Qui l’eut cru ? Barbara Pompili soutient le nucléaire !

Barbara Pompili a déclaré que le nucléaire fait partie de la solution « pour atteindre zéro émission nette de carbone en 2050 » !
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Qui l’eut cru ? Barbara Pompili soutient le nucléaire !

Publié le 11 juin 2021
- A +

Par Michel Gay.

Dans un communiqué de presse commun avec Jennifer Granholm la secrétaire d’État américaine du département de l’énergie publié le 28 mai dernier, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili déclare que le nucléaire fait partie de la solution « pour atteindre zéro émission nette de carbone en 2050 » !

Le nucléaire : une énergie propre, même pour Pompili !

Les deux parties soutiennent vouloir « tirer parti de la recherche et de la science pour développer des technologies dans les domaines de l’énergie […] qui offriront un avenir plus propre, plus sûr et plus prospère ».

Madame Pompili déclare également :

Atteindre cet objectif commun nécessitera de tirer parti de toutes les technologies actuellement disponibles […] en intégrant de plus grandes parts d’énergies renouvelables couplées à l’énergie nucléaire. Des systèmes électriques décarbonés et innovants pouvant inclure l’énergie nucléaire […] contribueront à produire de l’hydrogène pour décarboner les transports et d’autres secteurs énergétiques, à fournir de l’eau potable, et soutiendront le développement d’une industrie propre.

Madame Pompili reconnait que le nucléaire est une énergie propre !

Nous nous engageons à être les pionniers des industries et des technologies propres.

Le nucléaire : une énergie décarbonée et innovante d’avenir !

Nos ministères et nos industries innovent dans les technologies énergétiques telles que le stockage de longue durée, les systèmes énergétiques intelligents, […] et le nucléaire de dernière génération. Tous contribuent de manière significative aux solutions de production zéro carbone et nous sommes convaincus que cette transition vers une énergie propre stimulera l’embauche locale d’emplois stables, diversifiés, et bien rémunérés.

Enfin, Madame Pompili déclare :

Afin d’atteindre l’objectif ambitieux fixé par l’accord de Paris et de lutter efficacement la question du changement climatique, les principales économies mondiales doivent rassembler leurs forces et leurs atouts technologiques pour apporter des solutions innovantes zéro carbone.

Tandis que la secrétaire américaine Jennifer Granholm affirme : « Nous devons de toute urgence apporter des solutions innovantes qui peuvent être déployées dans le monde entier, en tirant parti de toutes nos technologies de production à émission zéro, comme le nucléaire et les énergies renouvelables ».

Ce communiqué de presse extraordinaire en anglais révélant l’outcoming sur le nucléaire de notre ministre en charge de l’énergie est, semble-t-il, passé sous les radars des grands médias, à l’exception de quelques sites spécialisés comme par exemple celui de la Société française de l’énergie nucléaire (SFEN).

À moins que madame Pompili ne se soit livrée à un exercice de style, contrainte et forcée par le président de la République qui est un expert reconnu dans l’art du « en même temps »…

Voir les commentaires (54)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (54)
  • Enfin, une bonne nouvelle ! Il va falloir vérifier de près si la France résiste bien aux écolos Bruxellois.

    • Marius Sonpeneu
      12 juin 2021 at 8 h 19 min

      Surement pas…
      Les nucléocrates peuvent gesticuler comme ils veulent, il va continuer à pousser des ventilos partout, ces plantes vertes si chères aux allemands et leur contrôle de la finance européenne, sinon, les sanctions vont pleuvoir sur la cigale France.
      Si on veut continuer à flamber et taxer les riches, en maintenant nos déficit commerciaux et budgétaires ad eternam, il faut l’autorisation du banquier.
      Et c’est pas avec la prochaine chancelière écolo de l’Europe que ça va s’arranger…
      Vive l’Hydrogène à tous les étages maintenant.

  • C’était prévu depuis longtemps, maintenant que la filiaire nucléaire française est morte, EDF en lambeaux, les usa vont nous louer leurs centrales… Sinon c’est le gaz russe, le pire du pire.

    • «c’est le gaz russe, le pire du pire» !
      Pourquoi, le gaz russe pollue plus que le gaz de schistes étasunien ?

      • C’est un gaz communiste, gravissime!

        • la russie n’est plus communiste ! vous vivez encore en 1980 !

          • La Chine n’est plus communiste ni la Russie, mais alors, pourquoi voulons nous les jetér hors du monde économique occidental ?

            • C’est du a une légère divergence sur l’application de la démocratie:

              En Russie, le pouvoir en place s’arrange pour qu’il n’y ait pas d’opposition crédible en écartant les opposants potentiels,

              En occident, on décrédibilise les opposants potentiels pour qu’ils ne puissent nuire au pouvoir en place.

  • comme quoi on peut être une gourde et avoir un peu de cervelle…

  • jacques lemiere
    11 juin 2021 at 7 h 18 min

    « solution « pour atteindre zéro émission nette de carbone en 2050 » ! »

    je serais curieux de savoir comment cet objectif est atteignable…à l’echelle du monde…bien entendu..

    eh un excelllentfaçon d’a

    • jacques lemiere
      11 juin 2021 at 7 h 33 min

      arrêtez vos bêtises de contrôle du climat, quand un president français parle de changer le climat …il se fout de nous, il peu JUSTE la consommation de fossile des français.. et en 2050….

      parce que bien sûr en 2050 les français auront toujours le même objectif…

      ça me fait penser à l’escoquerie intellectuelle de planter des arbres…et de supposer que personne ne les abattra d’ici 100 ans..de flier des four solaire à
      des gens qui brulent des arbres…en pensant qu’ils arrêteront de toucher aux arbres..

      c’est toujours pareil..
      y aurait il un problème de climat à venir …que ce qui se fait ne ressemble en rien à une solution…

      la première condition est de m’expliquer comment on va faire pour que les générations qui viennent ne décident pas de défaire ce que maman pompili a fait..

      regardez les emissions de CO2 associées aux actions contre les émissions de CO2 et vous vous ferez une idée….

      quand on construit une éolienne on EMET du CO2…. quand on isole une maison, on émet du CO2, quand on plante un arbre on émet du CO2….

      dire à oui mais tu comprends plus tard les gens emettront moins de fossile à cause de ça c’est une escroquerie intellectuelle..il n’y aucune garantie la dessus,

      la neutralité carbone en 2050 n’a aucun lien direct avec le climat.. c’est un objectif « pseudo vertueux »..

      • Notez également qu’on émette du CO2 ou pas, le climat fera ce qu’il voudra, comme d’habitude depuis quelques centaines de millions d’années.

  • Lamentable, elle est capable de dire tout et son contraire, la marque Macron. Personne sans colonne vertébrale, opportuniste de la politique sans véritable conviction.

    • Quel faux-cul !!!
      Dogmatisme, dictature des pastèques, incompétence, imprévoyance sont les 4 mamelles des écolos.
      Elle a oublié qu’elle a durement milité pour fermer Fessenheim afin de relancer les centrales au charbon (lignite) de St Avold !!! Elle a vraiment sa place dans la macronie !!!

  • Pompili soutient peut être le nucléaire, mais elle se garde bien de dire qu’elle fraction du mix énergétique il doit représenter. Le plan Français consiste toujours à fermer des centrales…

    • C’est effectivement la partie qui m’inquiète le plus… Si l’objectif est de conserver, à peine 15% de nucléaire, les effets seront toujours aussi délétères.

  • Les deux dernières lignes expliquent tout, la synthèse est parfaite

    • @Iris.
      En effet, combien de fois n’avons-nous pas vu Macron dire quelque chose et faire le contraire, LREM c’est le comble de l’hypocrisie. Je recommande le documentaire très bien fait ci-après sur les éoliennes, on le savait, mais que l’on commence à entendre quelque peu la révolte dans les médias, ça c’est nouveau (le Figaro a participé au financement de ce film) :
      « à voir absolument. un film qui vous plonge dans l’univers des éoliennes, décortiqué par d’éminents experts de l’énergie.  »
      https://eoliennes-lefilm.com/

  • Ne nous laissons pas endormir par cette experte qui n’est vraiment pas à sa place.

  • « …en intégrant de plus grandes parts d’énergies renouvelables couplées à l’énergie nucléaire.  » En clair, quelque chose comme 90% d’ENR et 10% de nucléaire, par exemple.
    Je la croirai quand sera publié un calendrier faisant état de l’augmentation globale (mise en service de nouveaux réacteurs et arrêt d’anciens) de la production d’électricité nucléaire.

  • Ils sentent le roussi. Les éoliennes couplées aux voitures électriques nous amèneront à la ruine. Alors pour ne pas perdre la face et garder le pouvoir, ils vont doucement abandonner les éoliennes et passer à l’énergie nucléaire. Ils auront jeté de centaines de milliards sur le chemin. Ils ne rendront pas de comptes sur leurs crimes.

    • Jerémy Lapurée
      11 juin 2021 at 10 h 44 min

      Vous rêvez ?!
      On dirait que personne ici n’a entendu parler des directives européennes sur les ENR…

  • Pompili Sciences-po Lille. Donc aucune compétence scientifique. Europe écologie les verts : les doigts dans la confiture des éoliennes. Et elle est aux commandes de la politique énergétique de la France. C’est pathétique, l’incompétence et la compromission de nos politiques est insupportable.

    • Sciences-po: le mot sciences est trop fort ! à renvoyer aux lettres

    • Et ces incompétents refusent systématiquement d’écouter des experts ! Il faut inclure dans ces sans cervelle ni conscience, tous les politiques jusqu’aux sénateurs, J.M Jancovici en a fait l’expérience. Ils écoutent attentivement certes, mais comprennent-ils ? Quand la commission présidée par J. Aubert a rendu sa copie, aucun changement de cap, au contraire, plus le mur approche dangereusement plus il faut accélérer ! Dramatique !

  • Bonne nouvelle. Certes. Mais restons prudents. Ce qui est important n’est pas ce qui se dit à la tribune, mais ce qui se dit derrière le rideau qui se situe au fond de la tribune.

  • Jerémy Lapurée
    11 juin 2021 at 10 h 31 min

    Quoi de plus normal que de reconnaître que l’énergie nucléaire est décarbonée ?
    De voir une écolo le reconnaître, après tant d’années de critiques, on peut certes s’en réjouir.
    Ou pas.
    Pourquoi « ou pas » ?
    Eh bien, parce que pour qu’une responsable écolo se renie à ce point sur le nucléaire, c’est que le contexte doit être considéré comme encore plus vital que l’ADN du militantisme écolo. Et ce contexte, c’est le réchauffement climatique !
    Autrement dit, on n’a pas fini d’en baver sur les contraintes que nous allons subir sur cette question.

    • jacques lemiere
      11 juin 2021 at 12 h 49 min

      possible…mais ne vous souvenez vous pas de l’autreministre écolo voynet, se vantant du bilan carbone de la france.. l’important est de paraitre ..la cohérence..

  • Il ne faut pas s’inquiéter, ce qui a été dit l’a été dans un média anglophone, en anglais. Il y a peu de risque que ça transpire en France. Elle pourra donc continuer à y vendre de la « transition écologique » à coups de remplacement de centrales nucléaires par des moulins à vent.

    • Même si conserver (voir développer) un parc nucléaire est indispensable, il y a pas de raison de se passer une énergie gratuite non subventionnée et même encourager les recherches.
      Il est vrai qu’en bons râleurs nous voulons ces «brasseurs d’air» mais toujours chez les voisins.
      Comme les réformes, M. Macron a été élu pour cela, mais cela ne doit impacter que le voisin, celui dont ON est jaloux parce qu’il a un super grand téléviseur et un smartphone dernier jus !

  • L’énergie nucléaire, si elle est décarbonée cela reste une énergie fossile et génère 2 soucis : l’approvisionnement et les déchets.
    Quant aux remplacements de nos réacteurs vieillissants puisque les EPR posent des problèmes de construction pourquoi ne pas recopier les anciens en modernisant tous les systèmes de sécurité ? À moins d’être devenus des descendants incapables de succéder à nos anciens…
    Un peu comme dans les administrations, où il faut plusieurs (3 mini) BAC+5 pour rendre le service que rendait un brave Certificat d’Études Primaires de l’époque où l’on savait réussir des chantiers du nuc !

    • jacques lemiere
      11 juin 2021 at 12 h 54 min

      jusque présent… toute sles énergies sont » fossiles » en ce sens qu’on ne sais pas en faire pratiquement sans mettre du pétrole à l’entrée… donc toutes les modes de production actuels tout comptes faits émettent du CO2…

      c’est toujours…Joule produit utile/co2 émis..

      béton, camions, acier etc… san parler des routes, on fera des routes sans bitumes? les lignes en cuivre..

      neutralité carbone…

    • L’uranium un fossile ?

      • Marius Sonpeneu
        12 juin 2021 at 8 h 10 min

        Absolument… par définition.
        « Qui est extrait, qui provient du sein de la terre, en parlant de certaines substances, par opposition à d’autres substances de même espèce qui proviennent d’une autre source. Sel fossile. Charbon fossile. »
        https://www.littre.org/definition/fossile

        • Jerémy Lapurée
          12 juin 2021 at 21 h 23 min

          Plus fissile que fossile. Techniquement, les énergies fossiles font référence à des matières riches en carbone obtenues par lente décomposition du vivant (matières organiques).
          Charbon, gaz, pétrole répondent à la définition, pas l’uranium.

        • Non, un fossile est la trace minérale d’un organisme vivant (ou par abus de langage un vieux con).

          • Marius Sonpeneu
            13 juin 2021 at 10 h 00 min

            Cette définition est un variation/limitation plus récente que l’étymologique, dérivée du fait qu’on extrait ces traces d’animaux de la terre, alors que le sous-sol n’était pas vraiment censé être leur milieu de vie 🙂

  • Mais ……. mais ……….. mais arrêtez de poser des questions comme ça. C’est pas important ça. Ce qui est important, c’est qu’on doit lutter contre le CO2, contre le vilain réchauffement qui n’existe plus, contre l’esstreme-droite, etc…

  • Barbara Pompili mais pas seulement.

  • jacques lemiere
    11 juin 2021 at 12 h 47 min

    « prouver le changement climatique » c’est s comme prouver qu’un pesticide est cancérogène.. tu as appris une vérité qualitative et t’es pas plus avancé…

    Et admettons que les modèles donnent un idée d’avenirs possibles;. vous a t-on déjà demandé lequel vous préfereriez? parce qu’en plus il faudrait avoir tous la même idée d’un optimum…et connaitre par dessus le marché l’opinion de nos gosses..

  • « Nos ministères et nos industries innovent dans les technologies énergétiques… » Je ne savaient pas que les ministères innovaient ? Mis à part les règlementations, en quoi innovent-ils ?

  • qu’elle fasse rouvrir Fessenheim, et alors je la croirai !

    • Je pense simplement qu’elle obéit à son patron qui sait très bien qu’on ne peut compter que sur le nucléaire mais qu’en même temps il faut ménager des susceptibilités influentes au goût de pastèques et savoir attendre le moment favorable (blackout et froid de canard?) pour changer de cap sans s’engager irrémédiablement dans la voie sans issue aujourd’hui à la mode.
      Ouvrir tout en fermant et réciproquement.

  • Un pays qui ne produit rien , ne génère rien

  • Le plus génial dans tout ça, c’est que les libéraux favorables au nucléaire savent que c’est juste un phénomène d’annonce et qu’il n’y aura que du vent, mais ça fait encore plus passer les politiciens écologistes pour de lamentables girouettes (voire des éoliennes).
    Et voilà un pas de plus vers la conservation du titre.
    EELV, déjà empêtré dans ses affaires de candidats traînant de grosses casseroles, va avoir du mal à convaincre les électeurs verts de son sérieux alors qu’une ancienne de chez eux, passée par la case présidence écologiste à l’assemblée et désormais ministre, aime apparemment le nucléaire et les pesticides plus que les repas vegans à la cantine et les bicyclettes.
    LR, déjà secoué par l’affaire Muselier, est désormais dans le viseur du petit Gabi au niveau national (école des fans), pendant que Darma-Moretti se chargent du professeur X en local dans le ch’nord.
    Hidalgauche ? Tendances écolos, idées socialistes, maire d’une ville en déliquescence, aucun danger.
    Marine et le RN ? Des satanistes !
    Mélenchon ? Un complotiste !
    Les socialistes ? L’épouvantail au casque de scooter est encore présent dans les esprits pour dissuader d’avoir la folie de voter pour eux (ENCORE).
    Les candidats GJ Eric Drouet et Jacline Mouraud ? Déjà qu’ils avaient été bien effacés par les lois sanitaires, on peut être sûr qu’après la king slap, le jaune fluo est synonyme d’ennemi de la France, pas de danger.
    Le cas Zemmour pourrait encore présenter un danger, mais il est bien surveillé, par exemple par les députés LREM souhaitant surveiller le temps de parole des éditorialistes CNews (pendant que leur candidat non-déclaré fait un tour de France électoraliste, que son conseiller claque 35 millions pour le QG de campagne, et que ses ministres font sa promo H24), ça risque d’être compliqué pour lui de se faire entendre à travers toute l’artillerie médiatique présidentielle.
    Au pire, on pourra encore espérer un incroyable revirement de dernières minutes en faveur de Lassalle, Poisson, Asselineau, Arthaud ou Roussel. Ou Hadama Traoré. Ou Joachim Son-Forget.
    Si j’étais macroniste, je serais plutôt optimiste pour l’avenir.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay.

Les prix de vente aux particuliers du gaz et de l’électricité vont s’envoler dans les pays de l’Union européenne (UE). En France, la hausse de 12,6 % des tarifs réglementés de vente de gaz naturel (TRVG) au 1er octobre 2021 concerne environ trois millions de « consommateurs résidentiels ».

Le gaz avait déjà augmenté en 2021 de 8,7 % au 1er septembre, de plus de 5 % en août, et près de 10 % en juillet. Ces hausses successives sont une des conséquences néfastes de la folle politique énergétique verte de l’UE. Elles... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Depuis quelque temps, on commence à entendre quelques couacs dans les médias  sur le thème de l’énergie.

Il faut dire que la conjoncture y met du sien : hausse vertigineuse du prix des combustibles fossiles (les réserves stockées sont inférieures à la normale, la reprise économique est brutale, on manque de bateaux, les Russes jouent à nous faire peur.

Et l’électricité ? Elle suit. Pas trop en France, nous avons notre nucléaire et notre hydraulique qui ont suffi tout l’été à nous alimenter et à exporte... Poursuivre la lecture

Par Philippe Charlez.

Si le débat entre Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon s’est concentré comme il fallait s’y attendre sur les thématiques identitaire et migratoire, nous avons toutefois eu droit à… une pause de 15 minutes sur le nucléaire.

Ce point de discussion avait été réclamé par le chef des Insoumis qui depuis quelque temps a fait sien le combat climatique. On s’attendait donc à ce que le député des Bouches-du-Rhône domine le polémiste sur ce sujet. Et pourtant l’analyse détaillée des échanges a posteriori prouve le cont... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles