Présidentielles 2022 : Zemmour rebat les cartes mais rétrécit le débat

Depuis que la candidature non-confirmée de Zemmour est testée dans les sondages, Le Pen perd du terrain tandis qu'il gagne des points.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Présidentielles 2022 : Zemmour rebat les cartes mais rétrécit le débat

Publié le 1 octobre 2021
- A +

Par Nathalie MP Meyer.

Pendant des mois d’affilée, les Français ont placé le Président sortant Emmanuel Macron (LREM) et son adversaire malheureuse de 2017 Marine Le Pen (RN) très nettement en tête de leurs intentions de vote au premier tour de la future élection présidentielle de 2022. Une perspective qui ne les ravissait guère puisque dans le même temps, ils étaient aussi 70 % à souhaiter un autre duel de second tour. Et puis Zemmour est arrivé…

Au début de ce mois, Macron et Le Pen étaient encore à 24 et 23 % respectivement quand leur premier challenger Xavier Bertrand (droite) plafonnait à 16 %. Mais voilà que depuis que la candidature non-confirmée du journaliste et polémiste Éric Zemmour est testée dans les sondages, Marine Le Pen ne cesse de perdre du terrain tandis que le nouveau venu ne cesse d’accumuler les points.

Zemmour dans les sondages

Dans la dernière livraison du baromètre présidentiel Harris Interactive pour le magazine Challenges publié le 28 septembre dernier, Éric Zemmour grimpe à 13 %, Jean-Luc Mélenchon également, Marine Le Pen tombe à 16 % et Xavier Bertrand résiste à 14 % :

Zemmour

Autrement dit, le niveau requis pour accéder au second tour vient de chuter dans des proportions telles que quatre candidats peuvent maintenant se dire qu’ils ont leurs chances d’affronter le sortant : Marine Le Pen, bien sûr, mais également Xavier Bertrand (à supposer qu’il soit bien le candidat de la droite), Éric Zemmour qui fait une percée spectaculaire sans être officiellement candidat, et Jean-Luc Mélenchon (LFI) dont la remontée consécutive à son débat avec le précédent n’est pas négligeable.

Outre que tout cela nous promet une bonne dose de suspense dans les semaines qui viennent, il sera intéressant de voir si l’échec de Sandrine Rousseau à la primaire des écologistes peut avoir un effet positif sur le score de Mélenchon en rabattant vers lui des électeurs verts radicaux déçus par la candidature plus « conventionnelle » de Yannick Jadot (conventionnelle pour des écologistes, naturellement). Voir Mélenchon accéder au second tour consécutivement à l’effet Zemmour sur Marine Le Pen est un dégât collatéral qu’on ne peut exclure.

Pour l’instant, la dynamique électorale se trouve effectivement chez lui et chez Zemmour qui ont débattu ensemble quand la droite et l’extrême droite, complètement déboussolées, ne savent plus si elles doivent surenchérir sur le thème de l’immigration ou si elles doivent au contraire faire barrage.

Mais ce qui surprend le plus, c’est de voir à quelle vitesse la candidature Le Pen s’est effondrée. Solidement accrochée à son socle de 24 à 27 % des voix depuis les élections européennes de 2014, on la croyait insubmersible. Qu’Emmanuel Macron fasse un pas de trop dans la démagogie progressiste, et l’on voyait ses soutiens s’exclamer sur twitter et ailleurs : c’est tout bon pour Marine !

Or voilà qu’elle vient de perdre une petite dizaine de points en quelques jours tandis que Zemmour en a gagné 13 en piochant largement dans son électorat (et à la marge chez Dupont-Aignan et chez Bertrand).

Comment cela est-il possible ?

Comme je l’écrivais en 2016 dans le contexte de la future élection présidentielle de 2017, le Front national (FN) de l’époque hébergeait une dualité profonde entre une ligne souverainiste et social-étatiste portée par Marine Le Pen sous l’influence de son lieutenant d’alors Florian Philippot et une ligne plus souverainiste-identitaire portée par Marion Maréchal Le Pen.

Oh certes, l’immigration et l’identité ont toujours été les thèmes de prédilection du FN devenu RN, et c’est bel et bien sur ces thèmes-là que Marine Le Pen a construit sa réputation. Mais parallèlement à cela, l’émergence d’un discours économique très étatiste sur les salaires, les retraites, le Code du travail, la monnaie – un discours au final très proche de celui de Jean-Luc Mélenchon – a eu tendance à faire de l’identité française un sujet parmi d’autres. Or l’on voit bien que le succès actuel de M. Zemmour tient notamment au fait qu’il ne parle que de ça et admet non sans une certaine complaisance qu’il n’a pas de compétences particulières en économie.

En 2017, aucun concurrent représentant la ligne essentiellement identitaire du parti ne s’est présenté, donc la dualité n’a pas atteint la surface du débat présidentiel. Le bloc FN est resté le bloc FN malgré les divergences idéologiques de fond.

Mais aujourd’hui, se profile Éric Zemmour, personnalité médiatique très connue, idéologiquement proche de Marion Maréchal Le Pen comme on a pu le constater lors de la convention des droites de 2019, très à l’aise avec les médias et entièrement centré sur la question de l’identité – et la dualité éclate au grand jour. La « nullité » de Marine Le Pen, son débat raté de 2017 que personne n’évoquait au FN à l’époque fait maintenant partie des arguments des pro-Zemmour. Les déçus de Marine et plus généralement de toutes les formations politiques de droite, ont l’impression d’avoir enfin trouvé leur homme providentiel, leur homme fort.

Car finalement, malgré la réalité de la dualité idéologique du Rassemblement national, les électeurs potentiels d’Éric Zemmour sont assez peu regardants sur le programme. Il leur suffit de savoir qu’il va sauver la France du péril civilisationnel dans lequel la précipite l’immigration. C’est ainsi que sur les réseaux sociaux, on voit se multiplier des déclarations du style : « Comme Lisnard n’y va pas, c’est décidé, je soutiens Zemmour » ! On nage en pleine confusion idéologique (encore qu’en 2016, ledit Lisnard s’est fait remarquer en tant que premier maire de France à prendre un arrêté anti-burkini bien médiatisé et parfaitement inutile).

Personne ne me fera croire qu’un candidat qui dit vouloir imposer ou interdire des prénoms, qui passe une bonne partie de son temps à vouloir réhabiliter Pétain tout en se disant gaulliste et qui vante le modèle démographique fermé du Japon (dont la population diminue depuis une dizaine d’années) soit porteur d’un projet politique sérieux. Libéral, encore moins. David Lisnard a certes ses petits tropismes politiciens et étatiques, mais du moins a-t-il, comme quelques autres, mis le doigt sur les vraies tumeurs de la France : son État obèse, sa bureaucratie délirante, ses prélèvements XXL, sa pusillanimité régalienne et la terrible médiocrité de ses services publics de l’Éducation et de la Santé.

Tout ceci me conduit à penser que dans les choix des électeurs de la droite au sens large, la composante économique libérale n’est pas importante. Elle ne figure là que de façon un peu opportuniste, comme le cache-sexe acceptable d’une demande pour une politique fondamentalement souverainiste et illibérale.

D’aucuns ont lu, et j’ai moi-même voulu lire dans la victoire de François Fillon (LR) à la primaire de droite de 2016 un tournant favorable aux idées libérales au-delà de l’économie. Mais peut-être fallait-il y voir surtout un rejet marqué du progressisme de gauche associé à une adhésion aux valeurs conservatrices du candidat sans prise en compte de tout ce que le libéralisme signifie, non seulement en économie, mais aussi pour les libertés individuelles – toujours jugées quantités négligeables dès lors qu’on se voit menacé par tel ou tel péril, le terrorisme, le Covid-19 ou la submersion civilisationnelle.

Je pense donc que si la candidature d’Éric Zemmour rebat largement les cartes pour le second tour, elle a aussi pour effet délétère de réduire le débat sur l’avenir de la France au seul sujet de l’immigration positionnée un peu trop facilement, un peu trop démagogiquement, comme l’unique cause de tous nos maux.

Commençons par retrouver de la compétitivité, de la croissance, de l’emploi et de la prospérité en réduisant le boulet étatique qui nous plombe. Soyons sérieux dans la lutte contre le terrorisme islamiste. Soyons sérieux pour assurer la sécurité des biens et des personnes, première demande des Français lors des élections municipales de 2020. Démonopolisons l’éducation et libérons la santé au lieu d’étendre toujours plus la main étouffante de l’État (sur les psychologues dernièrement).

Quant à l’immigration, oui, c’est un vrai sujet. Mais un sujet qui découle en grande partie des thèmes ci-dessus, avec une mention spéciale pour notre État-providence tellement débridé qu’il constitue non seulement une distorsion colossale de nos équilibres socio-économiques, mais également un appel d’air très net à l’immigration.

Déconstruisons peu à peu ce modèle social déresponsabilisant et repensons aussi la question de l’aide internationale qui dans sa forme actuelle de milliards de dollars déversés en Afrique et ailleurs a pour effet d’attiser la corruption, les guerres ethniques et donc à nouveau les migrations. Car de ces distorsions (et d’autres que j’ai évoquées plus complètement ici) naissent une série d’effets qu’on déplore (filières clandestines, chômage élevé dans les quartiers « sensibles », échec de l’intégration, communautarisme, délinquance).

Voilà, je crois, ce que serait une politique vraiment libérale, respectueuse de la libre circulation des personnes et prenant en compte l’ensemble très imbriqué des difficultés françaises.

Sur le web

Voir les commentaires (119)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (119)
  • Zemmour, c’est clairement l’idiot utile de Macron.

    Après un an et demi de crise sanitaire et de restrictions des libertés individuelles comme les Français n’ont jamais connues, l’opposition devrait attaquer l’Executif sur les pires tares de l’Etat français : l’excès de bureaucratie, les dysfonctionnement de nos institutions et de notre secteur public, le système de gouvernance de moins en moins démocratique, le non respect de l’Etat de droit à de trop nombreuses occasions, l’inefficacité de l’Education nationale, etc., etc.

    Mais non, avec des nazes comme Zemmour dans l’opposition, le débat va porter sur des choses futiles comme l’interdiction de prénoms musulmans ou anglosaxons… au secours !

    • On s’obsède avec cette histoire de prénoms interdits alors que

      – Zemmour ne n’a pas présenté ça comme un projet phare, il a évoqué l’idée comme une exemple du renoncement à la politique d’assimilation.

      – Ça se faisait encore dans les années 80 et personne ne hurlait.

      Personnellement, je préfère vivre dans une dictature sanitaire occidentale plutôt que dans une France « libre » mais islamisée.

      Et avec les projections démographiques pour l’Afrique, cett deuxième option est hélas de moins en moins un fantasme.

      • « je préfère vivre dans une dictature sanitaire occidentale plutôt que dans une France « libre » mais islamisée »

        Au moins, vous avez l’honnêteté d’afficher clairement votre haine des libertés individuelles et votre xénophobie. Vous êtes parfaitement en phase avec les « idées » du nouveau champion de l’extrême-droite française : populisme, étatisme et anti-libéralisme primaire.

        • Et si on avait juste envie de vivre dans un pays qui ne soit ni semblable à la Chine et à son crédit social, ni semblable à un pays ravagé par les islamistes ? Bref, dans un pays occidental traditionnel, par exemple la France des années 60-70, qui certes n’était pas idéale mais était vivable…

          • Vous êtes au courant que votre champion Zemmour cite régulièrement pour modèle intellectuel Marx et crache régulièrement sur tous les auteurs libéraux ?

            Pour éviter de voir la France se transformer en enfer chinois, je doute que miser sur un naze qui assume régulièrement son antilibéralisme et sa proximité idéologique avec le marxisme soit très judicieux.

            • Oui enfin bon Raphaël, je vous trouve bien bien naïf de croire que les commentateurs de CP sont tous des libéraux.
              Leur expliquer que Z tient un discours anti libéral ne sert à rien, ils le savent déjà, ils le sont eux-mêmes. Vous urinez dans un violon, ça sert à rien même si ça soulage et jamais aucune musique mélodieuse n’en sortira.
              En tout cas je suis fan de vos post depuis longtemps. ?

              • Je sais bien que ce ne sont pas des libéraux. Ça recommence comme en 2017 : des droitards qu’on ne voit jamais commenter sur Contrepoints vont venir nous faire chier pendant toute la campagne présidentielle. Les mêmes toquards qui étaient groupies de Marine Le Pen ont cette fois-ci changé de boutique mais sont toujours aussi bas du front, étatistes, xénophobes et antilibéraux.

                Les fans de cette extrême-droite a déjà plein d’espaces médiatiques pour vendre leur camelote liberticide (CNews, Valeurs actuelles, etc.), mais non, il faut qu’en plus ils viennent nous faire chier ici, dans l’un des rares espaces médiatiques des libéraux. Ça me saoule.

                • Décidément, vous savez manier l’insulte, vous. Et vous êtes expert en vision binaire des choses.
                  Est-ce libéral d’insulter les autres comme vous le faites, au fait ? L’insulte n’est-elle pas l’argument de ceux qui n’en ont pas ?

                  Sur le fond, moi ce qui m’agace beaucoup est cette prétention de certains, dont vous, à se croire dépositaires de la Vérité libérale, du libéralisme chimiquement pur, qui les fait regarder de haut et même insulter à la moindre occasion tous ceux qui pensent différemment d’eux, même quand objectivement – mais encore faut-il savoir lire et ne pas être trop sectaire – ces gens ont des vues libérales sur beaucoup de sujets : économiques, moindre place de l’État, libertés individuelles, etc.
                  En plus, quand on parle politique, on parle forcément politiciens, et le pragmatisme – car nous vivons tous dans le monde concret – consiste un minimum, au-delà de l’idéal voire de l’idéologie, à essayer de choisir le « moins pire » des candidats en lice ; ce qui peut signifier faire des concessions et voter pour un candidat dont on ne partage pas toutes les idées, au lieu de se complaire dans une posture d’éternel incompris quand ce n’est pas d’idéologue pédant.

                  J’espère que ce commentaire permettra d’ouvrir le débat, même si vous concernant, j’ai des doutes, vu votre facilité à insulter les gens.

            • Dites, où ai-je dit que Zemmour était mon « champion » ? Je vous mets au défi de me dire où, parce que je ne l’ai jamais dit, et pour cause : j’ai des réserves sur EZ.
              Je répondais juste d’une façon générale, sachant que manifestement vous confondez xénophobie et méfiance sur l’islam.
              Donc remballez vos préjugés SVP, merci.

              • « Dites, où ai-je dit que Zemmour était mon « champion » ? »

                Vous êtes venu prendre sa défense sur son thème de prédilection (la haine des musulmans) à la suite de l’un de mes commentaires où je parlais déjà de « champion de l’extrême-droite ».

                Faut assumer votre proximité avec des idées populistes et liberticides, mon vieux.

                • Déjà, à l’évidence vous confondez méfiance de l’islam, ce système religieux et politique liberticide, et haine des autres (xénophobie, haine des musulmans). Ensuite, vous êtes incapable de me renvoyer précisément au commentaire en question, donc j’ai lieu de croire que vous déformez mon propos.
                  Manifestement, vous êtes un adepte de la caricature et d’une vision binaire des choses : si je défends EZ sur un point – à voir précisément lequel – il serait donc « mon champion ».
                  En fait vous avez tout de l’extrémiste, « mon vieux ».

            • J’ai une réponse en attente de modération. Revenez la lire SVP.

        • « haine », « xénophobie », « extrême-droite »

          Mon vieux, essayez de parler sans recourir aux éternels éléments de langage de SOS racisme et je daignerai peut-être me pencher sur votre crachoir.

          • Ah bon y’a des mots qu’il ne faut pas utiliser, des idées qu’il ne faut pas avoir ?
            Haine, xénophobies, extrême droite sont des concepts inventés par sos racisme ?
            On n’a donc pas le droit de ne pas être raciste ou xénophobe sans être un sale gauchiste. Mais la réciproque alors ?
            Grillé. lol.

            ( et ne vous penchez pas trop en effet, vous risqueriez de mieux voir )

      • le concept de dictature sanitaire est du foutage de gueule..

        c’est un recul majeur des libertés individuelles et des limites sans cesse déplacées qui laisse à penser que ..justement aucune liberté n’ets à l’abri

        par ailleurs le terme france islamisée …qui suggère un projet ..

        est different de France islamique ..ou musulmane… qui si c’est le résultat du choix des individus…

      • Ok.

        Zemmour est votre chouchou. J’en n’ai pas et me trouve bien triste par rapport à vous.

        Il propose quoi pour nos cancres de l’éducation nationale ?

      • « je préfère vivre dans une dictature sanitaire occidentale plutôt que dans une France « libre » mais islamisé »

        Pas moi ?

    • mais se contenter de dire que zemmour est naze ne sert à rien…

      justement la limite entre acceptable et inacceptable est lié étroitement à l’existence de valeurs..

      tous les gens qui mettent en question la liberté d’expression et qui criminalisent certaines idées..ils sont quoi??? supra naze?

      il faut évidemment parler avec zemmour qui est une personne civilisée..et surtout ..parfois mon désaccord avec lui tient à l’emploi d’un mot… mais qui fait tout ..

      • « les gens qui mettent en question la liberté d’expression »

        Comme le supra-naze Zemmour qui cherche à faire interdire certains morceaux de rap ?

        • oui avec zemmour..vous lui envoyer cela dans sa figure monsieur zemmour vous déplorez qu’on veuille vous faire taire…et donc…

          par ailleurs dans beaucoup de chansons rapistes, les propos tenus tomberait tenu dans une conversation publique sous le coup de la loi…

          zemmour est le résultat paradoxal de la bien penance ..mais il va trop loin…

    • @ Raphaël

      L’idiot utile de la gauche, c’est le FN/RN, depuis la victoire de Mitterrand jusqu’à celle de Macron.

      Les Français n’ont aucune envie de réduire le socialisme en France, ils y tiennent à leurs privilèges. Par contre, l’islam est un ennemi réel, de plus en plus présent et puissant. Si on laisse l’islam continuer à s’installer, l’avenir de la France, c’est d’abord le Liban, puis la Turquie, qui pour rappel avait été un pays chrétien et prospère pendant des siècles.

  • Tout à fait d’accord : nous n’avons aucun candidat libéral. Zemmour est utile car il pose les bonnes questions sur l’immigration et il va faire éclater les partis de droite et notamment les clowns LR actuels. Peut-être alors de nouvelles forces libérales pourront émerger. Mais on regarde et on ne voit rien venir.

    • L’emmergence de nouvelles forces libérales…. ce serait logique après le passage aux enfers qui se profile…
      Mais, entre la logique et la réalité il y a un abime… En attendant, le vote blanc serait un moyen de se manifester.

    • La montée de Zemmour n’est effectivement pas un hasard. En empietant sur les plates-bandes (ou plutôt en exploitant les faiblesses du discours) de MLP qui avait des chances sérieuses cette année de finir 1ere au 2nd tour, la montée de Zemmour a pour effet de la faire dégringoler.

      Sachant que Zemmour est soutenu par des investisseurs de la « startup nation », les gens à la manœuvre sont tout désignés et l’issue du scrutin pratiquement déjà actée

      • Pas logique, l’idéal pour Macron c’est un duel au second tour avec Marine, si EZ ne la laisse pas y accéder il aura un second tour LREM-LR probablement et c’est moins gagné d’avance.

  • Merci pour cette article certes conventionnel mais qui brille par la clarté du propos.
    Cela fait du bien de voir que la pensée libérales ne se résument pas à une critique puérile et peu argumentée des actions du gouvernement contre le Covid.
    Etre libéral c’est porter un projet de société, un vision globale et votre article y contribue.

  • Cet article de Nathalie MP est surprenant à plus d’un titre.
    Par exemple à un moment ou la télésurveillance de nos cités est en voie de généralisation, Nathalie estime que la défense du déguisement BURKINI est inutile…
    Oh, vous me direz, dans la France actuelle et de ce qu’elle est en train de devenir, déambuler en BURKINI va assez vite devenir tendance!…

    • je ne sais pas…mais si des femmes françaises portent ça sans contrainte je ne me sens pas le droit de leur obliger à l’enlever..

      ce ci dit, comme le contrôle d’indentité est vu comme normal en france, bien entendu la police doit pouvoir identifier la personne.. pas moi…
      mais on vient de porter des masques pendant des mois!!! la loi contre les femmes voilée vise spécifiquement les musulmans, pas les gens qui dissimulent leurs visages.

      le lois hypocrites merci bien..

      c’est une chose de dire que la France a une tradition chrétienne , une histoire et une culture .. mais revenir sur la liberté religieuse… surtout sur unpoint anecdotique comme l’ahbillement est dangereux..

      si l’islam est interdit il doit l’etre en raison d’une incompatibilité profonde avec les valeurs de la constitution.. et il est plus probable alors que toutes les religions prises sous l’angle de leur mise en pratique supposée intègre ou radicale puissent e l’être.

      le problème avec l’islam chez certains est un flou dans la citoyenneté et la nationalité… surtout à l’ehure de conflits où la religion joue une rôle majeur…palestine irak etc.. où pour faire simple un français combat contre la france sans être vu comme un traitre.. par ce genre de musulman français.. ce qui acte un pays en guerre civile larvée.

      la burka ou le voile c’est symbolique.. comme la croix mais ça ne vous dit rien de très précis sur comment la personne vit sa foi. no son attachement à la france !!m si si..et il en suffit d’un!!

      si on commençait par se poser certaines question sur la légèreté avec la quelle on se donne le droit d’aller imposer la démocratie à l’occidentale dans certains pays? en nourrissant le narratif sur les « croisés »..

      Si on admet que certains pays sont des plaisanteries au sens onusien ..et que leur souveraineté n’a aucun sens.. et qu’ils sont des sortes de protectorats de fait.. qu’on en finisse avec l’onu..

      • Comme le dit Zemmour, une femme qui porte la burka devient une mosquée ambulante, alors que je porte mon crucifix sous ma chemise, la religion doit rester une affaire intime.
        Ou alors poursuivons votre « ne me sens pas le droit de leur obliger » et autorisons la création de régimes sociaux (retraite, santé, chômage, ..) confessionnels. Mon petit doigt me dit que la parasitocratie est coincée entre sa cathophobie ordinaire et le besoin de vivre du crochet du système social.

        • mais justement qu’est ce qui vous autorise à leur interdire le voile????
          un procès d’intention.

          • la belle affaire d’etre un moquée ambulante ,on a dit ça on a rien dit..

            • Voila, on commence par laisser agir ceux qui ne veulent SURTOUT PAS assimiler nos codes culturels, puis on se les laissera imposer par eux.
              Les histoires du multiculturalismes sont écrites dans les livres d’histoire, au Liban, en Serbie, et c’est pas beau à voir.
              Pourquoi se défoncer au travail, payer des impôts pour une solidarité envers des gens qui nous détestent ? Une « sécu » communautaire signerait la fin de la Patrie.

              • vous ne répondez pas…

                le multiculturalisme est désormais acté… c’est avant éventuellement ..vous faites quoi? le sabre ou le goupillon? vous légiférez sur les prénoms?

                écoutez si vous estimez que le sujet est politique expliquez moi donc quels critère culturels sont necessaires et suffisant pour être citoyen français..

                je vois …donc porter un voile sur les cheveux est interdit..pourquoi pas..
                ce qui interdit aussi les sœurs..les nonnes.. non dérogation je présume…
                comme dirai H16 le mocassion à glands c’et sun peu une eglise

                vous aimez le dérisoire …ça c’est typiquement du populisme et de l’hypocrisie …..un loi taillée contre les musulmans..supposés radicaux..

                une attaque voilée envers tout musulman niant de fait qu’un musulman peut être français..

                pourquoi pas alors dites le …je veux interdire l’islam et tous les elements cultures qui s’y rattachent..

                et les restaurant asiatiques, le jour de l’an chinois?
                est ce conforme à la culture française???

                la voie du controle de la culture et la religion par l’état est périlleuse..

                le plus rigolo est que le vrai sujet est d’abord la nature de l’immigration.. sinon les conditions de naturalisation…

                sur lesquels on aurait sans doute des points d’accord..

                • Je vous plains, et je vous réponds (“qu’est ce qui vous autorise à leur interdire le voile ?).

                  Il y a un contrat implicite dans un groupe humain : chacun doit faire son possible pour créer les conditions de la solidarité entre individus, pour enrichir le groupe de ses talents (la fameuse parabole), donner l’impression que l’on fait partie d’une même grande famille.

                  Les gens (je ne pointe personne en particulier) qui font EXPRES d’afficher des codes culturels importés du moyen-orient sont des ennemis de la société et du vivre-ensemble.

                  J’invite tout le monde à lire le livre d’Alain Laurent “La société ouverte et ses nouveaux ennemis”.

      • Et comment savez vous que ce n’est pas imposé? Toute musulmane subit des remarques si elle circule tête nue m’a avoué une amie de cette confession. Aucune n’ira se plaindre par peur des représailles islamistes. Je ne sais si vous savez mais plusieurs ont été tuées pour rébellion aux coutumes musulmanes!

      • Un soldat en uniforme de l’armée du salut n’est pas un ennemi de la nation en place, car son combat est exclusivement spirituel, il devrait donc avoir le droit de continuer de s’afficher ainsi.

        Mais une femme en burka, ou une personne avec un tee-shirt du Che, ou une personne qui aurait des symboles nazis, affichent un message très différent: la première revendique qu’elle aimerait imposer la charia au pays, le second revendique qu’il aimerait imposer une révolution au pays, le troisième qu’il aimerait imposer un nouveau Reich.

        Les gens l’ont bien compris pour le nazisme, mais à cause de la propagande gauchiste, ils n’ont pas compris qu’ils devaient exiger le même traitement envers le socialisme révolutionnaire et envers l’islamisme. On autorise de croire en ces mouvements, mais on interdit toute organisation, tout rassemblement et tout signe extérieur de ces mouvements, car ceux-ci reviennent à laisser un ennemi organiser sa conquête depuis l’intérieur du pays…

    • Faire d’un cas particulier une généralité est un exercice dont on doit systématiquement se méfier.

      La réalité est que le « problème » musulman est sur-représenté en France. Et n’existe que chez d’ailleurs !

      La Burqa c’est quelques milliers de femme en France. Ni plus ni moins.

      Nathalie n’a pas besoin de polémiquer sur ces sujets comme vous le faites bêtement : Son objectif est moins étroit que votre cerveau.

      On ne peut pas quand on est un vrai libéral accepter d’ostraciser une partie de la population au nom de droit positif plutôt que naturel.

      • Purée mais sortez de votre trou et allez un peu en ville, ou plutôt en banlieue, les « quelques milliers » de femmes en burqa sont dépassées depuis longtemps…

      • Bien sur que si le problème de l’intégration des musulmans se pose ailleurs.

        C’est ce qui a fait monter le « populisme » dans tous les pays européens: Belgique en Flandre, en Italie avec Salvini, en Suède avec le record de nombre de viols, au Danemark, en Pologne, en Hongrie avec Orban, en Slovaquie,…

        Même la cause principale du brexit au UK c’est le contrôle de l’immigration. Les anglais ne voulaient pas se voir imposer des quotas de réfugiés…principalement musulmans.

        Rappelons qu’il y a eu des attentats il n’y a pas si longtemps à Bruxelles, Madrid, Londres, Paris. Ça laisse des traces.

        • Et vous noterez quand même que suite à ces nombreux attentats, il n’y a eu aucun pogrom, aucun saccage de mosquée, tout au plus quelques graffitis.
          Pour un pays peuplé d’affreux racistes colonialistes génocidaires, c’est un peu mou (c’est du second degré – je le précise au cas où…).

  • Liberté du Peuple
    1 octobre 2021 at 7 h 23 min

    Je crois très sincèrement que l’alternative n’est pas « commencons par retrouver de la croissance, de l’emploi, de la compétitivité, etc ». On a bien vu que ca ne marche pas en France. Personne n’ira réduire le poids de l’état et la bureaucratie. Il faut un projet de civilisation. C’est ce que Séguin incarnait en son temps. C’est ce que Merkel incarne aujourd’hui pour les Allemands.

  • Cette élection est de moins en moins intéressante, macron à le pouvoir, macron à les médias, macron à les milliards… La seule chance que peuvent avoir les postulents est l’union et unir une marine lepen avec Xavier Bertrand ou un melenchon voir le vert et le ps… Non, les années qui viennent seront terribles, cela serait du suicide.. Zemmour, je l’oubliais, c’est un peu tôt pour lui trouver une place.
    Les sujet de l’immigration, on nous fait le coup depuis des années, depuis, ils font partie du paysage.

  • L’approbation pour Zemmour, c’est avant tout le soutien à celui qui donne un grand coup de pied dans la fourmilière, car nos politiques, toutes tendances confondues, n’ont toujours pas compris qu’on en avait ras le bol d’être constamment emmerdés. On a l’impression qu’ils cherchent en permanence à justifier leur utilité par de nouvelles lois et décrets. Résultat: plus de 320 000 textes à appliquer; et après ça, on nous serine: nul n’est sensé ignorer la Loi; on a tous une chance, sans rien y comprendre, de se retrouver devant un tribunal et d’en prendre plein la poire.
    Edouard Philippe, avec son 80 km/h, avait bien rempli la coupe, et la petite goute d’une taxe carbone a fait déborder le vase; résultat: 250 000 personnes dans la rue. Zemmour, c’est la même conséquence, le symptome que le vase déborde à nouveau, et peu importe ce qui en sortira; au moins on se sera un peu défoulés

    • Se défouler sans souci du lendemain, ça ne mène pas loin. Idem pour les coups de pied dans les fourmilières.
      Les régulateurs et les taxeurs passent, mais les 80 km/h ou les multiples taxes sur l’énergie restent, et personne ne se soucie plus de revenir à des modes de fonctionnement sensés et un peu moins éloignés de l’optimum. Défoulés et soulagés, incapables d’imaginer ce que ça serait de gagner du temps en circulant à une vitesse adaptée à la route ou si l’énergie moins taxée augmentait la compétitivité en France, serait-ce le nouveau bonheur soviétique ?

  • Je me demande si vous avez passé du temps à réellement écouter les interventions de Zemmour ou si vous vous êtes contentée de lire les articles de presse qui les rapportaient.

    • Et ça peut changer beaucoup de choses !
      Hier encore, des « analystes » colportaient cet odieux mensonge comme quoi Eric Zemmour voudrait renvoyer les femmes à leurs fourneaux.

      • Le problème, c’est que Zemmour lui-même entretient l’ambiguïté sur le sujet des femmes comme sur celui des musulmans. Il soulève certes de vrais problèmes, avec un vrai courage, mais il est souvent extrême et caricatural, ce qui ne peut qu’effrayer les gens. Alors que quand on prend la peine de le pousser un peu, effectivement, il se révèle bien plus nuancé et rassurant. Mais c’est à lui de faire l’effort de ne plus se comporter en polémiste, mais en candidat à la présidentielle. Et sur les libertés, pareil : il n’est pas toujours rassurant. Son admiration pour les Colbert et autres Napoléon, centralisateurs, autoritaires, voire pour le clinquant peu scrupuleux d’un Mazarin, son jacobinisme et sa fascination pour la « grandeur » de la France ne peut pas rassurer les gens attachés aux libertés individuelles.
        Certes il est moins illibéral que Mélenchon, et peut-être même que Macron, mais quand même, on part d’assez loin.
        Après, le vote à la présidentielle reste un vote par défaut, bien souvent, car le candidat parfait n’existe pas.

    • On attendra le programme de Zemmour pour y voir plus clair s’il se présente.

    • Moi j ai lu ses livres. C’est moche et illibéral.

      • Bon d’accord, le gars est brillant, cultivé, intelligent mais Maurras l’était également.

        • Et alors? Maurras a tué quelqu’un où ce sont les communistes?

          • Et alors ça reste un antilibéral. Tout comme Zemmour.

          • J’aurais pu comparer à Mitterrand, mais le potentiel de troll était moins puissant. ?

            Notez bien que je compare la culture, l’intelligence et l illiberalisme de Z et de Maurras ( ou Mitterand ), et en aucun cas un nombre de morts. Sophiste Virgile.

      • Farpaitement !

        On reconnaît assez facilement ses références intellectuelles mais le biaisement qu’il en propose démontre son imposture.

        Et je suis toujours surpris que les lecteurs de contrepoints, que je considère amis et intelligents, puissent autant se laisser berner.

    • Modération : insultes

      • +7 pour la modération 🙂

        • Je suis dégoûté, je n’ai pas vu l’insulte !
          ( et d’un gars quinprend Hank Rearden comme pseudo, nom mais lol )

          C’est cool, je compare l intelligence et la culture de Z à celle de Maurras et je me fais insulter, à croire que l’un des deux est stupide et ignare. ?

    • J’ai eu exactement la même impression tant les erreurs pour ne pas dire plus sur Zemmour sont nombreux dans ce papier

  • eclair de lucide de l auteur: oui la france n est pas liberale et a droite ce qui prime c est le conservatisme (par ailleurs Fillon etait pas franchement liberal, rappelez vous qu il a ete 5 ans premier ministre pour avoir une idee de ce qu il aurait fait)

    Les prestations sociales ne sont pas la raison pour les migration d africains. Deja ils n y ont pas droit comme clandestin, ensuite quand vous vivez dans un pays ou vous gagnez au mieux 100 € par mois, la France apparait comme un eldorado (en partie fantasmé car le cout de la vie en france n est pas celui de l algerie)

    Pour finir je signale a l auteur que si on veut vraiment reduire les charges et le boulet sur notre economie, il va falloir taper sur les 2 postes de depenses les plus important : le paiement des pensions de retraite (30 % des depenses) et les soins medicaux (20 %).
    Supprimer des postes de fonctionnaires n a que peu d impact (en supposant qu on y arrive car Sarkozy/Fillon avaient echoué)

    Inutile de dire que mettre a la diete les boomers c est un suicide electoral car les retraités c est 13 millions d electeurs

    • Je confirme que personne n’arrivera à supprimer les fonctionnaires, mais pour autant cela aurait un impact à deux niveaux:
      – Emprunter (un peu) moins tous les mois pour payer les salaires
      – Verser moins de retraites de fonctionnaires plus tard, retraites qui je le rappelle ne sont jamais provisionnées!

      • Il ne s’agit pas d’en supprimer mais de stopper les embauches car leur nombre augmente sans cesse!

        • le probleme c est que c est plus facile a dire qu a faire.
          Vous avez des domaine ou vous avez des besoins (par ex la securite informatique). donc si vous allez devoir recruter
          Dnas un domaine ou vous arretez le recrutement, vous avez le choix entre laisser pourrir la situation (meme missions, moins d agents -> delai qui augmentent ou travail baclé) ou decider de sabrer certaines missions (mais ca va forcement raler quelque part. par ex si vous supprimez meteo france les gens vont raler qu il leur faudra payer pour avoir les previsions meteo et aux premieres inondations vous serez le mechant qui a ete responsable)

          • La sécurité informatique se développe très bien sans fonctionnaires, avec des boites privées. Il suffit d’agréer un certain nombre de prestataires, et de les laisser en compétition entre eux pour répondre aux appels d’offres.
            Même pour la météo, la qualité des prévisions « nationales » s’est notablement dégradée ces dernières années, et il y a un marché pour le retour à des prévisionnistes privés fortement intéressés à la qualité des résultats. Ca n’empêche pas la collectivité de subventionner les données et modèles nécessaires en échange de garanties de service pour les besoins publics. Et aux prochaines inondations, les infos seront un peu moins vagues que « vigilance rouge pour les 6 heures en cours dans 35 départements (sous-entendu si vous n’avez pas évacué de vous-même, il est peut-être trop tard mais ça n’est surtout pas de notre faute) »…

    • Je vous rappelle qu’en France c’est le président qui décide de la politique, le premier ministre exécute. Les désaccords avec Sarkozy étaient connus, il avait d’ailleurs clairement affirmé que la France était ruinée!

      • @virgile
        Donc fillon etait contre la politique de Sarkozy mais il n osait ni le dire ni demissionner … Et meme apres la defaite de Sarkozy, il n a rien dit
        Je suppose que Sarkozy devait le menacer de tuer toute sa famille pour lui faire aussi peur 😉

  • Effectivement …prétendre qu’Eric Zemmour ne traite que d’immigration et d’islamisation et fait l’impasse sur les questions économiques est tout simplement de l’intox et la manifestation de la peur terrible de ceux qui font partie de ce système prédateur qui nous intoxique, depuis au moins 40 ans …

    • Sans parler des positions tout à fait intéressantes de Zemmour en matière de politique internationale.

  • “il rétrécit le débat” …
    Rien que le scandale de 2M de fausses cartes vitales nous coute 40 milliards TOUS LES ANS.
    Mais Nathalie préfère qu’on pressure les nôtres : les retraités par exemple ?

    • Ce n’est ni la faute de Nathalie ni celui de Zemmour.

      On se calme hein.

      2 millions de fausse carte vitale ?

      Vous êtes sûr ?
      Vous prenez notre état pour un bambin ?

      • l faut distinguer les véritables faux utilisés avec des numéros usurpés ((voir carrément avec de faux numéros) dont le nombre réel est difficile à évaluer et les « vraies »cartes vitales… en trop! Il y aurait 2.6 millions de Cartes Vitales « en trop »! 🙂 Ce sont de vraies Cartes Vitales.
        Le « en trop » couvrant des cartes non retirées de la circulation pour cause de décès de leur titulaire, les cartes dormantes, en double…etc
        Et toutes celles bien que vraies sont utilisées de manières… inadéquates. Par un utilisateur illégitime par ex! « en trop » est donc un terme flou bien pratique mais couvrant bcp de choses…

        Vu le nombre de CV « en trop », cela laisse pas mal d’inquiétude sur l’effectif des fausses cartes.

        https://www.lepoint.fr/economie/fraude-sociale-2-6-millions-de-cartes-vitales-en-trop-12-02-2020-2362480_28.php

    • @breizh06
      c est pas forcement des fausses cartes vitales. par ex j ai habite en france, donc j aeut une carte vitale. J habite a l etranger donc je ne suis plus compte dans la population mais ma carte est toujours enregistree dans les bases de donnees de la secu meme si je m en suis plus servi depuis 10 ans

      Il faut redescendre sur terre, meme si on admet votre chiffre de 40 milliards, ca fait a peut pres 4 % des depenses de l etat+secu. Les pensions de retraite c est 7 fois plus.
      C est donc ou qu il faut tailler ? dans les hypothetiques fraudes ou sur les pensions sans rapport avec l etat de l economie francaise (sans compter que nos retraités sont ceux qui nous ont mit dans cette situation en votant Mitterrand et Chirac)

  • « en réduisant le boulet étatique qui nous plombe. »
    Tout le monde sur ce site est à peu près d’accord sur les causes des pbs de la France.

    Sauf que cet avis est très peu partagé par l’immense majorité des français. Baser un programme électoral sur vos propositions est un repoussoir électoral. Le programme de Fillon qui ne comportait que qq rares éléments de vos propositions, n’a pas été suffisant et a au contraire déclenché les représailles que l’on sait.

    Il faut d’abord être élu pour changer quoique ce soit.
    Zemmour a au moins le mérite de parler de sujets qui préoccupent bcp de français, sujets quasiment jamais abordés par les autres politiciens. Son discours sur l’énergie a été clair et à contre-courant de tous les poncifs verdâtres de la bienpensance politique habituelle.
    Son étatisme économique à défaut d’être libéral lui permet de ne pas prêter le flanc aux critiques de turbo-libéralisme extrêmement destructrices d’un point de vue électoral. Et même s’il n’est pas un économiste, les qq chiffres qu’il a cité lors de son débat avec Mélenchon montrent au moins qu’il est bien conseillé. Chiffres et indices qui n’ont d’ailleurs suscités qu’incompréhension dans les yeux de Mélenchon et des journalistes qui animaient le débat. C’est dire la médiocrité voire l’absence de connaissances économiques de gens qui devraient pourtant en connaitre qq éléments…

    Si Zemmour est élu et qu’il continue à faire dans l’étatisme économique, l’Etat stratège et l’interventionnisme, ce ne sera pas pire que les pratiques actuelles. Au moins, on peut espérer qu’il agira dans les autres domaines, en particulier sur l’abandon de certaines politiques migratoires, sociales et surtout écologiques, choses impensables si un autre est élu.
    Et si une fois élu, il applique certains conseils qu’on lui donne (par C.Gave par ex), ce sera très positif.
    Mais il faut avant tout être élu…

  • « passe une bonne partie de son temps à vouloir réhabiliter Pétain »
    Ecrire cela est une honte, un pure mensonge de propagande.
    J’invite les lecteurs à écouter son interview sur « VA plus » où il en parle.

    • Il subit le même sort de la part des media, tous de gauche y compris le Figaro maintenant, que Trump! Les pires calomnies sont débitées sans honte par des gauchistes. Bien que juif cela n’a pas empêché qu’une caricature le présente en nazi. Tout comme Trump accusé de nazisme! La gauche n’hésite devant aucune vilenies pour discréditer les gens de droite!

      • Oui, mais c’était déjà le cas sous Reagan et malgré que la droite a été au pouvoir, elle n’a jamais cherché à casser les monopoles idéologiques de la gauche.

        Pas besoin d’un candidat libéral, il suffirait d’un président qui privatise complètement l’éducation, la culture et la presse, et le libéralisme pourrait largement redécoller en France d’ici quelques années.

    • Modération : insultes

  • 1. « Or l’on voit bien que le succès actuel de M. Zemmour tient notamment au fait qu’il ne parle que de ça et admet non sans une certaine complaisance qu’il n’a pas de compétences particulières en économie »
    Il surjoue la modestie, alors ! Car il est dans ce domaine d’un bien meilleur niveau que le politicien moyen…

    2. « D’aucuns ont lu, et j’ai moi-même voulu lire dans la victoire de François Fillon (LR) à la primaire de droite de 2016 un tournant favorable aux idées libérales au-delà de l’économie. »
    C’est une blague ? Même économiquement, c’était un libéral en peau de lapin. Et pas courageux pour 2 sous (ou même pour 2 costumes). Au premier virage, il a effacé de son site sa réforme de la santé. Quant au reste, plus conservateur que lui, tu meurs !

    • Le programme électoral de François Fillon en 2017 était le meilleur depuis au moins 35/40 ans.

      Aucun libéral ne peut le récuser.

      Il fut et reste le seul à avoir dit clairement que la France était en faillite.

      Éclair de lucidité ou pas.

      • Comme l a ecrit Jeremy, Fillion c est degonflé avant ses problemes d emploi fictif en retirant ses projets d economies de la secu (et pour cause, le gros de ses electeurs etaient gros consommateurs de soins)
        Comment penser qu une fois elu il aurait tenu la barre alors qu il etait deja pret a lacher avant
        Il aurait fait comme Sarkozy : beaucoup promettre/rien faire

      • 1. Ben si, moi je récuse ! Rien à voir par exemple avec Madelin, Alternative libérale, etc. Ça c’était du libéral.

        2. La France en faillite ? Belle ânerie. Outre que les actifs des Français sont plus de 5 fois supérieurs à la dette publique (*), la note financière de la France était à la date où Fillon s’est exprimé : AAA !!

        (*) une entreprise dont le passif circulant (les dettes) vaut moins du cinquième des actifs n’est pas en faillite. C’est une escroquerie intellectuelle que de le prétendre ! On découvrira plus tard que Fillon n’était pas qu’intellectuellement un escroc, mais c’est une autre histoire…

        • Pour la question de la faillite de la France, vous supposez que tous les actifs des français font bien évidemment parti des avoirs de l’état français. Mais alors pourquoi lorsque l’état français contracte un emprunt, il n’apparait pas sur mon compte? Remarquez que ce serait bien plus logique dans ce cas, quand l’état emprunte, une part de l’emprunt apparait directement sur chaque ménage (à leur charge de rembourser).
          Si l’on voit l’état comme une entreprise (une sorte de mafia qui extorque de l’argent à ses clients), alors ses revenus potentiels sont tout au plus ce qu’il peut extorquer. C’est moins que la totalité! (revenus de l’ordre de 350 milliards, soit une dette de 8 ans de revenus). Et rappelons que personne ne veut lui prêter au taux officiel, seule la BCE le fait.

          • « vous supposez que tous les actifs des français font bien évidemment parti des avoirs de l’état français »
            Ben non. La comptabilité de l’entreprise et vous, ça fait deux, non ?

            • Désolé mais quand une entreprise est en faillite et ne peut rembourser ses dettes, on ne prend pas les avoirs des employés pour rembourser ces dettes même si les employés en sont en partie responsable de par leur comportement (travail inefficace, salaire trop élevé, mauvais choix…etc).

    • Stéphane Soumier (son compte Twitter 30 Sept 11:48) :
      « j’entends souvent à propos de Zemmour « sorti de l’immigration, il n’a rien à dire », ben je suis en train de regarder l’échange avec Lenglet, il est bien moins caricatural que bien des responsables politiques installés. .. sur la très bonne question de Lenglet sur la Dacia électrique fabriquée en Chine, « faut-il en rapatrier la production ? », « seulement », répond Zemmour, « après avoir permis à Renault d’être compétitif en France ».
      Je ne suis pas sûr que Le Maire réponde ça … etc « 

  • En tout cas c’est la cause de beaucoup des maux que subissent les gens!

  • Heureusement qu’il y a madame Hidalgo pour présenter un super programme. Je ne parle pas de l’alléchant programme des Verts dont on regrette la défaite de madame Rousseau. Quant au programme du Grand benêt mou (X. Bertrand pour ceux qui n’avaient pas reconnu son pseudo), c’est le top.
    Bref si Zemmour n’a pas de programme, heureusement que les autres candidats nous passionnent par le leur.
    Et tous nos candidats vont nous proposer compétitivité, croissance, prospérité mais pas d’emploi (parce que les francais n’aiment pas travailler depuis l’arrivée de Mitterrand : rien ne vaut une bonne petite augmentation de l’assistanat sociale) .
    Pour l’éducation, en doublant le salaire des prof s, nos enfants vont immédiatement savoir lire en terminale ; pas besoin de privatiser.
    Quant à l’aide internationale, n’oublions jamais que ces pays ne veulent pas d’aide (ils ne veulent pas de pompes à eau, pas de tracteurs, pas d’ambulance, etc) ils ne veulent que de l’argent. Sinon, comment leurs dirigeants rouleraient en kolossal Mercedes ?

    • Hé hé ! Vu récemment les premières mesures du programme de Bertrand. Des mesurettes, de la broutille, du vent, du rien… De la pico-politique !
      Comment s’étonner, à côté de ça, que le premier gus qui arrive avec une vision, un souffle – même si on peut la juger floue et le juger fétide – attire le badaud comme jamais ?
      Un vélociraptor vs des mollusques. La messe est dite.

      • « La France en faillite ? Belle ânerie »

        20% de déficit réel chaque année (recette sur dépense), 6000 milliards de dette réelle (consolidée), 12 millions d’emplois privés pour faire vivre 67 millions de français et payer tout ça.
        .
        « les actifs des Français sont plus de 5 fois supérieurs à la dette publique »

        Les biens privés des français appartiennent à l’état socialiste maintenant ?

        • Vous n’avez rien compris et cerise sur le gâteau, votre commentaire est mal placé.
          Pas grave, je m’en remettrai…

          • Expliquez nous ça m’interesse.

            Pour l’instant je ne vois que quelqu’un qui a tort et qui attaque la forme pour ne pas à avoir a répondre sur le fond.

        • attendez si vous dites » la france » est en faillite…

    • Ici il faut rappeler que Macron enorgueillait de ne pas avoir de programme !

  • Denis Peyre, Lisnard, Smati les plus libéraux du LR dégagés par les magouilles des apparatchiks et la peur du vote du peuple dans une primaire.
    Reste pas grand chose…

  • Je ne partage pas le titre et le fond de l’article. E ZEMMOUR ne rétrécit pas le débat seulement à l’immigration. Il remet en cause très fortement l’état de droit supranational (CEDH, CEJ) et le pouvoir des juges qui entravent notre souveraineté démocratique et notre indépendance nationale. Il remet en cause également les traités de libre échange totalement déséquilibrés qui ruinent nos industries. Conclusion, je trouve l’article très réducteur et caricatural. Par contre, il est logique de ne pas partager toutes ses positions.
    Cordialement

  • L’immigration n’est pas la cause de tous nos maux, mais elle aggrave tous nos maux…

    • non… sauf à dire l’immigration telle qu’elle est…
      des tas d’immigrés ne posent aucun souci et produisent de la richesse respectent les lois..

      l’immigration n’ a pas à avoir une vocation humanitaire.. et immigration ne doit pas déstabiliser un pays…en clair on a le droit d’avoir un politique migratoire..et de refuser un immigré..

  • 100% d’accord avec cet article ?

  • Je trouve que Zemmour élève le débat, qui n’existait que très peu, il l’élargit, en s’autorisant tout les sujets, et il est souvent frappé du coin du bon sens.

  • D’habitude je suis d’accord avec les articles de Nathalie MPM, que je trouve souvent bons et instructifs.
    Par ailleurs, je n’ai pas suivi ces derniers temps les interventions d’EZ dans le détail. Mais les commentaires sur ce site m’apprennent, ce que je subodorais déjà, que loin de rétrécir le débat, il pose au contraire beaucoup de sujets importants et chauds sur la table. Etant actuellement en France et n’ayant, en dehors d’internet, que la radio France-Info comme source d’informations, je me disais à entendre l’acharnement jour après jour des journalistes contre EZ pour essayer de le disqualifier, et l’acharnement symétrique des mêmes pour encenser les écolos, notamment la folle SR, qu’il devait représenter pour leur sinécure une sérieuse menace.
    Pour en venir à l’article, il a un mérite, c’est de présenter un assez bon programme libéral (NMPM devrait se présenter :), mais qu’à propos de EZ elle se fourvoie. Même si EZ n’est pas vraiment libéral, il est moins anti-libéral que tous les autres, et il a au moins compris le problème fondamental de l’idéologie écologiste, celle-ci étant avalée par tous les autres.
    Un grand mystère pour moi en cette période où le prix de l’énergie flambe est
    comment dans le débat public personne n’ose dire que « le roi est nu » et que la cause principale est la soi-disant « transition énergétique » qui veut imposer « quoi qu’il en coûte » des énergies chères et inutiles. Il y aurait une solution bien simple pour en revenir à la raison : supprimer toutes les subventions à la production d’énergie, aux voitures électriques etc … et laisser les énergies concourir sur leurs mérites propres.
    Autre chose que EZ semble avoir bien compris, c’est la nocivité des organismes supra-nationaux (ONU, UE, CEDH ….) via lesquels une clique de fonctionnaires et magistrats surpayés imposent leurs vues aux états-nations, avec la complicité incompréhensible des gouvernements de ces derniers.

  • Chère Nathalie,
    vous écrivez « Quant à l’immigration, oui, c’est un vrai sujet. »
    C’est bien le problème.
    Les Français (et même leur représentation) n’ont jamais été consultés sur ce sujet. Le regroupement familial, par exemple, a été décidé par décret.
    Les Français n’ont même jamais eu un débat à la hauteur de cet enjeu : depuis 40 ans, celui qui émet des réserves sur le fait que l’immigration est une « chance pour la France » se fait ostraciser automatiquement.
    Dans ces conditions pas étonnant que Zemmour rencontre un certain succès (et ce d’autant plus que, comme l’ont dit de nombreux commentaires, ce n’est pas le seul sujet qu’il aborde). Quel que soit l’opinion qu’on ait sur lui et ses propositions, il aura au moins eu le mérite de mettre cet enjeu au centre des débats.

  • Zemmour est parfait pour récupérer les électeurs conservateurs de JMLP et de ses dissidents. Mais il faudrait que Roussel puisse en faire autant avec les électeurs du PC passés chez MLP!
    Le RN n’aurait ainsi plus de raison d’être et une gauche « réaliste » de gouvernement (sécurité, nucléaire,….) pourrait renaitre et mettre fin aux dégâts provoqués par Terra Nova et les écolos bobos égoïstes et méprisants!

  • Un candidat libéral ? pour quoi faire ? 5% ou moins au 1er tour ?
    On voit bien comment l’actuelle politique du carnet de chèques dope la popularité de Macron.
    En France c’est pas bien de gagner de l’argent, mais si on vous le donne c’est acceptable et en plus pas besoin de travailler.
    Quand l’un des frères Poperen a dit devant la chambre des Députés en 1981 : « Nous devons créer les conditions pour qu’un retour en arrière soit impossible ! » on mesure bien aujourd’hui qu’ils ont parfaitement réussi leur coup. L’état d’esprit de la majorité des français, celle qui élit les dirigeants, a beaucoup changé en 40 ans.

    • Tout à fait d’accord. En France gagner de l’argent est mal (sauf si on est fonctionnaire et énarque) mais recevoir de l’assistanat c’est le top.
      Le jeu consiste à comparer et vérifier si on reçoit plus de subventions que son voisin.

    • Même moins de 5%, ça permettrait de présenter un programme et d’en faire parler dans les médias. Surtout s’il était centré sur quelques notions, genre que ce que l’état prend aux uns ne bénéficie pas le moins du monde aux autres, auxquelles ces médias n’ont pas l’habitude de répliquer. Et la politique du carnet de chèques en bois, même si c’est évident, ça ne ferait pas de mal de la dénoncer directement…

  • Si on additionne toutes les ressources et les gens mobilisées pour aider ces populations ou résoudre des problèmes, on arrive déjà à un coût économique gigantesque.

    .

    Mais le pire, c’est le coût politique et « ce qu’on ne voit pas »: toute cette mobilisation est acquise à la gauche et tout ce qui porte le nom de « social » comme les logements relève soit du capitalisme de connivence, soit de l’économie administrée.

    C’est la double peine: le travailleur social coûte à l’économie privée et ne travaille ni n’entreprend dans le libre marché, pareil pour les capitaux, les entreprises etc.

    .

    La responsabilité de l’immigration dans l’obésité étatique, la collectivisation de l’économie et la prise de pouvoir des socialistes est énorme. Ils ne se sont pas trompés quand ils en ont fait un cheval de bataille dans les années 80.

    .

    Cette gauche bourgeoise qui a pris le pouvoir au nom de la « tolérance » n’a que du mépris pour les immigrés qu’ils maintiennent loin de chez eux, mais c’est pour eux un formidable outil politique. Si certains chez eux renâclent maintenant (discrètement) c’est qu’une partie de ces populations commence à avoir des visées politique et nos amis bobos qui trouvent la créolisation magnifique chez les autres n’ont aucune envie d’être grand remplacé.

    • regardez les comme des individus…

      • Ce n’était pas le sujet, mais c’est justement au niveau individuel que ça coince:
        -Ceux qui veulent vivre à l’occidentale subissent ce qu’ils ont voulu fuir.
        -Ceux qui ne le veulent pas oppressent ceux qui le veulent en plus des Français.
        -Au final, ils sont massivement au chômage, massivement pauvres, massivement soumis à la criminalité, massivement soumis à la pression islamique et les Français sont massivement pillés et massivement soumis par l’état pour ceux qui n’occupent pas en plus des emplois fictifs dans une économie en train de mourir.
        .
        Cette non maîtrise de l’immigration créée des millions de drames et la fin ne peut pas individuellement être heureuse et encore moins avec les gauchistes qui suscitent maintenant des torrents de haine avec leur révisionnisme stupide.
        .
        Cerise sur le gâteau, toutes ces ressources dévoyées en occident maintiennent artificiellement la natalité du continent africain (diaspora, aides) ce qui va faire le malheur de tous. En 2040 leur population aura doublé alors qu’ils sont déjà gravement en état de sous-production alimentaire depuis 20 ans.
        .
        « Ce qu’on ne voit pas » ce sont ces millions, voir milliards d’individus qui vont individuellement avoir des vies ou des morts horribles, tout ça à cause des gauchistes et de leurs amis utiles.

  • que je sache, Zemmour n’est pas (encore ?) candidat. Il ne tient qu’aux candidats déclarés à élargir le débat. Malheureusement, ils s’engluent dans des batailles d’ego et des disputes de chiffonniers, et ne proposent rien, faute d’avoir posé le moindre diagnostic sur l’état de la France.

  • La thèse de l’article est fausse. Il semble que l’auteur n’a écouté qu’une partie des déclarations d’E.Z.

  • Mr Zemmour a dû lire votre article chère Nathalie, car il vient de s’exprimer sur sa vision de l’économie dans sa conférence à Lille :
    https://www.youtube.com/watch?v=AHUs0x2vMBs
    à voir à environ 35 minutes, en résumé « fin de l’assistanat » « baisse des charges qui assomment les entreprises » s’inspirer de la Suisse »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Elie Blanc.

Lors des prochaines élections, l’instauration d’un revenu universel (ou revenu de base) pourrait refaire l’objet de débats.

À première vue, l’idée peut paraître séduisante. Notre système d’aides sociales est complexe, injuste et désincite au travail. Pourquoi ne pas le remplacer par un revenu assuré à tous sans conditions ? Ce fonctionnement serait à la fois plus simple, plus transparent et inciterait davantage à la recherche d'emploi.

Avant de s’engager dans un débat sur l’utilité d’un tel changement, il ... Poursuivre la lecture

Par Serge Schweitzer.

Toujours plus.

La campagne électorale pour les présidentielles de 2022 est lancée. À dire vrai elle n’a jamais cessé depuis le soir du second tour de 2017, mais le signe concret de l’accélération est évidemment l’ouverture des boîtes de Pandore qui accompagnent chaque candidat. La corne d’abondance est pleine.

Les pochettes surprises sont prêtes. C’est que pour gagner des électeurs il faut être le meilleur prestidigitateur au concours de la campagne : qui veut gagner des millions ? À cela près qu’il ... Poursuivre la lecture

Par Pierre-Guy Veer.

Depuis peu, le chroniqueur politique et sociologue québécois Mathieu Bock-Côté (MBC) est rendu à l’antenne de CNews pour l’émission Il faut en parler. Son impressionnante bibliographie montre qu’il n’a pas la langue dans sa poche et qu’il est capable d'aborder plusieurs sujets.

Mais pour quelqu’un qui se targue de fouiller derrière « le brouillard des controverses artificielles » il ne se gêne pas pour en créer de toutes pièces lui-même. Car derrière ses airs intellectuels se cache un être dangereusement opp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles