Extension du domaine sanitaire

Petit-à-petit, on étend passeport et vaccinations, et on essentialise les non-vaccinés qui seront coupable de tout. Tout va bien se passer.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Extension du domaine sanitaire

Publié le 9 juillet 2021
- A +

par h16

Alors qu’une solide partie de l’humanité semble retourner résolument vers le monde d’avant où restrictions et hystéries entrent dans les normes acceptables, une petite partie d’excités continue, vaille que vaille, à vouloir mettre en place ce monde d’à-peu-près dans lequel la population sera soigneusement contrôlée, hygiéniquement et intellectuellement nettoyée. Sans surprise, la France fait tout pour y être en bonne place.

Mortalité excédentaire - France juillet 2021 - euromomo

Et alors que la mortalité globale montre des signes affolants de terrible normalité, le gouvernement, mené de main de maître par un ministre de la Santé à la fois intelligent, calme et pondéré, se tatouille assez follement pour savoir s’il ne va pas falloir en remettre une couche très très vite, tant les frémissements de courbes, les modèles mathématiques finement ouvragés et les experts sont formels : le variant delta insignifiant epsilon banal lambda se répand comme une traînée de poudre.

Dès lors, entre deux spasmes de la paupière, Véran prend la parole pour expliquer que sa brochette de ninjas du Conseil Scientiste envisage à présent les indispensables mesures qui permettront d’enrayer la décimation en cours et la putative hécatombe inévitable de la rentrée. Si le reconfinement général n’est pas encore à l’ordre du jour, cela ne doit pas ralentir les efforts actuellement déployés sur l’indispensable passeport vaccinal électronique.

Car oui, le Pass sanitaire est toujours en cours de vigoureux déploiement, partout dans le monde en Europe en France un peu partout mais pas dans les foires, avec une farouche volonté de l’imposer en tous lieux où la sécurité sanitaire ultime s’impose pour garantir à tous et à toutes une vie dépourvue de vilains microbes, dans l’aisance respiratoire et la solidarité pulmonaire joyeuse.

C’est pour cela qu’une vaste opération de préparation des esprits mondiaux européens français est en cours : il faut faire comprendre aux récalcitrants que, bientôt, leur vie sera un enfer et que tout sera fait pour les parquer loin de la joie et du bonheur citoyen de vivre dans le mondaprès, dans lequel la fracture sociale se serait résorbée pour faire place à une belle fracture sanitaire volontaire, claire et assumée. Le Pass français va donc s’étendre, multiplier ses usages et ses applications, et ce sera un succès. Puisqu’on vous le dit.

Et puis tant qu’à faire, il était temps d’envisager une remise à plat du droit français et notamment du principe d’inviolabilité du corps humain : si les administrations françaises sont – on l’a vu récemment – assez rigides pour le dire gentiment, le droit français peut être, lui, particulièrement souple lorsqu’il s’agit d’accommoder l’idéologie du moment. Dès lors, l’obligation vaccinale, qu’on sent poindre de façon de plus en plus évidente pour le personnel soignant, pourra à son tour s’étendre à tout le monde. Et là encore, on saura gérer les récalcitrants qui mériteront bien évidemment le sort qui leur sera réservé : pourrir la vie d’adultes en bonne santé sera plus qu’un credo, cela va devenir un devoir.

Du reste, on en aura fait une liste. Après tout, c’est à ça que servent les administrations, à tenir à jour des fichiers, à lister, à vérifier ligne à ligne que les petits formulaires sont bien remplis, que les individus entrent bien tous dans les bonnes cases, et que ceux qui sont dans la liste soient traités avec le processus standardisé qui convient.

Dans ce cadre, il semble que le secret médical soit devenu fort encombrant, quasiment inutile.

La CNIL, qui veille justement à ce que les données personnelles des uns et des autres ne soient pas éparpillées aux quatre vents sans son accord, a heureusement émis quelques « conditions » lors de la production de la liste, celle qui permettra enfin d’identifier clairement ceux qui n’ont pas encore reçu leur petite dose. Mais au moins, rassurez-vous : moyennant l’application des « conditions », la CNIL la valide donc.

Il faut se rendre à l’évidence : ce qui tenait de la rumeur invraisemblable il y a un an trouve une concrétisation parfaite ces dernières semaines et les pires dérives seront imposées sur un peuple dont on aura pris soin de conserver la partie favorable à ces mesures, heureusement la plus vocale, à portée de gros micros mous.

La majorité, devenue silencieuse et bâillonnée à coups de sifflants « complotisss! », devra donc se plier à l’extension du domaine sanitaire bien, bien au-delà de tout ce qu’on aurait pu imaginer supporter il n’y a même pas deux ans : ségrégation de gens sur simple profil génétique ou sérologique, expérimentation forcée sur cheptel citoyen, organisation de la délation, enrôlement de médecins pour les aider à violer le secret médical, et culmination avec la désignation de coupables en bloc dans une sorte d’essentialisation consternante que certains gobent goulûment : de la même façon qu’il n’y a pas si longtemps, les non-votants étaient coupables de la montée du FN (puis du RN – jusqu’à ce que l’argument tombe finalement à plat aux dernières élections, pfuiiit), de la même façon que les non-écolos sont évidemment coupables du réchauffement climatique, les non-vaccinés seront désignés comme responsables de risques portés par les vaccinés (le vaccin n’étant alors plus considéré comme fiable, mais baste passons) et sont déjà coupables de faire proliférer les variants.

Essentialisation, collectivisation… On connaît malheureusement cette horrible petite musique, qui a déjà été jouée dans l’Histoire et on connaît donc aussi les prochains couplets : petit à petit, les non-vaccinés seront coupables de tout le reste, depuis les prochains confinements jusqu’aux déficits abyssaux de l’État, en passant par le chômage et la récession qui nous pendent au nez.

Dans une joie malsaine, certains se frottent déjà les mains à l’idée de construire ce mondaprès où on pourra enfin traquer, poursuivre, enfermer, brimer et punir ceux qui ne répondent pas aux contraintes des collectivistes.

Vraiment, la ségrégation, y’a que ça de vrai !


—-
Sur le web

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Nevermindthebullock
    9 juillet 2021 at 10 h 01 min

    Toutes les digues, les unes après les autres, sautent.
    La prudence ne mérite t’elle pas le respect ?

    • La prudence ? Et pourquoi pas aussi du bon sens ? Appliquer le principe de précaution ? Réfléchir de manière posée ?
      Vous êtes beaucoup trop monde d’avant ! 🙂
      Liberté, serre les fesses, les dirigeants Covid arrivent à toute vitesse.

      • « Liberté, serre les fesses, les dirigeants Covid arrivent à toute vitesse »
        Super slogan pour une manif !!

  • Liberté du Peuple
    9 juillet 2021 at 10 h 20 min

    Excellente image de fin ! Très bon résumé, finalement, de la situation.

  • Depuis ce matin, il y a même des articles mentionnant la possibilité de demander le pass sanitaire dans les centres commerciaux. Chaque jour ou presque, on augmente d’un cran, en profitant à fond de la conjoncture : les congés d’été et la réouverture des terrasses, ça en a mis pas mal en état de mort cérébrale temporaire et c’est le bon moment pour pousser un maximum d’abus.
    Depuis quelques jours on a commencé à nous préparer à la suite : vaccination obligatoire pour tous, confinement des non-vaccinés, nouvelles restrictions pour les sans-ausweis, le tout en insinuant l’idée que le non-vacciné est responsable de tous les problèmes sanitaires présents et à venir.
    Ensuite, nos politiciens partiront un peu en congé en août. Et puis ils reviendront pour la rentrée, sa 4ième vague, la prolongation de l’état d’urgence censé finir le 30 septembre, des nouveaux confinements, et la chasse aux derniers résistants.
    Et à part ça :
    Vous vous souvenez du 29 avril dernier ?
    C’est le jour où Macron a déclaré « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français ». Que ça tourne vite, une girouette, à notre époque.

    • Macron n’est pas une girouette mais un ventilateur, il devrait s’installer dans un parc d’éoliennes.

  • Le conseil scientiste a modélisé la c. des français et abouti à des résultats catastrophiques.

    On a donc décidé d’injecter massivement à chacun des neurones cultivés à partir de souches Véran-BLM-Pompili.

    On n’est pas sorti de l’auberge.

  • Le gros soucis est qu’il est impossible d’atteindre 100% de vaccinés, la piqûre ne suffit pas avec une efficacité de 0 à 90% cselon la tranche d’ages et la variabilité du virus faisant il faut piquer tous 3 à 6 mois 7 milliards d’êtres humains… Mais la solution arrive, roche vient de libérer son brevet sur ‘le’ médicament contre le covid et c’est accepter par L’oms. Prix, entre 3000 dollars et moins selon les pays… La piquouse gratuite va faire des ravagé ?

  • Les extrémistes du passeport sanitaire vont regretter la prochaine étape logique : Invalidation du passeport sanitaire si la vaccination a plus de 6 mois
    Quand il s’averera que l’immunité diminuant au cours du temps, elle n’empêche pas la transmission si le vaccin a été fait il y a trop longtemps, c’est ce qui devrait arriver
    Enfin s’ils arrivent à l’imposer, mais j’ai plus trop d’espoir la dessus

    • Mais la vaccination n’empêche pas la transmission même si elle est très récente. Elle prétend (et les chiffres montrent qu’elle n’est pas très efficace à cela non plus) réduire la proportion de cas graves.
      Seulement si on a assez de virus pour être un « cas » avec une CT sous les 35, on a aussi assez de virus pour contaminer les autres, les virus n’étant pas assez informés des nuances administratives et des labos pharamaceutiques pour se dire « ah, là c’est une boite de Petri, on peut se multiplier… Là c’est un nez humain, on ne doit pas. »
      Bref, à leur discours même, le vaccin ne sert à rien de plus qu’à améliorer le pronostic chez les patients à risque, il ne peut donc pas servir à « juguler l’épidémie » (au contraire puisque les gens sont moins susceptibles de contaminer leurs proches s’ils sont hospitalisés pour une forme grave que s’ils sont faiblement symptomatiques et chez eux).
      Par contre les risques sont significatifs, surtout chez les plus jeunes, alors que les moins de 50 ans ont un risque de souffrir d’un cas grave ultra faible. Mais… faut vacciner même les enfants (j’ai lu ce matin que 15% des 12-17 ans en France avait été vaccinés !!!! alors que l’OMS elle même ne le recommande pas !)

      • Et là où ils ont un gros problème, c’est comment justifier que malgré le vaccin on ne doit pas partir en Espagne ou au Portugal.

        • Ce n’est pas l& première incohérence de toute cette histoire, et il y en aura bien d’autres. A la fin de l’année dernière ce même Véran disait que les gestes barrière et le masque ne seraient pas terminés même avec le vaccin. Et maintenant, on nous dit que se faire vacciner évite la transmission ? C’est comme l’histoire du fameux masque inutile voire presque dangereux, puis obligatoire.
          J’ignore où les autres pays de l’UE en sont, j’oserais presque espérer que cette hystérie collective ne soit propre qu’à la France, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai 1 sérieux doute quand on voit les gesticulations maltaises par exemple.
          L’Europe c’est la paix, le bonheur, la protection et les bisous. Pour recouvrer la liberté il faut utiliser un pass qui permet de savoir où vous êtes, où vous allez, quand. Quelle drôle idée de la liberté.
          Mais le plus grand drame dans cette histoire c’est la passivité et le refus de s’informer des gens. Je n’arrive pas à m’y faire que tant de millions de personnes soient sous perfusion des chaînes infos qui répètent peu ou prou toujours la même chose. Aucune indépendance. Et la presse, tellement subventionnée pour véhiculer la propagande gouvernementale ne vaut pas mieux.
          On arrive encore à trouver des sources un peu plus libres et pourtant bien connues à l’étranger (enfin, pas trop en UE, faut pas rêver non plus), mais pour combien de temps encore ?

  • Petit rappel d’utilité publique: si les personnels soignants menacent de démissionner massivement, Olivier Vérole et toute la joyeuse bande d’hémiplégiques cérébraux devront reculer avec le cornichon rance entre les jambes. Encore faut-il un minimum d’action coordonnée, sans compter sur les syndicats.
    Pour le reste, amis restaurateurs et autres, je rappelle que les sous-produits intestinaux de l’état ne pourront jamais mettre un flic à chaque porte.

    • S’ils démissionnent effectivement… J’ai des doutes! Je ne vois pas des fonctionnaires de santé (car ce sont des fonctionnaires eux-aussi) quitter le ventre de Maman-Etat. J’espère me tromper mais je n’y crois pas.
      De plus, il restera la possibilité à l’Etat de les réquisitionner…

      • Réquisitionner et piquer l’arme à la main, ça va commencer à mettre la puce à l’oreille du plus obéissant des veaux.
        La menace de démission devrait suffire – mais dans la mesure où il serait à peu près impossible de remplacer ces personnels, la ré-embauche à prix d’or serait du domaine du possible.

  • surtout on évite soigneusement de parler de l’Inde, alors qu’en avril, l’Inde allait mourir du covid !

    • Les indiens étaient au bord de l’extinction covidienne, Macron leur a envoyé des bouteilles d’oxygène, et le miracle a eu lieu !

      • Plus efficace que l’eau de Lourdes ! St Macron, priez pour nous pauvres pêcheurs, mais surtout loin de notre vue, très loin.
        Where you go, you stay go ! pour reprendre une réplique du film Pulp Fiction

  • Apparemment, la résolution 2361 du Conseil de l’Europe ne les concerne pas…
    D’un point de vue légal, difficile de rendre obligatoire qqch qui n’est pas pleinement validé…

    Attendons de voir et si cela tourne mal, un sésame de complaisance fera l’affaire

  • Après une petite quinzaine à subir tous les ministres venant nous effrayer avec le variant Delta et la quatrième vague, on vient d’apprendre que Macron prendra la parole lundi soir.
    Sachant qu’à partir de la mi-juillet, il n’y a plus assez de parlementaires pour voter les trucs moisis, il faut s’attendre à des annonces bien sales la semaine prochaine.
    Vaccination obligatoire pour les soignants ? Extension de l’obligation de pass sanitaire à d’autres activités ? Autre chose ?
    Allez savoir, ils n’ont plus peur de rien et il n’y a plus personne en face pour leur opposer de résistance…

    • J’ai fait jouer mes contacts et réussi à obtenir une copie du discours présidentiel de lundi prochain. Le voici, mais ça reste entre nous, j’vous fais confiance.
      « Bonjour mes chères cons citoyens !
      Brizitte est en train de préparer les valises pour nos vacances à vos frais à Brégançon, mais avant de partir, je dois vous rappeler les consignes.
      – Soyez prudents sur la route, et n’oubliez pas votre pass sanitaire dès que vous voulez rencontrer du monde.
      – Pensez à vous hydrater quand il fait chaud, et à vous laver les mains souvent, hein les gaulois dégoûtants.
      – Respectez la distanciation sociale avec les inconnus (Brizitte me répète souvent d’arrêter de me frotter à n’importe qui mais c’est plus fort que moi hihi).
      En cas de question ou de problème, envoyez un mail à cocoricoivd@elysee.fr, mon copain Olivier Véreux s’engage à vous envoyer une réponse mensongère par mail sous 24h.
      Passez de bonnes vacances, j’ai déjà hâte de vous retrouver à la rentrée pour les prochains confinements. Et partez rassurés, car quoi qu’il arrive sachez qu’on vous surveille !
      Gros bizous.
      Manu »

  • et une 3eme dose est préconisée pour le variant delta, genre à chaque variant une dose supplémentaire..dans quelques mois il aura fallu une dizaine de doses pour être vacciné contre quoi? bah rien en fait ..quelle vaste blague.

  • Sauf si l’autoritaire est réélu, impossible n’est pas français.

  • Le truc, c’est que le cout des soins médicaux sont pris en charge par la communauté des cotisants.
    De même que le cout économique des restrictions diverses, qui touchent de grands pans de notre économie : tourisme, commerces, voyages, etc…

    Or, pour le moment, on n’a que le vaccin comme solution collective. Ou les restrictions.

    Perso, ca me saoule de penser que je finance les tests des dizaines de milliers d’angoissés chaque jour (ahhhh, j’ai le nez qui coule, vite un test !!), de ceux qui partent en vacances / vont voir mamie/ vont à Roland Garros ou au concert/ sortent en boite de nuit etc…

    Soit ceux là décident de continuer à vivre en reclus parce qu’ils redoutent le vaccin (ce que j’entends très bien), soit ils veulent sortir, faire la fête, vivre comme si de rien n’était, et ils se font vacciner.
    Après tout, sortir en boite de nuit et repartir un peu saoul ou au bras d’un(e) inconnu(e), c’est risqué aussi. Peut être bien plus que de faire une mauvaise réaction au vaccin.

  • Résumons le grand n’importe quoi de nos supers pieds nickelés et leur dégénérescence cérébrale provoquée par ce virus !
    Le « véreux » déclare que la « vaccination » protègera du… confinement. Nouvelle maladie ? « L’économiste La Lumière » annonce que la récession sera due à l’irresponsabilité des non vaccinés. Le super-ministre « casse-toi-on-t-a-assez-vu » parle de la nécessité d’une 3ème dose (idée émise il y a quelques mois), prochainement une 4ème, puis, pourquoi pas une 5ème ? CQFD la thérapie génique ARNm est remède à tout… sauf pour l’infection covid ! Le ministre des détenus, annonce le droit de refus de « vaccination » des prisonniers pour une question de dignité… Les autres, soignants compris, n’ont-ils pas droit à la dignité ?
    Cette cacophonie de basse-court dévoile la terreur de nos clowns à roulettes : le risque d’explosion sociale de la rentrée. Comment « mâter les Gaulois réfractaires » si ce n’est pas une dictature sanitaire entretenue par la peur ? Depuis avril, on parle de 3ème vague due au mutant delta très contagieux. Aujourd’hui, c’est l’évocation d’un futur mutant, californien, sans doute pire… A quand le virus Saturnien ? Laissons-lui le temps d’arriver ! Et pour parachever la psychose covid, la discorde est lancée contre les non-vaccinés, traités de parias ! Ces intouchables sont-ils obligés de payer des impôts ? Leur argent est peut-être contaminé ?
    Ras le bol de ces nullités (pour rester poli) qui n’assument pas leur gestion calamiteuse !
    Pour conclure : ils ne sont pas « bons à rien, mais mauvais à tout » * !!!!

    *Marcel Pagnol : Le Schpountz.

  • @PCC
    Bonsoir,
    La France, avec « le meilleur système de soin du monde », a une létalité de 0,019… les USA de 0,017, la Suède 0,013. Celle du monde est de 0,0216.

  • Il y a quelques semaines, j’étais un réfractaire à la vaccination.
    Il y a quelques jours, j’étais le gars 12 fois plus contagieux qu’un vacciné, qui va provoquer la 4ième vague et le prochain confinement.
    Ce matin, je suis l’auteur d’un acte de trahison.
    ….
    Quel sentiment incroyable de prendre son café en parcourant la propagande dominicale du JDD, et d’y découvrir Kouchner en train d’expliquer que « refuser la vaccination, c’est une trahison ».
    En résumé, je refuse de me faire injecter un vaccin en phase d’essais cliniques phase 3, dont les effets secondaires peuvent être assez lourds dans certains cas, qui sont élaborés par des laboratoires parfois assez moralement douteux (il n’y a qu’à voir le pedigree de Pfizer en terme de sommes versées pour éviter des procès), alors que les urgences sont quasiment vides, et qu’on a affaire à un variant très contagieux mais également moins agressif que les autres… donc je suis un TRAITRE.
    Venant d’un pédophile notoire et mercenaire avéré de Total, soupçonné d’avoir trempé dans des magouilles et des trafics d’organes, c’est quand même très fort. Quelle inversion des valeurs !
    Mais rien de bien nouveau sous le soleil de l’hexagone. Balkany est dehors, Fillon paraphe son nouveau CDI avec les russes sans avoir rendu l’argent, Sarkozy navigue entre les procès, le ministre de l’intérieur n’a toujours pas réussi à prouver qu’il n’est pas un violeur, le ministre de la justice vient de réaliser qu’il a oublié de déclarer 300 000€ aux impôts, les chances de la France se font juste confisquer leurs armes blanches avant de sortir de garde à vue tandis que les gifleurs royalistes finissent en cellule en moins de 72h.
    En ce qui me concerne, c’est la goutte d’eau qui fait déborder l’océan de fange. Si j’avais beaucoup d’argent et de temps à perdre, j’attaquerais ce vil personnage en justice pour injure publique ou diffamation. Mais ce n’est pas le cas.
    Alors la France, c’est terminé pour moi. J’suis juste bon à payer un maximum d’impôts (et oui, en bon libéral, comme vous, je me donne à fond dans mon travail, ce qui est presque devenu un handicap dans ce pays), à me faire piétiner par les indigéno-machin-chose-Traoré (sous prétexte que je suis blanc, je suis forcément un descendant de colon hein), et maintenant à me faire insulter par de lamentables vermines dans les journaux parce que je veux disposer de ma santé.
    Allez hop, je pars faire ma demande de visa pour le Canada.

  • Les consignes Doliprane-Dodo et rivotril associées au confinement des pauvres en HLM en région parisienne sont largement responsables du pic de mortalité du printemps 2020. Tout le reste sert à dissimuler ces incompétences pour échapper à la justice.

    • On a dit au gens de prendre du paracétamol parce Véran a lu dans sa boule de crystal que les anti-inflamatoire étaient mauvais.

      Depuis des études indiquent que l’aspirine serait bénéfique mais aucune rectification de la doxa ministérielle ?

  • Et oui, c’est le monde d’après, celui de la soumission et de la servitude.
    Hayek avait raison.
    Affligeant, consternant, cela fait peur.
    Où allons nous ?
    Vaccinner des enfants de 12 ans !
    Mettre des masques dans des écoles primaires !
    Nos élites sont lamentables.
    Personne pour dire que se vacciner est une affaire de rapports bénéfices risques.
    Que ceux qui veulent se faire vacciner le fassent et qu’on fiche la paix aux autres.

    • En effet c’est un principe de base de santé publique, connu depuis Pasteur ou pas loin : NE JAMAIS VACCINER PENDANT UNE EPIDEMIE. Cela pour 2 raisons, valides quelque soit la technologie du vaccin ou la dangerosité de l’épidémie

      – Créer une pression sélective pour le virus en bloquant sa réplication chez certains individus (vaccinés, si le vaccin marche) augmente les chances d’avoir des mutations qu’on ne connait pas à l’avance, et seront le plus probablement plus contagieuses (même si souvent moins létales), donc vacciner risque de « relancer l’épidémie » (ah, ça me rappelle un truc, ça, variant delta, toussa).

      – Les personnes vaccinées ont, le temps que leurs systèmes immunitaires s’adaptent et se « forment » à la réaction du pathogène contre lesquels on les a vacciné, une susceptibilité renforcée à ce pathogène (et sans doute à d’autres). On voit d’ailleurs sur le variant delta que si les personnes avec un « schéma vaccinal complet » (deux injections depuis plus de 15 jours) sont finalement aussi souvent contaminés et aussi souvent victimes de « cas graves » que les non-vaccinés, les gens avec 1 seule dose, ou 2 mais très récentes, sont PLUS souvent contaminés et meurent plus (donc plus de cas graves) que les autres !

      De ce fait, pousser à la vaccination de tous, tout de suite, au moment où l’épidémie repart ici et un peu partout autour de nous (heureusement avec un variant, le « delta » qui est 9 à 10 fois moins létal, semble-t-il, que ses prédécesseurs) est débile d’un point de vue santé publique, et criminel. Les gens qui mourront après une dose de vaccin (que ça soit de la maladie ou du vaccin qui est loin d’être aussi sûr que les autres vaccins d’usage commun niveau effets secondaires, légers, lourds ou même mortels) mourront directement du fait de Macron et de Véran. Ils devraient craindre un « Nuremberg du COVID » dans quelques temps, et de finir leurs jours en cellule…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick de Casanove.

https://www.youtube.com/watch?v=kdxK9xCeqD8

 

La vaccination des soignants a donc été rendue obligatoire. Après le 15 septembre le couperet est tombé sans pitié. Les résistants ont été exécutés professionnellement : suspendus, exclus du système de soins.

Depuis le début de l'épidémie, le système de santé au bout du rouleau n’a tenu que par l’abnégation et le dévouement des soignants. Aujourd’hui ils sont mis au ban du système de soins.

La poursuite d’une logique perverse

Par per... Poursuivre la lecture

Par Justine Colinet.

Scandale des masques, confinement, déconfinement, couvre-feu, reconfinement : on mélange tout et on recommence... On pensait avoir tout vu, mais c'était sans compter la fâcheuse tendance de la Belgique à copier, sans honte mais toujours avec un peu de retard, sur ses voisins français.

Cela a été le cas pour les masques (ou le manque de masques), pour les confinements, pour les couvre-feux. Alors pourquoi ne pas continuer sur cette charmante lancée ?

Ainsi donc, la rumeur court désormais depuis une diz... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP Meyer.

Alleluia, Emmanuel Macron a réussi son pari vaccinal ! L’objectif de 50 millions de primo-vaccinés à fin août débordera nettement sur le mois de septembre, mais après un démarrage laborieux, et grâce à des menaces, pardon, des méthodes de persuasion redoutablement, pardon, démocratiquement efficaces du style « pas de vaccin → pas de cinéma, pas de restau, pas de job », la France est parvenue à se hisser au cinquième rang mondial pour la couverture vaccinale, devançant l’Allemagne, les États-Unis et même les champ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles