Passeport intérieur : cette bien étrange façon de relancer l’économie

Le Passeport Intérieur pourrait bien provoquer quelques effets de bords économiques indésirables et ralentir la faible croissance du pays.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Passeport intérieur : cette bien étrange façon de relancer l’économie

Publié le 26 juillet 2021
- A +

par h16

Voilà voilà, le pass sanitaire, au nom anglicisé pour faire plus dynamique, se met lentement mais sûrement en place dans tout le pays : les débats parlementaires de haute tenue ont permis d’éclairer les Français sur la pertinence de ce dispositif qui cristallise parfaitement les oppositions et clive le pays comme jamais.

Bien évidemment, la désignation par le pouvoir d’un ennemi pratique (les anti-pass qui sont devenu des anti-vax donc complotistes) permet d’occuper le peuple et de canaliser les frustrations engrangées lors des confinements et couvre-feux dont il a été largement montré depuis des mois qu’ils ne servent à rien.

Cela permet aussi d’éviter aux foules endolories, qui cherchent de pratiques ploucs émissaires, de ne pas trop se poser de questions sur ce pass.

Pourtant elles devraient, car, joie bonheur et fourchettes en bambou écologique biodynamique, rien n’est vraiment prêt nulle part pour gérer ce qui fait de plus en plus furieusement penser à un contrôle social fin à la chinoise sur le territoire français : alors qu’une part croissante d’activités va maintenant dépendre du précieux sésame et qu’on va devoir prouver être en bonne santé pour entrer à l’hôpital, on apprend que les doses vaccinales viennent à manquer. Horreur, la distribution de passeports intérieurs risque de se gripper.

Décidément, la marque de fabrique du quinquennat Macron sera vraiment cette tendance à rendre obligatoire ce qui est en pénurie avec une constance qui frise la perfection depuis l’avènement de cette crise qui aura eu le mérite de démontrer à tous l’absence presque totale de toute préparation à tous les niveaux de l’État.

S’ajoute aux déboires des Français désireux de rejoindre le cheptel des scannables les délais incompressibles entre deux doses qui rendent le planning gouvernemental joyeusement rocailleux : beaucoup de familles goûteront au plaisir subtil du refoulement des parcs, attractions, cinémas et autres restaurants. En période estivale, quel meilleur message faire passer ?

Enfin, les modalités légales semblent encore fluctuantes à mesure que le texte réalise son petit parcours parlementaire : cela permet aux différentes chambres, après avoir fait deux pas en avant, tabassant dix fois l’honnête citoyen, de faire un pas en arrière pour ne distribuer que cinq coups. Le citoyen, trop heureux de se faire fracturer trois membres plutôt que quatre s’estime alors gagnant. Habile.

Et voilà donc le nouveau contrat social dans lequel plusieurs millions de citoyens qui payent taxes et impôts auront moins de droits (bye bye liberté et égalité, les frontons républicains vont pouvoir rétrécir), puis seront asservis et vilipendés par des millions d’autres sous le regard bienveillant d’une presse toute acquise à la cause gouvernementale, ainsi que nos institutions dodues qui, comme jadis, ne feront qu’appliquer la loi et les ordres, le petit doigt sur la couture de pantalon.

Ah, bonheur du vivrensemble et de la joie retrouvée des interactions sociales sous contrôle permanent de l’État ! Les Français vont goûter au plaisir d’être scannés pour un café, un resto, un petit cinéma, et le tout par des personnes qui n’ont ni la légitimité de fouiller dans leurs données médicales, ni le droit de vérifier leur identité. Rassurez-vous : ça va bien se passer car d’un côté, les uns prendront forcément avec philosophie le fait d’être mis au ban de la société bienpensante, et d’un autre côté, une fois licenciés, ils n’auront plus rien à perdre ce qui est toujours une excellente chose lorsqu’on veut garder des foules calmes.

Toutes considérations politiques mises à part (les considérations médicales n’ayant absolument plus rien à voir avec la question), on peut cependant se demander si l’introduction de ce Passeport Intérieur au pays des Droits de l’Homme Vacciné ne va pas avoir un petit impact imprévu… au plan économique.

Eh oui : c’est bien beau de bouter une part de la population hors du champ de la Bonne Société, mais cela pourrait avoir quelques effets de bords économiques comme, par exemple, une baisse notable de fréquentation des lieux qui réclameront ce Passeport Intérieur, à commencer par certains cinémas qui ont déjà noté une baisse sensible de leurs ventes de billets.

Les professionnels du milieu, déjà fort peinés des précédentes saisons écoulées qui furent, confinements et couvre-feux obligent, particulièrement médiocres, commencent à comprendre que cette nouvelle péripétie administrative ne se traduit en rien par une reprise économique vivifiante, mais plutôt par une désaffection globale.

Ce qui est vrai pour les cinémas l’est aussi de beaucoup d’autres endroits touristiques, comme le Parc Astérix qui a déjà noté une baisse sensible du nombre de visiteurs et qui se demande exactement comment il va pouvoir sauver sa saison si les choses continuent ainsi. Combien de zoos, de parcs, de restaurants, vont éprouver des difficultés avec l’instauration du Passeport Intérieur ?

Rassurez-vous : depuis l’avènement de Emmanuel Le Liquidateur De Virus, on sait que l’État paiera. C’est donc sans surprise qu’on comprend qu’une solution est déjà dans les cartons, prête à être soigneusement appliquée à chacun des enfants malheureux d’une République décidément fort généreuse :

On admirera la logique implacable de la nouvelle tubulure chromée républicaine qu’on va devoir mettre en place pour compenser les baisses de fréquentations : vaccinés et non vaccinés devront payer de nouveaux prélèvements pour des produits et services dont une partie de la population sera exclue. Gageons que cela aidera grandement à faire passer la pilule pardon la picouse.

Devant cette nouvelle donne économique truculente, on peut se demander combien de temps la tubulure pourra tenir : en effet, comme le mentionnait avec justesse l’économiste Milton Friedman, « rien n’est plus durable qu’un programme gouvernemental temporaire » ; la distribution d’argent gratuit des autres devrait donc battre son plein pour des pans entiers de l’économie française douloureusement impactée par ces mesures.

Ce qui veut concrètement dire que l’argent des autres étant surtout l’argent des Européens, tout ceci pourra durer tant que l’Europe (et donc l’Allemagne) acceptera les déficits français abyssaux servant à camoufler l’économie catastrophique du pays dont la consommation ralentit et la reprise pourrait être notoirement amoindrie par les excitations gouvernementales.

L’avenir semble donc résolument radieux.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (71)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (71)
  • Parmi des proches , les 15/30 sont dans une colère noire. Les plus jeunes marre de se faire ramoner le nez à répétition. Des jeunes médecins en rage d avoir dû se faire vacciner alors qu ils ont tous eu le covid, certains forcés de bosser avec. Alors quand il faut bosser le virus avéré c est pas grave mais quand on veut décompresser le virus potentiel est éliminatoire . Et pendant ce temps là les fragiles qui ont oublié le fil des événements, brainwashés par la messe du 20h, vaccinés depuis des mois, pour qui le pays a été mis à l arrêt demandent « et pourquoi il n est pas vacciné Louis ? »

  • Sans compter les touristes étrangers ne voulant pas venir se « détendre » dans un cadre aussi fliqué, qu’ils aient ou non reçu les deux précieuses piquouzes

  • « Belle soirée pour la démocratie » (Véran hier).
    Le succès ne lui fait pas oublier d’être un arrogant provocateur et de revenir ch*** au visage des gens pour qui les droits constitutionnels passent avant la piqûre contre un virus hyper-menaçant.
    Virus qui a fait… 6 morts hier.
    A but comparatif et/ou pour rappel, chaque jour en moyenne :
    – le cancer tue 450 français,
    – environ autant décèdent d’une malade cardio-vasculaire,
    – et 80 français meurent à cause de leur consommation d’alcool.
    ….
    L’adoption d’un ausweis obligatoire pour l’accès à la plupart des lieux publics afin de se prémunir d’un virus qui tue en moyenne 20 personnes en France quotidiennement, dans ces circonstances, ne me semble pas vraiment une belle journée pour la démocratie, ni pour la dignité humaine, ni pour les droits constitutionnels et fondamentaux, ni pour la vie privée, ni pour les libertés individuelles, ni pour rien de positif d’ailleurs.

    • ——————————————————–
      Dimanche 25 juillet, jour d’adoption de la dictature numérique sous prétexte de lutte sanitaire, voilà les chiffres Covid :
      – 886 malades en soins intensifs,
      – 6 décès en 24h (moyenne sur 7 jours : 20)
      ——————————————————–
      Le 29 avril, jour de l’annonce du grand déconfinement par Macron, les chiffres :
      – 5932 malades en soins intensifs,
      – 306 décès en 24h (moyenne sur 7 jours : 294)
      ——————————————————–
      Si seulement les gens regardaient les chiffres plutôt qu’écouter ces enfumeurs de compétition, leurs effets de manche, leurs chiffres tronqués, leurs omissions volontaires et leurs maladresses soit-disant involontaires…

      • Véran, 17/05/2021 : « Un taux d’immunisation de minimum 60% de l’ensemble de la population devrait être suffisant afin d’atteindre une immunité collective face au coronavirus »
        Le Figaro ce matin : « Covid-19: près de 60% de la population a reçu au moins une dose de vaccin »
        Et maintenant, c’est l’heure du grand jeu.
        Trouvez la bonne réponse parmi ces propositions :
        A. 60% d’immunisation ça n’est pas suffisant et Véran a menti.
        B. Le vaccin ne protège pas vraiment et Véran a menti.
        C. Le but n’est pas de protéger la population et Véran a menti.
        D. Les réponses A, B, C et Véran a menti.

        • Voyons, Véran ne dit pas la vérité, mais il ne ment pas.
          Il ne se trompe pas, c’est les évènements qui ont tord. Et il est responsable de tout, mais coupable de rien.

        • En effet, j’ai recherché votre info et je trouve Karine Lacombe (décorée de la légion d’honneur pour sa désinformation sur HCQ et Remdésivir) qui dit la même chose, en décembre. 60% de la population, ça suffit pour atteindre l’immunité collective, surtout si vous ajoutez les personnes ayant été malades, donc naturellement immunisées.
          Bref….
          Et on va faire démissionner les récalcitrants des bars et restaurants (a priori jeunes et en bonne santé), mais il est vrai que cette profession déborde de candidats sanitairement conformes.

        • Pour faire preuve d’honnêteté intellectuelle (bien que Véran mente comme il respire, ou même mieux): l’immunité collective est un « artéfact » jamais vraiment validé empiriquement il me semble, des modèles épidémiologiques de base. Il dépend directement du taux de reproduction de base (R0).

          Et avec le variant Delta, le R0 semble être autour de 6 alors qu’il était au pire vers 3 ou 3.2 pour les variants « historiques »…

          Très logiquement il faut alors une plus grande part de population immunisée pour atteindre ce seuil. Mais mathématiquement parlant, la part des « remis » augmente également plus rapidement donc il n’est pas nécessaire de changer la part de vaccinés pour arriver au même effet. Enfin plus ou moins, selon la vitesse du cycle infection/maladie/guérison.

          Mais Véran ment quand même !

    • « Rassurez-vous, Madame Bourdelle, c’est français, c’est la police francaise ! »

  • Autre effet de bord non prévu par nos gouvernants: toutes les personnes ne pouvant partir pour raison d’absence de Pass (quelqu’en soit l’origine: refus de la vaccination ou pb quelconque) se retrouve chez eux ou dans la famille (si cette même famille ne les traite pas en pestiféré!) souvent proche.
    Cela fait donc une population inhabituelle en nombre restée dans les villes en plein été et donc apte à aller faire entendre son mécontentement lors des manifestations estivales contre le Pass.

    A moins qu’ils ne réclament le Pass pour pouvoir manifester… 🙂 Ils en sont capables!

    • Il y avait plein de manifestations interdites qui ont eu quand même lieu. Et le préfet qui dit qu’il laisse faire car il est magnanime, alors qu’en fait les flics ne sont pas capables de les interdire.
      C’est un problème pour le projet d’état policier de Macron: pas assez de police…

      • Pas assez de police : le budget de l’intérieur vient d’être augmenté de 950 millions d’euros.
        Est-ce fait pour mettre au pas les banlieues émotives, lutter contre les illégaux, les squatteurs etc… ???
        Non, plus certainement pour museler les vilains complotistes qui refusent encore et encore de « se mettre en marche »…

        • En étant honnête si cela pouvait permettre le fonctionnement décent des commissariats ce serait une bonne nouvelle.

          • Je pense plutôt que l’accent sera mis sur la réparation des radars, l’implantation de nouveaux radars, l’achat de jumelles-laser, et la traque des honnêtes citoyens dépourvus du masque règlementaire.

  • « bye bye liberté et égalité, les frontons républicains vont pouvoir rétrécir »
    Et au vu de la fracture causée dans la population entre pros et antis par les délires microbiens et macroniens, on peut aussi gommer la « fraternité »…

    • * Liberté (de se faire exclure de la société)
      * Egalité (entre les citoyens vaccinés)
      * Fraternité (entre les politiciens et les journalistes)
      …. Aux larmes, citoyens.

    • @saba pas d accord , on nous oblige à fraterniser tous les jours sans notre accord

  • « on va devoir prouver être en bonne santé pour entrer à l’hôpital »
    Magique ! C’est tellement ça.

    • En même temps, comme ça il vont « sauver l’hopital » même après avoir viré les « soignants » non vaccinés… Comme il n’y aura plus de malades, il n’y aura plus besoin de lits, et même avec 1000 ou 2000 max il y aura « surcapacité ».

      Victoire, encore une mission accomplie brillamment par Olivier Veran !

      • Ils vont pouvoir fermer des lits, génial ! Je pense que les réanimateurs qui ont enfin eu la chance de se faire entendre vont maintenant vite déchanter…
        Au fait, mon unité covid a fermé ses portes (cadenassées pour l’occasion, au cas ou le SARS nous attendrait derrière les portes

    • En revanche, et c’est très curieux, nul besoin d’un passe sanitaire pour entrer dans un centre de vaccination, alors qu’il s’y trouve généralement plus de 50 personnes… allez comprendre.

  • Le pourcentage de députés et de sénateurs présents pour voter cette loi liberticide est une honte.

    • @Marigal
      Bonjour,
      C’est la conception de la démocratie de toute cette bande de tyrans. C’est comme ça qu’ils siègent, tous, en particulier à l’A.N où rares sont ceux qui ont obtenu plus de 30% des voix des citoyens (inscrits) de leurs circonscriptions.

  • « incompétence et incohérence sont les deux mamelles de la France »

  • Visiblement LR n’est que le raccourci de LRem. LR s’était déjà torpillé par son désaccord public, ils auraient dû régler cel

    • Notre président taliban a été rebaptisé « Grand chef qui marche et qui ira loin » aux Marquises.
      S’il pouvait aller le plus loin possible et ne jamais revenir…

      • On constate surtout un schéma présidentiel récurrent :
        1. réunions dans le bunker et déferlante médiatique des ministres
        2. annonce solennelle de décisions liberticides
        3. tournée à l’étranger loin du bazar qui vient d’être semé
        « Grand chef qui marche et qui ira loin » ?
        Franchement, ça devrait plutôt être « petite bouse qui fiente sur le museau des gaulois puis qui va à l’autre bout du monde pour les traiter de cyniques, de manipulateurs, d’égoïstes et d’irresponsables ».
        Mais c’est un peu comme long comme nom de petit chef tribal insignifiant, je l’admets.

  • Pour une fois, le titre de l’article ne me paraît pas optimal. J’aurais préféré « Passeport intérieur, cette façon déjà bien éprouvée de nationaliser l’économie ».

  • Mes projets pour l’économie française :
    Cinéma => Netflix
    Salle de sport => Achat sur Amazon
    Restaurant => Uber Eats
    Culture => Rien à remplacer…

    • Culture = Amazon également et internet.

    • Et pas d’hôpitaux puisque sans pass. Même au cimetière pour soi: refusé sans doute si nous n’avions fait un pass de notre vivant. Bien fait.
      Je suis bête je n’y comprend rien.

  • Voilà, le projet de loi a été adopté cette nuit. Il est encore pire que prévu. La porte des établissements médicaux (médecins généralistes, pharmaciens ?) sera désormais fermée à ceux qui n’ont pas leur pass’. Des vigiles (qu’on imagine zélés) pourront être recrutés pour assurer du respect de la loi à l’entrée de ces établissements. Vous pourrez aller vous soigner sur le trottoir.

    Les centres commerciaux (incluant les supermarchés) ne seront pas soumis au pass’… mais en fait si ! Les préfets pourront décider de l’obligation du sésame pour rentrer. Vous pouvez désormais intégrer le fait que TOUS les préfets imposeront le pass’ sanitaire.

    Nous sommes dans le dur. Les heures sombres, elles sont là. Même sous l’occupation allemande, les lois n’étaient pas aussi folles ! Vous en doutez ? Relisez-les ! Nous n’avons pas vécu pire tyrannie depuis la Terreur. Nul besoin d’avoir une sale gueule pour être un tyran. On peut avoir la tête d’un premier-de-la-classe aussi.

    Cette démocratie, cette République, tout ça est une farce que seuls les moutons biberonnés au JT de 20 h croient encore.
    Pour tous les gogos qui se croient libres, attendez qu’on vous impose une troisième dose en septembre, une quatrième en décembre, une cinquième en mars, etc… C’est du fantasme ? Les laboratoires préconisent déjà deux doubles doses. Façon polie de vous dire qu’il vous faudra QUATRE DOSES. QUATRE !

    Pendant ce temps là, bien que les contaminations soient importantes, les hôpitaux sont vides, quasiment personne en réanimation, presque aucun décès. Ce n’est pas pas un passeport-sanitaire, c’est un passeport-social.

    • J’ai en effet pas compris l’histoire des médecins et hôpitaux avec pass… Comment on fait pour faire un test pcr si l’établissement qui permet de le faire nous demande… un test pcr valide ? ^^
      Concernant les doses supplémentaires, je lisais je ne sais plus où qu’il y aurait eu des commandes pour 4 doses par français… Tu m’étonnes qu’ils veulent rentabiliser la commande… 🙂

      • Ca fait des mois qu’hôpitaux et cliniques demandent un test PCR, même aux vaccinés, avant toute admission programmée. Que ce soit stupide, possible, mais ça n’a rien de nouveau !

  • Samedi je suis allé manifester à Toulon. Je réponds tout de suite aux grincheux qui trouvent cela inutile que cela est nécessaire. L’ ambiance était super, très détendue, familiale, des gens éduqués, quelques 68 tard mais la Résistance n’ a qu’ une étiquette et d’ ailleurs ils m’ ont accepté et moi aussi, aucun slogan faisant référence au nazisme ( ou alors je n’ ai pas tout vu), peu encadrée par la police, à l’ arrivée tout le monde est parti dans le calme….bref un bel exemple de vivre ensemble à la barbe de ces enfoirés.

  • Au passage, Mr Ferrand a eu gain de cause, le pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour aller à l’Assemblée.
    Il doit être content, parce qu’il était en colère ces derniers jours; j’imagine facilement ce qu’il devait se dire en voyant ces gens qui réclamaient de l’exemplarité à nos élus.
    « Être obligé de pointer, comme le roturier qui va bosser à l’usine ou comme le prolo qui va manger à la pizzeria du coin ? Allons, vous n’êtes pas sérieux ! ?
    Et pourquoi pas nous obliger à conduire nous-mêmes nos voitures de fonction pendant qu’on y est ??
    Et après, ça sera quoi, on ferme le coiffeur de l’Assemblée et il faudra qu’on aille se faire couper les cheveux chez un coiffeur de quartier (et qu’on le paie en plus!) ??? Et ensuite, on va fermer la cantine de l’assemblée et devoir se faire livrer des sushis ?
    Pendant qu’on y est, vous voulez aussi exiger qu’on paie une cotisation chômage de 35€ par mois comme les smicards, au lieu des 28€ qu’on paie actuellement ? Vous ne voulez quand même pas qu’on prenne le TGV à nos propres frais non plus ???
    Et puis soyons fous, nos cinq forfaits de portable, notre forfait d’accès internet, nos timbres, on va aussi les payer, c’est ça ?
    Non mais OH !!! On se calme les gueux, ça suffit la démagogie !
    On n’a pas élevé les homards ensemble, que diable. En janvier, on a voté une augmentation de 15% de notre enveloppe, vous ne croyez quand même pas qu’on va commencer à vouloir être solidaires des prolétaires ?
    Pfff, ras-le-bol de ces naïfs qui rêvent encore d’égalité et d’abolition des privilèges en 2021. Ça me retourne l’estomac, j’en rote mon foie gras. »

    • Oui, j’avoue, la France de 2021 me rend cynique, aigri, un peu dépressif et très fatigué… désolé. 🙁

      • Merci, c’est très gentil de votre part 🙂

      • @WebCharcutier : mais non, votre prose est toujours aussi appréciable.
        Et je vous rassure, vous n’êtes pas seul à être cynique, aigri, dépressif et fatigué. Ils nous pompent toute notre énergie.
        Tenez bon !
        Et si ça peut vous rassurer aussi, je vais bientôt être en congés sans solde, car mon hosto ne veut pas me virer, cela coûterait trop cher. Mais je m’accroche à un fol espoir : il y aura toujours une solution

      • @Webcharcutier : ni cynique, ni agressif, seulement réaliste. Et inspiré. Le sujet s’y prête je vous l’accorde car il s’agit de notre avenir clairement menacé à très court terme. Mais c’était prévu depuis longtemps, trop de monde sur cette planète, il faut lutter contre le réchauffement, supprimons donc ces pets humains. (dits aussi chair à canons, mais les canons sont obsolètes)
        Notre président, ce young leader, fait le job ! sans aucun étatd d’âme ! (et pour cause !)

    • En parlant de TGV, vous pensez que la SNCF leur demandera le passe comme aux gueux ?

      • S’il y a des journalistes de BFM présents pour les prendre en photo pendant le contrôle et montrer à quel point ils sont proches des français, oui à coup sûr. 🙂
        Mais en l’absence d’opportunité de com’, malheur au petit contrôleur qui aurait l’outrecuidance de traiter un député ou un sénateur comme un voyageur de même standing que les autres.

      • Avant quand on faisait la loi on se disait au-dessus, maintenant nos élus prévoient dans la loi leur exemption, pas c.. les mecs, fallait y penser.

    • Oui, merci pour votre prose que j’apprécie tout comme celle de h16.

    • L’Ancien Régime n’est pas mort. Il a juste changé de forme.
      A la noblesse et au clergé se sont substitués les énarques et les intellectuels bien-pensants.

  • Avant il y avait les paradis fiscaux , en voie de disparition paraît il, pas grave maintenant il y aura les paradis de liberté.. Ça fait tellement d’années que je n’ai pas passé de vacances en France que je ne bouleverserais pas mes habitudes.. Ça va pas finir bien cette histoire de fous furieux et les français qui en redemandent…

  • J’adore cet article, mille fois hélas 🙁

  • Bonne nouvelle, enfin une infirmière ou un médecin pourra me vacciner à domicile, ou un policier me mettre les menottes, un policier non vacciné mais masqué…. Comme si il y avait le feu au lac..

  • Il y a au moins un avantage à l’obligation vaccinale : Aucune dérogation sur les effets secondaires du vaccin ne sera valide devant un tribunal en cas de problème
    En tout cas, pas d’obligation, pas de vaccin pour moi avant décembre. Je préfère attendre un vaccin qui aurait au moins l’efficacité contre le Delta vu que j’ai déjà attrapé la version Alpha su Covid. Et si ça peut embêter le gouvernement que je boycotte les restos avec mes amis c’est tout bénéf
    Bon ce que je me dis c’est que d’ici là il y a des chances pour que les gens se rendent compte de combien tout ceci est vain

  • Mais sans vaccins disponibles, vraiment pas c.. ces mecs.

    • Il semblerait qu’il y ait pas mal de Moderna et de Janssen qui « n’ont pas trouvé leur marché »… Faut dire que les médias et les politiciens ont fait la pub de façon un peu asymétrique et que M. Dupont lui il connait « Pfizer pour les jeunes, Astra-Zeneca pour les vieux » et puis c’est tout !

  • J’aurais préféré ça dès le début.

    A la limite on me dit « la loi t’oblige à un truc un peu con » je me dis « tant pis ». Et en plus l’Etat est de facto responsable pour tout effet secondaire possible (et ne peut plus se défausser derrière le « mais c’est expérimental, donc on ne peut rien »).

    Mais là, la loi est utilisée comme outil de chantage contre une partie de la population, quand on pense que logiquement elle ne doit servir qu’à « protéger les droits de tous »…

    • @Franz
      Bonjour,
      « Mais là, la loi est utilisée comme outil de chantage contre une partie de la population, quand on pense que logiquement elle ne doit servir qu’à « protéger les droits de tous »… »
      « La loi est une arme. Une arme n’est rien par elle-même : elle ne vit que par la main qui s’en saisit. » – Victor Hugo à l’Assemblée Nationale.

  • Le plus rigolo dans tout ça, c’est que dans mon entourage, ceux qui refusent le pass sont le plus souvent ceux qui travaillent donc paient des impôts… Et donc ceux qui seront les exclus tout en devant financer les joyeusetés des autres

  • Bonjour, petite question sur ces projets : pensez vous que les gouvernements appliquent ça consciemment en cherchant à mieux contrôler la société ? Ou est ce que est simplement une réponse à cette société qui n’accepte plus la mort, meme à 84 ans, et qui n’accepte plus la moindre contrariété d’ailleurs ?

    • C’est juste la logique de 40 ans de socialisme.
      Hayek avait pourtant prévenu

    • Probablement un peu des deux. Le gouvernement ne pourrait pas imposer tout ça sans la bénédiction d’une bonne moitié de la société

    • Les gouvernements appliquent ça parce que les études d’opinion leur promettent la réélection s’ils le font. Les études d’opinion leur promettent la réélection parce que les râleurs et protestataires n’ont aucune proposition cohérente ou constructive, et que la grande majorité pense qu’un mauvais tiens vaut mieux que zéro tu l’auras.

    • Les gouvernements applique cela, car ils veulent décider de tout; puis soit s’en attribuer les lauriers (*si* ça marche), soit n’être responsable de rien (*quand* ça ne marche pas).

  • A force de s’en prendre à la liberté, ils vont la rendre désirable. C’est contre productif.

  • @GIZeus
    Bonjour,
    « David Musée (commentateur sur YT) :
    « quand on a donné tous les moyens (politique, économique, physique) on se réveille en slip face à une élite toute puissante qui n’a aucune raison d’entendre un peuple en slip. »
    100 000 ; 200 000 ; 1 000 000 de citoyens, en slip, qui manifestent, ça vaut ZERO.

  • Faire payer l’état, revient en fait à faire payer le citoyen pour des services qu’il n’a pas eu…
    Jusqu’à présent, l’état nous avait habitué à payer cher pour quelque chose de médiocre. Là on va payer cher, pour rien du tout en contrepartie ! Du grand délire !

  • TOUT nous ramène au seul sujet: l’Etat.
    Gamin, je me souviens que mon pays, la France, s’était construite par un Etat. Celui-ci était émancipateur et stratège.
    Aujourd’hui, il est captateur, nuisible et a pour premier et principal objectif de survivre, par tous moyens. Cet Etat qui profite de la réputation de l’ancien a échoué quant à l’Education, la sécurité des français, la préservation de l’Autonomie de la France, la justice… Il a annihilé la liberté de la presse et des media, la liberté d’opinion, engagé dans une spirale de ruine la collectivité par ses emprunts, ses déficits… Il a sabordé l’idée de culture, de société, a ouvert le territoire à des millions de non nationaux sans envie de faire corps avec la Nation…
    Et il prend plus et encore plus pour mal faire et servir ses serviteurs.
    Bien entendu ça fonctionne! Parfait.

    L’Histoire a montré qu’à un certain point il asphyxie ses ressources et se meurt. Alors certains de ses serviteurs et affidés, plus alertes, l’achèveront pour se sauver eux-mêmes et accessoirement…les français.

  • Charles voulu aller voir Kaamelott au cinéma. Il fut fort confus, lorsque le contrôleur de service, armé de son scanneur dernier cri, lui dit qu’il ne pouvait rentrer.

    En effet, la règle était claire : quarante-huit heures, et pas une minute de plus. Armé d’un passe de quarante-huit heures et cinquante deux minutes, le pauvre Charles se retrouva estampillé « périmé », tel un pot de yaourt, et prié d’aller répandre la peste ailleurs.

    Charles repartit, son ami et ses vingt euros avec. Ce sera Amazon qui les aura, au désespoir de Pathé qui, salles vides et désertées, se retrouve dans la choucroute (pour on se sait quelle raison; un vrai mystère, ma bonne dame).

  • Le nom a été anglicisé, soit. Pourtant, il suffirait d’y rajouter un petit e (muet), ça le rendrait bien plus joli, même si ce passeport est en soi détestable.

  • On ne l’a pas encore en Belgique (du moins sous cette forme), mais je me pose quelques questions.
    – le cafetier, le restaurateur, le coiffeur,… ont-ils le droit de tripoter dans mes données sanitaires ?
    -la police a-t-elle le droit ?
    -si on appelle un médecin peut-il donner les informations à la police?
    -peut-il (le médecin) pour vérifier me demander mes papiers pour voir si c’est bien le bon QRcode ?
    -si la police me demande mes papiers, je les donne, mais peut-elle contrôler mon QRcode(mes données sanitaires)?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yoann Nabat.

Cet été, le journaliste Taha Bouhafs révéla qu’un site d’extrême droite avait établi un fichier listant des personnalités désignées comme étant islamogauchistes. Dans le même temps, certaines critiques s’élevant contre le passe sanitaire pointaient du doigt le risque d’un fichage des déplacements.

Fichiers de police ou fichiers clandestins, le fichage des opinions politiques semble de plus en plus mis en lumière. Pourtant, est-il véritablement autorisé en France, et sous quelles conditions ?

Par principe,... Poursuivre la lecture

Par François Jolain.

Bien que les dernières recherches montrent la perte d’efficacité du vaccin sur le variant delta, la vaccination quasi obligatoire risque de se maintenir dans le plus pur style lyssenkisme où la science doit se conformer à l’idéologie gouvernementale. Ainsi le QRCode européen se généralise.

Il est temps de l’analyser plus en détails.

D'où vient le QR code ?

L’histoire a sa part d’ironie. L’invention du QRCode date de 1994. Il servait à Toyota pour traquer ses pièces dans son usine. Avec l’aide du smart... Poursuivre la lecture

Par Julien Plouchart.

En France, l’idéologie sanitaire a pris le dessus sur la conception libérale et du régime politique et du corps social : le primat de la santé sur la liberté a été mis en œuvre par le pouvoir avec constance depuis mars 2020.

Le fait de sauver des vies a été jugé supérieur au respect des libertés, d’où la propension à user et abuser des innovations de gestion politique de l’épidémie telles que confinements, couvre-feux, pass sanitaire au point de vider en grande partie de leur sens les libertés de circulatio... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles