Reconnaissances
50 articles déposés
À propos Articles
Reconnaissances
50 articles déposés
Denis Dupuy est chirurgien libéral épris de liberté. Il est l'auteur de « Morphine, Bistouri et Autres Emmerdements », de « Tumulte et Submersions » et de « Le bien, le mal et l’ordinaire ».
0 followers

Articles

0
Sauvegarder cet article

Par Denis Dupuy.

Quand en février 2020 je proposais à mes patients un test PCR premier jet, ils ouvraient largement les mires… Une Pécé quoi, docteur ? Aujourd’hui, ils maitrisent et font, à l’occasion, quelques remarques plutôt futées : à mon tour d’écarquiller et d’apprendre.

Soyons clairs : avant cette épidémie covid, l’expérience, à mon sens, n’avait jamais été menée. Même à l’époque sinistre du SIDA, qui nous terrorisait alors qu’on voyait partir, désemparés, de jeunes patients faméliques, seule la population à risque était... Poursuivre la lecture

Par Denis Dupuy.

Ah les Agences Régionales de Santé… Jusqu’alors risée de la profession, les voilà portées au rang de généraux de bataille par quelques inconscients. Cette confrérie de technocrates s’en est donné à cœur joie au cours de l’épidémie, la huitième depuis 1895. Ont-ils seulement conscience des précédentes ? Chacune d’elle a duré deux années et rien n’interdit de penser qu’il n’en sera pas de même pour celle-ci. Mes confrères n’ont aucunement à rougir : emportés par le flou ambiant en mars 2020, ils ont intubé un poil de tro... Poursuivre la lecture

Par Denis Dupuy.

Le communisme ne fonctionne pas. La solution ? Davantage de communisme. Les impôts explosent au point de nuire à l’activité économique et de faire chuter les recettes fiscales. La solution ? Davantage d’impôts. L’hôpital crève de sa bureaucratie.

La solution ? Vous avez saisi… Et, impulsion propre à l’actuel gouvernement, dans la lignée de l’action de ses prédécesseurs, la mise sous tutelle des cliniques privées. Les ARS, jusqu’alors risée de la profession, sont désignées stratèges de la santé.

Plus le te... Poursuivre la lecture

Par Denis Dupuy.

J’avais pensé les ARS dans la précaution extrême, alors qu’elles nous interdisaient d’opérer. J’ai même cru que notre clinique profitait de l’aubaine. Erreur.

Nous faisons face à une démission massive de personnel, hôpitaux comme cliniques. Le pouvoir est dans la confusion, pour une fois confronté à la réalité de la décrépitude qu’il a instaurée.

Fin de processus… Bienvenue chez les pauvres.

Le système de soins, c'est une administration obèse et des soignants mal payés

Chez nous, les administration... Poursuivre la lecture

Par Denis Dupuy.

Selon La Dépêche du 6 mars, « une vingtaine de journalistes de BFMTV et des médecins ont été surpris dans un restaurant clandestin à Paris »

Les donneurs de leçon pris la main dans le pot de confiture ? Quelle félicité. Il serait presque trop aisé de se laisser aller à les étriller.

Était-il sensé et légal d’interdire les réunions au nom de seuils établis au doigt mouillé ? Quand ils fondent leurs décisions sur une unique publication, ceux qui prétendent coller à la science oublient que celle-ci a besoin ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles