Expliquer la liberté et l’oppression à un enfant

Expliquer la liberté aux enfants grâce à un livre très bien illustré pour leur enseigner le mal qui ronge les gouvernements.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Expliquer la liberté et l’oppression à un enfant

Cet article en est un d’opinion. Il ne représente que le point de vue de son auteur
Publié le 18 septembre 2021
- A +

Par Damien Theillier

extrait-tuttle

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, de gouvernement limité, de propriété, de spoliation légale. Il s’agit d’une initiation à la philosophie du droit pour les enfants inspirée de Frédéric Bastiat et qui comporte de très belles illustrations : Connor Boyack, Les Jumeaux Tuttle étudient la Loi.

51GEAxi8POL._SX330_BO1,204,203,200_J’ai rencontré personnellement l’auteur lors d’un voyage aux États-Unis il y a un an. Et quand j’ai découvert son livre, j’ai pensé qu’il fallait absolument qu’il soit disponible en français. La Loi, dont s’inspire ce livre, est un essai de l’économiste et député français du XIXe siècle : Frédéric Bastiat (1801-1850), qui soutient que dans une société libre, la loi doit protéger les droits individuels et tout particulièrement le droit de propriété, source de paix et de prospérité. Paradoxalement, Frédéric Bastiat est trop mal connu chez nous. En attendant la publication de ses œuvres complètes par les éditions de l’Institut Coppet, et leur vente à un prix très accessible, voici déjà un premier aperçu de sa philosophie pour un jeune public.

Dans ce petit conte illustré, deux personnages nommés Emily et Ethan apprennent de leur voisin Fred que le gouvernement peut agir comme un pirate et piller les gens par des lois qui instaurent toutes sortes de taxes et de droits de douane. On apprend souvent aux enfants que le gouvernement protège notre vie, notre liberté et nos biens, mais se pourrait-il que certaines lois autorisent effectivement des gens à nous nuire et à nous voler ?

« Les vraies lois protègent les personnes et leurs biens contre la spoliation », explique Fred. « Lorsque de vraies lois existent et sont respectées, les gens travaillent dur pour améliorer leur vie et ils travaillent en paix avec les autres. Tout le monde est plus heureux. » Fred continue : « quand il n’y a pas de spoliation légale, les gens peuvent compter sur la bonté et le dévouement des autres quand ils en ont besoin. ».

Les jumeaux Tuttle étudient la Loi sera d’un grand secours pour démarrer une conversation au sein de votre famille. Il vous incitera également à lire Frédéric Bastiat pour une meilleure compréhension des enjeux éthiques et politiques de la loi et du droit de propriété.


Sur le web

Un article publié initialement le 12 octobre 2015.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • C’est excellent !

    Bastiat ! Le penseur oublié ! Quel dommage !

  • taxer les riches reposent sur l’idée
    que toute richesse résulte d’une spoliation.. pillons la suisse..
    que toute richesse crée dans un pays appartient à l’état.. c’est l’état qui assure vos revenus. subvention de l’oisiveté..
    de l’égalité de résultat devant l’egalité d’opportunité… police totalitaire l’état contrôle tout le monde tout le temps.

    • autrement dit ça ne tient pas la route..

      la réalité c’est prenons l’argent des plus riches que nous car nous le pouvons et nous ne risquons rien, nous sommes plus forts.

  • Livre dont la publicité n’est pas prête d’être faite par notre éducation nationale socialiste : la richesse créée par quelques uns doit être distribuée aux fainéants !

  • Génial. C’est adapté à quel âge?

  • Il faut laisser les enfants hors des débats politiques. La propagande quelle qu’elle soit est condamnable lorsqu’elle vise des enfants.

  • Merci pour cette petite page de pub, c’est pas facile de trouver des bonnes idées de cadeaux pour les loulous.

  • « quand il n’y a pas de spoliation légale, les gens peuvent compter sur la bonté et le dévouement des autres quand ils en ont besoin. »
    Je sais que c est pour les enfants mais il faut quand meme pas etre trop naif. L altruisme n est pas la caracteristique premiere de l etre humain. IL y avait peu de spoliation legale au XVIII sciecle et ca n empechait pas que certains mourraient de faim au premier sens du mot

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Vilfredo Burgess.

"La sécurité est la première des libertés". On s’est formalisé de ce que Emmanuel Macron ait employé cette formule sous prétexte qu’elle s’est jadis trouvée dans la bouche de Jean-Marie Le Pen. Là n’est pas le problème. On peut passer un temps inutile à s’attacher à ne pas employer les mêmes « éléments de langage » de tel ou tel adversaire politique, mais ce ne sont que des mots.

Ce qu’il me paraît d’abord plus important de souligner est que la hiérarchie des libertés implicite dans l’expression est arbitr... Poursuivre la lecture

Par Emmanuel Malmendier[1. Titulaire d'une licence en droit U.Lg., d'un master en fiscalité U.Lg. – Hec,  comptable-fiscaliste agréé.].

Il est maintenant établi que certains pays nordiques prévoient de supprimer l’argent-monnaie, le cash autrement dit, au profit du seul virtuel ! Tous les paiements DEVRONT se faire par carte ou par application sur votre téléphone portable. Je vous engage à bien lire ce qui suit, à y réfléchir et si vous voyez clairement la menace que cela représente pour votre liberté, à le transmettre au maximum de mo... Poursuivre la lecture

Par Romain Bocher.

Depuis plusieurs décennies, recherches scientifiques et essais intellectuels convergent graduellement vers la description d’un monde qui s’auto-organise spontanément. Cela vaut évidemment pour les systèmes physiques ou biologiques, mais aussi pour les sociétés humaines.

Dans ce contexte, quelle peut être la place du libre arbitre et de l’initiative individuelle ? Et quid des crises qui font régulièrement voler en éclats le fragile ordre établi ?

Il peut nous arriver de penser qu’une collectivité n’est q... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles