité à anticiper les arguments fallacieux qui ne manqueront pas d’être exposés. Certes il existe des vaccins obligatoires mais pas de carnet sanitaire ouvrant les portes de la vie et du monde à un être humain.

Si ce dernier devait voir le jour, alors,  après un pas en avant supplémentaire, la porte sera grande ouverte pour fermer sans scrupule la porte du monde à toute personne souffrant d’une maladie infectieuse.

Le mal n’est jamais radical, il est seulement extrême, il ne possède ni profondeur ni dimension démoniaque. Il est toutefois le mal ! – Hannah Arendt

Article publié initialement le 7 avril 2021.

Voir les commentaires (97)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (97)
  •  » le passeport covid , désormais réalité au Danemark « ….coiffeur , auto école , certains commerce , jusqu’à ce que toute la population soit vaccinée …..je gage que nombre de pays Européens vont s’engouffrer dans la brèche ….le début de l’enfer …..

  • Vraiment, je ne comprend pas ! J’ai eu un passeport vaccinal (super utile pour les dates de rappel, pendant toute ma vie !Je ne vois pas une seconde en quoi c’est totalitaire ?

    • Idem pour moi, dans ma période « outre-mer » ( il y a bien longtemps, avec les classiques de l’époque : fièvre jaune, variole et choléra )
      Il faut rappeler que cette vaccination indispensable pour rentrer dans beaucoup de pays a été un des éléments-clefs ayant conduit à la disparition de la variole

      • La disparition de la variole n’est pas due au passeport sanitaire, puisque la politique de vaccination généralisée de l’OMS a été un échec.
        L’OMS a donc changé de stratégie et a fait des campagnes ciblées de vaccination des seules régions touchées, politique gagnante.
        C’est la même chose pour le COVID, on s’épuise dans des politiques liberticides inefficaces au lieu de se limiter à tester, isoler, soigner. On n’isole pas les malades en France. Et l’hôpital est le premier cluster.

        • Partiellement inexact : le passeport sanitaire avait pour but premier d’éviter la contamination des régions non-affectées par des individus revenant d’un séjour en région affectée ; ce qui a fonctionné.

          • Oui bon. La dernière épidémie de variole en France date de 1956 à Vannes et a été transmis par un tissu contaminé offert à son enfant par un militaire revenant d’Indochine.
            Donc le passeport sanitaire…
            Le passeport sanitaire, les fonctionnaires aiment bien, un bon cerfa il n’y a que cela de vrai. Même si cela ne sert à rien.
            Il faut s’occuper des malades, pas des cerfa.
            Le dernier cas positif en NZ, c’est une employée d’une blanchisserie qui nettoyait les tenues des pilotes d’avion.

          • Je suis contre le passeport sanitaire parce qu’il est étatique. Je suis pour un certificat de vaccination tel qu’il existe car l’état n’en n’a pas le contrôle. C’est un certificat médical et ce n’est pas l’état qui le fait.
            Le passeport sanitaire (pourquoi sanitaire et pas vaccinal) rentrera dans la base de donnée de l’état.
            Bonjour le respect du secret médical…

            • jacques lemiere
              26 mai 2021 at 6 h 38 min

              et il faut ajouter les interdictions associées..
              à un citoyen qui ne comment aucun délit me semble contredire quelque peu le concept de » lieu public »..

              • jacques lemiere
                26 mai 2021 at 6 h 42 min

                mais on tolère déjà des contraintes… pièce d’identité, vêtements,etc…

      • Merci pour la comparaison hilarante de la fièvre jaune, variole et choléra avec le Covid19 (un coronavirus)…
        D’ailleurs le vaccin contre la grippe saisonnière n’a pas conduit sa disparition hein qui, rappelons le, est un coronavirus aussi 😉
        Pas besoin d’être médecin ou laborantin pour comprendre tout ça…

    • Votre passeport vaccinal, est-ce qu’on vous le demande de le présenter avant d’aller quelque part ou de faire quelque chose ? A part votre toubib et vos proches, qui s’en soucie ? Comprenez – vous ceci: si je n’ai pas l’ausweis vaccinal, on pourra(it) m’interdire d’aller au restaurant, dans certains commerce, au spectacle, de voyager…?

      • Ben le commerçant qui voit que son voisin, lequel demande le passeport, obtient une clientèle bien plus fournie que la sienne, est parfaitement justifié à le demander. Que les motivations de cette clientèle soient fondées scientifiquement ou non !
        La liberté, oui, mais d’abord celle de celui qui vous accueille sur sa propriété de le faire ou non, sur ses critères personnels.

        • « obtient une clientèle bien plus fournie que la sienne,  »
          Puissante motivation… à moins que cela soit l’inverse! 🙂

          • jacques lemiere
            26 mai 2021 at 6 h 41 min

            on s’en fout ici…on parle que chacun soit maitre chez lui… ce qu’il souhaite ça le regarde..cce qu’il obtient, c’ets son problème.

        • J’irai chez le commerçant qui ne demande pas le pass sanitaro-étatique.

          • Et comme vous (comme les lecteurs de Contrepoints) n’êtes représentatif que d’une minorité des clients, les commerçants qui le demanderont feront de meilleures affaires…

    • Vous confondez carnet vaccinal et passeport vaccinal : personne ne vous a jamais demandé votre carnet vaccinal pour entrer dans un cinéma, un restaurant, un avion, etc.

      • Un avion, si ! La règle était simple : toute compagnie aérienne ayant transporté un passager ne disposant pas des vaccinations requises à son aéroport d’arrivée devra le rapatrier sans frais à son aéroport de départ.
        La confusion est sur le « qui » impose de demander ce passeport vaccinal. Si c’est le commerçant, pour protéger la rentabilité de son commerce, ou si c’est un policier, pour autoriser le commerçant à ouvrir.

        • Vous êtes en train d’insinuer qu’un client vacciné n’irait pas chez un commerçant qui accepte des clients non vaccinés ? Euh… Soit cette personne n’a pas confiance dans le vaccin qu’elle a accepté de s’injecter, soit elle est raciste (et donc dangereuse), mais c’est son choix.
          Honnêtement, je prends le pari que le commerçant qui n’accepte que des gens vaccinés va avoir une drôle de surprise sur son CA… 😉

          • J’insinue qu’un client qui n’est pas parvenu à se faire vacciner peut être réticent à aller chez un commerçant qui accepte des clients non vaccinés. J’insinue aussi que tout le monde ne maîtrise pas comme vous la prise de rendez-vous ou le déplacement de son domicile au vaccinodrome. Mais j’insinue surtout que c’est l’affaire du commerçant de juger sur son chiffre d’affaires, et pas la mienne de spéculer sur le résultat de ses choix.

            • J’ai bien écouté ce qui se dit (le premier ministre) en Belgique. « Les états membres ne pourront rien demander d’autre que ce passeport vaccinal. Entre autre pas de quarantaine, pas de test, SAUF si ce pays estime qu’il y a du danger.) » Même si le touriste qui entre a son passeport et que son pays l’a laissé partir PARCE QU’il a son passeport. Je suis vacciné, et j’aurai ce passeport. Mais il n’est pas question que le commerçant, le cafetier, le restaurateur, le conducteur de bus (?), le …. me demande mon passeport sanitaire. Il n’est pas question de me faire gratter dans le nez chaque fois que j’entrerai quelque part. Hors de question, pendant que je commence à manger que la police vienne me demander au restaurant si j’ai mon passeport (et ne me dites pas que les autorités ne feront pas ça: on les voit à l’oeuvre depuis un moment) On est sur le ( mauvais) chemin.

              • Si un dentiste me demande une preuve de vaccination ou de test négatif avant de mettre les doigts dans ma bouche, je ne vois pas plus de raison de la lui refuser que de demander à l’Etat de certifier cette preuve que le dentiste accepterait tout pareil si elle était garantie par Doctolib ou n’importe quel bureau privé de certification. Idem pour le certificat que n’importe quel touriste pourrait demander en montant dans un téléphérique ! On n’est sur le mauvais chemin que parce qu’on laisse l’Etat conduire sans se soucier de proposer des alternatives.

    • Le vaccin remplace le tatouage à l’entrée d’Auschwitz, il rend libre comme le travail.

    • « Le certificat sanitaire européen pourra être demandé pour participer à une manifestation importante ou encore entrer dans un lieu public. »

      Vous êtes certain de ne voir aucun problème au fait de devoir montrer patte blanche pour aller quelque part ?

    • Tiens, là vous croyez sans discussion ce que dit M. Véran…

      • Les prémisses de la gueule de bois se font sentir. Reconfinement au Chili malgré sa place dans le trio de tête des pays vaccinés, remontés des hospitalisés de plus de 65 ans en Israël et disparition récente de ses stats en ligne… Nouvelle vague prévue déjà au RU pour mai ou juin avec, j’en met mon billet, un reconfinement à la clé. Le vaccin accélère le chaos et ne résoudra rien

        • La vaccination ne protège qu’après un certain délai. Ca suffit à expliquer ce qu’on observe et n’est pas une raison pour croire Véran.

          • « La vaccination ne protège qu’après un certain délai.  »
            🙂
            Israël tient le tête du plus gd nombre de vaccinés depuis le départ donc votre fameux délai est dépassé ou, tout du moins, déjà bien entamé depuis longtemps. Belle efficacité!

            • Au 5 avril, Israël est passé, d’après mes chiffres, de plus de 8000 cas journaliers à 325, et de plus de 60 décès à moins de 10. Vous avez des sources le contredisant ?

              • Naiveté touchante. Ca baisse partout sans vaccin (aka le portugal et l’ivermectine). On prend rdv dans qq mois

                • Arrogance sidérante. Le fait que ça baisse au Portugal prouverait, d’après vous, que la vaccination ne réduit pas la transmission ?

                  • Ca baisse aussi chez nous, et ceci depuis le déconfinement (lol), alors que nous avons 15% de la population vaccinée (2+ doses). Et on nous rabâche que pour que ça soit efficace, il faut 90% de la population vaccinée (seuil quasi jamais atteint pour toute vaccination). Donc soit quelqu’un s’est trompé ou ce quelqu’un se fout bien de notre tête…

                  • Ce qu’on nous rabâche reste souvent des plus douteux, ok. Ceci dit, la vaccination joue manifestement son rôle dans la baisse, telle est ma conclusion et j’en attends toujours une réfutation sérieuse et plausible.

              • Le taux de reproduction virale repart à la hausse depuis le 16 mars

          • En revanche, le (faux) sentiment d’immunité est immédiat.

            Et si l’immunité n’est pas durable, le bénéfice global ?

            • Le bénéfice global dépend de la manière dont on se débarrasse du faux sentiment d’immunité, un facteur qu’on peut modifier, et de la durabilité qui se révèle, un facteur qu’on constate. Pour renoncer à un bénéfice possible en raison de son incertitude, il faut quand même une étrange mentalité…

            • jacques lemiere
              26 mai 2021 at 6 h 45 min

              non seulement e sentiment l’immunité mais les comportements changent..rendant impossible l’analyse de causalité..

    •  » je ne comprend pas ! J’ai eu un passeport vaccinal »

      Vous avez raison, Breton n’a pas inventé grand-chose. Mais ce qui me choque au plus haut point est :

      – l’extension du concept qui peut être utilisée pour imposer tout ce qu’il y a de plus mauvais et combattu au niveau de l’humanité
      – le timing qui ramène la vaccination à une décision politique autoritaire, arbitraire et hâtive (voire désespérée) car on n’a pas encore le vaccin et on n’a pas encore de recul sur son degré d’efficacité pour juguler la pandémie.

      (Et j’ai volontairement mis à part le sujet risque personnel / intérêt collectif qui est un sujet à part entière).

    • Ca s’appelle un carnet de santé, et non pas un passport vaccinal… Et quand vous voyagez dans certains pays qui demande à ce que vos vaccins soient à jour, c’est pour des raisons évidentes de risques de létalité élevée de ces virus…

  • Il n’est pas impossible que par la suite, on ajoute un volet « carbone » ou autre a ce passeport. Imaginons que par la suite l’ONU décrète un état d’urgence climatique… Ce serait étonnant qu’ils n’en profitent pas.

  • Qu’un vaccin soit demandé pour entrer dans un pays n’est pas anormal, par contre pour aller chez le coiffeur ou au resto…….. Et cela a vie !
    Et encore une étude bidon de l’institut Pasteur, tant que 90% de la population n’est pas vaccinée, gardez vos masques et vos distances…

    • Il y a quelques temps c’était 70%…il faut croire que les « démocrates » et les adeptes de la « liberté conditionnelle » aiment à déplacer les marques pour s’aggriper le plus longtemps possible au pouvoir…je suis surpris que les propagandistes et les journaux d’opinions (ce qui est désormais le cas du NYT si l’on en croit leur défense dans une affaire de diffamation à l’encontre de « Project Veritas » qui dénonçait alors les fraudes électorales de l’élection présidentielle de 2020) ne nous jouent pas encore la carte de la surenchère…pourquoi pas 100% de la population…que dis-je 110%…ou encore 200.000% ?

      A titre personnel, je propose d’organiser une fête le 4 août 2021 pour célébrer le 232ème anniversaire de l’abolition des privilèges, en défilant avec des faux*, des fourche**

      * certificats de vaccination bien entendu, je n’oserai pas appeller à l’utilisation d’une forme modifiée de l’outil du 10 prairial
      ** ttes…en hommage au restaurateur inconnu, tombé sur le champ d’honneur, sous l’hôtel de la croix co-vide…défiler avec l’outil du 20 prairial pouvant là encore être répréhensible, car nos édiles et autres êtres qui nous illuminent de leur savoir nain/fini pourraient croire que nous ne souhaitons pas adhérer de notre plein gré à leur culte du 0-covid, 0-réchauffement/reffroidissement/changement/turbo-climatique et de l’endettement perpetuel…

  • Surtout d aller comparer la variole le tétanos la polio au covid est une abération médicale
    Allez interroger un jeune de 15 ans qui a choppé la polio et est handicapé à vie avec le même qui a eu 2 jours de fièvre
    Si la chine nous avait envoyé un mutant du choléra on serait tous en chambre d isolement à vie. Apres penser qu un politique peut proposer une loi sensée c est croire qu on va gagner a l euro millions. Il faudrait creuser pour savoir si ce breton a peur veut être réélu ou à des intérêts

    • C’est plus qu’une aberration médicale,c’est de l’escroquerie intellectuelle comme ceux qui compare cela à la vaccination contre la variole ou la fièvre jaune dont les taux de mortalité sont très supérieurs et sans commune mesure.
      Et pourtant cela n’empêche pas l’idiot utile à l’écharpe rouge de clamer aussi cela sur tous les plateaux télés .

    • C’est plus qu’une aberration médicale,c’est de l’escroquerie intellectuelle,comme ceux qui osent comparer cela à la variole ou à la fièvre jaune dont les taux de mortalités sont sans commune mesure .
      Cela n’empêche pas l’idiot utile à l’écharpe rouge de le clamer sur tous les plateaux TV.

    • C’est plus qu’une aberration médicale,c’est de l’escroquerie intellectuelle de comparer des maladies au taux de mortalité sans commune mesure comme la fièvre jaune ou la variole.Cela n’empêche pas l’idiot utile à l’écharpe rouge de la clamer sur tous les plateaux TV.

  • Si vous ne voyez pas le danger de permettre l’établissement de ce passeport, je ne peux rien pour vous. permettez moi d’aborder le point Godwin ( je prends les devants), cela a commencé par l’étoile jaune cousue sur les vêtements et tous le monde connaît la triste fin de l’histoire. alors votre passeport vous pouvez vous le ……!

  • Pourrait-on faire observer à M. Thierry Breton que, Français d’origine, il se devrait de mieux utiliser notre langue.
    Et ne pas déclarer « retrouver la capacité de vivre ensemble sans être UN risque », mais « retrouver la capacité de vivre ensemble sans être EN risque » !
    Puisque, si l’on admet (ce qui n’est pas l’avis unanime) que ces vaccins sont médicalement utiles à quelque chose, c’est le « non-vacciné » qui est en risque, et le « vacciné » qui représente un risque, puisqu’il peut transmettre la maladie sans en souffrir lui-même…

    Ah oui, mais c’est bien vrai !
    J’avais oublié que ces vaccins sont fort utiles pour les porteurs d’actions des grandes fîmes pharmaceutiques les produisant ! Alors effectivement le « passeport vaccinal » pourra prouver que son détenteur aura contribué (avec nos impôts) à l’enrichissement des élites financières jamais bien loin des élites politiques et administratives de l’Union Européenne.

    • sans être UN risque

      Il s’est trahi… ce n’est pas une erreur, mais le fond de sa pensée. Ce n’est pas rassurant pour la suite.

      • En même temps, Mister T est UN risque à lui tout seul.

        – Buffalo Bill – le contribuable français continue aujourd’hui encore à payer le fait que sous le premier à être resté 14 ans président beaucoup d’administrations aient été forcées d’acheter des systèmes de Buffalo Bill, avec tout leur écosystème de bases de données relationnelles mais pas trop, des protocoles réseaux standards mais pas trop, d’Unix standard mais pas trop…administrations qui continuent toujours d’utiliser ces systèmes (sous forme virtualisée certes), car il est impossible de faire migrer ces derniers vers des technlogies plus standardisées
        – Le FuturoMachin- le contribuable poitevin se souvient du prix payé pour cette follie des grandeurs de Monory, bien aidé par ce cher Mister T…je ne parle pas de la revente au groupe HaMauri puis du rachat du parc par la région
        – TomSonne – les salariés se souviennent encore comment ils ont été traités par ce cynique et sinistre personnage
        – France TéléBidule – même chose…les pendus se souviennent encore de son management très « humain » consistant à laisser des employés sans poste fixe ou à leur refuser l’accès aux nouveaux locaux au pretexte qu’ils sont désormais devenus inutiles (la formation professionnelle et l’humanisme ne sont manifestement pas le crédo de ce monsieur)
        – Atroce – société de service en informatique bien connue pour ses diverses accointances avec le pouvoir politique (portiques, radars, …) et son management là encore très humain consistant à facturer 500€ / jour au client des compétences d’ingénieurs qu’ils ne paient même pas l’équivalent de 250€ / jour charges patronales comprises…mais qu’on se rassure, les grosses SSII / ESN sont des société humaines qui travaillent au bien être des commerciaux et des politiques…
        – …

  • Créer une Europe supranationale socialiste, ça me rappelle quelque chose qui a fait plus de 50 millions de morts.

  • Il est amusant de constater que les édiles illégitimes aiment les fêtes nationales célébrant la liberté. Joe Biden a annoncé il y a quelques temps déjà qu’au 4 juillet (le jour de la fête nationale américaine) le passeport sanitaire permettrait à tout un chacun de redevenir « libre ».

    De là à dire qu’il y a enfumage…il n’y a qu’un pas…

    • Donc vous êtes en train de dire qu’il va y avoir des discussions en haut lieu pour savoir quand est-ce que le passport sera appliqué mondialement ? Nous on est parti pour le 14 juillet, mais les Allemands n’en ont rien à faire de cette date… D’ailleurs, on pourrait choisir le 8 mai ou le 11 novembre pour voir les réactions 🙂

  • Le pire, c’est que ces soit-disants vaccins ne sont qu’en phase de test phase 3 (qui se termine en 2022/2023) à l’échelle mondiale, une première et que bien des points ne sont pas éclaircis, à commencer par l’efficacité de ces drogues pour les plus de 75 ans (aucune conclusion de l’aveu même des labos faute d’un nombre suffisant de personnes testées).
    Pour ceux qui veulent en savoir plus, c’est ici:
    http://ctiapchcholet.blogspot.com/2021/04/inedit-exclusif-vaccins-contre-la-covid.html

    • D’ailleurs, saviez-vous que si vous avez souscrit une assurance-vie, que vous avez été vacciné et que vous mourrez des effets secondaires du vaccin, l’assurance refusera de verser la prime à votre bénéficiaire car le vaccin est expérimental ?

    • Ce document ,à priori, de l’hopital de Cholet mérite d’être diffusé largement.Aucun autre médicament ne résisterait 1 seconde à un tel énoncé et serait immédiatement retiré du marché.
      On comprend mieux l’empressement de nos dirigeants à tuer dans l’oeuf et à nier tout traitement précoce,la condition préalable à ces vaccins étant précisément l’absence de traitement.

  • au moins les anglais ont eu le courage de quitter cette Europe technocratique et fasciste..je défends l’idée d’une Europe, mais pas celle là

    • Leur gestion reste liberticide, vous risquez la prison là bas et des amendes de plusieurs milliers d’euros pour manquement aux règles.

      Aldo Sterone, qui vit là-bas en parle sur Youtube.

    • J’attends avec impatience de voir l’évolution des anglais sur tous les plans. Histoire de montrer aux européens qu’ils n’avaient en fait pas besoin d’eux.

  • René-Pierre Alié
    7 avril 2021 at 10 h 53 min

    Petit à petit, l’État préventif a grignoté nos libertés individuelles. Comme l’écrivait le psychiatre Aldo Naouri, La dimension de sécurité dont le souci envahit à un point tel notre quotidien – circuler sans ceinture, boire ou fumer – confine désormais à l’inconséquence. Ce futur passeport sanitaire s’inscrit dans cette logique : l’État-mamma veut nous protéger malgré nous. Or, « Nous ne sommes pas des enfants, mais des adultes… » (Oakeshott, « Du conservatisme »)
    Cette dérive est contenue dans le socialisme collectiviste. Puisque la santé est obligatoirement collectivisée, il faut obéir aux injonctions de l’État préventif. Impossible de dire : je ne mets pas ma ceinture, j’en assume le risque personnel. Impossible de dire : je fume parce que ça me plaît, j’en assume les conséquences personnelles. Sous prétexte de nous protéger, Maman État nous met en cage. La passeport sanitaire ne protège pas les autres. Il est supposé protéger le vacciné, qui peut être porteur. De même, le conducteur qui n’attache pas sa ceinture ne protège pas les autres, mais lui-même. Le fumeur, s’il n’enfume pas les autres, met sa propre santé en risque, pas celle des autres. Le chantage à la sécurité va fonctionner une fois de plus. La servitude volontaire décrite par La Boétie va une fois de plus triompher.

    • Jerémy Lapurée
      7 avril 2021 at 11 h 08 min

      Je plussoie… avec un bémol. Rien a voir avec le socialisme ou le collectivisme.
      La ceinture de sécurité, le casque obligatoire, c’est un gouvernement de droite. Ce sont des mesures destinées à corriger des stats embarrassantes : 17000 morts sur les routes au début des années 70.
      L’interdiction des drogues a eu lieu au même moment, sous l’impulsion des States, pays pas franchement socialiste, et déclinée en version francaise par le même pouvoir de droite (et qu’on ne vienne pas m’expliquer que Pompidou était socialiste).
      En Chine, pays socialiste s’il en est, le casque n’est pas obligatoire en scooter…
      Etc.
      Donc de grâce, ne mélangeons pas tout.

      • René-Pierre Alié
        7 avril 2021 at 12 h 20 min

        Parce que selon vous, cher Lapurée, les gouvernements dits de droite seraient à droite ? Pour moi, il n’y a que deux pentes : la pente collectiviste et la pente libérale. Chirac et consorts étaient sur la pente collectiviste.
        Pompidou n’était pas socialiste, mais il était étatiste, et l’étatisme n’est pas une valeur libérale au sens ou je l’entends.
        Je ne mélange pas tout. Au contraire, je trie : à ma droite, des valeurs libérales, au sens de la prédominance des libertés individuelles. À ma gauche, l’égalité, et tout ce qui est fait pour atteindre l’égalité dite réelle, donc le socialisme collectiviste et dirigiste.

        • La droite Française n’a jamais été libérale, mais toujours conservatrice. Le seul politique réellement déclaré libéral était Alain Madelin qui était plutôt de centre-droit.

        • Jerémy Lapurée
          7 avril 2021 at 17 h 02 min

          Alors parlez d’étatisme. Et nous serons d’accord. L’étatisme est effectivement le meilleur antonyme du libéralisme. Mais laissez le socialisme en dehors de tout ça, car sinon, vous voyez bien, cela vous contraint à des pirouettes sémantiques… Des décisions socialo-collectivistes prises par des étatistes de droite, des gouvernements dits de droite qui ne sont pas de droite, etc.
          Comme dit l’autre, mal nommer les choses etc…

      • Tout ce que vous citez sont des cas concret de réussite de décisions d’état !
        La ceinture a permis de grandement diminuer les morts sur les routes (par rapport aux voitures de l’époque), tout comme le casque obligatoire (je ne suis plus sûr de cet exemple par contre).
        Concernant l’interdiction des drogues, c’est plus difficile comme sujet.
        Par contre, la diminution à 80km/h n’a absolument pas baissé les morts sur les routes, le confinement n’a drastiquement fait baisser les morts covid, le couvre-feu encore moins.

        • jacques lemiere
          26 mai 2021 at 6 h 55 min

          alors aussi choquant que ça vous paraisse le nombre de morts sur les routes n’est pas MON problème..

          des tas de gens auraient chois la ceinture… d’autres non qui suis pour leur interdire ce risque qu’eux seuls encourent…

          la ceinture est une excellente idée.. son obligation signifie , les gens sont cons.. encore une fois..

          et bien sûr;..le danger connexe est de sacraliser le bilan…

          parce qu’ensuite toute action qui est prise prétendument pour baisser le nombre de morts devient non « refusable »..sans être traité d’assassin!!!!

  • Jerémy Lapurée
    7 avril 2021 at 10 h 55 min

    Avec un peu de chance, ce machin ne servira à rien : il devrait être pleinement exploitable quand la pandémie aura été jugulée !

    • Sauf que là, ce ne sont pas les amateurs de StopCovid qui sont en charge de la mise en place, ça se fait au niveau européen. Et tout est déjà prêt, la belle application smartphone dans toutes les langues européennes est déjà développée (ils ont même publié des captures d’écran, ça a de la gueule). Je crois même que la date officielle de lancement est fixée au 15 juin; le coup du 14 juillet, c’est juste un petit clin d’oeil de Thierry Breton à son pays d’origine.

      • Jerémy Lapurée
        7 avril 2021 at 17 h 08 min

        Voui, parce que certains pays européens, ceux du sud principalement, exigent de pouvoir rouvrir vite fait leurs quartiers touristiques, et face au pognon perdu, les petits coups de canif dans les libertés perdues ne pèsent pas lourd.
        Mais voyons les choses à plus long terme. En fin d’année, entre les gens immunisés, les gens vaccinés, un virus qui aura probablement perdu de sa virulence (même la terrible grippe espagnole s’est arrêtée au bout de trois vagues) voire aura rejoint la cohorte des autres coronavirus, responsables de simples rhumes, la pression sanitaire sera singulièrement retombée.
        A terme donc, on peut pronostiquer un covid aux mêmes conséquences que la grippe, pour laquelle Breton se fout probablement comme de sa première bronchite !

        • Oui, la pression sera retombée, mais le « certificat vert numérique » sera toujours là, et on justifiera son utilité pour d’autres pandémies à venir. Les gens s’habituent extrêmement vite, et des choses qui leur paraissent inacceptables aujourd’hui leur sembleront la norme demain.
          Il y a un an, ma mère disait « non mais on va quand même pas porter un masque pour faire ses courses! ». Ce weekend, je lui ai demandé pourquoi elle portait un masque seule dans sa voiture, elle m’a dit que c’était par habitude et qu’elle n’y faisait plus trop attention…
          Si on lui met le passeport sanitaire en juin, elle ne se demandera même plus pourquoi elle doit le présenter pour aller au restaurant, et j’ai bien peur que des millions de gens soient dans le même cas malheureusement.

  • La Grosse Commission Européenne sent bon la … Junte ❗
    Cela commence par pas obligatoire, puis chaudement recommandé, puis bruits de couloirs et fuites grassement démenties, et paf peu-après cela devient obligatoire.

  • C’est un simple truc pour inciter les récalcitrants à la vaccination à se faire picouzer !
    Le carnet de vaccination international existe depuis des décennies et n’a jamais été une polémique. Que la vaccination Covid soit portée dessus n’a aucune importance.
    Ce qu’il faut signaler aux imbéciles qui exigeraient d’être vacciné pour être admis dans un établissement ou même un pays… C’est que le vaccin en question empêche de faire une forme grave de la maladie (ce qui est bien pour le vacciné et les services de santé) mais il n’empêche pas d’être porteur de la maladie et donc de la diffuser.
    Et donner un blanc-sein aux vaccinés, n’est-ce pas aussi potentiellement transformer les vaccinés en diffuseur (accrédité) de la maladie ?

  • On a toujours le droit de manifester… mais uniquement aux heures et lieux décidés par le préfet, et pas un mètre de plus, sinon la police te tombe dessus.
    On a toujours le droit de circuler… mais uniquement avec la bonne attestation et/ou si c’est à un horaire autorisé.
    On a toujours le droit de s’exprimer sur les réseaux sociaux…. mais en sachant que ce qu’on y écrit (même en privé) peut désormais être consulté par les autorités.
    On a toujours le droit d’avoir une opinion syndicale ou religieuse…. mais elle est désormais notée noir sur blanc dans les dossiers de la police.
    On a toujours le droit de s’amuser…. mais à 6 maximum, en extérieur, sans alcool, avec un masque et un justificatif de domicile, et pas partout.

    Bref, on n’est pas une dictature…. mais on n’est plus une démocratie.

    • ça fait bien longtemps qu’on est plus en démocratie, la crise sanitaire accentue plus cette réalité c’est tout.

    • Chez nous, en Belgique, vous pouvez prendre le train en étant assis à la fenêtre (?)… pour aller à la Côte belge. ar contre pour le retour on peut s’entasser comme on veut, mais avec un masque. La police peut passer dans les allées pour voir si vous êtes bien asis où il faut. Ce n’est pas permis, mais on vous (essentiellement des jeunes) laisse vous rassembler dans les parcs. Et puis, la cavalerie de la police charge dans la foule. « Bref, on n’est pas une dictature…. mais on n’est plus une démocratie. »

  • Dans sa dernière vidéo Paul Joseph Watson fait remarquer à juste titre qu’au vu de la levée de bouclier (pour r.a.c.i.s.m.e selon les personnes « éveillées ») que lève la loi obligeant à présenter un document d’identité valide afin de pouvoir voter en Géorgie, il est possible que l’immigration clandestine fasse dérailler ce beau projet orwellien…difficile en effet d’immaginer un sans papier remplissant un rôle indispensable à la société de se voir refuser l’entrée d’un lieu où ce dernier exerce une activité essentielle…

  • Breton a juste inventé le ségrégationnisme idéologique : vous êtres libres et égaux à condition de ne pas entrer dans les bars pour b… ien-pensants.

  • qu’attendre d’autre de Thierry Breton et les autres ? Il faut les renvoyer chez eux sans indemnité ni pension.

  • « d’après Blanquer »

    C’est mon « auguste » préféré après BLM.

  • Si je puis me permettre, le terme de dérive me semble inapproprié puisqu’il s’agit en réalité d’un processus latent depuis les origines de l’Union européenne qui est d’essence antilibérale.
    Pour le reste, il y a toutes les conditions pour une reprise en fanfare de l’épidémie mais à plus grande échelle et à plus forte dangerosité (en raison des recombinants) en faisant croire à des personnes vaccinés qu’elles ne seraient plus infectieuses. Les vaccinés seraient ainsi largement enclins à voyager plus en plus et surtout, à totalement outrepasser les gestes barrière (avez-vous remarqué que nombre d’individus ne se lavent déjà plus les mains?). Je vous renvoie d’ailleurs à la décision du 2 avril 2021 du Conseil d’Etat qui estimait qu’en l’état, le fait pour un vacciné de déroger aux règles de confinement était porteur de risque conséquent précisément en raison de sa contagiosité.
    Ce passeport sanitaire enfin, est une affaire de gros sous. Indice : quelles étaient les précédents fonctions du commissaire européen au marché intérieur ayant présenté ce projet?

  • Je suis pour le passeport sanitaire, car je ne vois pas pourquoi ma liberté serait restreinte par quelques paranos qui refusent le vaccin. Comme la maladie se transmet par contact humain, il est une seule certitude qu’éviter le contact avec les personnes susceptibles de porter le virus est la manière de s’en protéger.
    De fait, que ceux qui refusent le vaccin assument s’ils ont la moindre responsabilité, mais je suis malheureux de lire sur ce forum des réflexions dignes d’adolescents attardés au QI bas.
    La liberté c’est la responsabilité. Sans responsabilité pas de liberté. Mais beaucoup veulent la liberté sans en assumer les risques, heureusement pour ces soit disant libéraux, l’état est là.
    Pour Vera, l’enfer c’est se méfier des autres, perdre la confiance et c’est la route ouverte au totalitarisme.
    Puis ras le bol, à partir de maintenant je roule à gauche, c’est ma liberté non ?

    • Oui oui, un peu comme faire société sans en assumer les risques. La liberté est aussi là pour nous dire que faire société présente des risques, que les lois et la justice sont là si problème mais faire société n’implique pas la perte des libertés pour ne plus avoir de risque.

    • @Tany
      « La liberté c’est la responsabilité. Sans responsabilité pas de liberté. »
      Beaucoup de confusion dans votre esprit, je sens! ( Yoda)
      Vous êtes pour le vaccin et vacciné, donc protégé ( en principe mais ce n’est pas certain), mais vous pouvez être contaminant, donc dangereux pour les non vaccinés ( en principe?) et donc votre responsabilité, c’est de ne pas risquer de rendre malade votre voisin ( à qui vous allez demander son pass sanitaire pour vérifier?).
      Si vous n’êtes pas vacciné, c’est que vous assumez le risque d’attraper la maladie ( forme grave ou bénigne, vous ne savez pas, mais vous gérez le risque). Tous les non vaccinés comme vous font de même. Les vaccinés que vous croisez n’ont pas de risque ( en principe, mais ce n’est pas certain).
      Donc pour conclure, votre liberté d’être ou pas vacciné, vu qu’elle ne peut dépendre d’un quelconque cerfa étatique qui serait censé protéger tout le monde, implique logiquement que ce pass sanitaire ne sert à rien et surtout pas le but affiché par ses promoteurs.

  • Pour conclure, la question est de savoir que faire d’un vaccin qui ne vaccine pas.

  • Je viens d’apprendre que pour cet été, l’Espagne n’exigerait rien des touristes en provenance de la Grande Bretagne, histoire de récupérer ses touristes perdus, indispensables pour la survie de son économie.
    Nécessité fait loi.

  • C’est une division de plus ! Chacun se méfiant de l’autre ! Nous avons donc : droite vs gauche – autochtones vs immigrés – réchauffistes vs climato-sceptiques – chrétiens vs musulmans – et vaccinés vs non vaccinés. Respecter les distances barrières -sociales entre chaque catégorie => il faudra élargir les trottoirs !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Yannick Harrel.

Le terme fait florès depuis quelques mois mais s’inscrit dans une réalité bien plus profonde et ancienne : il s’agit de la démobilité. Cette vision sociétale a déjà envahi notre espace public de diverses façons et fait distinctement opposition à la mobilité telle que nous la connaissons dans toutes ses variantes. Pis, elle entend régenter notre liberté de circuler encore davantage à l’avenir. À moins que…

Mobilité et démobilité

Par mobilité, nous entendons la capacité de se mouvoir en tout point d’un territoi... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay.

Les prix de vente aux particuliers du gaz et de l’électricité vont s’envoler dans les pays de l’Union européenne (UE). En France, la hausse de 12,6 % des tarifs réglementés de vente de gaz naturel (TRVG) au 1er octobre 2021 concerne environ trois millions de « consommateurs résidentiels ».

Le gaz avait déjà augmenté en 2021 de 8,7 % au 1er septembre, de plus de 5 % en août, et près de 10 % en juillet. Ces hausses successives sont une des conséquences néfastes de la folle politique énergétique verte de l’UE. Elles... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

par h16

Chaque jour qui passe, un pays se détache nettement des autres et montre qu'une autre stratégie était possible, autre que celle employée par des douzaines d'autres, ballotés de mesure liberticide en mesure liberticide plus ou moins fortes : la Suède, faisant confiance à son propre peuple, a conservé ses libertés et son bon sens et n'a jamais supporté les centaines de milliers de morts qu'on lui garantissait pourtant.

Non seulement, elle était possible mais au contraire de tout le bric-à-brac de politiques délétères qui a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles