Les arguments contre le passeport vaccinal européen

Les démocraties libérales devraient simplement s'abstenir de la mesure intrusive d'un passeport vaccinal, pour la vie privée et l'équité.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les arguments contre le passeport vaccinal européen

Publié le 1 juillet 2021
- A +

Par Bill Wirtz.

À Bruxelles, la Commission européenne et les États membres ont peaufiné les détails du soi-disant certificat vert numérique de l’Union européenne, un nouveau nom stylé pour ce qui est essentiellement un passeport vaccinal européen. Pour l’essentiel, le programme est censé remplacer le test Covid-19 que les voyageurs sont désormais tenus de présenter négatif à leur arrivée ou avant leur départ d’un pays de la zone.

Il est important de noter que la Commission européenne prévoit que les États membres puissent également utiliser ce nouveau certificat à des fins autres que les voyages internationaux. En d’autres termes, il pourrait devenir obligatoire de le présenter à l’entrée dans une épicerie, une salle de concert ou un parc.

En tant que journaliste indépendant d’un journal luxembourgeois, j’ai interviewé en janvier la ministre de la Santé de mon pays, Paulette Lenert. Elle ne voyait absolument pas la nécessité d’un passeport vaccinal et envisageait de s’opposer probablement à une règle exigeant d’un citoyen luxembourgeois de renseigner son statut médical à une frontière. Elle a également souligné qu’un tel arrangement ne ferait qu’aggraver les controverses sur les vaccins.

Néanmoins, quelques mois plus tard, l’Union européenne est sur le point de déployer la proposition, sa présidence portugaise s’étant engagée à présenter un projet révisé d’ici le 14 avril. Les diplomates ne s’attendent toujours pas à ce que le programme soit mis en œuvre de manière réaliste avant juillet, étant donné que l’inter-opérabilité de ce projet est une tâche difficile. Il semble cependant que plus personne ne remette fondamentalement l’idée en question.

L’Union européenne semble vraiment céder aux demandes d’États membres comme la Grèce, qui a insisté sur le passeport dans le but de soutenir son industrie du tourisme. Athènes ne semble pas préoccupée par les implications plus larges d’un tel passeport électronique sur l’obligation vaccinale formelle.

Le passeport vaccinal et la vie privée

Du point de vue de la vie privée, il est préoccupant que le passeport vaccinal européen expose des informations de santé sensibles aux pirates informatiques, nationaux et étrangers à propos de la vaccination, les résultats des tests et même des informations médicales relatives à la guérison du Covid. À cet égard, la Global Privacy Assembly a souligné que la protection de la vie privée devrait être au premier plan des considérations, suggérant entre autres que :

Des clauses d’extinction devraient être intégrées dans la conception de tels systèmes, prévoyant la suppression permanente de ces données ou bases de données, reconnaissant que le traitement de routine des informations sur la santé du Covid-19 aux frontières peut devenir inutile une fois la pandémie terminée.

L’Association du transport aérien international a déjà introduit son propre pass voyage fin 2020. Même si elle prétend que tout est fait avec une technologie décentralisée, les détails restent rares, ce qui n’est pas rassurant.

La Commission européenne a affirmé que le système européen ne nécessiterait que des informations essentielles qui incluraient des données de vaccin ou de test ainsi qu’un identifiant unique pour le certificat.

Dans sa proposition, elle prévoit également un système décentralisé :

Le certificat vert numérique ne devrait pas exiger la mise en place et la maintenance d’une base de données au niveau de l’UE, mais devrait permettre la vérification décentralisée des certificats interopérables signés numériquement. 

Les fuites de données sont malheureusement assez courantes. Ainsi en janvier, une violation de données à l’Agence européenne des médicaments a conduit des pirates informatiques à publier sur internet des documents confidentiels concernant les médicaments et vaccins Covid-19.

Une configuration décentralisée devrait soi-disant permettre de faire face à ce risque, mais si toutes sortes d’informations sensibles sont stockées sur les téléphones des citoyens, ils devront faire preuve d’une attention renforcée lors de l’utilisation de leur appareil.

D’après l’expérience passée, on peut donc s’attendre à très rapidement entendre des histoires d’abus d’informations, ainsi que d’importantes fuites de données.

Le passeport vaccinal et l’équité

Au-delà des aspects techniques du passeport numérique pour les vaccins, nous devons également considérer cela du point de vue de l’équité.

Une grande partie du monde en développement est très éloignée de l’accès à un vaccin contre le Covid. Imposer un nouvel obstacle aussi insurmontable aux personnes originaires d’Asie ou d’Afrique, en plus des exigences de visa existantes, est tout simplement cruel, un cas que j’ai également présenté lors d’une apparition sur Consumer Choice Radio et dans un article pour The Dispatch.

En outre, il convient de noter que de nombreux pays européens proposent des tests gratuits, ce qui est susceptible de s’arrêter à mesure que les vaccinations seront déployées. Les voyageurs devront donc financer les tests requis, ce qui peut être assez coûteux pour certains d’entre eux.

Le passeport vaccinal et les démocraties libérales

Les démocraties libérales devraient simplement s’abstenir de la mesure intrusive d’un passeport vaccinal. Les gouvernements ne devraient pas être en mesure de demander nos données sur la santé, que nous entrions dans un bar ou au bureau des passeports de l’aéroport.

En effet, c’est ce qui sépare les pays libres de la Chine et d’autres nations asiatiques, même si leur gestion de Covid a été supérieure. Être à l’abri de ce virus ne devrait pas être la seule norme. Pouvoir voyager sans être embêté par des agents de l’État et pouvoir refuser de divulguer des informations médicales privées sont des droits fondamentaux.

En plus de cela, nous devons faire très attention à la pente glissante que constituerait un passeport vaccinal européen. Rien n’est aussi permanent qu’une mesure gouvernementale temporaire. Le passeport vaccinal pourrait devenir pérenne à long terme, une quantité croissante de renseignements personnels serait recueillie sous le prétexte de la santé et de la sécurité publiques.

Il est également important de prendre en compte la légitimité qu’un tel passeport confère aux pays autoritaires. Si l’Union européenne le fait, quels seront ses arguments pour reprocher à des régimes comme la Russie, la Biélorussie ou l’Afrique du Nord d’enregistrer des informations sur la santé pendant une durée indéterminée ? Comme le fait valoir Adam Mazik dans The Conservative, de nombreuses lois violant les droits civils dans des pays comme la Russie ont souvent été calquées sur leur équivalent européen.

Les conséquences sur l’espace Schengen

Le passeport vaccinal européen peut également porter atteinte à l’espace Schengen sur le long terme. Les compagnies aériennes pourraient être en mesure de vérifier le certificat numérique sans grande difficulté pendant le processus d’embarquement. Mais si les États membres appliquent avec sérieux les règles de voyage, aucun transfert en bateau, train ou passage de frontière en voiture ne devrait être exempté de ces contrôles. À moins que cela ne soit fait au niveau de l’espace Schengen, mais les douze derniers mois montrent à quel point ses pays sont réticents à coordonner leurs politiques de santé.

En plus de tout cela, la question reste de savoir si les forces de l’ordre auront la possibilité de procéder à un contrôle aléatoire du passeport vaccinal par exemple en interpellant les gens dans les rues. Voulons-nous vraiment d’un tel certificat et de ses potentielles dérives ?

Une pétition contre le certificat de vaccin européen a déjà reçu plus de 200 000 signatures en ligne. On peut s’attendre à plus d’opposition.

Le passeport vaccinal européen signifie vraiment une augmentation des pouvoirs de l’État qui devrait faire frémir quiconque apprécie les libertés individuelles et le respect de la vie privée. Il est grand temps de mettre fin au processus bureaucratique en train de le déployer.

Publication originale en anglais  traduit en français par le Parti Libertarien de Belgique.

Un article publié initialement le 29 avril 2021.

Voir les commentaires (77)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (77)
  • au Danemark , un coronapass est exigé pour avoir accès aux commerces , restau , etc. …c’est exactement ce qui nous pend au nez ; vaccinés vous devez être , vaccinés vous serez ; et pas seulement pour voyager ;

  • Les libéraux, qui considèrent les lois anti-discrimination comme une atteinte à la propriété, font par ailleurs confiance au marché pour en démontrer l’inutilité.

    Si l’utilisation par les états de ces certificats de vaccination est laissée à leur appréciation, alors nous allons très rapidement pouvoir vérifier si le marché est capable de réguler cette autorisation exceptionnelle de discriminer.

  • On ne va pas faire tout un fromage de ce passeport vaccinal, on a déjà le passeport normal le visa et la carte vitale et le permis de conduire et la carte bleue et… , un truc de plus et alors ?

    • Avorton , un truc de plus qui vous oblige à vous faire vacciner , histoire de ne pas être considéré comme un pestiféré , là est la différence ;

      • Parcequ’on besoin d’un coup de pouce pour se faire vacciner, non, j’attend l’occasion pour le faire, mon neveu légèrement timbré et adepte des médecines douces, il lui faudra un coup de pied au derche mais l’attrait du Canada suffira à le remettre sur le droit chemin ainsi que ce passeport ?.
        Ce n’est qu’un vaccin pas plus terrible que celui pour la grippe. Faisons plaisir à bigpharma, avec tout ce pognon elle nous vaccinera bientôt contre le cancer la bêtise et les petits hommes verts dehors et rouges à l’interieur !

        • Très bien, c’est votre choix, mais ne l’imposez pas à tout le monde !
          Jusqu’à preuve du contraire, pour obtenir votre carte vitale ou votre passport, vous n’avez pas eu besoin de vous faire injecter un truc, si ? (Et ne me sortez pas le vaccin contre la fièvre jaune ou autre virus bien plus méchant que le petit covid…)

      • Le problème est dans ce qui vous conduit à être considéré comme un pestiféré, et qui est d’abord votre attitude par rapport à un risque. Ensuite, si vous portez un badge affirmant « je suis peut-être porteuse du virus et je n’en ai rien à cirer », je vous crois. Si vous affirmez « vous n’avez rien à craindre de moi, confiez-moi vos valeurs et votre santé », j’aimerais bien — et plein d’autres comme moi — avoir une certaine garantie que vous ne fabulez pas. Avec les techniques modernes, blockchain ou autres, il devrait être possible d’obtenir une certification indépendante qui prouve vos dires. Mais comme personne ne s’y attelle, et qu’il y a une demande pour cette certification, c’est l’Etat qui le fait et en profite pour ses excès.

      • Cette vaccination devrait être obligatoire car elle ne protège pas que vous, mais aussi tous ceux que vous rencontrer. On pourrait dire que ceux qui refusent cette vaccination sont des terroristes qui mettent en danger tous les autres car on sait bien que cette vaccination ne vous protège qu’à 85% à 90%. Si c’était à 100% alors ce serait différent, que ceux qui ne veulent pas se faire vacciner crèvent, on s’en fout. A la limite on ne devrait même pas les soigner 🙂

        • C’est faux. La vaccination ne protège pas contre la propagation de la maladie. Elle ne sert qu’à se protéger soi-même du risque de finir aux soins intensifs.

          • et encore, il y a beaucoup d’incertitudes sur l’efficacité de ces vaccins…

            • Faites-vous partie de ceux qui sont payés pour répandre des nouvelles complètement fausses sur la toile ?

              • N’est-ce pas l’Openvaers où un vacciné a raconté avoir été transformé en Incroyable Hulk sans que ça conduise à la moindre vérification ?

              • Une entreprise privée ? Donc, d’après vous, suspecte à priori ? Tandis que les états, eux…

        • Et ceux qui tiennent vos propos dégueulasses sont quoi ?

        • Je suis à 100% d’accord avec vous. Ces terroristes antivacs se fondent dans la population pour accomplir leurs méfaits. Je propose qu’on les obligé à porter un signe distinctif hors de chez eux afin de pouvoir les identifier.

      • jacques lemiere
        27 mai 2021 at 7 h 15 min

        non pas un pestiféré ..juste non vacciné.. à un moment ou un autre des autres peuvent refuser d’interragir avec vous selon que vous soyez ou ne soyez pas vacciné…à tort ou à raison…ce n’est pas le problème…

        tout comme un club peut interdire l’acces aux femmes..tel autre peut refuser d’interragir avec une autre « race », le monde est vaste…

        créez VOTRE club…

      • Pas pestiféré, mais terroriste en mettant en danger la vie des autres.

    • Marius Sonpeneu
      29 avril 2021 at 9 h 17 min

      Contrairement aux autres cartes et passeports disponibles à tous, un tel passeport vaccinal nécessiterait d’abord que chacun puisse librement se faire vacciner (je laisse volontairement de coté les anti…), ce qui est loin d’être le cas, ne serait-ce que parce que c’est l’État lui même qui décide de ceux qui sont autorisés se faire vacciner, aidé par la question des livraisons des dits vaccins. Donc cela revient à dire que l’État décrète qui à le droit d’avoir ce passeport ou non…
      Tant que tout le monde n’a pas la possibilité ou le droit de se faire vacciner, ce passeport est inégalitaire.
      Et quand tout le monde le pourra et le sera, ce passeport ne servira plus à rien…

      • Ne sous-estimez pas ceux qui ne veulent pas se faire vacciner contre le covid (je pense en particulier aux vaccins ARN). Ils font des choix individuels en fonction de ce qu’ils estiment avoir comme risques et bénéfices, pourquoi voulez-vous les « laisser de côté »?

        • Je ne sous-estime pas, mais je pense (peut-être à tort) que les antis-par-dogme restent en quantité limitée, les autres étant plutot des antis-dans-le-doute, donc ceci ne changerait pas la couverture vaccinale obtenue par ceux qui finiront par y aller, et au final ne change pas les deux phases du raisonnement d’inégalité/inutilité du passeport.

    • Ce n’est pas juste un passeport vaccinal, ça c’est l’élément de langage employé par les communicants, et d’ailleurs ça existe déjà et ne me pose aucun problème.
      Ce que les gouvernements sont en train de mettre en place, c’est un QR code personnel, c’est à dire une identité numérique internationale, à laquelle ils pourront associer nos informations de santé enregistrées dans une base de donnée centralisée… pour commencer. Car il est bien connu que l’état commence toujours par un truc « temporaire », « indolore », « respectueux de nos droâ » et mon c.ul c’est du poulet en broche, et qu’avec le temps ça devient permanent, toujours plus invasif, et toujours plus coercitif.

      Je ne veux pas de code barre, c’est non, jamais de la vie. Tous ceux qui acceptent cette ignominie ne sont que des clébards qui tendent le cou pour se faire attacher le collier, et que l’état puisse contrôler leur promenade dans le périmètre défini par la longueur de laisse. Et si on tire trop sur la laisse… plus tu tires, plus tu t’étrangles… chouette société que nous préparent tous les clébards obéissants!

      • Comme si l’état qui ne sait pas gérer notre santé ou notre sécurité sans bugs savait comment instaurer un contrôle numérique sans bugs rédhibitoires…

        • L’état a en effet démontré maintes fois sa nullité en ce qui concerne les projets informatiques. Mais il ne faut pas oublier qu’il est très performant en ce qui concerne la taxe, l’impôt, la collecte des données et la traque des récalcitrants.

      • jacques lemiere
        27 mai 2021 at 7 h 18 min

        alors arrêtez d’appeler ça dictature sanitaire… svp…

        d’abord la santé de qui? de tous?

        ce sont des mesures arbitraires… encore plus de mesures arbitraires où l’état décide des gagnants et des perdants…

    • La santé des gens ne concerne pas les hôtesses de l’air et encore moins l’épicier du coin. Il y a un protocole qui s’appelle le colloque régissant le secret médical, lequel est piétiné par l’ordre petainiste des médecins.

    • Le truc de plus?
      Une puce dans la main, multifonctions.
      Pucé comme un bestiau 🙁

      • Ça me fait penser à ce texte qui parle d’un chiffre inscrit sur la main et sur le front qu’il faudra montrer pour pouvoir acheter ou vendre… c’est quel chiffre encore ? 123 ?

    • Mais le principe même de passeport est déjà inacceptable à la base, car cela interdit de voyager librement hors de son pays. Le passeport n’existait pas avant 14-18, et le terrorisme est l’excuse pour contrôler les déplacements de l’écrasante majorité des voyageurs honnêtes.

      La carte vitale n’est qu’une carte d’identification au monopole d’état de la sécurité sociale obligatoire, encore une liberté de piétinée.

      Le permis de conduire n’a rien à voir, c’est tout de même normal de contrôler que les gens savent conduire avant qu’ils prennent le volant.

      Et enfin le passeport sanitaire est le pire outil de contrôle que les états puissent imposer en plus des autres déjà existant, et qui devraient être tous abolis.

    • Avorton
      Les porteurs de chapeau d’aluminium sont prêt à se faire piquer pour faire du tourisme en Asie où Afrique… personne ne discute et tout le monde dégaine pour profiter des joies exotiques… mais la c’est une atteinte à toutes les libertés… Amazon flique, Google flique, Facebook flique… mais là silence radio…

  • Jerémy Lapurée
    29 avril 2021 at 10 h 57 min

    La France veut même en remettre une couche avec un pass pour les concerts et matchs.
    Toute cette affaire est aberrante. Au second semestre, toute l’Europe sera majoritairement vaccinée. Le covid ne tuera pas plus alors que la grippe saisonnière.
    Et je pense même que sans vaccination, le résultat aurait été peu ou prou identique : la terrible grippe espagnole s’est arrêtée au bout de 3 vagues !
    Il est possible que ce passeport devienne caduc dans un an. Ce serait dans la logique sanitaire, une fois le danger écarté. S’il est maintenu, c’est qur la logique est devenu politique : il faudra bien alors parler de « contrôle social » à la mode chinoise…

    • Sauf que la grippe espagnole a fait au moins 20 millions de mort. On en est qu’à 3,16.

    • « morts »

    • jacques lemiere
      27 mai 2021 at 7 h 27 min

      je n’y connais rien mais vous n’etes pas certain que le virus de la grippe espagnole continue de sévir sous une forme mutée?

    • D’ailleurs, si vous regardez les chiffres, les contaminations et morts diminuent, alors qu’on est bien loin de la fameuse « immunité vaccinale collective »… ^^
      Concernant le « contrôle social à la mode chinoise », celui ci sera bien plus violent…

  • Une petite expérience personnelle: un club de sport en plein air organise une compétition en juin (course longue durée) et a donc besoin de bénévoles. mais le prérequis est que ces bénévoles présentent un test négatif (pour une activité en plein air!).
    Résultat: aucun bénévole ne s’est inscrit aujourd’hui, tant la contrainte est forte. La compétition risque d’être annulée.

    • C’est ce qu’il risque d’arriver pour mal d’évènements et de commerces !

    • La morale…. Les bénévoles ne veulent pas de test PCR… ces mêmes bénévoles seraient prêt à être présent sans test… infectant volontier les autres participants ou présents non-vaccinés…. On n’en sortira jamais

  • Ce n’est pas parce que vous êtes vacciné que vous êtes protégé…
    Je serais curieux de voir la conduite à tenir face aux touristes américains qui n’ont pas de passeport vaccinal.
    Enfin, une proposition de loi devrait demander aux vaccinés de porter une petite étoile verte sur leur vêtement…

  • L’étoile jaune à six branches passé au vert pour être dans l’air du temps.

  • En fait ce pass « vert » bidon n’est qu’un début du « Great reset » tel que décrit avec précision (ils ne se cachent même plus) dans le bouquin de Klaus Schwab.

    • @ Gérald – oui nous y sommes grâce (pour eux) à cause (pour nous) d’une grosse grippe !  » Schwab n’a-t-il pas écrit que c’est une belle opportunité pour changer ? (great reset) Quand je vois des jeunes courir se faire vacciner, j’en suis malade ! Cela m’éclaire sur la stupidité humaine et sur les raisons du succès d’Adolf ! Entraîner des masses vers le génocide n’est pas si difficile apparemment. C’est triste.

  • C’est là qu’on voit que les anglais ont fait le bon choix.

  • Ils y ajouteront la fonction CO2.
    Si vous avez dépassé votre quota, entrée interdite.
    Les paris sont tous verts 😉

    • Il me semble pourtant que la loi stipule que nous avons un droit de regard et de correction sur nos données personnelles collectées par différents fichiers étatiques non?

  • Médicalement une vaccination de toute la population contre un coronavirus qui mute en permanence est une aberration.
    En vaccinant tout le monde vous éradiquez la variante majoritaire contre laquelle étaient vaccinées les personnes à risque.
    Une nouvelle prend le relais et là ni les vieux ni les personnes à risque ne sont vaccinées.

    Ces gens tuent en plus de nous prendre nos libertés.

    • jacques lemiere
      27 mai 2021 at 7 h 36 min

      ajoutez dans un monde où existent des reservoirs de virus…

      je pense que ce n’est pas uns aberration mais un illusion voire un jeu sur les mots…

      ne rien faire car on ne fait pas parfaitement est un choix bizarre…

      la vaccination sauve des vies..

      il semble que la vaccination diminue la contagion puisque la contagiosité d’unepersonne dépend de ..grosso modo qu’il tousse et sois « malade »..

      « toute la population « semble être un objectif… parce qu’on ne sait pas trop quoi viser pour atteindre on ne sait quel but.

  • jacques lemiere
    27 mai 2021 at 7 h 25 min

    alors il n’y pas de constitution européenne au sens propre..
    les français ont accepté la Veme… qui ne garantit pas leurs libertés.

    donc si tu vis dans un pays sans constitution libérale et que tu dois accepter cela, et j’ai rarement vu de vastes mouvements populaires en France pour défendre la liberté d’expression( ce n’est s pas je susi charlie!!!) ou le droit de propriété … il n’y pas de quoi s’étonner de cela…

    non je t’ai donné un blanc seing mais tu ne dois pas t’en servir ..

    les français sont rebelles à l’autorité???? c’te blague!!!!

  • jacques lemiere
    27 mai 2021 at 7 h 30 min

    il ya plusieurs rationalités…
    protection de l’indicidu protection d’autrui, considérations épidémiques, considerations hospitalières ..etc..

    il faut les démonter toutes, et même si vous le faites , en france le gouvernement décide de l’interet général…

    combien de fois faut il répter que la V eme pose problème…

  • L’Etat pratique le chantage à la liberté: « je vous prive de liberté, mais si vous acceptez de vous faire vacciner je vous la rends (partiellement). »
    C’est non seulement odieux mais c’est anticonstitutionnel puisque la liberté fait partie des droits naturels sur lesquels l’Etat n’a aucune prise.
    Art2 de la DDR de 1789 qui a valeur constitutionnelle: « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression ».

  • Les mêmes conspirationnistes qui combattent le seul moyen de sortir de la pandémie vont mener leur nouveau combat contre le seul moyen de prouver qu’on peut reprendre une vie normale sans risque de contaminer les autres….et c’est ça qui dérange réellement ces égoïstes qui ne pensent qu’à eux comme les anti- vaccins ne pensaient qu’à eux .

    • Bouhhh les vilains pas beaux.
      On est sortis de la pandémie, c’est des mesures stupides décidées par les gouvernements qu’on n’est pas sortis. Et si autorisation des traitements il y avait eu, pandémie peu grave il y aurait eu (renforcement du système immunitaire, traitement azithromycine/autres etc). Enfin s’il n’y avait pas eu le « restez chez vous jusqu’à ce que votre état soit irrécupérable « , bien moins de morts il y aurait eu.
      Combien de personnes sont-elles réellement mortes du Covid, et non d’un refus de soins ? Comme la dernière gamine en date, 19 ans, comorbidités, qu’a dit le SAMU ? Doliprane et attendez qu’elle empire. Mais bien sûr, on l’a comptée dans les morts Covid, alors qu’elle est morte d’un refus de soins.
      Comme ce père, dont le grand fils a publié une vidéo dans Le Figaro il y a quelques temps maintenant, père entre à l’hôpital pour autre chose, testé, positif sans symptômes, mis en zone à Covid, interdiction de voir quiconque, même pas sa belle-fille infirmière (!), non, isolé, déprime, dépérissant… mort. Du Covid ? Officiellement oui. Aberrant.
      Et non le vacciné n’est pas moins porteur qu’un asymptomatique.
      Alors votre égoïsme ! Appelez conspirationnistes ceux qui ne veulent pas être des moutons idiots utiles, si vous le voulez, mais vous portez votre bêtise en étendard.

    • -Si le vaccin protège comme les vrais vaccins: aucun problèmes, de quoi avez vous peur ?
      -Si le vaccin ne protège pas, pourquoi voulez vous imposer inutilement ce risque à des gens qui ont zéro chance d’avoir des problèmes avec le covid ? (4 incidents grave pour 100’000 vaccinations)
      .
      Accessoirement, le Covid est comme le H1N1 (Grippe A) qui date de 1918: un virus qui mute chaque année et revient en hiver en tuant les plus vieux et les malades. Il sera là en 2022, 2023, 2024 etc.
      .
      Une études suisse ne montre aucune surmortalité en 2020 par rapport à 2015, c’est une crise politique, pas sanitaire.

  •  » Impfstoff macht frei  » …

    On n’est jamais mieux asservi que par soi-même !

  • Est-il vrai que ce certificat a été imaginé dès 2019 ?

  • La « vaccination  » n’empêche même pas d’être à nouveau malade! Avec un taux plus proche de 50% que de 5% comme propagandé par les labos.

  • Seulement la console made in France… Euh… Pauvres jeunes, ils ne vont pas pouvoir jouer à Mario… ^^

  • Le passeport sanitaire, ce n’est jamais qu’un QR code et quelques données médicales.
    Imaginons qu’on prenne les milliers (millions?) de gaulois réfractaires, de complotistes, de sans-dents en manque d’acculturation scientifique, d’illettrés incapable de traverser la rue pour trouver du boulot, de jeunes adeptes de fêtes musicales sauvages dans les bois, de gilets jaunes nostalgiques de l’époque des ronds-points fluos et de tous les autres profondément méprisés par le roitelet.
    Et qu’on leur envoie tous le même certificat de vaccination QR codé, à utiliser partout où c’est nécessaire pour profiter de la (semi-)liberté retrouvée.
    Ca serait marrant non ?

    • Surtout qu’il y en a sûrement déjà qui traînent sur le web, il suffirait de se mettre d’accord sur celui à utiliser et à passer l’info.
      Niark, niark.
      .
      Machiavel, sors de ce corps, retourne à l’Elysée !

  • Cette crise aura démontré de façon éclatante la fragilité de nos fameuses « valeurs » qu’on nous sert à toutes les sauces.
    Une malheureuse épidémie et patatras, tout s’écroule.
    Aucun homme politique ne s’oppose aux mesures liberticides, à l’exception de Florian Philippot.
    Les médias ne sont pas en reste en traitant les non vaccinés de brebis galeuses ou en appelant carrément à la violence pour les vacciner de force.
    J’ai 62 ans et jamais je n’aurais pensé vivre des heures aussi sombres.
    Nos démocraties européennes sont à bout de souffle, nous avons dilapidé l’héritage des Lumières et notre simple capacité à raisonner est anesthésiée par la pensée dominante.
    Nous sommes désormais réduits à l’unique fonction de consommateur.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par André Heitz.

Dies irae ! Jour de colère !

« Les institutions européennes célèbrent le lancement de la Journée européenne du bio », tel est le titre d’un article d’Euractiv du 27 septembre 2021.

Par où commencer ? Relever l’incroyable pouvoir du lobby du bio dans les institutions européennes ? Vitupérer l’incroyable bêtise qui sévit dans ces mêmes institutions ?

La journée européenne du bio (EU Organic Day) est certes essentiellement symbolique, mais on connaît le poids et l’impact des symboles, ou du moins de c... Poursuivre la lecture

Par François Jolain.

Décidément nos données de santé ne relèvent clairement plus du domaine privé.

Récemment j'évoquais les données de santé présentes dans le QR Code, et lisibles par tous. Maintenant c’est une fuite des hôpitaux de Paris qui laissent échapper dans la nature les données de 1,4 million de Français.

Depuis toujours l’informatique promet de stocker les données dans d’énormes entrepôts, des bases de données hébergées dans le cloud. Ces entrepôts sont fantasmés comme étant une étape nécessaire vers une plus gr... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le 7 septembre 2021, la Commission européenne demande à la CJUE, la Cour de justice de l’UE, d’imposer des sanctions financières à la Pologne du fait de sa réforme judiciaire. Le 9 septembre, le département de la Justice de l’administration Biden porte plainte contre le Texas. La possible menace de couper les aides fédérales à l’État a été évoquée.

Deux événements qui portent sur des motifs très différents, mais qui sont révélateurs d’une même tendance : une concentration de l’action politique entre les ma... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles