Police : besoin d’un recentrage pour améliorer sa santé

Il faut offrir à la police les moyens d’accomplir leur mission de prévention et leur rôle de dissuasion.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Police : besoin d’un recentrage pour améliorer sa santé

Cet article en est un d’opinion. Il ne représente que le point de vue de son auteur
Publié le 2 octobre 2021
- A +

Par Laurent Sailly.

En fin de semaine dernière 150 agents sur 350 étaient en arrêt maladie dans les compagnies de sécurisation des manifestations.

Les grèves des policiers se sont multipliées ces dernières années alors que le nombre de manifestations en France a connu une augmentation importante et par conséquent que la pression sur les forces de l’ordre s’est également accrue.

Héros en 2015 suite aux attentats terroristes, zéros depuis 2019 avec les manifestations des Gilets jaunes, depuis 6 ans la police fait le yoyo dans le cœur des Français.

Burn-out et suicides dans la police, au-delà des chiffres

Journées décalées, rappels à répétition pendant les jours de congés, désordres dans le commandement, lieux de travail vétustes, moyens matériels inadaptés, absence de soutien de la hiérarchie, heures supplémentaires non payées et nouvelles contraintes régulières au nom du « pas de bavure » au risque de mettre les policiers en danger, 150 agents sur les 350 chargés de sécuriser les manifestations à Paris se sont déclarés en arrêt maladie pour cause de burn-out relate France Bleu.

Mais le malaise policier n’est pas que parisien.

En 2018, année où 35 policiers et 33 gendarmes se sont donné la mort, le Sénat a publié un rapport sur cette problématique. Le texte faisait le constat inquiétant d’un taux de suicide anormalement élevé chez ces professionnels dont le moral est en berne. Le document fait notamment état d’un taux de suicide dans la police supérieur de 36 % à celui de la population générale et des risques psychosociaux avérés.

L’insécurité n’est pas qu’un sentiment

Selon le service statistique de la place Beauvau, les homicides ont augmenté de 175 % en 10 ans, +249 % de coups et blessures depuis 1996 et +136 % des violences sexuelles.

Parallèlement, la lourdeur de la procédure pénale a pesé ces dernières années au point qu’un rapport sénatorial dénonce ainsi des comptes-rendus dont la rédaction est souvent trois à quatre fois plus longue que l’intervention elle-même. Il faut aussi ajouter les gardes statiques devant les ministères qui pourraient être confiées à des sociétés privées.

L’État a troqué ses missions de sécurité pour des missions de répression

Parce que l’État assure notre sécurité, la première des libertés, le citoyen accepte de payer des impôts. Nos dirigeants ont oublié que le régalien est la seule raison d’être de l’État ! La garantie de la sécurité a été remplacée par la négation des libertés. À l’État sécuritaire s’est substitué un État répressif, l’État régalien a ainsi cédé la place à un État de compassion.

À cette déliquescence du régalien s’ajoute un flicage de plus en plus fort de la vie quotidienne. En matière de santé, la répression est privilégiée. En matière de sécurité, on favorise les rapports, les tables rondes, les consensus. Ces choix éloignent les citoyens de ceux en charge de leur sécurité.

Il faut offrir aux forces de l’ordre les moyens d’accomplir leur mission de prévention et leur rôle de dissuasion d’une part par une augmentation des effectifs et du matériel disponible et d’autre part par une simplification de la procédure pénale. Le prochain président devra, pour reprendre une expression d’Agnès Verdier-Molinié, programmer « un budget de la sécurité à la hauteur des périls. »

 

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Laurent Lenormand
    2 octobre 2021 at 7 h 42 min

    Il fait surtout sortir de cette société du tout-répressif, qui implique les « forces de l’ordre » dans des domaines où elles n’ont rien à faire. Ce n’est pas le job des policiers de contrôler des QR Code, des attestations de sortie ou le port du masque dans la rue !!
    Le régime compense sa perte de crédibilité auprès d’une grande partie des citoyens par une dérive répressive, alors que par ailleurs des portions entières du territoire sont des zones de non droit. On comprend que les policiers le vivent mal. D’un autre côté, quand on s’engage dans une institution de ce type, on sait à quoi s’attendre : on est un pion entre les mains du pouvoir. On obéit ou on se casse.

    • c’est leur job!!!! dans une société qui se collectivise…

      à la rigueur ce qu’on peut pointer est l’hypocrisie des collectivistes qui se posent en anti police…

      si vous votez pour des andouilles qui légifèrent sur tout vous mettez des flics à verifier si les concombres sont assez verts , lire vos emails, et verifier si vous respecter la biodiversité…

      il y a des gens qui se réjouissent de voir des supermarchés pillés mais qui voudrait que vous soyez en taule car vous avez de mauvaises pensées..

      quand ces personnes deviennent majoritaire…

      lois débiles..car lois débiles possibles.. pire lois débiles souhaitées..

  • un peu géné de voir utiliser les suicides ou le mal être au travail…
    la solution normale est la démission, quant à la la grève dans le secteur publique…

    ce n’est pas au policier de porter un jugement POLITIQUE autrement que pas son vote sur l’evolution de sa mission.

    c’est au français de « voter » pour un candidat ..qui dit je vais faire en sorte que les gens honnêtes soit plus en sécurité et que leur propriété soit protégée davantage.

    et il faut admettre quyee certains français propagent un discours ou la police est en soi un appareil oppressif destiné à maintenir certaines populations au plus bas.

    aux usa defund the police.. ben oui… la délinquance augmente…mais « l’oppression policière » mesurée de façon assez rigolote.. doit diminuer…

    le policier , comme le prof ..doit arrêter de penser que c’est lui qui définit ou sait sa mission..

    à son niveau c’est juste un travail à effectuer…

    • Exactement notamment de comportement qui consiste a décider de mettre une amende ou non en fonction de l’attitude d’un automobiliste
      Là encore le comportement de petit chef de petit roi tranche avec celui de n’importe quel policier au Canada qui exécute la mission de façon professionnelle objective et neutre
      À la base j’y vois surtout en échec de l’éducation nationale incapable d’éduquer et de former des adultes responsables

  • La haine de l’autorité est inscrite dans nos gènes et cela a donné des idées aux allochtones qui vivent chez nous. Chez eux, c’est le goulag au premier faux pas.

    • paradoxe..en fait ,la haine de l’autre est inscrite dans nos gênes..

      justement si on ne pose pas de limités on va être tenté de tout « fliquer »..
      être libéral demande un effort…et faire le sacrifice de ne pas abuser de la force du nombre.

      la folie de se croire naturellement civilisé.

  • Pour ma part la dernière fois que j’ai eu à faire à la police c’était parce que leur fourgon était stationné au beau milieu d’une rue à sens unique la bloquant sans aucune raison avec un policier qui me fait un petit geste méprisant de la main pour faire reculer mon véhicule. abus de pouvoir irresponsabilité immaturité voilà les comportement de la police nationale en France je peux comparer avec la police au Canada rien à voir en France on a faire à une bande de gamins lâchés au milieu d’une cour de maternelle c’est pitoyable

    • la question est de savoir combien l’approche politique de « la police » conduit à ces comportements de petits chefs..

      vous n’avez pas eu affaire à la police mais à des policiers;..

  • « Ce n’est pas le job des policiers de contrôler des QR Code, des attestations de sortie ou le port du masque dans la rue !! »
    Le principe de ces contrôles étant adopté, par qui voudriez-vous qu’ils soient faits ? Blackwater ?

  • La police est le bouc émissaire de la gauche et des partis de pseudo droite (LE, LREM). Leur lieux de travail sont limite insalubres, pas grave, les mairies et bâtiments officiels des fonctionnaires élus sont bien entretenus, et on continue à financer des rond-points inutiles, etc : ils savent où doit aller les priorité.
    Quant aux heures supplémentaires, comment pourraient elles être payés ? Les fonctionnaires qui sont chargés de payer ces heures supplémentaires ne savent même pas ce qu’est une heure supplémentaire puisqu’ils ne font même pas leur temps de travail légal…
    L’état préfère subventionner le soutien aux illégaux plutôt que la police. Si on supprime ne serait-ce que la CMU aux illégaux, on gagne 1 milliard d’euros ; et je ne parle pas du financement des associations de soutien aux migrants. Ça fait pas mal d’argent à réinvestir dans la police…

  • Ce qu’il nous faut c’est une vrai justice avec des peines en adéquation avec les crimes et délits , que les criminelles aient peur de la justice et de la police et surtout qu’on cesse de victimiser les criminelles et criminaliser les victimes ainsi que les policiers avec le retour des peines de prison à perpétuité mais réel , dans les cas des pvs que tout un chacun les payent et pas je suis insolvable donc je paie pas , notre justice à besoin d’un sérieux tour de vis et les forces de l’ordre de plus de libertés dans leurs actions sans etre constamment pris a partie par ceux qui bafoue les lois, l’état et la république !!!

  • @Laurent Sailly
    Bonjour,
    1 la sécurité n’existe pas ;
    2 le rôle de l’Etat est de maintenir nos droits fondamentaux, imprescriptibles.
    3 la Sûreté est un de ces Droits, l’Etat nous en doit la conservation et la garantie.
    4 les impôts sont pour payer la Force Publique et son administration. La Force publque est l’institution destinée à la protection des Droits. Elle ne sert pas à cela malheureusement pour nous.
    5 le Code de déontologie de la police ne prévoit la protection des citoyens qu’en dernière mission sur 5. Pour avoir voulu mettre cette mission en premier, Alexandre Langlois a été suspendu sans solde.

    La police a de nombreux maux : le plus grave étant celui de ne pas être au service de la Nation mais à celui des membres de l’Exécutif bien qu’elle porte le qualificatif « nationale » dans son intitulé.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un entretien mené par Nathalie MP Meyer.

"Vous êtes un libéral pur, vous !"

Cette remarque très spontanée d'un journaliste de France Info, c'est à Denis Payre, entrepreneur à succès et candidat à la primaire des Républicains (LR), qu'elle fut adressée récemment. Mais qu'avait-il donc pu dire de si horrible ? Qu'en France, en contrepartie des indemnités chômage, les chômeurs de longue durée n'avaient pas l'obligation, par exemple, de suivre des formations sur les métiers qui n'arrivent pas à recruter.

Plus largement, Denis... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par François-René Rideau.

En contrepoint à l'article de Stéphane Montabert « Troy Davis devait mourir »

"Dans le droit libéral, l'absence de peine, et a fortiori de peine capitale, ne signifie pas que les malfaiteurs aient un "droit à la vie" ni même un droit de vivre. Simplement, la mise à mort d'un malfrat, terroriste ou dictateur, n'est pas du ressort de la justice."

La question de la peine de mort divise les libéraux. Voici ma réponse à un lecteur du Quebécois Libre qui s'enquiert de la position libérale sur le sujet,... Poursuivre la lecture

Par David Guyon.

Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires - Montesquieu.

La loi dite de sécurité globale fait partie de ces lois dont on aurait pu se passer en ce qui concerne la protection des forces de l’ordre.

La loi sécurité globale résulte d’un projet de loi déposé le 20 octobre 2020. Après de longs débats devant le Parlement cette dernière a été promulguée le 25 mai 2021.

Entretemps, ce projet a été bousculé par des débats houleux, de nombreuses manifestations ainsi qu’une censure du Conseil const... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles